Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

sieste obligatoire?


Patchouli42

Messages recommandés

Bonjour

 

voila ma fille à fait sa 2eme rentrée jeudi 4 septembre ,ravie d'y retourner mais voila venu le moment de la sieste et on l'a forcer à se coucher alors qu'elle ne fait plus de sieste.

 

le soir meme elle nous à fait des cauchemard toute la nuit et ,le lendemain elle n'a pas voulu alle à l"ecole.

 

ce matin je l'a remet et voila qu'une demi heure apres la maitresse m'appelle pour venir chercher ma fille qui pleure ,la maitresse ne supporte plus:confused:

 

je lui explique que c'est depuis la sieste force et elle campe sur ses positions!!!

je souhaiterais savoir si la sieste est obligatoire?

 

elle me dit que ma fille à un probleme et que je dois consulte un docteur,ce que j'ai fait et ,mon medecin m'a dit que ma fille va tres bien et elle lui a parle du dodo à l'ecole!!

Quels sont mes recours mis à part le dialogue de sourd avec ellej'envisage d'aller voir la directrice !!!

merci

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 41
  • Création
  • Dernière réponse

bonjour, à ce que je sache la sieste n'ets pas obligatoire, ma fille de 4 ans depuis le tout début qu'elle va à l'école donc l'année dernière, elle refuse de faire la sieste à l'après midi.

du coup elle va avec les plus grand faire des activités, ou bien reste quand même au calme, raconte des histoire avec la maitresse mais si elle s'agite elle va en activité afin de ne pas pertriber le repos des autres enfants.

 

Va en discuter avec la directrice, le souci maintenant c'est dès qu'il y a un petit différent de la majorité, on nous dit madame votre enfant à un souci.

des qu'un enfant a un problème de diction, ho madame faut absolument consulter un orthophoniste.

 

c'est sur que c'est pas évident de gérer une classe de 33 petits avec uniquement une atsem.

mais au lieu de culpabiliser les parents faudrait peut être voir le problème ailleurs.

c'est mon point de vue.

 

 

les enfanst doivent avori plaisir à aller à l'école et non pas en avoir peur, ils ont largement le temps pour détester l'ecole

 

 

bonne journée

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ma fille n'aimait pas non plus faire la sieste à l'école. En réalité, ce n'était d'ailleurs pas vraiment une sieste mais un temps de repos. Les gamins n'étaient pas obligés de dormir mais devaient rester au calme (possibilité de feuilleter des livres par exemple).

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité Yaka-de-retour

Tytnat a donné la réponse appropriée. Si un enfant ne veut pas dormir, la maitresse soit lui demande d'aller avec les plus grands, soit de se tenir tranquille. On ne peut pas avoir un programme différent pour chaque enfant. Par contre Trynat bcp de parents ont été tres contents que ma compagne, directrice d'école maternelle, leur "conseille" de consulter un orthophoniste lorsqu'elle a décelé des pbs de prononciation. Mais rien n'oblige les parents à suivre ce type de conseil. :)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

je partage les avis donnés

 

Quel age a votre fille ?

 

expliquez lui que, meme sans dormir, un instant au calme apres le repas lui permettra d'etre plus en forme pour le reste de la journée mais qu'elle n'est pas obligé de dormir "pour de vrai" ;)

 

en meme temps, il faut comprendre que ce ne sont pas aux enfants de choisir ce qu'ils veulent faire ou pas, sinon, les institutrices et ATSEM ne s'en sortiront jamais

 

Par contre, le coup de l'institutrice qui ne "supporte" pas les pleurs :eek: ... c'est limite, comme explication, pour vous demandez de revenir chercher votre fille :rolleyes:

 

si aucune solution ne peut etre trouvée avec l'institutrice, voyez directement avec la directrice qui pourra servir de "mediateur"

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Tytnat a donné la réponse appropriée. Si un enfant ne veut pas dormir, la maitresse soit lui demande d'aller avec les plus grands, soit de se tenir tranquille. On ne peut pas avoir un programme différent pour chaque enfant. Par contre Trynat bcp de parents ont été tres contents que ma compagne, directrice d'école maternelle, leur "conseille" de consulter un orthophoniste lorsqu'elle a décelé des pbs de prononciation. Mais rien n'oblige les parents à suivre ce type de conseil. :)

je ne voulais aucunement faire une généralité, mais dans mon école il y a un systématique renvoi au orthophoniste, des fois justifié des fois non.

