Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

Puis-je me retrouver dans la situation ubuesque où le fauteur de troubles se retournerait contre moi


La Grenouille Explosive

Messages recommandés

Je suis anéantie : l'officier de police vient de m'informer que les conclusions de son enquête sont négatives ; si je subis des nuisances sonores, ce n'est pas mon fauteur de troubles qui en est responsable.

 

J'en viens donc à me demander si je ne vais pas me retrouver dans la situation ubuesque où le fauteur de troubles se retournerait contre moi.

 

Les faits sont les suivants :

 

Je subis des nuisances d'origine sonore depuis le début du mois de septembre 2008. Les faits ont été constatés par huissier de justice, officier de police, et attestés par trois témoignages. Le fauteur de troubles n'ouvre pas sa porte, ne répond pas aux courriers, ne retire pas les RAR, ne se rend pas aux convocations du commissariat. Il est poursuivi dans le cadre d'une autre affaire -de nature inconnue, mais c'est dans ce cadre qu'il a fini par se présenter au commissariat-, et a été surpris se battant dans le hall de l'immeuble. Son ex-compagne ayant regagné le domicile conjugal, il affirme s'être reconcilié avec elle, puis s'être à nouveau séparé, puis être SDF, puis être hébergé par celle-ci jusqu'à ce qu'il trouve un nouveau logement, etc.

 

Je subis deux tentatives d'effraction, sachant que je suis la seule d'un immeuble, par ailleurs très sécurisé (deux codes d'accès + interphone notamment).

 

Conséquences pour moi, outre les frais d'achat de plots anti-vibratiles, bouchons d'oreille, etc. : 5 semaines d'arrêt de travail pour épuisement et pour une contracture musculaire -d'origine nerveuse- depuis le haut de la nuque jusqu'au pied traitée par morphine + consommation à outrance de somnifères. J'ai logé à l'hôtel à plusieurs reprises, chez des amis, et loue depuis février une chambre d'étudiant pour d-o-r-m-i-r.

 

Je porte plainte en décembre 2008. Le procureur rend un non-lieu. Je crois que l'officier de police actuel -qui avait remplacé au pied levé l'officier chargé de l'enquête- a considérablement sous-estimé les faits, se contentant d'une lecture rapide.

 

Je dépose un complément de plainte en juin 2009. Je reçois la visite de l'officier de police chez moi. Puis je reçois ... un appel sur mon portable de la compagne du fauteur de troubles qui essaie de m'intimider pour que je retire la plainte ; le lendemain, je reçois un mail de sa part me proposant de rejoindre son profil [sur le réseau social sur le net "y"]en tant qu'amie : son profil [sur le réseau social sur le net "y"] n'existe pas, et le mail est un cheval de Troie d'après les informaticiens de mon entreprise (comment a-t-elle eu mes coordonnées personnelles ?). Au cours de cette "conversation", je lui indique que les nuisances sont musicales. L'officier de police se rend chez elle 15 jours après (elle a eu tout le temps de retirer sa chaîne hifi des lieux), et n'y trouve qu'un portable informatique pour toute source musicale. Conclusion de l'officier de police : c'est une personne "très convenable" ; ce n'est donc pas elle qui est responsable de ces nuisances.

 

Le procureur de la république devrait donc rendre un nouveau non-lieu. Ma question : le fauteur de troubles peut-il se retourner contre moi ?

 

Merci de votre aide.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 4
  • Création
  • Dernière réponse

Merci pour votre réponse rapide.

 

Je fais même un peu plus que penser à déménager : je cherche.

Jusqu'à présent, dans l'état d'épuisement auquel j'étais arrivée, ce n'était guère facile.

 

Je suis vraiment anéantie : j'ai tout fait dans les règles, monté mon dossier pièce par pièce, préférant présenter un dossier "carré" avant de monter au créneau. Le seul résultat, c'est que je passe pour folle, que j'ai dépensé des fortunes en énergie et en argent, et que ma santé est dégradée...

 

Eh bien zut !

