Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

Plus compétent au bout de 10 ans...


Boulbar

Messages recommandés

Bonjour,

 

 

Étant un peu désemparé par ce qui m'arrive j'espère que quelqu'un pourra m'aiguiller pour une éventuelle démarche à suivre,

 

 

Je précise que ne suis pour le moment adhérant à aucun syndicat, ce serait immédiatement la porte et la fin de mon CDI.

 

 

Cela fait plus de dix ans que je travaille avec plaisir dans une entreprise du bâtiment en tant que dessinateur/technicien en bureau d'études, l'ancien patron étant tout à fait satisfait de mes services, tout se passait alors pour le mieux.

Celui-ci devant prendre sa retraite, il a vendu son entreprise voici environ 1 an .

Depuis la session, les choses vont assez mal pour l'entreprise, mais pour moi aussi.

Le nouveau patron, qui n'a aucune connaissance de notre secteur d'activités, m'a à plusieurs reprises convoqué pour me signifier que ça fait soit disant dix ans que je suis inefficace et que je ne suis plus compétent pour faire ce travail.

Il va programmer un bilan de compétences pour moi, et il faut que je trouve des idées pour faire autre chose dans l'entreprise. Sachant que c'est une PME de moins de 50 salariés, j'estime qu'on ne sort pas un poste du chapeau comme dans une grosse structure.

Je ne sais pas à quoi rime cette manœuvre, mais j'ai bien l'impression que c'est pour m'éjecter à moyen terme.

 

 

L'ancien patron n'étant pas du tout d'accord avec ça, a eu d'ailleurs la gentillesse de me faire une lettre de recommandation dans le cas où je souhaiterais postuler ailleurs.

 

 

Mais la situation économique étant ce qu'elle est et le secteur du bâtiment relativement sinistré dans la région, ce n'est pas vraiment évident de trouver un poste en ce moment.

 

 

Si, donc, vous pouviez me donner quelques conseils dans ma situation, ce serait vraiment sympathique et d'un grand secours pour moi.

 

 

Cordialement.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 16
  • Création
  • Dernière réponse
Je précise que ne suis pour le moment adhérant à aucun syndicat, ce serait immédiatement la porte et la fin de mon CDI.

Je suppose que, dans ce cadre, il n'y a aucun syndicat dans votre boîte. Cela n'empêche pas que vous adhériez à titre personnel à un syndicat, afin de vous aider à faire le point sur vos droits.

La liste des syndiqués n'est pas encore communiquée au patronat.

 

Mais aller discuter avec un syndicat de votre profession de vos droits est aussi la meilleure manière de se défendre, surtout si le but de votre employeur est, au final, de vous mettre à la porte, notamment parce qu'il a quelqu'un d'autre à mettre à votre place.

 

Vous lui faciliterez grandement la tâche en commençant par requalifier votre poste actuel, car ce n'est plus alors de ce poste là qu'il vous virera.

 

Donc, si le but de votre patron est de vous virer, autant ne pas vous mettre des oeillères et préparer ce cadre.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je précise que ne suis pour le moment adhérant à aucun syndicat, ce serait immédiatement la porte et la fin de mon CDI.

Mais où avez-vous vu ça ?

La liberté syndicale existe en France, n'oubliez pas que certains de nos ainés sont morts sur des barricades pour cela !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Nous sommes d'accord, Lag0, ce serait un licenciement tout ce qu'il y a de plus abusif. Mais si on devait compter les employeurs qui préfèrent être condamnés pour licenciement abusif plutôt que d'avoir un salarié syndiqué dans l'entreprise, on n'aurait pas fini, je vous le dis tout de suite... Et pour échapper au pénal, vous pouvez être sûr que le motif du licenciement ne sera pas "a adhéré à un syndicat"...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Nous sommes d'accord, Lag0, ce serait un licenciement tout ce qu'il y a de plus abusif. Mais si on devait compter les employeurs qui préfèrent être condamnés pour licenciement abusif plutôt que d'avoir un salarié syndiqué dans l'entreprise, on n'aurait pas fini, je vous le dis tout de suite... Et pour échapper au pénal, vous pouvez être sûr que le motif du licenciement ne sera pas "a adhéré à un syndicat"...

 

Merci à tous de vous intéresser à mon sujet.