Ce que je reproche le plus c'est la manière dont le problème a été abordé par l'une des enseignante : genre "madame vous savez votre fils à de séreiux problème de prononciation avec le lettre R nous ne pourrons rien y faire seule uen orthophoniste pourra peut être y remédier, dans le cas contraire le passage en cp serait très compromis".

 

je lui ai fait remarqué alors que mon fils avait surtout un problème de nervosité et que le mot rodondindron ou rhinoceros, il savait très bien le pronocer lorsqu'on lui demandait de le dire calmement"

 

par acqui de conscience je suis allée voir une orthophoniste qui m'a confirmé que mon fils n'avait aucun souci.

 

bien évidement je eu le rendez vous plusieurs mois après. En fin d'année la même instit me dit toute heureuse de m'avoir donné ce conseil : "vous voyez mes conseils ont porté leurs fruits"

 

et là j'avoue que j'ai eu un super moment de bonheur en lui disant que mon fils n'avait jamais eu de séances d'ortho, juste des parents attentionnés qui l'ont aidé. Et que cela avait été hyper difficile car vu les origine maRtiniquaise de mon mari cela n'avait pas été mince à faire. ( je me fichais d'elle il n'est pas martiniquais)

 

 

Attention j'ai rien contre les instits bien au contraire.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour

 

voila ma fille à fait sa 2eme rentrée jeudi 4 septembre ,ravie d'y retourner mais voila venu le moment de la sieste et on l'a forcer à se coucher alors qu'elle ne fait plus de sieste.

 

le soir meme elle nous à fait des cauchemard toute la nuit et ,le lendemain elle n'a pas voulu alle à l"ecole.

 

ce matin je l'a remet et voila qu'une demi heure apres la maitresse m'appelle pour venir chercher ma fille qui pleure ,la maitresse ne supporte plus:confused:

 

je lui explique que c'est depuis la sieste force et elle campe sur ses positions!!!

je souhaiterais savoir si la sieste est obligatoire?

 

elle me dit que ma fille à un probleme et que je dois consulte un docteur,ce que j'ai fait et ,mon medecin m'a dit que ma fille va tres bien et elle lui a parle du dodo à l'ecole!!

Quels sont mes recours mis à part le dialogue de sourd avec ellej'envisage d'aller voir la directrice !!!

merci

 

L'école et l'enseignement n'est pas obligatoire surtout à l'age de la 2ème année de maternelle (MS ou PS selon les écoles qui ont ou non une TPS). Quel age a votre enfant, 3 ou 4 ans sûrement non ?

 

Si votre enfant ne se plie pas aux règles de vie en communauté et à celles établies par l'école, il peut en effet être refusé...éh oui...appellez l'inspection ils vous le confirmeront. Ce n'est pas à l'école de s'adapter à l'enfant, c'est à l'enfant de s'adapter au rythme et aux règles scolaires. S'il n'en est pas capable (que ce soient les rythmes d'horaires, propreté, cantine ou autres) c'est qu'il n'est pas assez mature pour le moment.

 

Vous réponderez "mais ce n'est qu'une histoire de sieste", mais c'est une partie des règles quand même. Et les autres maîtresses n'ont pas à devoir prendre en charge un autre enfant qui ne veut pas/ne peut pas respecter les règles.

 

Ce qui peut vous être conseillé c'est

- soit de raisonner votre enfant, ce qui est le plus logique, car vouloir raisonner la maitresse sur vos positions ce serait marcher sur la tête car pas dans la logique des choses,

- soit de ne pas le scolariser l'après-midi,

- soit d'inscrire votre enfant dans une structure (école ou jardin d'enfants) privé qui pourra adapter son rythme à celui de l'enfant

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

donc selon vous 11291 un enfant qui ne ressent plus le beoin de faire la sieste devrait être forcé à la faire.

Et bien si mes pué lisait çà elle rigoleraient bien.

 

non je ne suis pas d'accord, par contre que l'école refuse l'enfant je veux bien le croire

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

donc selon vous 11291 un enfant qui ne ressent plus le beoin de faire la sieste devrait être forcé à la faire.

Et bien si mes pué lisait çà elle rigoleraient bien.

