Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

Aide professionnelle arrêt!


Fifthav69

Messages recommandés

Bonjour,

 

Voilà : je travaille dans un très groupe d'assurance depuis plus de 14 ans : j'ai changé 5 fois de poste car je m'ennuie vite dans les postes que j'occupe (Je n'y ai pas ma place).Je suis cadre, et depuis 5 ans j'occupe le même poste.Or, depuis quelques mois, je n'arrive plus à venir au boulot(Mais j'y viens quand même) tellement je m'y ennuie affreusement, et je n'ai quasiment rien à faire actuellement.

J'ai depuis 2 ans tenté de m'insrire en mobilité, mais ce qu'on m'a proposé ne m'intéressait pas et ce qui m'intéressait n'a pas marché, n'ayant pas le profil pour le poste.

Ne trouvant rien, j'ai demandé début d'année à sortir officiellement de la mobilité, espèrant continuer ma situation actuelle de désintérêt.Or, voilà là je ne peux du tout continuer comme çà, je veux faire un break dans les jours qui viennent, je sais c'est tôt mais j'envisage sinon un arrêt de travail car il ne m'est plus possible de poursuivre.

Je précise qu'il y a 1 mois environ j'avais vu un poste en interne et la RH m'a dit que je n'avais pas le profil recherché.

Je n'en peux plus : que puis-je faire?Congé sabbatique?Sans solde?Financièrement çà ne me sera pas facile mais je chercherai des petits boulots, sachant que j'ai envoyé des candidatures en externe récemment mais le temps d'avoir les entretiens, la réponse+le préavis, aujourd'hui je ne peux attendre!

Qui dois-je voir en premier : mon manager est en congés et je ne tiens pas à en parler au N+2.Merci de vos conseils je vis une vraie impasse profiessionnelle.

il me reste à prendre 18 jours de congés sur 2009(mais jusqu'au 31/05/2010) et 6 RTT, je pourrais donc déjà tout prendre sinon, ce qui ferait un mois et poursuivre par un sans solde?

Je précise que la politique RH chez nous est plus qu'insignifiante mais que le poids des syndicats est très important, donc ils ne peuvent absolument pas mettre un salarié en quarantaine ou le menacer, car sinon on va direct voir le groupe syndical de notre choix pour régler le problème(Ce que je n'envisage pas bien sûr)

Dernière question, vu l'urgence je compte sinon voir mon médecin pour un arrêt de travail le temps de régler la situation : quelle pourrait être le motif d'arrêt?et sa durée au départ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 12
  • Création
  • Dernière réponse

Dernière question, vu l'urgence je compte sinon voir mon médecin pour un arrêt de travail le temps de régler la situation : quelle pourrait être le motif d'arrêt?et sa durée au départ?

 

Bonjour,

Peut-on avoir l'adresse de ce médecin (en MP, bien sûr) ?

Sinon le motif pourrait être: hypertrichose palmaire avec demande d'ALD.

Cordialement.

ml44

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je vois que vous ne prenez pas au sérieux ma demande : sûrement car vous n'avez pas été confronté à ce type de situation!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!Tant mieux pour vous!Mon médecin n'est pas du genre à faire un arrêt de travail pour n'importe quoi!

En espèrant que d'autres membres auront une réponse ou des questionnements autres que le vôtre....

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,il me semble que dans votre cas un arrêt pour post-dépression me parait envisageable,parlais en avec votre médecin ,avant que la dépression arrive,cela vous permettras de bien réfléchir a toutes les possibilités dans le calme,bon courage .

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Merci beaucoup pour vos conseils

Je vais étudier cela avec attention : un autre membre m'a répondu ironiquement, il semble prendre cela pour de l'abus!!!

Je suis depuis 14 ans dans la même boite et j'ai très peu manqué pour maladie!

Je n'ai pas été elevée dans l'abus de ce type de cirsonstance mais là je ne vois plus d'issue.

Je vous tiens au courant cette semaine selon ma décision.

Cordialement!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

N'avoir jamais eu d'arrêt maladie en quinze ans, ne sufit pas à ouvrir un droit à des arrêts , un peu comme l'assurance de votre maison, ce n'est pas parce qu'elle n'a jamais brulé que vous avez le droit de mettre le feu.

 

Pour être en arrêt, il faut être malade, ne pas se plaire dans son travail est un peu juste, de plus c'est ce qui arrive à plus de la moitié des salariés. Le non épanouissement est donc insuffisant et beaucoup recherche à l'heure actuelle un travail même s'il ne leur convient pas parfaitement. Votre situation n'est donc pas aussi dramatique, relativiser un petit peu, ça ira mieux, surtout qu'apparemment vous n'avez pas une charge excessive de travail.

 

Je vous conseille une recherche active d'un nouvel emploi puis vous pourrez démissionner. Vous pouvez également faire un bilan de compétences, demander un CIF, être plus insistant avec votre DRH, profitez de l'influence de votre syndicat habituel pour ouvrir un vrai dialogue avec votre hiérarchie dès son retour de congés.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Oui, bien sûr, vous avez raison : j'ai envoyé un e-mail à ma RH pour voir un autre poste en interne très rapidement.

J'ai déjà envoyé plusieurs candidatures externes.

Je prends mon mal en patience mais fais en conséquence de très petites journée de travail en attendant

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité Mashinotsu

Profitez-en bien et prenez la vie du bon côté : un bon salaire, une certaine sécurité, pas trop de travail, le temps de prendre tranquillement ses pauses...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...