 

C'est bien là mon problème, les rares qui se sont syndiqués là où je bosse n'ont pas fait long feu et ils leur ont collé une faute grave pour s'en débarrasser.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Entendons nous bien Boulbar, vous pouvez être syndiqué sans pour autant avoir le macaron de votre syndicat sur votre veste, ni hurler au milieu de l'entreprise que vous êtes syndiqué.

Mieux vaut avoir déjà un pied dans le syndicat quand tout va bien que d'aller pleurer pour qu'on vous aide le jour où vous êtes vraiment dans la ***** comme le font beaucoup...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Autre question:

Lorsqu'on est syndiqué, l'entreprise en est avertie, non?

Un ancien collègue s'était syndiqué, et l'entreprise avait été avertie, sans pour autant savoir de qui il s'agissait.

Mais vu que c'est lui qu'ils avaient dans le viseur, ils se doutaient bien de l'identité du syndiqué.

Pour info, il s'est fait virer.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Autre question:

Lorsqu'on est syndiqué, l'entreprise en est avertie, non?

Ca va pas la tête ?

 

Bon, depuis plus de quarante ans que je suis syndiquée (je sais , j'ai commencé tôt), je ne l'ai jamais caché, mais je peux aussi vous assurer que c'est moi qui l'ai dit, pas les autres.

 

Le problème intervient au moment des élections quand il faut s'inscrire sur une liste.

 

La solution est aussi ce que font dans ce cas certaines petites boîtes. Style, dans le coin, 14 employés, 14 syndiqués d'un coup ou 40 employés 37 syndiqués. Le lock out devient plus dur...

 

Si le patron l'a su autrement que par la production d'une liste élkectorale, la question a se poser est : qui est aussi synidqué à ce syndicat et prèt à vendre ses collègues ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ah, intéressant ça!

En fait quand il s'y était inscrit, mon employeur avit eu l'info que une personne s'était inscrite, ils ont même fait un peu le tour des personnes susceptibles d'êtres inscrites pour leur demander.

On m'a demandé si c'était moi d'ailleurs à l'époque.

A ma connaissance personne d'autre de la boite n'est syndiqué, à chaque fois qu'il y en avait un il lui ont trouvé une faute grave comme par hasard, et encore c'était sous le règne de l'ancien patron qui était relativement correct.

Il y a donc forcément eu fuite quelque part pour mon collègue.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Nous sommes d'accord, Lag0, ce serait un licenciement tout ce qu'il y a de plus abusif. Mais si on devait compter les employeurs qui préfèrent être condamnés pour licenciement abusif plutôt que d'avoir un salarié syndiqué dans l'entreprise, on n'aurait pas fini, je vous le dis tout de suite... Et pour échapper au pénal, vous pouvez être sûr que le motif du licenciement ne sera pas "a adhéré à un syndicat"...

 

Ce qui n'est pas normal à mon avis, c'est justement que les syndicats ne soient obligatoires au dessus de 50 salariés, ça entraine énormément d'abus.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

De toute façon, peu importe que ça se sache ou non, ce n'est tout de même pas une tare que d'être syndiqué, non ? Ca fait 25 ans que je le suis, que je me présente à chaque élection sous la bannière de mon syndicat et que je suis élu sans discontinuité. Mon employeur me reconnait comme un interlocuteur, pas comme une punaise à vite écraser...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

De toute façon, peu importe que ça se sache ou non, ce n'est tout de même pas une tare que d'être syndiqué, non ? Ca fait 25 ans que je le suis, que je me présente à chaque élection sous la bannière de mon syndicat et que je suis élu sans discontinuité. Mon employeur me reconnait comme un interlocuteur, pas comme une punaise à vite écraser...

 

Bravo à toi pour ton engagement, mais aussi à ton employeur respectueux d'un minimum de règles.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le mien ne respecte pas grand chose, il a horreur des syndicats et syndiqués (sauf ceux qui ne revendiquent rien, dans ce cas c'est des gentils syndicats et syndiqués), je le dis haut et fort et çà ne me gêne pas, lui si:D

 

Mais je ne m'en cache pas, d'ailleurs ce n'est pas possible, DS, élu CE et DP, et tout un tas de mandats en parallèle. Et mes adhérents syndiqués ne sont connus que s'ils veulent bien le dire.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...