Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

Marre des mensonges de la mère de ma fille !


Grosse_poire

Messages recommandés

Bonjour à tous,

 

Je m'adresse à vous dans l'espoir de trouver une solution à mon problème et désolé pour la longueur du post.

 

Cela fera bientôt 10 ans que la mère de ma fille (11 ans dans 5 jours) et moi sommes séparés. Je passerai les milliards de "situations de crise" que beaucoup vivent de leur côté pour m'attarder sur certains points vraiment important.

 

Au début de la séparation, nous avions un accord entre nous, elle gardait la petite la semaine et moi je la prenais le weekend. Mon ex n'étant pas du tout maternelle, l'enfant n'étant pour elle qu'une "poupée vivante", une manière de se positionner socialement et d'avoir autorité sur plus faible qu'elle, j'ai voulu passer à la garde alternée afin de protéger la gamine, à tout le moins pour réduire son exposition aux comportements de sa mère !

 

Du coup, je me suis vu accuser d'attouchements (en pleine affaire Dutroux !) et elle ne m'a plus laissé voir notre fille pendant presqu'un an ou alors dans des conditions misérables, où et quand elle le décidait et toujours en présence de quelqu'un, sans aucune légitimité juridique.

 

Ma condition sociale étant très difficile, je n'avais pas les moyens d'habiter seul, j'habitais avec mes parents de sorte que je n'ai pas pu bénéficier d'une aide juridique gratuite malgré mes très faibles revenus (1.000eur). En effet, il est tenu compte de tous les revenus du ménage mais malheureusement, on ne prend pas en considération les éléments EXCEPTIONNELS. Mes parents sont invalides avec respectivement 40% et 80% de perte d'autonomie et avec des charges médicales mensuelles très importantes.

 

Ainsi voilà bientôt 10 ans que je paye mensuellement le prix fort pour d'une part, rétablir la vérité quant aux accusations d'attouchements (classées sans suite après plusieurs mois) mais également pour faire respecter nos droits à ma fille et moi.

 

Mon ex quant à elle bénéficie depuis toujours de tous les services gratuits car elle est en médiation de dettes, ayant préféré se payer la belle vie plutôt que de payer ses factures et s'est retrouvée avec une ardoise de près de... 15.000eur ?! Après enquêtes sociales, expertises psychologiques, audition de ma fille et tout le bazar, on m'a accordé la garde principale il y a déjà 5 ans environs avec une misérable pension alimentaire de... 30eur/mois qui n'ont JAMAIS été indexés malgré les audiences successives !?

 

Donc moi je continue de payer (environs 1.000eur/an) pour me défendre de toutes ses bêtises (le mot est faible mais on ne peut utiliser ici de mots plus explicites) et pour conserver la garde de notre fille car sa mère est une totale irresponsable, je ne ferai pas ici le détail car depuis les années, je ferais sauter le serveur !?

 

Je prendrai toutefois quelques points qui nous pourrissent vraiment la vie en plus de tous ces frais, c'est que mon ex ne cesse de raconter des tas de mensonges à qui veut bien l'entendre et notamment à notre fille que je suis un toxicomane, que si je n'ai pas d'argent c'est à cause de "ma drogue", quand elle avait 3 ans, mon ex lui disait déjà que je n'étais pas son père (elle m'avait en son temps fait croire que j'étais le père pour que je reconnaisse la petite, le vrai père étant foutu le camp !), à 5 ans, ma fille apprenait comment mettre... un tampon (!?), pas très longtemps après sa mère lui prétendait avoir perdu sa virginité à cause d'un tampon mal placé et j'en passe sur le sexe, ma fille m'a dit aussi que le compagnon (actuel) de mon ex avait été chercher de quoi rouler un joint et l'avait fait devant elle pour lui demander si je faisais pareil, mon ex a écrit 3 pages à l'attention de l'ex de ma compagne actuelle pour VOMIR littéralement dessus en précisant notamment que "nous pourrions fumer beaucoup plus de joints car nous plantions et cela avec l'idée que ma compagne n'ait pas la garde de sa fille... et j'en oublie encore tellement il y en a...

 

Mon ex râle naturellement un max du fait que ma compagne actuelle n'est autre que son ancienne meilleure amie qui l'a planté là à force de voir comment elle était mais du coup, mon ex raconte aussi tout et n'importe quoi à son sujet (ainsi qu'à propos de sa petite fille) à notre fille pour essayer de semer la zizanie dans notre famille recomposée.

