Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

Informations à communiquer aux banques


Franci

Messages recommandés

Une banque ,se référant à ses OBLIGATIONS REGLEMENTAIRES me demande ma catégorie professionnelle ainsi que mon revenu net mensuel .

 

Je soupçonne une démarche marketing .

 

Ces "obligations réglementaires " existent-elles vraiment ?

(Je n'ai pu joindre la banque au tel)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 19
  • Création
  • Dernière réponse
Une banque ,se référant à ses OBLIGATIONS REGLEMENTAIRES me demande ma catégorie professionnelle ainsi que mon revenu net mensuel .

 

Je soupçonne une démarche marketing .

 

Ces "obligations réglementaires " existent-elles vraiment ?

(Je n'ai pu joindre la banque au tel)

 

Absolument.

 

Ces questions entrent dans le cadre de la MIF.

 

http://www.lafinancepourtous.com/IMG/pdf/MIF_electronique.pdf

Vous n'êtes cependant pas obligé de répondre.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci de votre réponse .

Cmpte-tenu de la simplicité du placement (compte sur livret ) je ne vais pas répondre car je vais probablement etre sollicité pour d'autres placements (on peut faire mieux,compte tenu de vos revenus il faut faire ça ou ça ...........etc).

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 

L'obligation de connaître son client découle de l'article 561-6 du code monétaire et financier (ci-dessous). Cet article ne précise cependant pas le type de questions qui peuvent être posées. Quelqu'un aurait-il des précisions sur ce point et sur l'éventuel décret du conseil d'Etat publié ?

Merci

 

Texte article : "Avant d'entrer en relation d'affaires avec un client, les personnes mentionnées à l'article L. 561-2 recueillent les informations relatives à l'objet et à la nature de cette relation et tout autre élément d'information pertinent sur ce client.

Pendant toute sa durée et dans les conditions fixées par décret en Conseil d'Etat, ces personnes exercent sur la relation d'affaires, dans la limite de leurs droits et obligations, une vigilance constante et pratiquent un examen attentif des opérations effectuées en veillant à ce qu'elles soient cohérentes avec la connaissance actualisée qu'elles ont de leur client."

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le législateur n'a pas donné de précisions.

 

Le banquier teneur du compte est tenu d'un devoir de vigilance, de dénonciation à TRACFIN d'opérations suspectes, et de surveillances des dites opérations.

 

 

Tout cela dans le cadre des lois antiblanchiement.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

La banque suit également ses propres règles de marketing.

Si elle dispose de renseignements "apaisants", une demande de concours sera accordée dans les meilleurs délais, à de meilleures conditions.

C'est également la source de "démarchages" plus ou moins intensifs pour placer ses propres produits...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

La banque suit également ses propres règles de marketing.

Si elle dispose de renseignements "apaisants", une demande de concours sera accordée dans les meilleurs délais, à de meilleures conditions.

C'est également la source de "démarchages" plus ou moins intensifs pour placer ses propres produits...

 

Absolument, même si à la base, pour répondre à la question, cela découle du respect de la règlementation.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pièce d'identité et justificatif de domicile = Documents légaux.

 

 

Les autres documents peuvent être demandés à titre indicatif.

 

Si vous ne les communiquez pas le banquier pensera que vous avez quelque chose à cacher, et en général il ne souhaitera pas démarrer une relation sur cette base.

 

Donc obligatoire => Non Demandés et à fournir => Oui.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Quelles sont les formalités à remplir et documents à fournir pour l'ouverture d'un compte joint , est - on obligé de fournir un avis d'imposition ?

Bonsoir,

La relation nouvelle entre banque et client, qu'elle ne connaît donc pas, s'instaure sur la confiance réciproque.

Si le client souhaite obtenir la confiance de la banque, pour l'obtention d'un concours quel qu'il soit, présent ou futur, il est nécessaire qu'au départ il joue "cartes sur table". Ce qui aide à aplanir les éventuels petits problèmes ultérieurs.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

Si le client souhaite obtenir la confiance de la banque, pour l'obtention d'un concours quel qu'il soit, présent ou futur, il est nécessaire qu'au départ il joue "cartes sur table". Ce qui aide à aplanir les éventuels petits problèmes ultérieurs.

J'ai appris cela (aussi) au cours de mes études bancaires... ;)

 

N'oublions pas que certaines banques ne sont intéressées que par les clients dont les revenus sont supérieurs à un certain plafond ; demander un avis d'imposition à l'IRPP permet à ces banques de faire le tri. ;)

 

Cela n'est écrit nulle part... mais cela se pratique depuis que la Banque existe. ;)

 

Cordialement.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

 

J'ai appris cela (aussi) au cours de mes études bancaires... ;)

 

N'oublions pas que certaines banques ne sont intéressées que par les clients dont les revenus sont supérieurs à un certain plafond ; demander un avis d'imposition à l'IRPP permet à ces banques de faire le tri. ;)

 

Cela n'est écrit nulle part... mais cela se pratique depuis que la Banque existe. ;)

 

Cordialement.