 

non je ne suis pas d'accord, par contre que l'école refuse l'enfant je veux bien le croire

 

L'école n'est pas une garderie privé. NON il n'est pas obligé de faire la sieste mais OUI il doit respecter le rythme de la classe, donc OUI il doit rester au calme avec les autres enfants sur son matelas en attendant que ce soit l'heure du "réveil".

 

Un enfant qui n'a pas envie de faire de la peinture mais qui préfère faire la sieste à 10h, un autre qui n'a pas envie de faire de la motricité mais préfère lire un livre...l'école à la demande ne rime pas avec éducation nationale.

 

C'est aussi dés cet age que les enfants apprennent la vie en collectivité et à suivre des règles.

 

Si les règles ne conviennent pas à l'enfant (de par son attitude de refuser/ne pas pouvoir les accepter) et donc à l'enfant, libre aux parents de chercher une autre structure. Mais ce n'est pas à l'ensemble de se plier au rythme d'un enfant en particulier.

 

En poussant un peu le trait : un parent accepte-t-il chez lui que l'enfant décide de ne pas manger à 12h00 alors que tout le monde est servi et qu'il préfère déjeuner à 15h00...ou que l'enfant se lève en pleine nuit à 4h du matin parcequ'il n'a plus sommeil et que donc tout le monde doit se mettre à son service pour jouer, lire, le promener etc...ce qu'on n'accepte pas chez soi parcequ'il y a des "règles" ne peut pas l'être non plus en collectivité.

 

On ne parle pas ici de nourrisson mais d'un enfant ayant déjà une année scolaire derrière lui donc devant d'autant plus comprendre ce qu'est l'école et ce qu'impose la vie en collectivité.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Sauf que prendre conseil auprès d'un(e) orthophoniste pour un problème de prononciation n'est jamais superflu, car une telle vérification ne peut faire de mal à l'enfant : si rien n'est décelé, tout le monde est rassuré (à commencer par l'enfant) ; si l'enfant a un réel problème, on peut y remédier très tot :)

Ce qui est tout bénef' pour tout le monde, à commencer par l'enfant :)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

L'école n'est pas une garderie privé. NON il n'est pas obligé de faire la sieste mais OUI il doit respecter le rythme de la classe, donc OUI il doit rester au calme avec les autres enfants sur son matelas en attendant que ce soit l'heure du "réveil".

 

Un enfant qui n'a pas envie de faire de la peinture mais qui préfère faire la sieste à 10h, un autre qui n'a pas envie de faire de la motricité mais préfère lire un livre...l'école à la demande ne rime pas avec éducation nationale.

 

C'est aussi dés cet age que les enfants apprennent la vie en collectivité et à suivre des règles.

 

Si les règles ne conviennent pas à l'enfant (de par son attitude de refuser/ne pas pouvoir les accepter) et donc à l'enfant, libre aux parents de chercher une autre structure. Mais ce n'est pas à l'ensemble de se plier au rythme d'un enfant en particulier.

 

En poussant un peu le trait : un parent accepte-t-il chez lui que l'enfant décide de ne pas manger à 12h00 alors que tout le monde est servi et qu'il préfère déjeuner à 15h00...ou que l'enfant se lève en pleine nuit à 4h du matin parcequ'il n'a plus sommeil et que donc tout le monde doit se mettre à son service pour jouer, lire, le promener etc...ce qu'on n'accepte pas chez soi parcequ'il y a des "règles" ne peut pas l'être non plus en collectivité.

 

On ne parle pas ici de nourrisson mais d'un enfant ayant déjà une année scolaire derrière lui donc devant d'autant plus comprendre ce qu'est l'école et ce qu'impose la vie en collectivité.

je susi ok avec toi mais là ou je ne suis pas d'accord c'est lorsqu'on dit qu'on doit obliger l'enfant à faire la sieste, par contre l'insiter au calme oui.

 

il est vrai qu'il faut des regles, par ocntre le gros hic c'est que le rythme de l'école est bien trop souvent inadapté au rythme naturel de l'enfant.

mais il faut bien qu'il y ai des regles.

par exemple certaines écoles réveils les enfants durant leur sieste juste par ce que les astem doivent nettoyer la salle de repos et çà je trouve çà intolérable, sachant qu'elles vont être payer jusqu'à 17h30 mais vont partir à 17h. Et c'est du vécu ce dont je parle.