 

Bref (et j'en passe, vous n'avez pas idée !?), c'est vraiment INFERNAL, ça n'en finit JAMAIS, ce sont tout le temps des mensonges, calomnies, mépris, reproches et moi j'en ai franchement marre de cette situation, je paye, je paye et je paye encore (un enfant à charge, ça coute plus que les allocs !?) pour me défendre alors qu'elle a tout gratuit pour nous pourrir la vie à tous.

 

Il faut encore savoir que mon ex a depuis 3 autres enfants, un d'un autre père et les deux derniers, encore d'un autre... ça vous donne une idée... pour l'info, j'ai recensé près d'une 40aine de relations après notre séparation), je ne vous dis pas le défilé chez elle devant notre fille.

 

Moi je ne tiens plus, ça ne peut plus durer ainsi alors je voudrais savoir si j'ai un recours contre ces mensonges car je ne trouve pas normal de devoir payer pour nous laisser empoisonner la vie à ce point, d'autant que ma fille ne souhaite pas vivre avec sa mère.

 

Je voudrais donc savoir si j'ai une possibilité de la trainer en justice pour accusations mensongères et calomnieuses et récupérer un peu de tout ce que j'ai "banqué" car c'est toujours bien sur base de ses accusations d'attouchements que toute la machine juridique s'est mise en marche et qu'aujourd'hui je continue de payer mon avocat pour des procédures qui durent et qui durent pour la garde que mon ex essaye de récupérer, sans parler des milliers d'heures passées à courir entre le SAJ, le Parquet, avocats (il m'a fallu changer 2 x), dossiers et j'en passe...

 

Nous essayons de reconstruire notre vie et j'aurais bien besoin maintenant de tout cet argent que j'ai englouti là dedans !

 

Merci à vous des précisions que vous pourrez m'apporter

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 13
  • Création
  • Dernière réponse
Invité Yaka-de-retour

Bjr, le pb est qu'à part qqs adultes à qui il peut mentir à votre sujet, elle s'adresse principalement à votre fille avec pour unique but de détruire votre image. Peu importe pour elle, apparemment, de savoir si en faisant cela, elle nuit à la santé psychologique de son enfant, le but est de détruire l'image du père. Vous êtes depuis longtemps enlisé ds des procédures qui vous coûtent cher et ne mènent pas à grd chose.

Votre acharnement de votre côté à prouver votre bon droit, à corriger auprès de votre fille, ses mensonges, alimentent son aggressivité à votre égard. Plus vous essaierez de prouver que VOUS avez raison, plus elle vous "chargera".

Vous avez la garde de votre fille, donc essayez (ce n'est pas facile) de ne plus répondre aux agressions verbales de votre épouse et dites une fois pour toutes à votre fille "ce st des querelles d'adultes, je ne suis pas celui que ta mère décrit..." et cessez de répondre aux provocations.

Cela prendra du temps mais il est possible (pas sûr) que votre ex se lasse.

Bon courage. :)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour et merci de vos réponses.

 

Alors ma fille vit avec moi et elle n'a, à ma connaissance, jamais vu de gynéco...

 

Sinon pour ce qui est de faire la sourde oreille aux commentaires, c'est déjà ce que nous faisons depuis longtemps mais à force, trop, c'est trop... chaque semaine apporte son lot de commentaires et il n'est pas toujours facile de dire à la gamine que ce ne sont que des problèmes d'adultes alors qu'elle me pose des questions précises... ne pas y répondre lui donnerait l'impression que je veux lui cacher quelque chose et que dès lors, sa mère pourrait avoir raison dans ses mensonges...

 

Je voudrais vraiment la trainer en justice pour totues ces accusation car elles me portent un sérieux préjudice (près de 1.000eur/an depuis bientôt 10 ans, faites le compte)...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonsoir Grosse_poire,

 

Je vous livre ci dessous les termes édictés par l'article 226-10 du Code Pénal.:

 

Article 226-10

Modifié par Ordonnance n°2000-916 du 19 septembre 2000 - art. 3 (V) JORF 22 septembre 2000 en vigueur le 1er janvier 2002

 

 

La dénonciation, effectuée par tout moyen et dirigée contre une personne déterminée, d'un fait qui est de nature à entraîner des sanctions judiciaires, administratives ou disciplinaires et que l'on sait totalement ou partiellement inexact, lorsqu'elle est adressée soit à un officier de justice ou de police administrative ou judiciaire, soit à une autorité ayant le pouvoir d'y donner suite ou de saisir l'autorité compétente, soit aux supérieurs hiérarchiques ou à l'employeur de la personne dénoncée, est punie de cinq ans d'emprisonnement et de 45000 euros d'amende.