 

Bonjour,

Pourquoi limiter cette action à "certaines banques" ?

C'est le but commercial de toutes ! Ou presque toutes.

Ce sont avant tout des commerçants. Elles appliquent le principe du consommateur qui recherche la qualité au meilleur prix en sélectionnant, elles aussi.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 1 month later...
Bonjour,

Pourquoi limiter cette action à "certaines banques" ?

C'est le but commercial de toutes ! Ou presque toutes.

Ce sont avant tout des commerçants. Elles appliquent le principe du consommateur qui recherche la qualité au meilleur prix en sélectionnant, elles aussi.

 

Une banque est faite pour préter de l'argent, pas en gagner. (Mais cela fait longtemps quelle l'a oubliée).

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Une banque est faite pour préter de l'argent, pas en gagner. (Mais cela fait longtemps quelle l'a oubliée).

 

Bonjour,

Où avez-vous vu ceci ?

La banque est un commerce.

Toute activité commerciale n'a qu'un seul but : gagner de l'argent.

Connaissez-vous des commerçants qui s'appliquent une règle contraire ?

Seules les Associations Loi 1901 répondent à ce critère.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Je ne m'attendais pas à être compris

Je parlais du concept premier détourné, pas du commerce que vous citez qui à mon sens ne devrait plus se nommer une banque depuis longtemps, mais aussi assurance, trading, garagiste à domicile (si si), serrurier...et tous les services payants que l'on trouve chez ce genre commerçants sans scrupules (système oblige). Réponse basique je vous l'accorde, mais vous l'aviez compris; le milieu bancaire en général n'est pas mon ami et pour longtemps. (Les assurances qui font de la banque...sont du même acabit).

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Mais enfin, le but premier d'une banque était d'éviter aux commerçants d'avoir à transporter de l'argent sur eux. Pas la philantropie, mais bien de nouveaux actes commerciaux (à l'époque) à travers, notamment, la lettre de change...

 

Après, même si la rémunération des banquiers pouvaient être majoritairement basée sur le fait qu'ils prêtaient une partie des fonds moyennant intérêts, il est clair que cela a toujours été la taille du compte bancaire qui a motivé le banquier :D

 

A ne pas confondre par exemple avec les missions bancaires du trésor public et autre mont de piété, qui ont été suprimées justement parce que n'était pas des pratiques bancaires au plein sens du terme.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 

Je ne m'attendais pas à être compris

Je parlais du concept premier détourné, pas du commerce que vous citez qui à mon sens ne devrait plus se nommer une banque depuis longtemps, mais aussi assurance, trading, garagiste à domicile (si si), serrurier...et tous les services payants que l'on trouve chez ce genre commerçants sans scrupules (système oblige). Réponse basique je vous l'accorde, mais vous l'aviez compris; le milieu bancaire en général n'est pas mon ami et pour longtemps. (Les assurances qui font de la banque...sont du même acabit).

 

 

Bonjour,

Certes, à l'origine, les "banquiers" auraient dus se dénommer "prêteurs sur gages aux taux usuraires". C'était leur rôle principal, complété par l'émission de lettres de change, ancêtres des chèques de voyage, de moins en moins utilisés grâce à la CB.

Le monde évolue lorsqu'une activité complémentaire n'est pas interdite. A l'image des banques qui font de l'assurance, des assureurs qui font de la banque, des bureaux de tabacs font dépôt de pain, des grandes surfaces vendent des véhicules au détriment des concessionnaires, ainsi que des produits pharmaceutiques au grand dam des pharmaciens, comme des voyages au détriment des agences... la liste est longue.

Que souhaiter ? Que l'activité de chacun soit strictement limitée comme il y a quelques siècles ? Qu'il soit interdit au boucher vendant du bœuf de vendre également du porc ? Qu'il lui soit interdit de vendre des plats préparés ou de la boisson ?

Il faut vivre avec son temps en profitant de la concurrence, parfois alors plus favorisée.

Que l'on aime ou pas, il faut bien cohabiter avec assurances et banques, indispensables. Tout en veillant aux éventuels abus.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Dans mon bureau de tabac il y a un petit panneau :

 

Les banques ne vendent pas de tabac, ici nous n'accordons pas de crédit !

 

Pourtant il fut une époque où les petits commerçants faisaient crédit aux clients qu'ils connaissaient bien, la relation de confiance s'établissait sur la reconnaissance et la durée. La banque dont je suis cliente depuis 25 ans me demande soudainement un justificatif de domicile. Quand j'ai dit que je mettrai le document dans leur boîte, mon correspondant n'était pas d'accord, "il craignait que ce papier ne lui parvienne pas", (autant avouer que c'est le big bazar !). Il est vrai que mon dernier petit crédit arrive à terme, il est temps de m'en vendre un nouveau, mais pourquoi ne pas être franc, comme si j'étais la reine des andouilles pour ne pas saisir cette fine allusion ! C'est vrai que le climat a bien changé ces quinze dernières années, moi aussi je rêve d'une société ou l'humain prime sur le fric, c'est mal barré :rolleyes:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...