Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

plainte contre son enfant


Laure8

Messages recommandés

Bonjour à tous, je viens vers vous pour un sujet difficile. Mon fils ainé m'a gravement dénigrée et diffamé dans la séparation et la procédure de garde pour sa plus jeune sœur. Bien sûr son attestation est destinée à me faire partir de la maison avec la petite et que lui même reste dans cette maison, avec son frere et son père qui en est parti depuis prés de 18 mois.

Mon fils se permet de parler au nom de son frère qui d'après lui veut vivre avec son père, ce qui n'est pas le cas d'après l'intéressé.

J'ai tenté de prendre contact avec mon fils ainé qui bien sûr fait le mort. Je voulais lui faire prendre conscience de ses actes, après 4 mails, fait le mort.

Donc je me resouds à porter plainte car je ne peux pas laisser ça, ce n'est pas possible, c'est trop grave.

Bien sûr le père qui a payé un appartement à son fils jubile et se fiche éperdument de la scission qui s'opère entre nous.

Pour info, je m'entendais bien avec le fils ainé mais j'ai refusé de payer l'école privée pour cause de RSA. Donc manifestement, je mérite la peine de mort.

Comment faire ? Je précise que dans son attestation mensongère, mon fils prétendait vivre chez son père, ce qui n'est pas le cas en plus.

Merci de m'avoir lue.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 12
  • Création
  • Dernière réponse
Invité Azukiyo

on a deja suivi le fil de vos problèmes avec votre fils.

 

il est possible de porter plainte contre votre fils ( ce n'est pas parce que c'est votre fils que vous ne pouvez pas le faire) mais porter plainte pour quel motif,

 

conflit de famille? querelle mère fils?

qu'a fait votre fils? je ne comprends pas bien ce que vous lui reprochez exactement

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

en fait j'aimerais savoir si c'est possible de porter plainte contre son enfant ?

Comme vous l'a très justement dit Psau, oui vous pouvez porter plainte contre votre enfant.J'ajouterai juste:dès lors que l'infraction visée ne rentre pas dans le cadre de l'immunité familiale.

 

pouvez vous nous dire qu'elle infraction pénale vous souhaitez voir poursuivie.

 

Peut-être celle ci?

 

Article 441-7 du code PENAL :

est puni d'un an d'emprisonnement et de 15 000€ d'amende le fait :

1 - d'établir une attestation ou un certificat faisant état de faits matériels inexacts;

2 - de falsifier une attestation ou un certificat originairement sincère;

3 - de faire usage d'une attestation inexacte ou falsifiée.

Les peines sont portées à 3 ans d'emprisonnement et 45 000€ d'amende lorsque l'infraction est commise en vue de porter préjudice au trésor public ou au patrimoine d'autrui."

 

 

vous noterez que le 1- vise votre fils et le 3- son père

cordialement

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité Azukiyo

il faut aussi etre pret a assumer les consequences d'un tel acte, sachant que vous etes il me semble en train de vous battre pour un problème de pension alimentaire

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Comme vous l'a très justement dit Psau, oui vous pouvez porter plainte contre votre enfant.J'ajouterai juste:dès lors que l'infraction visée ne rentre pas dans le cadre de l'immunité familiale.

 

pouvez vous nous dire qu'elle infraction pénale vous souhaitez voir poursuivie.

 

Peut-être celle ci?

 

Article 441-7 du code PENAL :

est puni d'un an d'emprisonnement et de 15 000€ d'amende le fait :

1 - d'établir une attestation ou un certificat faisant état de faits matériels inexacts;

2 - de falsifier une attestation ou un certificat originairement sincère;

3 - de faire usage d'une attestation inexacte ou falsifiée.

Les peines sont portées à 3 ans d'emprisonnement et 45 000€ d'amende lorsque l'infraction est commise en vue de porter préjudice au trésor public ou au patrimoine d'autrui."

 

 

vous noterez que le 1- vise votre fils et le 3- son père

cordialement

 

Tout ceci est de la théorie, la justice est parfois beaucoup

plus clémente, en grondant un "enfant" majeur et en lui disant de ne pas recommencer.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Tout ceci est de la théorie, la justice est parfois beaucoup

plus clémente, en grondant un "enfant" majeur et en lui disant de ne pas recommencer.