 

La fausseté du fait dénoncé résulte nécessairement de la décision, devenue définitive, d'acquittement, de relaxe ou de non-lieu déclarant que la réalité du fait n'est pas établie ou que celui-ci n'est pas imputable à la personne dénoncée.

 

En tout autre cas, le tribunal saisi des poursuites contre le dénonciateur apprécie la pertinence des accusations portées par celui-ci.

 

Je vous ai mis en gras l'un des éléments constitutifs essentiel à ce que l'infraction puisse être retenue.

 

Ce passage devrait également vous regonflez quant aux actions passées ou futures en vue d'aboutir à votre acquittement, relaxe ou non lieu.

 

L'un de ceux ci obtenus vous pourrez enfin contre-attaquer et obtenir réparation du préjudice que vous avez subi.

 

cordialement

H

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour Habéas et un très grans merci de votre post qui me donne en effet espoir car relativement aux accusations d'attouchements, mon ex n'avait pas déposé de plainte mais avait alerté le SAJ et avait tout fait pour m'écarter de la petite. Elle a ensuite fait volte face en refusant de venir à la "formalisation" organisée par le SAJ (un comble alors que c'est elle qui les avait alerté !?) et en gardant toute distance envers une médiation/conciliation, le SAJ a donc transmis le dossier au parquet..

 

Je n'ai toutefois pas été interpellé cependant ma fille à tout de même été auditionnée devant caméra et tout le bazar dans ces cas là, pour mémoire en pleine affaire Dutroux, et ça a été le début alors des procédures pour déjà obtenir un droit de garde légal minimum.

 

C'est environs un an après le début des "hostilités" que j'ai retiré au Parquet une attestation de classement sans suite du dossier.

 

En fait depuis le début, toute les procédures n'ont lieu que devant le Tribunal de la Jeunesse, donc relativement à la garde de ma fille mais j'estime qu'il y a aussi un grand préjudice de toute cette situation conflictuelle que provoque et entretien mon ex qui lui ne relève pas de la jeunesse...

 

L'attestation du Parquet pourrait donc constituer l'élément par lequel je pourrais envisager un recours ?

 

Edition: je n'ai pas précisé que je suis en Belgique, je suis arrivé sur ce site à travers une recherche limitée à la Belgique ainsi j'avais dans l'idée d'être sur un forum adéquat. Auriez-vous des précisions quant au territoire Belge ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Comme vous l'imaginez bien, le code pénal français prévoit et réprime des infractions commises sur le territoire français, voir même des infractions commises par des ressortissants français hors le territoire lorsque celles ci sont dénoncées par les autorités étrangères.

 

Rien pour les ressortissants étrangers commettant des infractions chez eux, c'est logique.

 

Vous allez effectivement devoir vous tourner vers le Code pénal Belge et voir si celui ci édicte un article identique à celui que je vous ai livré.

 

En France, l'infraction aurait été caractérisée et une plainte recevable, la dénociation de votre ex ayant été faite "à une autorité ayant le pouvoir d'y donner suite ou de saisir l'autorité compétente".

 

Ci dessous un lien bien de chez vous pour vous aider dans vos recherches.

cordialement

 

Loi

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

avant de vous lancer dans les procédures, dites vous que vous avez la garde de votre fille, ce qui est bien la preuve que personne ne croit aux accusations de votre ex femme.

 

attaquer pénalement votre femme me semble bien hasardeux... par contre vous pourriez peut être vous adresser aux services sociaux et demander un soutien psychologique pour que votre fille puisse résister à toutes les infos négatives qu'elle reçoit.

ça vous aiderait à passer outre les calommnies

 

bon courage

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonsoir Chippi,

 

Je vous rejoins sur le coté hasardeux d'une procédure au pénal, mais il me semble que notre intervenant recherche un exutoire aux 10 ans qu'il a enduré et endure toujours d'ailleurs.

