Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

congé pour vendre


Patjer

Messages recommandés

Bonjour

 

Je compte notifier à mon locataire un congé pour vendre.

Pas mal de site traitent de ce problème, des pièges à éviter, des alinéas obligatoires à indiquer mais j'ai malgré tout quelques interrogations.

 

- Il faut indiquer au locataire le prix et les conditions de vente : A quoi correspondent ces conditions de vente ??

 

- Peut on lancer la vente effective ( annonces, agence , ..) qu' aprés le départ effectif du locataire pour éviter que celui ci ne tente de déprécier la maison vis à vis des acheteurs éventuels.

 

-Si j'annonce un prix au locataire par exemple 180000 euros, puis je ensuite la mettre en vente à un prix supérieur , d'une part pour inclure les frais d'agence et d'autre part pour, du fait des habituelles négociations, avoir une chance de la vendre à un prix au moins égal à celui proposé au locataire.En effet trouver un acquéreur puis devoir lui dire qu'il est obligé d'attendre que le locataire fasse état de son droit de préemption risque de le faire changer d'avis

 

 

Merci de vos conseils

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 10
  • Création
  • Dernière réponse

Bonsoir,

 

Bonjour

 

Je compte notifier à mon locataire un congé pour vendre.

Pas mal de site traitent de ce problème, des pièges à éviter, des alinéas obligatoires à indiquer mais j'ai malgré tout quelques interrogations.

 

- Il faut indiquer au locataire le prix et les conditions de vente : A quoi correspondent ces conditions de vente ??

 

Si il y a des frais annexes, la date etc.

 

- Peut on lancer la vente effective ( annonces, agence , ..) qu' aprés le départ effectif du locataire pour éviter que celui ci ne tente de déprécier la maison vis à vis des acheteurs éventuels.

 

Bien sur !

 

-Si j'annonce un prix au locataire par exemple 180000 euros, puis je ensuite la mettre en vente à un prix supérieur , d'une part pour inclure les frais d'agence et d'autre part pour, du fait des habituelles négociations, avoir une chance de la vendre à un prix au moins égal à celui proposé au locataire.En effet trouver un acquéreur puis devoir lui dire qu'il est obligé d'attendre que le locataire fasse état de son droit de préemption risque de le faire changer d'avis

 

Le principal étant que le prix net vendeur soit le même que le prix proposé au locataire...puisque c'est le même...

 

:)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

 

 

 

Si il y a des frais annexes, la date etc.

 

 

 

Bien sur !

 

 

 

Le principal étant que le prix net vendeur soit le même que le prix proposé au locataire...puisque c'est le même...

 

:)

merci pour cette réponse.

Le net vendeur demandé peut il être supérieur à celui demandé au locataire ?

cela pour tenir compte de la négociation qu'il y aura avec un futur acheteur potentiel et arriver à un prix au moins égal à celui proposé au locataire.Car sinon cela implique ré interroger le locataire d'ou un délai supplémentaire qui risque de faire fuir un acheteur potentiel ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il faut savoir que le locataire ne paye pas les honoraires de l'agence si vous passez par une agence pour vendre le logement.

Ben oui c'est le propriétaire qui les paie.....puisque c'est un mandat de vente et non un mandat de recherche...Je me trompe ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ben oui c'est le propriétaire qui les paie.....puisque c'est un mandat de vente et non un mandat de recherche...Je me trompe ?

 

non personne ne paie dans ce cas - normal l'agence ne fait rien !

 

et oui vous vous trompez: au final quelle que soit la formulation, c'est l'acheteur qui paye l'agence ... sauf a qq rares exceptions :rolleyes:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

non personne ne paie dans ce cas - normal l'agence ne fait rien !

 

et oui vous vous trompez: au final quelle que soit la formulation, c'est l'acheteur qui paye l'agence ... sauf a qq rares exceptions :rolleyes:

Je ne suis pas sur qu'on se comprenne.

Je propose disons 180000 euros au locataire :il dit non

Je prends une agence qui vend le produit 170000.

Je dois refaire une offre au locataire puisque inférieur au tarif initial

S'il dit oui , je ne pense pas que l'agence qui a trouvé un locataire va renoncer à ses frais d'agence et dans ce cas là c'est bien le proprietaire qui va les payer ...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

et oui vous vous trompez: au final quelle que soit la formulation, c'est l'acheteur qui paye l'agence ... sauf a qq rares exceptions :rolleyes:

 

Il n'y a pas de règle, les 2 sont possibles. Lorsque le vendeur mandate l'agence pour vendre son bien, il a le choix de mettre les frais d'agence à la charge de l'acheteur ou du vendeur. Pour exemple, je prends toujours les frais d'agence à mon compte.

Il est vrai que mettre les frais à la charge de l'acheteur lui permet de payer moins de frais de notaire, mais bon...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

En cas de congé pour vente:

Vous fixez un prix au locataire: 180000€

 

Si vous pensez qu'un acheteur peut aller jusqu'à 190000€, les honoraires seront à la charge de l'acheteur: 180000€ +10000€ d'honoraires.

 

Sinon, vous prenez les honoraires à votre charge. Vous vendez 180000€, et sur ce prix, vous rétribuez l'agence de ses 10000€.

 

Parce que vous ne pouvez pas vendre 170000 +10000€ d'honoraires sans refaire une proposition à 170000€ au locataire.

 

C'est un peu tordu, mais c'est ce que m'a fait faire mon notaire l'an dernier.

 

Le plus difficile est de fixer un juste prix en période de baisse, sachant qu'il risque de s'écouler six mois entre le moment où vous fixerez le prix et celui ou vous pourrez effectivement le présenter en toute liberté.

 

On peut parfois obtenir du locataire une renonciation à acheter à un prix supérieur à...(la moitié de l'estimation). Cela vous laisse une plus grande marge de négociation vis à vis des acheteurs.

Le locataire peut alors être "gentil" ou monnayer ce précieux bout de papier. Ou refuser tout net.

 

Faites rédiger le congé par un huissier. Un par personne s'il y a plusieurs locataires (ou un couple).

Etudiez bien le marché et ses perspectives avant de fixer le prix et...

 

Bon courage!;);)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

En cas de congé pour vente:

Vous fixez un prix au locataire: 180000€

 

Si vous pensez qu'un acheteur peut aller jusqu'à 190000€, les honoraires seront à la charge de l'acheteur: 180000€ +10000€ d'honoraires.

 

Sinon, vous prenez les honoraires à votre charge. Vous vendez 180000€, et sur ce prix, vous rétribuez l'agence de ses 10000€.

 

Parce que vous ne pouvez pas vendre 170000 +10000€ d'honoraires sans refaire une proposition à 170000€ au locataire.

 

C'est un peu tordu, mais c'est ce que m'a fait faire mon notaire l'an dernier.

 

Le plus difficile est de fixer un juste prix en période de baisse, sachant qu'il risque de s'écouler six mois entre le moment où vous fixerez le prix et celui ou vous pourrez effectivement le présenter en toute liberté.

 

On peut parfois obtenir du locataire une renonciation à acheter à un prix supérieur à...(la moitié de l'estimation). Cela vous laisse une plus grande marge de négociation vis à vis des acheteurs.

Le locataire peut alors être "gentil" ou monnayer ce précieux bout de papier. Ou refuser tout net.

 

Faites rédiger le congé par un huissier. Un par personne s'il y a plusieurs locataires (ou un couple).

Etudiez bien le marché et ses perspectives avant de fixer le prix et...

 

Bon courage!;);)

Merci pour vos conseils

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...