Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

doigt d'honneur police


Skandar

Messages recommandés

bonsoir, voila ce qu'il s'est passé... on se balladait avec un ami en vélos quand on est tombés sur des policiers en train d'éffectuer un contrôle. L'un des policiers s'est retourné, a essayé d'arrêter mon ami et a manqué de le faire tomber et ensuite nous a insulter de " trous du cul ".... mon ami a donc répliqué par un doigt d'honneur.

ils nous ont ensuite rattrapés, fouillés etc.. mais il n'y a rien eu d'autre. quesque nous risquons exactement? merci

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 23
  • Création
  • Dernière réponse

Bonsoir,

 

Article 433-5 du code pénal

 

Constituent un outrage puni de 7500 euros d'amende les paroles, gestes ou menaces, les écrits ou images de toute nature non rendus publics ou l'envoi d'objets quelconques adressés à une personne chargée d'une mission de service public, dans l'exercice ou à l'occasion de l'exercice de sa mission, et de nature à porter atteinte à sa dignité ou au respect dû à la fonction dont elle est investie.

Lorsqu'il est adressé à une personne dépositaire de l'autorité publique, l'outrage est puni de six mois d'emprisonnement et de 7500 euros d'amende.

 

 

C'est un maximum. Vous avez un casier judiciaire? Vous êtes mineurs? Votre ami a-t-il lui aussi insulté ces policiers?

 

---------- Message ajouté à 20h35 ---------- Message précédent posté à 20h34 ----------

 

ils nous ont ensuite rattrapés, fouillés etc.. mais il n'y a rien eu d'autre. quesque nous risquons exactement? merci

 

Vous n'êtes pas convoqués? Ils n'ont pas rédigés de PV?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonsoir à tous ,

(solal l vous nous manquiez)

Moi ce qui me chagrine c'est que l'on puisse reprocher à quelqu'un ce que l'on a généré soit même

Si pas de "trou du cul" pas de "doigt d'honneur"alors peu importe la procédure, si elle vous est dressée, demandez à être confronté avec ces

zorros; insisté sur le "trou du cul", jouez sur la légitimité de la fouille

(possible que par O.P.J) e vus allez voir, ça va vite se calmer:D

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

bonsoir, voila ce qu'il s'est passé... on se balladait avec un ami en vélos quand on est tombés sur des policiers en train d'éffectuer un contrôle. L'un des policiers s'est retourné, a essayé d'arrêter mon ami et a manqué de le faire tomber et ensuite nous a insulter de " trous du cul ".... mon ami a donc répliqué par un doigt d'honneur.

ils nous ont ensuite rattrapés, fouillés etc.. mais il n'y a rien eu d'autre. quesque nous risquons exactement? merci

 

Vous ne nous dites pas tout......

 

Pourquoi les policiers ont-ils tenté d'arrêter votre ami? Pourquoi ne voulait-il pas s'arrêter?

Quel était son comportement dans l'affaire?

 

 

Si vous insistez, vous aurez un refus d'obtempérer et un délit de fuite....méfiez-vous.

A sa place, je ferais profil bas....

 

Et si convocation il y a, je tenterais de calmer le jeu et me confondrais en excuses.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

La procédure pour outrage à une personne dépositaire de l'autorité publique se traite généralement dans le cadre du flagrant délit.(sauf bien évidemment lorsque l'auteur n'a pas pu être interpellé mais est identifié)

 

C'est d'ailleurs pour cela que cette procédure s'accompagne régulièrement

de l'infraction de Rebellion, lorsque l'agent outragé interpelle l'auteur afin de le conduire devant l'O.P.J territorialement compétent.

 

Rares sont les personnes insultantes qui acceptent de suivre gentiment la Police en son sein mais encore plus rares aussi sont les policiers outragés qui ne réagissent pas sur le fait et déposent plainte à postériori.

 

être saisi d'un dossier d'outrage et avoir à se passer des prérogatives du

flagrant délit, je doute ...

 

Pour en revenir au cas de Skandar, or cas de commission d'infration flagrante, on arrête pas les gens au vol en leur sautant dessus, et pour

qualifier le refus d'obtempérer encore faut-il avoir utilisé les gestes règlementaires pour sortir le véhicule de la circulation (le délit de fuite on oublie aussi, aucun élément constitutif).

