Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

estimation travaux garantie décennale


Zozo3

Messages recommandés

Arrivant aujourd’hui sur ce forum, je vous dit un grand bonjour à tous

 

Des fissures sont apparues sur ma construction encore sous le coup de la garantie décennale.

Je suis intervenu auprès de l’assureur de mon constructeur, qui a désigné un cabinet spécialisé pour réaliser une expertise unilatérale avec devis de réparation à l’appui et s’élevant à environ 1200 €.

De mon côté, à titre préventif, j’ai fait réaliser 4 devis auprès d’entreprise du coin.

Deux de ces devis côtoies la somme de 2500 € et les deux autres la somme de 5000 €.

Compte tenu de l’énorme différence entre ces devis et craignant une solution non durable avec une réparation à 1200 € et après avoir comparé le contenu des différents devis j’ai demandé à l’assureur de revoir son offre et lui ais proposé de me verser la somme intermédiaire c'est-à-dire 2500 € Elle refuse au prétexte que ce qui est proposé dans leur devis est suffisant. Ce dont je doute ayant moi-même exercé dans le bâtiment.

D’autre part, le carrelage de ma salle de bain est fendu et là l’assurance en fait fît prétextant que cela ne concerne pas le maçon. Ors, en son temps, j’avais demandé l’intervention d’un huissier pour constater que l’épaisseur de la dalle supportant le carrelage et réalisé par ce même maçon était de 2 cm (20%) inférieure à l’épaisseur prévue.

Pour ce poste aucun devis n’a été prévu.

Que puis-je faire, Que dois-je faire ?

Merci d’avance pour votre réponse.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 4
  • Création
  • Dernière réponse
Invité kogaratsu

bonjour

Arrivant aujourd’hui sur ce forum, je vous dit un grand bonjour à tous

 

Des fissures sont apparues sur ma construction encore sous le coup de la garantie décennale.

Je suis intervenu auprès de l’assureur de mon constructeur, qui a désigné un cabinet spécialisé pour réaliser une expertise unilatérale avec devis de réparation à l’appui et s’élevant à environ 1200 €.

De mon côté, à titre préventif, j’ai fait réaliser 4 devis auprès d’entreprise du coin.

Deux de ces devis côtoies la somme de 2500 € et les deux autres la somme de 5000 €.

Compte tenu de l’énorme différence entre ces devis et craignant une solution non durable avec une réparation à 1200 € et après avoir comparé le contenu des différents devis j’ai demandé à l’assureur de revoir son offre et lui ais proposé de me verser la somme intermédiaire c'est-à-dire 2500 € Elle refuse au prétexte que ce qui est proposé dans leur devis est suffisant. Ce dont je doute ayant moi-même exercé dans le bâtiment.

vos doutes sont peut-être fondés, mais si vous entendez contester, il vous faut le faire devant un tribunal.

qui missionnera à vos frais un expert pour donner son avis technique...

si vous avez raison, les honoraires correspondants vous seront probablement remboursés.

ceci étant, rien ne vous empêche de demander à un expert hors judiciaire; mais ses honoraires ne vous seront certainement pas remboursés et ses dires non opposables à l'assureur construction.

sur le fond, il est probable que la réparation prévue par l'expert reste à minima pour rendre l'ouvrage propre à sa destination. le côté esthétique de la chose, sans doute pris en compte dans les devis que vous avez fait établir, ne relève pas de la décennale.

D’autre part, le carrelage de ma salle de bain est fendu et là l’assurance en fait fît prétextant que cela ne concerne pas le maçon. Ors, en son temps, j’avais demandé l’intervention d’un huissier pour constater que l’épaisseur de la dalle supportant le carrelage et réalisé par ce même maçon était de 2 cm (20%) inférieure à l’épaisseur prévue.

Pour ce poste aucun devis n’a été prévu.

Que puis-je faire, Que dois-je faire ?

prouver que ce que vous dites est vrai.

l'assureur garantissant des travaux ne va pas intervenir pour d'autres corps d'état si sa responsabilité n'est pas démontrée. elle est présumée pour ses ouvrages, pas pour ceux des autres; à vous de démontrer le lien de causalité entre le désordre évoqué et la faute éventuelle du maçon.

vous parliez précédemment de l'assurance du constructeur; maintenant que de celle du maçon.

vous avez réalisé vous-même les carrelages en cause?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour Aie Mac

Merci pour votre réponse rapide.

Maçon et constructeur ne font qu'un.

Il y avait bien au départ une maitre d'ouvre, mais il est décédé en cours de travaux et son entreprise c'est arrêtée du même coup.

Le carrelage n'a pas été réalisé par mes soins, mais par une entreprise de carrelage qui elle aussi à fermée....pas de chance pour moi.

En clair il semblerait que je doive acceptér les 1200 € proposés par l'assurance!?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité kogaratsu

sans connaitre le contenu du devis par rapport aux désordres que vous évoquez, il m'est plutôt difficile de vous répondre ;)

(et ne le connaissant, sans voir lesdits désordres, une réponse resterait quand même hasardeuse).

il vous faut "seulement" voir si le devis correspondant à la proposition corrige les désordres répondant strictement aux critères de 1792CC (impropriété ou atteinte à la solidité).

par exemple, si les fissures sont infiltrantes, la réparation portera sur leur étanchement, mais pas obligatoirement sur la réfection totale de l'enduit de la façade réparée, laquelle correspondra à une réparation de nature esthétique, donc non due par la décennale.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...