 

c'est toujours bien sur base de ses accusations d'attouchements que toute la machine juridique s'est mise en marche et qu'aujourd'hui je continue de payer mon avocat pour des procédures qui durent et qui durent pour la garde que mon ex essaye de récupérer, sans parler des milliers d'heures passées à courir entre le SAJ, le Parquet, avocats (il m'a fallu changer 2 x), dossiers et j'en passe...

 

Je le ressens excédé (pour ne pas dire en colère) et animé d'un désir de vengeance

 

savoir si j'ai une possibilité de la trainer en justice

 

Alors si le pénal peut lui apporter cette "vengeance" légale, il est des reconnaissances du statut de victime qui valent toutes les thérapies du monde.;)

 

cordialement

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour et merci pour vos réponses.

 

Je sais que des procédures sont toujours difficiles, ça fait des années que je suis dedans et pas que pour ma fille, des problèmes d'un tiers qui tente de s'introduire dans une succession familiale traine aussi depuis 7 ans... je suis donc à regret plongé dedans bien malgré moi...

 

Je suis en effet en colère car quand je vois le mal qu'on peut faire d'une part à un enfant mais aussi dans la vie de quelqu'un qui n'a rien demandé d'autre que d'assumer ses responsabilités, je ne peux pas comprendre. En outre, mes revenus sont extrêmement limités eu égard à une situation sociale difficile, ainsi quand je fais le compte de tout ce que j'ai déjà payé, cela représente presqu'un an de mes revenus, ce qui est considérable à mon niveau... et aujourd'hui, je voudrais démarrer une activité et je suis dans l'incapacité de le faire par manque de moyens... c'est donc mon quotidien, ma vie toute entière et celle de mon entourage qui font les frais de tout ça... alors oui, j'en ai vraiment marre...

 

Je ne suis pas à proprement parler animé d'un sentiment de vengeance, mais je ne suis pas d'accord d'en ramasser plein la vue alors qu'au départ mon ex a bien joué son jeu pour me faire reconnaitre la petite et que moi, je l'assume cette gamine, même s'il s'avère que je ne suis pas son père biologique...

 

Ma fille est déjà suivie psychologiquement donc c'est en effet davantage la notion de préjudice subi qui m'anime... si je commets une faute, je suis puni alors pourquoi devrais je accepter que mon ex me pourrisse la vie ainsi et me fasse dépenser tout mon argent alors que je n'ai rien fait ? Est ce normal et n'est il pas légitime que je souhaite être dédommage ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

votre dernier post me conforte dans mon appréhension de votre situation.

 

Je vous rejoins et confirme que votre volonté est normale et légitime.

Attention cependant à ne pas fonder trop d'espoirs sur le volet pénal, une action en justice n'étant jamais gagnée d'avance.

 

bon courage

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ca c'est certainement vrai et pour reprendre la formulation d'une connaissance, il y a "avoir raison" et il y a "obtenir raison" mais pour reprendre votre signature, "Qui néglige de punir le mal, le cautionne", il m'apparait de même que de laisser les choses aller...

 

Sans réaction, pourquoi cesserait elle de nous empoisonner la vie ?!

 

En tous cas merci de votre encouragement et de vos réponses...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

je pense qu'il faut surtout maintenir le dialogue avec votre fille, répondre à ses attentes honnêtement et bien poursuivre le suivi psy

 

même si les enfants ne disent pas toujours ce qu'ils pensent, un jour ils nous sortent des éléments en pleine figure, qu'on avait tus parce qu'ils étaient petits (et ne comprendraient pas ou ne se souviendront pas)

 

 

(ça me rappelle ma fille, qui devait avoir au plus, 4 ans, me sort ''je sais que pépé il est mort !'' ça m'a clouée. Je lui ai expliqué, montré des photos, discuté de son arrière grand père)

 

courage

 

je vous soutiens dans votre combat

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

oui vous avez raison, il faut du dialogue avec les enfants car ils perçoivent bien plus que nous ne voulons le penser et se font alors des idées souvent loin de la réalité... ce sont de vraies éponges qui captent vraiment tout...

 

ça me fait penser à une anecdote racontée par Françoise Dolto à l'époque et qui faisait état d'un gosse dont les parents étaient séparés avec la mère qui parlait toujours de "la poule à papa"... et le gosse il ne la voyait jamais la fameuse "poule" car il regardait après un... gallinacé... en toute innocence... c'est dire...

 

merci de votre soutien car ce n'est franchement pas facile à vivre...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...