 

 

Bonjour Toutubu,

 

vous êtes ici sur un forum juridique où les posts des divers intervenants ne se veulent et ne peuvent être que théoriques.

Gronder une personne majeur, s'appelle (en théorie) lui notifier un rappel à la loi et cela n'est possible que sur décision du Procureur après avoir été saisi des faits par plainte interposée.Néanmoins, cette décision est assujetie à la non réitération des faits pendant une période donnée (3 ans en général).

Cette pratique que vous énoncez, sans pour autant citer ni vos sources ni vos expériences, a au moins l'avantage de créer un précédent.

 

Net Iris a pour vertue d'éclairer les gens et de leur communiquer une base légale, pas de les décourager en leur écrivant que la Justice ne passera pas.;)

 

cordialement

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous, et merci à tous d'avoir pris une partie de votre dimanche pour me répondre.

Effectivement, il s'agit de l'article 441-7 et plus précisément du premier alinéa qui m' interresse. Si le père a des soucis aussi, peut-être que ça le fera réfléchir sur la loi et l' intégrité de ses propres enfants.

 

Le père de mes enfants a poussé notre fils ainé a établir une fausse attestation qui en dehors de le faire passer pour à la charge de son père depuis son départ de la maison (il a un appartement et un prêt étudiant et peut être des sous de son père ou d'ailleurs, mais ce n'est pas indiqué dans les conclusions, et ce depuis le début, y compris pendant sa minorité), affirme qu'il a des contacts réguliers et à mon insu avec son plus jeune frère. ça, ça n'est pas un problème, c'est normal que deux enfants de la même fratrie se parlent, je l'ai même encouragé.

Là où ça se corse, c'est quand le fils ainé affirme dans une attestation écrite que son frère veut vivre aussi avec son père. Ce qui est faux : aucun contact avec le fils ainé et son frere, aucun avec le père depuis des mois et il souhaite rester avec moi.

Le but de tout cela est de récupérer la maison, car si le père a deux enfants à charge, il veut la maison pour les élever. Ce qui signifie que la plus petite et moi devront partir.

Mon fils ainé est très présent dans le dossier de son père (le fils ainé dit ça, ça, etc) et n' a plus lieu d'y être puisqu'il clame partout qu'il est indépendant.

Connaissant son père, je sais fort bien qu'il monnaye son aide en gémissant, promettant, etc. J'ai vu des gens âgés faire des tas de choses parfaitement idiotes après avoir cru en ses belles paroles.

Donc un ado qui veut un téléphone, une ligne internet, etc. est à ses genoux. C'est grisant l'argent à 18 ans.

Et avec moi, c'est plutôt, fait tes devoirs, tu sortiras après

(En filigrane, et par d'autres voix, j'ai cru comprendre que le fils ainé s'offrait une année sabbatique, où facebook a une plus large place que les études...)

Ce que je veux éviter avec mon fils ainé c'est le "qui ne dit mot, consent" et que le jaf se base sur ses paroles à lui (il parait que les enfants disent toujours la vérité...) pour rendre sa décision.

Ce que mon fils a dit est un tissu de mensonges du début à la fin, et son attestation étant fausse, il me parait bien de le prouver.

Si je parviens à mettre en doute son attestation, le reste sera plus facile à faire tomber.

J'ai un témoignage écrit (d'un détective privé, oui j'en suis là !) qui prouve que mon fils est dans son appartement depuis son départ de mon domicile et, est dans une école privée (les lycées publics -avec bourses scolaires- et la chambre de commerce -en alternance- lui offraient la même chose gratuitement).

De plus, n'étant pas sûre à 100 % des moyens de vie de mon fils, le père souhaite me faire prendre en charge financièrement et totalement les deux autres enfants, puisqu'il s'occupe de l'ainé....Ben voyons ! Je suis au RSA.

Il me semble anormal qu'un enfant juste majeur mente au sujet de sa famille parce qu'il a envie de s'amuser avec tout l'argent de papa. Bien sûr, dans cette attestation je suis une mauvaise mère qui terrorise ses enfants....