 

pour info je suis ass mat, alors les contraire et les règles je les connais.

nous on vient nous enquiquiner, alors des fois les poils s' hérissent, contre certaines choses qu'on peut voir

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Si les règles ne conviennent pas à l'enfant (de par son attitude de refuser/ne pas pouvoir les accepter) et donc à l'enfant, libre aux parents de chercher une autre structure. Mais ce n'est pas à l'ensemble de se plier au rythme d'un enfant en particulier.

Qu'en est-il si le fait de ne pas pouvoir respecter les règles du groupe est du à un problème médical (du type doit etre nourri toutes les 2 heures par nutrition artificielle du fait d'une maladie empechant l'intestin d'absorber les protéines, ou a une maladie qui empeche son organisme de faire la différence entre le jour et la nuit (je ne me souviens plus de son nom, mais j'en ai entendu parler à l'occasion de recherches sur les maladies orphelines), ne peut pas comprendre les règles de vie à cause d'un Trouble Envahissant du Développement (famille de pathologies incluant 5 pathologies, parmi lesquelles sont incluses l'autisme de Kanner, l'Autisme de Haut Niveau et le Syndrome d'Asperger) sans que des dispositifs particuliers soient mis en place et donc crise au moment des transitions, ou bien ne peut pas manger certains aliments ou aller dans certains endroits à cause de troubles sensoriels (hypersensibilité olfactive et gustative ou auditive, ou bien visuelle...) dus eux-meme à un problème médical.... Et j'en ai d'autres en réserve !) ? On garde l'enfant cloitré à la maison, alors meme que la loi du 11/02/2005 interdit aux écoles de refuser l'accueil d'un enfant handicapé ou atteint d'un trouble de santé invalidant ? (dans la pratique, ce n'est pas toujours simple.... :rolleyes: )

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Sauf que prendre conseil auprès d'un(e) orthophoniste pour un problème de prononciation n'est jamais superflu, car une telle vérification ne peut faire de mal à l'enfant : si rien n'est décelé, tout le monde est rassuré (à commencer par l'enfant) ; si l'enfant a un réel problème, on peut y remédier très tot :)

Ce qui est tout bénef' pour tout le monde, à commencer par l'enfant :)

je ne dis pas le contraire, c'est juste que lorsque l'enfant à 4 ou 5 ans et qu'il est au début de l'année, faire des pronostics catégoriques sans connaître l'enfant je trouve çà un peu bizarre. un conseil une recommandation oui mais dans mon école il y a encore 2 ans c'etait un discours " madame votre fils a des soucis " et non " madame il est possible que votre fils est beosin d'aide d'un ortho......."

 

j'ai l'exemple de ma petite voisine l'année dernière en décembre classe de cm2 la directrice convoque les parents leur disant " votre fille ne pourra pas aller au collège, il faut l'orienter vers une école spécialisée dans laquelle elle pourra s'orieter vers une filière pro de plus tôt possible......" on cherche encore pourquoi elle a dit çà. Ses notes étaient largement au dessus de la moyenne.

cette gamine avait et a toujours un probleme de caractère, qui fait qu'elle etait bien souvent isolée par les autres.

 

cette école est une ecole privée sous contrat d'état.

 

depuis nous n'avons plus la même directrice et nous nous en portons pas plus mal

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

cette gamine avait et a toujours un probleme de caractère, qui fait qu'elle etait bien souvent isolée par les autres.

Mouais, faut voir de quel problème de caractère il s'agit, car ça peut etre un trait de caractère normal comme un symptome d'une pathologie sous-jacente (et il y a plein de raisons pouvant expliquer ce problème, de la simple timidité non pathologique à un problème de déficience intellectuelle, en passant par une hypersensibilité sensorielle.... Impossible de faire un diagnostic à distance, et meme les parents peuvent parfois se tromper et errer pour savoir de quoi il en retourne....)

Donc ce qu'a dit la maitresse est disons.... bizarre, histoire de rester polie ! Car une maitresse n'est pas pédo-psychiatre, ni psychiatre, ni neuropsychiatre !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Mouais, faut voir de quel problème de caractère il s'agit, car ça peut etre un trait de caractère normal comme un symptome d'une pathologie sous-jacente (et il y a plein de raisons pouvant expliquer ce problème, de la simple timidité non pathologique à un problème de déficience intellectuelle, en passant par une hypersensibilité sensorielle.... Impossible de faire un diagnostic à distance, et meme les parents peuvent parfois se tromper et errer pour savoir de quoi il en retourne....)

