Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

Mère prodigue et versement de pension


Tournesols

Messages recommandés

Bonjour.

 

J'espère ne pas remettre un sujet existant, car je n'ai pas trouvé celui-ci.

dans le cas d'une mère prodigue (déjà plus [y] de dettes

payés pour elle, en habitant chez mes parents, avec poursuite d'huissiers,

dettes mises sur mon dos par manipulation et parfois dissimulation),

avec un enfant qui se retrouve à dormir avec elle, changements succéssifs d'habitations pour échapper aux différents huissiers,

garde-meubles pour ne plus être saisie de ses achats inconsidérés

(téléviseurs High tech, ordinateurs, consoles diverses, Etc.),

la pension alimentaire peut-elle être révisée ou annulée ?

 

Pourrai-je un jour obtenir réparation des préjudices subis

(menaces d'huissiers, chômage suite aux chèques impayés

de madame et saisies sur salaire juste avant le divorce,

remises à zéro du compte avec seule demande possible

d'un solde insaisissable de [...] euros, perte de carte et chéquier

pendant des années, proximité invasive des parents,

impossibilité d'une vie normale), ou devrai-je continuer à subir

toutes les conséquences de l'indigence de la mère de ma fille,

qui lui donne un bien piètre modèle ?

 

(Aux dernières nouvelles, selon [mon enfant], qui était avec moi

en vacances, elle envisage encore un nouveau déménagement,

c'est déjà le quatrième en [x] ans de temps)

 

Je ne refuse pas de payer une pension, encore faudrait-il

qu'elle aille réellement à[mon enfant] !

Dernièrement, j'ai eu un rejet de virement, car madame

change de compte bancaire régulièrement, comme d'adresse

et de numéros de téléphone !

 

Merci pour vos éclairages et vos lectures

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 2
  • Création
  • Dernière réponse

Bonjour

 

Et merci beaucoup pour votre aide.

Oui, j'ai déposé à l'époque un dossier de surendettement,

d'abord commun après l'avoir convaincue de la nécessité

de la chose, mais qui n'a pas été accepté par la banque de France,

sans doute parce qu'elle, avait déjà été en surendettement [année XXXX]

(en gros, elle s'est sortie du surendettement sur mon dos),

et en ce qui concerne l'aide juridictionnelle,

en fin[annnée xxxx], quand j'étais au chômage, peu avant notre divorce,

on a décrété, malgré le fait que les dettes prenaient les deux tiers

du salaire restant (versé par l'assurance maladie et une mutuelle),

que je n'y avais pas droit, car "je gagnais trop"

 

Du fait de la situation (vie chez mes parents),

je n'ai pas réussi à retrouver une relation stable et durable.

 

Ella a travaillé dans un service contentieux et connait

toutes les ficelles pour échapper aux poursuites.

Ainsi, lors du divorce, elle m'avait fait en hurlant au téléphone

que "je n'ai qu'à payer[z] euros ils peuvent rien faire"

Beau résultat sa façon de gérer les dépenses.

 

En attendant, je suis de plus en plus inquiet pour l'avenir

de ma fille. J'arrive à ne pas craquer actuellement

malgré l'arrivée de nouvelles affaires, jugées depuis

[année xxxx]déjà, dont je n'avais pas connaissance

(j'étais hospitalisé pour dépression et c'est même

un beau fils non majeure qui avait signé certaines assignations

remises par huissisiers. La justice n'en n'a même pas

tenu compte)... En particulier, tout dernièrement,

un crédit qui se monte à présent à [xx]euros pour

une voiture de madame, qui, selon elle, aurait été

détruite par le beau fils, alors même qu'il n'avait pas de permis.

 

 

J'avoue que je suis au bord d'une nouvelle dépression

et j'aimerais bien pouvoir obtenir des conseils avant

que mon travail n'en subisse des conséquences.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...