 

---------- Message ajouté à 12h20 ---------- Message précédent posté à 12h08 ----------

 

Ah j'en oubliais même un point important : le fauteur de troubles a reconnu les faits !!!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonsoir grenouille

 

j'ai parcouru votre post,et quelque part je m'y suis retrouvée!:eek:

Rien à faire que dé-mé-na-ger!

comme pour nous! Vous ne pouvez que subir et vous taire,car tant que nul autre que vous a connu ce type de "soucis" ,on ne peut pas imaginer à quel point vous pouvez y laisser votre calme ,votre énergie,votre sommeil,votre santé (pareil j'ai 'craqué':névralgie intercostale qui ne guéri pas. "'faut vous détendre madame",oui oui je vais y penser quand j'aurai récupérer 7 ans de nuits pourries! et autant de mes journées :mad:)

 

A présent j'ai totalement renoncé à toute intervention. j'attends juste de pouvoir partir avec ma petite famille sous le bras,ou de voir ces"tordues" se balancer par la fenêtre (ça choque,mais c'est ainsi...je n'ai plus trop de compassion là :rolleyes:)

Je ne parle pas des cafards que j'ai depuis peu et qui font l'objet d'un autre post!

les bouchons d'oreille,ça marchent bien

je fais ,moi aussi, plein de bruits,sans complexe,ma fille écoute sa musique à fond si elle le souhaite,je perce des trous dans les murs le dimanche matin et le soir quand j'ai besoin

je mets des talons qui claquent trés fort,on parle trés fort le matin,et on peut rien me dire,je suis chez moi,gnagnagna :D,

Ne cedez pas aux menaces,mais faites attention,certaines personnes peuvent se reserver le droit d'étre trés agressives voire dangereuse,(surtout si elles sont protégées par leur situation -COTOREP)

 

Faites vous aider pour trouver un autre appartement (voir la régie qui peut vous proposer de vous reloger dans les même conditions -pas avec les même nuisances!)

 

courage à vous

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Car comment espérer de la justice si un constat par huissier de justice, un constat par officiers de police, des témoignages et des aveux ne pèsent rien face à "c'est une personne très convenable" ??!!

 

Autant revenir à l'âge de pierre et régler la question de façon virile.

Puisque je suis manifestement et de toutes façons très inconvenante aux yeux de la police...

 

Désolée pour ce mouvement d'humeur qui n'a pas lieu d'être sur ce forum, mais il est navrant de se rendre compte que toute l'énergie et l'argent dépensés à monter un dossier (qualifé de "bétonné" par le premier officier de police et par l'avocat) ne valent pas un pet de cacahouète.

 

Vous qui entrez dans le marasme des troubles de voisinage, abandonnez toute espérance. Et fuyez !!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • Contenu similaire

    • Par Vivi697
      Bonjour, 
      Mon voisin vient de tailler sa haie qui dépasse chez moi (je l'ai bien sûr, autorisé à rentrer chez moi pour le faire)  et a enlevé  ses déchets de taille sur mon terrain. Toutefois, il m'a indiqué  que l'année  prochaine, il laisserait les coupes au sol car oui, il sait que la taille lui incombe mais il dit qu'aucun texte de loi ne l'oblige à évacuer les déchets. La logique veut que sans SA haie, les déchets verts n'existeraient pas.  QUEL TEXTE DE LOI puis-je lui opposer si j'ai raison de penser qu'il est tenu de laisser mon terrain tel qu'il l'a trouvé  avant sa taille ou vers qui dois-je me tourner pour obtenir une réponse certaine ? Merci pour votre réponse 
    • Par dellber
      bonjour,
      J'ai acquis une maison avec une grange attenante.
      La grange est constituée d'un seul tenant avec la grange du voisin.
      La structure du toit est tenue par un ensemble de poutres reliées entre elles (colombages).
      Il n'y a que des morceaux de murs, partiellement en mauvais état qui séparent les deux propriétés. L'état du colombage est également mauvais.
      Les limites de propriété ne sont pas très claires (les murs présents sont discontinus et non alignés).
      Je souhaite démolir les constructions sur mon terrain (maison et grange).
       
      Je me suis renseigné en mairie : pas besoin de permis de démolir. Une déclaration sur l'honneur semble suffire.
       