 

Alors, oui Skandar et son ami peuvent être convoqués (mais pas par les policiers intervenants, on ne peut pas être "juge et partie") pour avoir à s'expliquer, ce qui me chagrine c'est: je tente de t'interpelle au vol, ça marche pas, je t'insulte, tu me fais un doigt d'honneur, je te rattrape, je te fouille, et comme tout c'est si bien passé, tout le monde rentre chez

lui....comme si de rien était :eek:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 

 

Alors, oui Skandar et son ami peuvent être convoqués (mais pas par les policiers intervenants, on ne peut pas être "juge et partie") pour avoir à s'expliquer, ce qui me chagrine c'est: je tente de t'interpelle au vol, ça marche pas, je t'insulte, tu me fais un doigt d'honneur, je te rattrape, je te fouille, et comme tout c'est si bien passé, tout le monde rentre chez

lui....comme si de rien était :eek:

 

 

C'est bien ce que je dis, on ne sait pas tout......

....s'expliquer....sur quoi?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

C'est bien ce que je dis, on ne sait pas tout......

Pour pouvoir obtenir une réponse fiable, il serait nécessaire que Skandar raconte l'intégralité de cette "interpellation". Il serait déjà intéressant de connaître l'âge des deux amis ; utilisaient-ils leurs vélos de façon accrobatique ou dangereuse pour eux-mêmes ou pour les piétons ?

J'ai le sentiment que l'on a affaire à des enfants à qui les policiers ont fait une simple réprimande en notant leurs coordonnées pour les impressionner.

Cordialement.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

bonjour Solitrid,

nous sommes d'accord on ne sait pas tout,

c'est d'ailleurs le "problème" de certains post, l'expéditeur omettant souvent d'énoncer ce qui lui est défavorable.

Nous n'aurons toujours (et c'est le cas aussi dans la pratique) qu'une vision parcellaire de la chose :(

 

citation:

....s'expliquer....sur quoi?

 

c'est bien ce que je dis, on s'explique sur le moment de ce qu'on vous reproche (ça évite les montages possibles car ultérieurs):)

cordialement

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

 

Pour pouvoir obtenir une réponse fiable, il serait nécessaire que Skandar raconte l'intégralité de cette "interpellation". Il serait déjà intéressant de connaître l'âge des deux amis ; utilisaient-ils leurs vélos de façon accrobatique ou dangereuse pour eux-mêmes ou pour les piétons ?

J'ai le sentiment que l'on a affaire à des enfants à qui les policiers ont fait une simple réprimande en notant leurs coordonnées pour les impressionner.

Cordialement.

 

C'est également mon avis...avec peu de suites envisageables.:rolleyes:

 

---------- Message ajouté à 10h28 ---------- Message précédent posté à 10h27 ----------

 

bonjour Solitrid,

nous sommes d'accord on ne sait pas tout,

c'est d'ailleurs le "problème" de certains post, l'expéditeur omettant souvent d'énoncer ce qui lui est défavorable.

Nous n'aurons toujours (et c'est le cas aussi dans la pratique) qu'une vision parcellaire de la chose :(

cordialement

 

 

C'est trop souvent le cas, hélas.....;)

Et on se fourvoie dans nos réponses.

Cordialement.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous

 

Bonsoir à tous ,

(solal l vous nous manquiez)

 

C'est sympa ça :). Au delà des quelques tensions qui y règnent parfois, je vois que de temps en temps ce forum livre son lot de gentillesses. J'en suis ravi.

 

Pour cette histoire je suis d'accord avec vous. Nous sommes sûrement en face de mineurs à qui la police a voulu faire peur. Ils auraient été placés en garde à vue tout de suite.

 

Attendons quelques précisions...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

tout d'abord merci pour vos réponses, c'est cool. nous n'avons jamais eu à faire à la police et ne savons comment tout cela se passe exactement. nous avons 18 et 19ans

c'est vrai nous roulions un peu vite mais pas tant que ça en fait et puis c'est une rue plutot large et il n'y avait aucun piéton ( à part assis aux arrêts de bus ). -_-

 

quand on a vu qu'ils nous suivaient nous nous sommes arrêtés de suite, nous avons posés nos velos et attendus. ils sont arrivés tels des buffles et nous ont plaqués contre un arbre. ils ont vu mon paquet de cigarrettes pensant pouvoir trouver de la drogue ( j'ai adoré leur sourire dailleurs ) mais cela n'a pas était le cas. mon ami a ensuite dit qu'il n'aimait pas être insulté et qu'il fallait arrêter de " jouer les cowboys ".. le policier réagissait comme s' il n'avait rien dit ça a était du blabla pendant 5min et puis ils sont partis en disant que nous serions convoqués.. donc je sais pas

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

c'est vrai nous roulions un peu vite mais pas tant que ça en fait et puis c'est une rue plutot large et il n'y avait aucun piéton ( à part assis aux arrêts de bus ). -_-

Vous rouliez sur le trottoir ???