Trop c'est trop, un enfant n'a pas toujours raison, surtout quand il se fiche de savoir comment ses frère et sœur vont manger, et quand il dénigre sa mère à ce point. Ce qui fait que si le jaf croit ça, que mon second fils veut vivre avec son père, ce dernier risque de se voir attribuer la maison, et la petite et moi de partir.

Parce que l'ainé à qui j'ai refusé de payer l'école privée dans la capitale de la région a menti sans vergogne. Et se verra pendant un temps au moins avoir la gratitude du père.

Donc, déjà que l'avocat n'a pas été performant, et si le fils ainé est cru, que devenons nous tous les trois ?

Il faut que j'arrête cette escalade judiciaire par tous les moyens légaux, pour protéger aussi les intérêts de mes autres enfants et peut-être aussi un peu les miens.

Merci de m'avoir lue et bonne journée !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité Azukiyo
Bonjour à tous, et merci à tous d'avoir pris une partie de votre dimanche pour me répondre.

Effectivement, il s'agit de l'article 441-7 et plus précisément du premier alinéa qui m' interresse. Si le père a des soucis aussi, peut-être que ça le fera réfléchir sur la loi et l' intégrité de ses propres enfants.

 

Le père de mes enfants a poussé notre fils ainé a établir une fausse attestation qui en dehors de le faire passer pour à la charge de son père depuis son départ de la maison (il a un appartement et un prêt étudiant et peut être des sous de son père ou d'ailleurs, mais ce n'est pas indiqué dans les conclusions, et ce depuis le début, y compris pendant sa minorité), affirme qu'il a des contacts réguliers et à mon insu avec son plus jeune frère. ça, ça n'est pas un problème, c'est normal que deux enfants de la même fratrie se parlent, je l'ai même encouragé.

Là où ça se corse, c'est quand le fils ainé affirme dans une attestation écrite que son frère veut vivre aussi avec son père. Ce qui est faux : aucun contact avec le fils ainé et son frere, aucun avec le père depuis des mois et il souhaite rester avec moi.

Le but de tout cela est de récupérer la maison, car si le père a deux enfants à charge, il veut la maison pour les élever. Ce qui signifie que la plus petite et moi devront partir.

Mon fils ainé est très présent dans le dossier de son père (le fils ainé dit ça, ça, etc) et n' a plus lieu d'y être puisqu'il clame partout qu'il est indépendant.

Connaissant son père, je sais fort bien qu'il monnaye son aide en gémissant, promettant, etc. J'ai vu des gens âgés faire des tas de choses parfaitement idiotes après avoir cru en ses belles paroles.

Donc un ado qui veut un téléphone, une ligne internet, etc. est à ses genoux. C'est grisant l'argent à 18 ans.

Et avec moi, c'est plutôt, fait tes devoirs, tu sortiras après

(En filigrane, et par d'autres voix, j'ai cru comprendre que le fils ainé s'offrait une année sabbatique, où facebook a une plus large place que les études...)

Ce que je veux éviter avec mon fils ainé c'est le "qui ne dit mot, consent" et que le jaf se base sur ses paroles à lui (il parait que les enfants disent toujours la vérité...) pour rendre sa décision.

Ce que mon fils a dit est un tissu de mensonges du début à la fin, et son attestation étant fausse, il me parait bien de le prouver.

Si je parviens à mettre en doute son attestation, le reste sera plus facile à faire tomber.

J'ai un témoignage écrit (d'un détective privé, oui j'en suis là !) qui prouve que mon fils est dans son appartement depuis son départ de mon domicile et, est dans une école privée (les lycées publics -avec bourses scolaires- et la chambre de commerce -en alternance- lui offraient la même chose gratuitement).

De plus, n'étant pas sûre à 100 % des moyens de vie de mon fils, le père souhaite me faire prendre en charge financièrement et totalement les deux autres enfants, puisqu'il s'occupe de l'ainé....Ben voyons ! Je suis au RSA.

Il me semble anormal qu'un enfant juste majeur mente au sujet de sa famille parce qu'il a envie de s'amuser avec tout l'argent de papa. Bien sûr, dans cette attestation je suis une mauvaise mère qui terrorise ses enfants....