Donc ce qu'a dit la maitresse est disons.... bizarre, histoire de rester polie ! Car une maitresse n'est pas pédo-psychiatre, ni psychiatre, ni neuropsychiatre !

d'accord avec toi, je connais cette petite fille et du pourquoi de son comportement mais les instits eux n'ont rien cherchés ils l'ont cataloguée

 

 

bonne soirée à tous

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

d'accord avec toi, je connais cette petite fille et du pourquoi de son comportement mais les instits eux n'ont rien cherchés ils l'ont cataloguée

 

vous aurez toujours d'excellents (es) instits... et puis un moins bon dans le lot et dans ce dernier cas, c'est aux parents de ne pas laisser faire :o

 

je me souviens que l'un de mes fils avait de grosses difficultés a apprendre a lire en CP (d'ailleurs, il a redouble a cause de ca)

malheureusement, son redoublement n'a strictement servi a rien : il ne savait toujours pas lire, et avait des notes catastrophiques alors qu'a la maison, il connaissait ses lecons sur le bout des doigts, savait faire des additions avec retenues etc (ce qui n'etait pas dans son programme scolaire alors qu'en classe, il trouvait 3 a 1+1)...

 

il est tout de meme passé en CE1 (il pouvait pas "tripler" son CP) bien qu'il n'ait pas acquis la lecture

 

et tres peu de temps apres la rentree, la directrice m'informe, froidement : "madame, votre fils est attardé mentalement, il lui faut une structure specialisée"

J'ai eu beau expliquer ce qu'il savait faire a la maison, la curiosité intellectuelle dont il faisait preuve avec moi (au point de me contraindre a faire des recherches pour lui repondre (style de questions : "comment s'est creee l'univers" :confused:), la directrice est restée sur son opinion

 

J'ai donc pris l'initiative de faire passer des tests par une neuropsychiatre, en milieu hospitalier, (plusieurs tests sur environ 3-4 semaines)

 

Au final, il s'est avere que mon fils etait precoce (QI superieur a la normale)... et qu'il s'ennuyait en classe !!! ... ce qu'il nous a avoué lorsqu'on lui a demande pourquoi il ne fichait rien en classe

 

j'ai au moins eu la satisfaction de recevoir des excuses de la Directrice, qui, pour se dedouaner, m'a dit "mais madame, si on ecoute tous les parents, leurs enfants sont toujours exceptionnels !" (bon, c'etait pas faux non plus )

 

Pour info, mon fils a appris a lire en a peine 3 mois lorsque sa petite soeur est entree en primaire : il ne voulait pas qu'elle le "depasse" ... et c'est lui qui a appris a lire aux deux dernieres :D

 

bon, ceci dit, on sort du sujet qui demeure le probleme pose par cette petite fille qui ne veut plus faire la sieste ;)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonsoir

 

je tiens à vous remercié pour vos reponse:)

 

je sais que l'ecole n'est pas une garderie,ma fille à 3 ans et va à l'ecole depuis qu'elle 2 ans sans aucun probleme!!

 

ma fille ne veut plus dormir mais participer aux activites,donc elle ne perturbe pas le groupe!!

j'ai essayer de lui explique qu'elle n'etais pas oblige de dormir mais se reposer,mais non c'est les activites qu'il l'interesse!!!

 

faut il empeche un enfant d'etre interesse???

 

encore merci

 

j'attend un rdv avec la maitresse et si ca ne va pas j'irais voir la directrice

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

ma fille ne decide pas, nous sommes acces autoritaire !hors elle n'a pas besoin de beaucoup de sommeil ,mon pediatre que j'ai eu au tel (ce soir) m'a dit qu'il fallait respecte son rythme

on verra bien ,mais apparement je ne suis pas la seule maman dans le meme cas et pour la sieste:confused:

merci:):):):)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Faites lui comprendre que la sieste n'est pas obligatoirement dormir. Vous dites qu'elle n'a pas besoin de dormir, je ne pense pas qu'on l'oblige à le faire.