 

 

quand on a vu qu'ils nous suivaient nous nous sommes arrêtés de suite, nous avons posés nos velos et attendus.

S'ils vous suivaient c'est que vous ne vous êtes pas arrêtés ; refus d'obtempérer ?

 

qu'il fallait arrêter de " jouer les cowboys ".. le policier réagissait comme s' il n'avait rien dit ça a était du blabla pendant 5min et puis ils sont partis en disant que nous serions convoqués.. donc je sais pas

 

Outrage à agent ; et la fin de votre réponse donne la suite de ce qui vous attend.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

bonjour à tous,

 

en accord avec RV69 il faut savoir que de tels délits sont en général traités en flagrance

( interpellation, conduite devant l'OPJ, placement en GAV etc..)

 

une enquête préliminaire pour des faits d'outrages + éventuellement refus d'obtempérer, n'aurait pas de sens; le parquet ne comprendrait pas pourquoi les agents n'ont pas procédé à interpellation..

 

nous verrons bien;

 

 

mais vous semblez donner des versions différentes :

"on est tombés sur des policiers en train d'éffectuer un contrôle"

"quand on a vu qu'ils nous suivaient"

etc...

 

dans votre premier post on imagine que tout se déroule sur quelques mètres, dans le second on vous voit rouler sur plusieurs dizaines de mètres au moins??

 

ou alors je ne parviens pas à visualiser la scène...

 

plus important, l'auteur d'outrage à pdap se voit presque systématiquement condamné à payer une amende et/ou quelques centaines d'euros à verser à la victime; quand on a mis la main à la poche, on apprend vite à rester correct avec les représentants des forces de l'ordre, et ce quels que soient leurs comportements

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonsoir Skandar, :rolleyes:

 

Etant maman de deux fils de 18 ans et 15 ans 1/2, et ex femme de gendarme, navrée de vous faire de la "morale", mais la meilleure façon de s'expliquer et de s'arranger avec les "Forces de l'Ordre", c'est déjà, en tout premier, la politesse, l'humilité, les excuses, le doigt d'honneur, c'est vraiment la "pire" chose à faire, d'où sortez vous cette éducation "primaire" ? :confused:

 

Donc, pour moi, pas de compassion, tentez de faire vos excuses, mais, il me semble que le mal est déjà fait ! :mad:

 

La prochaine fois, tournez votre langue 7 fois dans votre bouche avant de répondre, vous verrez, un sourire rapporte plus qu'un doigt d'honneur ! :o

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

La politesse marche dans les deux sens je crois...:rolleyes: les policiers sont là pour nous protéger à ce que je sache... pas pour tenter de nous faire tomber..

Nous ne sommes pas des gangsters... juste deux jeunes hommes qui désiraient assister à un concert, c'est tout.

si ils nous avaient simplement dit : " Arretez-vous svp " ou " Plus doucement " là oui d'accord... mais non!!

Peut être que n'avons-nous pas reçus la même éducation que vos fils mais nous savons ce qui est bien et... juste, surtout.

y'a des cons partout... même dans la police et pas question d'implorer ce genre d'énergumènes en uniforme... s'il le faut nous payerons de notre poche.

merci.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

La politesse marche dans les deux sens je crois...:rolleyes: les policiers sont là pour nous protéger à ce que je sache... pas pour tenter de nous faire tomber..

si ils nous avaient simplement dit : " Arretez-vous svp " ou " Plus doucement " l

TOut à fait d'accord .

 

Mais qui aura finalement raison?......

Il faut réfléchir et même si on a tort, savoir ne pas agir......

Parce que eux, .....réagissent et c'est l'escalade.

 

 

Suivez les bons conseils d' Artégore.....

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Etant maman de deux fils de 18 ans et 15 ans 1/2, et ex femme de gendarme, navrée de vous faire de la "morale", mais la meilleure façon de s'expliquer et de s'arranger avec les "Forces de l'Ordre", c'est déjà, en tout premier, la politesse, l'humilité, les excuses, le doigt d'honneur, c'est vraiment la "pire" chose à faire, d'où sortez vous cette éducation "primaire" ? :confused:

D'accord et pas d'accord...

Certes, il ne sert à rien de répondre à la violence par la violence (Mohandas Karamchand Gandhi, non ?), et donc face à l'insulte des policiers, ne pas entrer dans leur jeu et faire de même.

En revanche, face à ce genre d'énergumènes, l'humilité et les excuses si l'on a rien fait et que l'on est en face d'un abus d'autorité, surement pas !

Les droits de l'homme, vous en avez entendu parler ?

Faut arrêter de tendre la joue gauche après avoir pris une mandale sur la droite ;)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...