      Pour séparer les deux granges, j'envisage de construire un mur (sur ma propriété) qui permettra de reprendre la toiture du voisin.
      Le voisin de son coté essaie de vendre sa propriété, mais il n'a pas accepté mon offre.
       
      Questions :
      ai-je besoin d'une autorisation formelle du voisin pour réaliser ces travaux ?
      puis je réclamer au voisin une participation aux frais de construction d'un mur mitoyen ?
    • Par Solvejg
      Bonjour,
      Cette fois-ci j’aurais une question concernant une petite histoire de voisinage, comme il y en a plein…
      Dans notre résidence (tous locataires), on a des abris-linge communs pour le séchage du linge. Selon le réglement de la résidence, ces abris couverts sont réservés uniquement à cet usage, mais quelques voisins indélicats les utilisent aussi pour stocker leurs motos, scooters et autres barbecues, malgré plusieurs rappels de la part de plusieurs personnes.
      Hier je suis allée récupérer mon linge propre et… deux vêtements étaient tâchés d’un liquide gras, de couleur marron foncé, et ces tâches ne sont pas parties au lavage malgré tous les produits. Hasard, le voisin avait déplacé/réparé( ?...) sa moto pendant que mon linge était en train de sécher.
      Evidemment je n’en ai aucune preuve. En plus, la valeur de ces vêtements abîmés est beaucoup trop faible (env. 50 euros), pour envisager une quelconque procédure. Maintenant, j’ai deux questions :
       
      Premièrement : si le montant des dégâts était plus important, par ex. si c’était une parure de lit de quelques centaines d’euros, est-ce que j’aurais un recours, et si oui, auprès de quelle autorité ? Juge de proximité ?
       
      Deuxièmement : j’aimerais bien faire un petit mot aux locataires de notre résidence, histoire de leur rappeler les règles en la matière et éviter qu’ils recommencent, éventuellement les menaçant gentiment de poursuites si la même chose se reproduit. Est-ce que vous trouvez que ça pourrait être une bonne idée ?
    • Par jt3dst
      Bonjour,
      Mon voisin possède un jardin dont l'accès n'est possible qu'à travers sa maison.
      Il est venu me demandé s'il pouvait aménager un passage d'un mètre de large sur mon terrain le long du pignon de sa maison (5m² au total). Ceci pour faciliter la circulation de ses chiens, et lui permettre d'accéder à son jardin avec sa tondeuse sans passer par sa maison.
      Sur le principe je suis d'accord, a condition qu'il mette une palissade le long du passage afin je puisse garder mon intimité.
      Seulement, histoire de faire les choses bien, il souhaite couler une dalle pour rendre le passage praticable...
      Là je me pose plusieurs questions :
      - N'est-il pas plus intéressant pour moi de vendre se passage ?
      - Faut-il passer par un notaire et un géomètre pour officialiser se passage ?
      - Cela ne peut-il pas poser problème si l'un de nous souhaite vendre sa maison ?
       
      Merci pour vos réponses, en espérant avoir été clair.
    • Par Bambbou
      Bonjour à tous !
      Nous donnons en location un pavillon situé sur un terrain de 850 m² environ.
      Nous venons d'être informés que les voisins construisent une maison. Cette maison se trouve à 20 m environ de la nôtre, sur le terrain voisin.
      Cette maison se trouve à 2,50 environ du mur mitoyen de notre jardin.
      Il y a 2 fenêtres de cette maison en construction qui auront vue sur notre jardin, notre terrasse et notre maison.
      Il y a également des fenêtres "velux" sur leur toit qui donnent sur le jardin.
      Question :
      Est - il légal que la construction de cette maison se fasse à 2,50 m du mur mitoyen de notre jardin?:o
      Que faire pour que les fenêtres de cette maison en construction donnant sur notre jardin soient "murées" ? afin d'éviter les regards des nouveaux résidants sur notre jardin, terrasse et maison?:o
       
      Le permis de construire a été apparemment octroyé en bonne et due forme.
       
      En vous remerciant par avance de toutes vos réponses très attendues !:)
© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...