Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

Avertissement pour retards justifiés


Jacquou

Messages recommandés

Bonjour,

 

Je travaille dans une société en CDI et j'ai des retards "chroniques par périodes" justifiés (voir plus bas).

Mon supérieur m'a envoyé une lettre avec AR malgré un entretien où je me suis expliqué.

Mes retards sont le plus souvent provoqués par des problèmes de santé sérieux. Le médecin du travail est au courant de ces problèmes, m'a fait un mot justificatif pour mon employeur et il veut que je fasse un dossier pour reconnaissance de travailleur handicapé.

Occasionnellement il m'arrive d'avoir des problèmes de retard à cause des transports en commun (dans ce cas je récupère toujours un justificatif avant d'arriver sur mon lieu de travail).

 

Il m'a donc envoyé une lettre d'avertissement sans faire mention de mes justificatifs. Le dialogue est difficile et je n'ai pas envie de m'énerver face à lui. Puis-je envoyer une lettre avec AR en réponse? Que puis-je y mettre pour faire valoir mon droit? (car il me semble que mon employeur ne peut pas me licencier à cause de mes problèmes de santé?)

 

Merci.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 12
  • Création
  • Dernière réponse

Bonjour,

 

A mon sens, et en fonction de ma longue expérience, j'affirme qu'il faut TOUJOURS répondre à un avertissement, ne serait ce que dans la perspective d'un contentieux prud"homal.

 

De plus, vous avez des motifs de justification de vos retards. Vous rappelez dans un courrier recommandé AR que vous en avez informé oralement votre employeur, précisez aussi que la médecine du travail va lancer une procédure pour vous faire reconnaître travailleur handicapé.

 

Soyez exhaustif, précis (dates, faits, personnes présentes....), quitte à être long.

 

Bon courage et cordialement

 

Anissa

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci pour cette réponse.

 

Puis-je être direct et incisif dans ma lettre en signalant par exemple que je ne peux être tenu pour responsable de retards indépendants de ma volonté?

Ou encore que sa lettre ne fait pas mention des explications fournies par ma part?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci pour cette réponse.

 

Puis-je être direct et incisif dans ma lettre en signalant par exemple que je ne peux être tenu pour responsable de retards indépendants de ma volonté?

Ou encore que sa lettre ne fait pas mention des explications fournies par ma part?

Etre incisif et direct....Rappelez vous que c'est votre employeur, restez courtois en tout cas et n'abusez pas du ton contentieux.

 

Pour vos retards, attention aussi, votre employeur pourra être amené à penser que vous n'êtes ps apte. Rapprochez vous de la médecine du travail très vite.

 

Précisez simplement que votre employeur est au courant, que vous l'avez personnellement informé.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Etre incisif et direct....Rappelez vous que c'est votre employeur, restez courtois en tout cas et n'abusez pas du ton contentieux.

 

Certes mais je n'ai pas trop apprécié la petite lettre malgré mes justificatifs... Plutôt que d'être agressif verbalement ou injurieux, je préfère lui faire comprendre que je n'aime pas être pris pour un imbécile avec de belles phrases!!

 

 

Pour vos retards, attention aussi, votre employeur pourra être amené à penser que vous n'êtes ps apte. Rapprochez vous de la médecine du travail très vite.

 

Quel est le risque sachant que je suis médicalement apte à faire mon travail mais que c'est plutôt une question de "périodes durant lesquelles je peux être suffisamment malade pour être significativement en retard" (ou même complètement absent pendant plusieurs semaines, mais ça il ne l'a pas encore vécu).

 

Que peut faire la médecine du travail pour m'aider?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le médecin du travail vous déclare apte ou inapte, c'est important. L'employeur n'a pas ce pouvoir. Toutefois, s'il estime que votre santé cause des troubles anormaux dans votre travail, il a un motif de licenciement.

 

Attention, il n'a pas le droit de vous licencier en raison de votre état de santé, mais il pourra le faire si votre état de santé nuit au bon fonctionnement de votre service. La nuance est donc de taille.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le médecin du travail vous déclare apte ou inapte, c'est important. L'employeur n'a pas ce pouvoir. Toutefois, s'il estime que votre santé cause des troubles anormaux dans votre travail, il a un motif de licenciement.

 

Le médecin du travail m'a déjà déclaré "apte" et j'ai remis le papier à mon employeur.

 

 

Attention, il n'a pas le droit de vous licencier en raison de votre état de santé, mais il pourra le faire si votre état de santé nuit au bon fonctionnement de votre service. La nuance est donc de taille.

 

La nuance est très difficile dans le cas présent car le service dans lequel je travaille fonctionne par tranches horaires assez précises. Un retard conséquent n'empêche pas le bon déroulement des tâches mais perturbe un peu le planning.

Dans ce cas je ne vois pas comment l'état de santé pourrait protéger du licenciement?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le médecin du travail m'a déjà déclaré "apte" et j'ai remis le papier à mon employeur

 

La nuance est très difficile dans le cas présent car le service dans lequel je travaille fonctionne par tranches horaires assez précises. Un retard conséquent n'empêche pas le bon déroulement des tâches mais perturbe un peu le planning.

Dans ce cas je ne vois pas comment l'état de santé pourrait protéger du licenciement?

Vous avez raison, ce sont les conséquences de l'état de santé qui justifie le licenciement.

Donnez moi des détails par messagerie privée, je regarderais l'état de la jurisprudence demain.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Occasionnellement il m'arrive d'avoir des problèmes de retard à cause des transports en commun (dans ce cas je récupère toujours un justificatif avant d'arriver sur mon lieu de travail).

 

bonjour

faites quand même attention que les retards "occasionnels" dus au transports ne soient pas trop fréquents. Vous devez prendre vos dispositions pour être a l'heure au boulot, surtout si vous cumulez avec des retard plus "justifiés" ça peut faire un peu beaucoup aux yeux de votre patron.

 

Par ailleurs, selon votre emploi, l'employeur peut invoquer unedesorganisation du travail (si votre présence est indispensable au bon déroulement du travail de l'entreprise, par exemple)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ne jamais oublier que l'entreprise a besoin d'une organisation fiable et que si vous avez des absences fréquentes et imprévisibles votre employeur peut procéder à un licenciement. Même si c'est pour des raisons de santé et quelque fois pour d'autres raisons.

 

Si vous êtes malade, il faut produire un arrêt de travail, là vous justifiez votre absence.

 

Si votre maladie le nécessite, le médecin du travail peut envisager un aménagement de votre poste avec l'employeur, surtout avec une reconnaissance de travailleur handicapé si vous l'obtenez.

 

Donc répondez comme vous l'explique Anissa en justifiant bien de vos retards, ne soyez pas conflictuel dans vos propos écrits, soyez aimable ou détaché.

 

Mais suivez les conseils du médecin du travail, car votre situation risque de se répéter.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...