Simplement, pendant que les autres dorment, elle doit rester tranquille sur son matelas (ou autre) et non courir partout...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

elle c'est bien que ce n'est pas obligatoire mais chaque enfant est different et chaque enfant ne reste pas assis sans rien faire,elle ne cours pas partout mais veux participer !on ne peut pas compare le caractere chaque enfants est differents et heureusement mais faut savoir aussi les ecoutes,c'est mon avis perso;)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rassurez-vous, je connais le problème. Ma fille était souvent punie pour réveiller ses camarades pendant la sieste (elle dormait très peu et même pas la nuit, bonjour le cadeau). Mais j'ai toujours appuyé l'équipe pédagogique et été solidaire avec elle auprès de ma fille. L'enfant doit apprendre la vie en communauté et se plier aux impositions, même s'il n'aime pas ça. Je n'aurais pas été enguirlander l'instit pour qu'elle autorise ma fille à agir différemment des autres.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rassurez-vous, je connais le problème. Ma fille était souvent punie pour réveiller ses camarades pendant la sieste (elle dormait très peu et même pas la nuit, bonjour le cadeau). Mais j'ai toujours appuyé l'équipe pédagogique et été solidaire avec elle auprès de ma fille. L'enfant doit apprendre la vie en communauté et se plier aux impositions, même s'il n'aime pas ça. Je n'aurais pas été enguirlander l'instit pour qu'elle autorise ma fille à agir différemment des autres.

 

Humm, humm... *se racle la gorge*

 

Ma question plus haut est passée à la trappe dirons nous :mad:

 

Qu'en est-il si le fait de ne pas pouvoir respecter les règles du groupe est du à un problème médical (du type doit etre nourri toutes les 2 heures par nutrition artificielle du fait d'une maladie empechant l'intestin d'absorber les protéines, ou a une maladie qui empeche son organisme de faire la différence entre le jour et la nuit (je ne me souviens plus de son nom, mais j'en ai entendu parler à l'occasion de recherches sur les maladies orphelines), ne peut pas comprendre les règles de vie à cause d'un Trouble Envahissant du Développement (famille de pathologies incluant 5 pathologies, parmi lesquelles sont incluses l'autisme de Kanner, l'Autisme de Haut Niveau et le Syndrome d'Asperger) sans que des dispositifs particuliers soient mis en place et donc crise au moment des transitions, ou bien ne peut pas manger certains aliments ou aller dans certains endroits à cause de troubles sensoriels (hypersensibilité olfactive et gustative ou auditive, ou bien visuelle...) dus eux-meme à un problème médical.... Et j'en ai d'autres en réserve !) ? On garde l'enfant cloitré à la maison, alors meme que la loi du 11/02/2005 interdit aux écoles de refuser l'accueil d'un enfant handicapé ou atteint d'un trouble de santé invalidant ? (dans la pratique, ce n'est pas toujours simple.... :rolleyes: )

 

De plus, entre faire du n'importe quoi et exiger à un enfant de dormir ou lire alors qu'il veut et a la possibilité matérielle et organisationnelle de le faire...

No comment Lag0 ! :mad:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

De plus, entre faire du n'importe quoi et exiger à un enfant de dormir ou lire alors qu'il veut et a la possibilité matérielle et organisationnelle de le faire...

No comment Lag0 ! :mad:

Pas compris :o

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Qu'en est-il si le fait de ne pas pouvoir respecter les règles du groupe est du à un problème médical (du type doit etre nourri toutes les 2 heures par nutrition artificielle du fait d'une maladie empechant l'intestin d'absorber les protéines, ou a une maladie qui empeche son organisme de faire la différence entre le jour et la nuit (je ne me souviens plus de son nom, mais j'en ai entendu parler à l'occasion de recherches sur les maladies orphelines), ne peut pas comprendre les règles de vie à cause d'un Trouble Envahissant du Développement (famille de pathologies incluant 5 pathologies, parmi lesquelles sont incluses l'autisme de Kanner, l'Autisme de Haut Niveau et le Syndrome d'Asperger) sans que des dispositifs particuliers soient mis en place et donc crise au moment des transitions, ou bien ne peut pas manger certains aliments ou aller dans certains endroits à cause de troubles sensoriels (hypersensibilité olfactive et gustative ou auditive, ou bien visuelle...) dus eux-meme à un problème médical.... Et j'en ai d'autres en réserve !) ? On garde l'enfant cloitré à la maison, alors meme que la loi du 11/02/2005 interdit aux écoles de refuser l'accueil d'un enfant handicapé ou atteint d'un trouble de santé invalidant ? (dans la pratique, ce n'est pas toujours simple.... :rolleyes: )

 

ce n'est pas le cas ici me semble-t-il, il ne faudrait pas assimiler refus d'acceptation des règles avec cancer en phase finale...

