Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

il veut acheter à son nom


Lolalecha

Messages recommandés

Bonjour,

Je dois me marier l'année prochaine et mon ami et moi voulon acheter une maison. Il a beaucoup d'économies et moi pas, mais je souhaite tout de même payer la maison avec lui afin d'investir dans un projet concret.

Seulement, il dit qu'il sera désavantagé, il souhaite acheter à son nom, amener un apport et il me demande de payer la moitié des mensualités sans que cela soit reconnu juridiquement.

Je n'ai pas trouvé cela juste et quand je lui en ai fait part, il m'a répondu que c'était de toute façon comme si je payais un loyer. Sauf que je paierai une poartie de sa maison...

Qu'en pensez-vous??

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 11
  • Création
  • Dernière réponse

...qu'il a une idée derrière la tête.

 

C'est un fait que vous prouverez que vous avez participé à l'achat....mais il pourra répondre que c'est en contrepartie de l'hébergement....

Vous allez au devant de difficultés si, un jour, je ne vous le souhaite pas, vous vous séparez.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

bonsoir Lolalecha,

 

Il n'y a rien de tel dans la vie que la clareté, que les choses soient nettes et précises et surtout que cela reflète la realité.

 

le notaire enregistrera sur l'acte ce qu'il apporte, et ce que vous apportez, et vous prenez le crédit à deux ... il est normal que si l'un des 2 conjoints gagnent moins que l'autre, cela soit rétablit au prorata des salaires.

 

il ne sera en aucun cas désavantagé !!!! puisque l'apport qu'il amène sera acté chez le notaire.

 

ne vous laissez pas avoir, soyez ferme dès maintenant, il y a trop de problèmes ensuite au cas où ... (voir les sujets sur le forum rupture ... par exemple).

 

c'est finalement peut-être une bonne chose que cette question apparaisse maintenant, avant d'aller trop loin.... :cool:

 

prenez contact avec un notaire pour en parler tous les deux, et vous faire expliquer le système. :)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ce que j'en pense sincerement ? Que vous vous faites avoir...

 

En cas de divorce, le produit de la vente lui reviendra en entier puisque lui seul sera considéré comme propriétaire (même si vous arrivez à prouver qu'en fait vous avez contribué tous les mois aux charges, vous ne récupererez pas grand chose) et vous vous aurez payé un "loyer" pendant des années et vous retrouverez sans rien...

 

Faire un emprunt à deux ne le désavantage pas du tout...si vous pouvez faire un emprunt seulement à hauteur de 40% (hypothèse), et bien vous ne serez propriétaire qu'à 40% voilà tout...

 

Bizarre en tout cas !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Mes enfants, mariés, ont acheté à 50/50.

Ma fille apportait une bonne dot, son mari apportait...son courage.

Dans l'acte de vente, il lui reconnait une dette du montant de cette dot.

 

C'est une autre solution.

 

Vouloir être seul propriétaire traduit un état d'esprit qui se répercutera sur tous les actes de la vie commune.

Vous seule pouvez savoir si vous y trouverez votre compte.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

si vous vous mariez l an prochain

ce sera la communauté, qui financera son bien, donc, en cas de séparation, vous récupèrerez la moitié des sommes investies par la communauté

a condition, bien sur, de ne pas vous marier sous le regime de la séparation de biens

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

si vous vous mariez l an prochain

ce sera la communauté, qui financera son bien, donc, en cas de séparation, vous récupèrerez la moitié des sommes investies par la communauté

a condition, bien sur, de ne pas vous marier sous le regime de la séparation de biens

 

 

Même si ils se marient sous le régime de la communauté, Monsieur achèterait avec des économies (c'est ce que dit la personne) détenues avant le mariage donc des deniers propres. Le bien sera donc propre même si le bien est acheté pendant le mariage ,sous condition de stipulation d'une clause d'emploi dans l'acte d'achat.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le bien sera donc propre même si le bien est acheté pendant le mariage ,sous condition de stipulation d'une clause d'emploi dans l'acte d'achat.

 

Avec la communauté réduite aux acquêts, ce qui est le régime commun en l'absence de contrat de mariage, seul l'apport initial du mari sortira de la communauté si clause prévue. Le crédit lui sera pris sur la communauté, donc elle pourra prétendre à la moitié des sommes de crédit remboursées pendant le mariage.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Avec la communauté réduite aux acquêts, ce qui est le régime commun en l'absence de contrat de mariage, seul l'apport initial du mari sortira de la communauté si clause prévue. Le crédit lui sera pris sur la communauté, donc elle pourra prétendre à la moitié des sommes de crédit remboursées pendant le mariage.

 

Je partais du principe que le bien était financé cash......en relisant la question, je me suis fourvoyée :p

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...