Trop c'est trop, un enfant n'a pas toujours raison, surtout quand il se fiche de savoir comment ses frère et sœur vont manger, et quand il dénigre sa mère à ce point. Ce qui fait que si le jaf croit ça, que mon second fils veut vivre avec son père, ce dernier risque de se voir attribuer la maison, et la petite et moi de partir.

Parce que l'ainé à qui j'ai refusé de payer l'école privée dans la capitale de la région a menti sans vergogne. Et se verra pendant un temps au moins avoir la gratitude du père.

Donc, déjà que l'avocat n'a pas été performant, et si le fils ainé est cru, que devenons nous tous les trois ?

Il faut que j'arrête cette escalade judiciaire par tous les moyens légaux, pour protéger aussi les intérêts de mes autres enfants et peut-être aussi un peu les miens.

Merci de m'avoir lue et bonne journée !

 

j'ai du mal a vous suivre!! vous parler de RSA, de ne pas pouvoir payer une école privée mais vous parler aussi de detective privé ( lorsque l'on sait ce que cela coute).

Avez vous pensé a la réaction du juge lorsque vous ferez part de vos revenus de RSA mais que vous mettrez en avant des rapports de détective privé uniquement pour prouver que votre fils vit dans son appartement.

 

Votre fils n'a peut etre pas fait une attestation mensongère en disant qu'il était toujours a la charge de son père car qui paye ce logement si votre fils ne travaille pas?

votre plus jeune fils peut tre bien dire planc a l'un et noir a l'autre

 

Vous voulez porter plainte contre lui pour lui apprendre a ne pas dire n'importe quoi mais de votre coté vous parlez de RSA et de detective privé ( difficillement compatible financièrement)

 

un conseil, oui vous pouvez porter plainte contre votre fils mais attention au revers de médaille

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il faut que j'arrête cette escalade judiciaire par tous les moyens légaux

 

en déposant plainte ? :eek:

 

Là où ça se corse, c'est quand le fils ainé affirme dans une attestation écrite que son frère veut vivre aussi avec son père. Ce qui est faux : aucun contact avec le fils ainé et son frere, aucun avec le père depuis des mois et il souhaite rester avec moi.

 

Quel age a le cadet?

Peut-il être entendu par le JAF?

Cela ne contrecarrerait-il pas, tout simplement l'attestation de son frère ainé.

 

Votre réponse obtenue en matière pénale, je pense que votre sujet trouverait mieux sa place dans le forum "personne et famille" afin de profiter de l'expérience d'intervenants ayant eu à connaitre ou à gérer ce genre de conflits d'intérêts.;)

 

cordialement

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour et merci à tous d'avoir contribuer à ma question.

Le détective privé m'a coûté 225 €. Il reste à savoir s'il n'aurait pas été plus honnete que le père de mes enfants joue carte sur table et ne fasse pas signer à notre fils une attestation mensongère...

Mon autre fils va avoir 17 ans. Son rêve à lui est qu'on le laisse tranquille avec cette histoire. Il voudrait bien garder ses deux parents. Ce qui se comprend. Donc aprés lui avoir demandé une nouvelle fois ce qu'il voulait vraiment, j'ai dû le trainer (presque sens propre) chez mon avocat pour qu'il remplisse une attestation où il a écrit deux lignes et le fils ainé une vingtaine.

Il est évident que sa présence dans ce dossier va avoir du poids. Donc il faut que je minimise ce poids pour ne retenir que la vérité. La verité est que le père fait du black à tour de bras, joue les pères offensés alors qu'il se fiche de ses enfants. Et à l'occasion se sert de son fils ainé comme bras armé puisque je n'ai pas capitulé. Il me parait nécessaire de remettre les choses à leur place et que chacun dise ce qu'il fait réellement, et de quoi il vit.

Il me semble que l'on élève pas les enfants pour qu'ils mentent sur un sujet aussi grave. Donc, j'ai mis en garde notre fils ainé, il fais le mort, je suis obligée de recourir à des moyens légaux. IL est clair que j'aurais préféré que tout se passe mieux.

Bonne journée !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...