 

Une fois encore l'école a des règles, et donc n'est pas non plus un hopital. Les instits (professeurs des écoles) sont des enseignants, pas des auxiliaires de vie...il faut aussi penser aux autres enfants, pas seulement à son désir de vouloir intégrer son enfant avec les autres quand cela n'est pas adapté.

 

Beaucoup d'enfants handicapés sont acceptés dans les écoles, et cela demande des mesures bien spécifiques, avec souvent un éducateur qui suit l'enfant toute la journée ou la demi-journée de présence etc...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • Contenu similaire

    • Par Ycf
      Bonsoir,
      J'ai une attestation à écrire concernant un jugement au JAF
      Malheureusement je me rend compte que l'encart prévu est trop petit. (Cerfa 11527*03)
       
      Puis je prendre une feuille vierge pour compléter ?
       
      Merci de vos réponses bonne soirée
       
    • Par Dadou1405
      Bonsoir je me permets de venir sur le site car je cherche énormément de réponses et je suis littéralement perdu et affecté par la situation.
      En juillet dernier l ex de mon conjoint avec qui il a eu des enfants à fait une dénonciation comme quoi j avais fait des bleues a l'une de ses enfants et que mes deux enfants en bas âges avaient également des bleues.
      Ducou j'ai une assistance sociale et une puéricultrice qui est venu à mon domicile m expliquant qu'il y avait une enquête de 90 jours et ensuite un contrendu. Le premier rdv à mon domicile on m accuse d avoir fait des bleues ignobles sur l ensemble des enfants que je traine l'un de mes enfants etc. La puéricultrice a mis mes enfants nue et a palpé mon bébé de 1 mois jetais littéralement en larme .
      Ses femmes ont constatés qu'il n'y avait aucun bleu ni maltraitance mais au premier rdv mon plus grand fils âgé de deux ans était paniqué,nous l étions tous... Ses femmes sont venu à mon domicile deux fois (juillet et août) en septembre à leur bureau. Le 1 octobre j'ai déménagé de région et une puéricultrice et assistance sociale a repris contact avec moi pour reprendre une enquête de 90 jours car le délai de la précédente était trop court en vue de mon départ. J'ai beau essayer de m explique sachant que j attend le rapport de la première enquête auquel c'est stipule qu'il n'y a pas de bleu ni rien j'ai des attestations de médecin etc mais personne veut m entendre. Mes enfants doivent voir un médecin de pmi imposé par l assistante sociale.je n'en peu plus de toutes ses accusations je suis dans la panique depuis des mois .l ex de mon conjoint fait d'une vengeance personnel et je n'en peu plus.
      La semaine prochaine ses deux femmes viennent à mon domicile alors que j'ai déjà eu tout ça elles mon dit vous avez changer de département on repart à zéro donc les éléments,l enquête depuis juillet n'a abouti à rien alors qu'on m avait sertifie qu'il n'y aurait pas de suite à tout cela.
      S'il vous plaît aider moi je n'en peu plus d être accusé à tort c'est tellement humiliant.
      Merci par avance de vos réponses.
      Cordialement.
    • Par Aurélienauvr38
      Bonjour ou bonsoir, 
      Pour vous expliquer ma situation, je vis chez mon père (nous sommes en France dans une petite ville à côté de Lyon) depuis le divorce de mes parents. Mon père habite avec une femme avec qui il est marié et qui a deux filles. Je suis un étudiant de 22 ans en biologie à Lyon et je viens de sortir il y a quelques mois d'un cancer du système lymphatique impliquant chimiothérapie et radiothérapie, et je suis suivi dans le cadre de ma rémission complète.
      Il y a quelques jours, nous avons eu comme à notre habitude une altercation violente avec mon père. Je reconnais ma part de ma responsabilité et conscientise sa part de responsabilité aussi. A la suite de cette altercation violente (n'ayant impliqué que des paroles) mon père et ma belle-mère ne m'ont infirmé que je ne devais plus revenir à la maison, que je devais vivre chez ma mère à Saint-Etienne, mais qu'ils ne voulaient plus que je mette un pied à la maison. 
      Il faut savoir que ma mère dispose d'un petit appartement social avec une chambre (qui est la sienne) et elle ne peut pas accueillir de personne sous son toit au risque de perdre son appartement et les aides sociales qui lui sont accordées. Je me retrouve donc à la rue, et je ne sais pas quoi faire. 
      Je ne peux pas trouver de travail afin de m'assurer un revenu compte tenu de mon état de santé qui est encore fragile et des études qui sont suffisamment effrénés pour ne pas permettre  de travail à côté. Je n'ai pas de revenu. 
      Si quelqu'un aurait une réponse, car j'aimerais appeler une assistance sociale afin d'expliquer ce qu'il en est de la situation, mais la mise en contact avec une assistance sociale présente un caractère irréversible et je ne veux voudrais pas impacter davantage la situation. 
       
      Meci à vous de votre compréhension et de votre aide.
    • Par Marie.Alary
      Bonjour, voici mon problème. J'ai la garde de mon fils de 15 ans depuis 5 ans. Le jugement prévoit un droit de visite et d'hébergement pour l'autre parent du vendredi 18h au dimanche 18h. Week-end 1,3 et 5. Pendant les 5 dernières années pas de soucis. Depuis quelques temps, il vient à 15h45, 18h30, 20h30 puis 21h30. Puis m'indique qu'il viendra certainement le samedi.. (le matin? Le midi? L'après-midi ?  Le soir? Je n'ai pas de détails). J'ai donc fais un courrier recommandé en lui rappelant le jugement que c'était le vendredi à 18h au dimanche 18h et que compte tenu de son organisation etc.. (bref être conciliante) je tolerai une marge à 20h le vendredi mais pas au delà. (Risque routier etc.. et surtout de l'organisation de la vie de mon fils etc..). Il m'indique alors venir ce week-end mais je n'ai pas d'information sur l'heure où le jour. . Que je dois être présente à mon domicile et mon fils aussi. Je lui indique qu'on sera présent jusqu'au vendredi 20h. Ensuite on fera ce que bon nous semble du week-end.. etc etc.. menace de dépôt de plainte de non présentation..  je me renseigne auprès du commissariat.. code pénal qui s'applique donc ils prendront la plainte... et ils m'indiquent ne pas être compétant juridiquement, qu'il peut venir quand il veut pendant le week-end.. quid ? ? L'avocate me dit que le droit ce ferme dans l'heure  donc ici normalement 19h et j'ai prolongé à l'amiable à 20h. Donc passé 20h voir 20h01 pas de problème. Merci pour vos réponses..  
    • Par Amandine.rcnt
      Bonjour, 
      Je suis en pleine procédure de divorce, nous sommes passés devant le juge pour la première fois le 17 novembre. Nous avions convenu d'une garde alternée de nos deux enfants (j'en ai deux grands d'une précédente union). Deux jours avant l'audience mon directeur qui m'offre une promotion m'informe que je peux aller vivre où je veux partout en France ayant mon nouveau compagnon à 600kms de chez moi je passe mon temps entre labas et chez moi quand j'ai mes enfants bref... A la suite de cette annonce j'ai contacté mon avocat afin de modifier ma demande et  demander la garde exclusive de mes enfants avec pour le papa un droit de visite et d'hébergement l'intégralité de chaque vacance hors été et noël... Celui-ci n'étant pas d'accord il s'est lancé déjà depuis bien longtemps dans une guerre (moi je n'entre pas la dedans) il m'a mis à dos  ma meilleure amie, ma petite soeur, son conjoint, mon petit frère et a tenté avec d'autres personnes qui avaient plus de caractère et ne se sont pas laissé amadouer par ses paroles monstrueuses envers moi... 
       
      Il va donc tout faire pour obtenir la garde exclusive de nos enfants à savoir, j'ai porté plainte pour violence conjugale et harcélement en juin une main courante en mai il a fait une garde à vu et est passé devant un procureur le 21 octobre dernier.
      Ma question est, d'après vous, a-t-il des chances de gagner malgré tout ce qu'il entreprend pour me nuir? Mon déménagement peut-il être refusé? sachant que c'est pour partir d'ici ou je ne supporte plus l'environnement, de plus nous travaillons au même endroit (puisqu'il ne travaillait pas je l'ai fait entrer dans ma boite ...) 
      C'est moi qui ai toujours ramené l'argent à la maison, j'ai toujours tout fait pour m'en sortir financièrement, il n'a pas travaillé pendant des années et c'est moi qui travaillait même enceinte ! 
      Merci d'avance pour vos réponses je suis angoissée à l'idée qu'après tout ce que j'ai fait pour lui et mes enfants il finisse par gagner.
       
       
© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...