Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

refus de paternité, question de droit pointue


Frederic.c

Messages recommandés

bonjour,

 

J'ai eu une fille par accident. Préservatif qui a cassé. La mére avec qui j'ai couché 3 soir a pris la pilule du lendemain qui n'a pas marché. elle a refusé l'ivg pour des raisons personnelles et a declaré vouloir assumé l'enfant toute seule. Toutefois elle peut changé d'avis a tout moment. je me suis un peu informé, la gamine pourra me forcer à la reconnaitre jusqu'a dans les deux ans aprés sa naissance par la maman ou a sa majorité. le législateur favorise en france la mére en ayant les moyens d'obligé le pére à reconnaitre son enfant et à verser une pension, et cela peu importe le fautif, pére ou mére.

 

ma question se résume à cela :

 

si j'obtiens une nationalité "supplémentaire" par mariage avec ma conjointe actuel dont la législation est inversement favorable au pére. c'est a dire que je ne peux être forcé à la reconnaitre et que je demande à être déchu de ma nationalité française. la petite ne pourra me forcer devant la justice française à la reconnaitre non ? et ainsi elle n'aura aucun droit d'héritage ? y a t'il des obstacles ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 26
  • Création
  • Dernière réponse
bonjour,

 

J'ai eu une fille par accident. Préservatif qui a cassé. La mére avec qui j'ai couché 3 soir a pris la pilule du lendemain qui n'a pas marché. elle a refusé l'ivg pour des raisons personnelles et a declaré vouloir assumé l'enfant toute seule. Toutefois elle peut changé d'avis a tout moment. je me suis un peu informé, la gamine pourra me forcer à la reconnaitre jusqu'a dans les deux ans aprés sa naissance par la maman ou a sa majorité. le législateur favorise en france la mére en ayant les moyens d'obligé le pére à reconnaitre son enfant et à verser une pension, et cela peu importe le fautif, pére ou mére.

 

ma question se résume à cela :

 

si j'obtiens une nationalité "supplémentaire" par mariage avec ma conjointe actuel dont la législation est inversement favorable au pére. c'est a dire que je ne peux être forcé à la reconnaitre et que je demande à être déchu de ma nationalité française. la petite ne pourra me forcer devant la justice française à la reconnaitre non ? et ainsi elle n'aura aucun droit d'héritage ? y a t'il des obstacles ?

La mère a jusqu'au 10 ans de l'enfant pour agir au nom de l'enfant dans la recherche en paternité.

Quand à l'enfant,elle aura encore 10 ans après sa majorité pour ester en justice.

protège-toi comme tu peux mais,si tu gardes la nationalité française et si tu habites en France,tu n'auras aucune solution et tu seras obligé de reconnaitre l'enfant si on t'y oblige juridiquement.

On espère que les lois vont changer et que plus aucun homme qui n'a pas voulu d'enfant soit condamné.

Je te dirai de ne laisser aucune preuve de ta relation,de n'envoyer aucun mail,aucun SMS à cette femme.,rien qu'elle puisse garder comme preuve.

Parce qu'on en a vu,des femmes, écrire à des amis de l'homme par mail et gardr les mails pour preuve contre le géniteur.

Ces femmes n' ont aucun scrupule quand elles veulent obtenir de l'argent.

Il faut qu'elle n'ait aucune preuve qui remonte jusque toi.

Bon courage.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

si j'obtiens une nationalité "supplémentaire" par mariage avec ma conjointe actuel dont la législation est inversement favorable au pére. c'est a dire que je ne peux être forcé à la reconnaitre et que je demande à être déchu de ma nationalité française. la petite ne pourra me forcer devant la justice française à la reconnaitre non ? et ainsi elle n'aura aucun droit d'héritage ? y a t'il des obstacles ?

 

c'est peut être un peu beaucoup pour contrer les éventuels demandes financières d'une petite fille (ou de sa mère) après une éventuelle demande de reconnaissance de paternité.

 

pour l'instant :

personne n'a fait de recherche en paternité,

si un jour il y a une demande et qu'elle aboutisse, rien ne prouve que ça débouchera sur une demande de subside

 

est-ce que vous ne vous affolez pas pour rien ?

 

en plus, meme si tout cela aboutissait un jour, il ne s'agirait que de quelques sommes proportionnelles à vos revenus pour quelqu'un qui porte vos gênes, pas de vous envoyer au bagne ;)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ce n'est pas pendant 2 ans qu'on peut vous obliger à reconnaître et "assumer" l'enfant, c'est pendant 28 ans.

C'est la législation du pays où la mère a accouché qui s'applique.

Puisqu'elle a accouché en France, c'est donc la loi française qui va s'appliquer quelle que soit votre nationalité.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

ma conjointe est russe. l'idée m'est venu avec l'histoire de la petite elise.

sauf si il n'y a pas d'accord entre les deux pays, et si il y en a, rien ne m'empêche de contesté devant un tribunal en russie.

 

la ou ça posera probléme c'est que je pourrais pas venir en france.

 

c'est un peu jusqu au boutisme mais justement je considére que c'etait mes génes et qu'elle n'avait pas les mélanger au siens si tel n'était pas mon désir. c'est quand meme un scandale que malgré le fait que je me sois protégé, une fille que j'ai connu 3 soir décide de gardé une gamine. Alors bien évidement ça lui fait des revenu qu'elle n'avait pas parce qu'elle ne travaillé pas et moi qui ai entre guillemet un avenir plutot assuré par ma famille je doive payé. c'est une question de principe un enfant ça se décide a 2. quand à l'argument "la gamine n'est pas responsable" je rétorque moi non plus, jai fait toute les démarche de la protection jusqu a proposé de prendre en charge les couts pour qu'elle avorte et de la soutenir. mais non elle en rigolé au telephone en disant je vais le faire puis je vais pas le faire et cetera.c'est de l'inconscience à croire que seule l'abstinence jusqu'au mariage permet d'évité ce genre de chose

 

donc il est clair pour moi que si il y a un vide juridique entre deux pays, un moyen pour échappé à cela j'hésite pas une seconde. et puis c'est quand meme paradoxal pour un etat qui entend privilégié les enfants du coeur et non du sang.

bref le législateur vend la liberté des "péres" pour une raison socio économique "assuré l'avenir des enfants"

 

écoeurant !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

C'est de votre fille que vous parlez waouh!!! Moi en tant que maman vos propos me laisse de marbre. Mais les hommes et femmes ne sont pas identiques paraît-il. Ne pensez vous pas qu'un jour vous penserez à cette petite puce qui est dans la nature et ne pas vouloir la connaître? Même si la maman peut prétendre à une PA, n'avez vous pas envie de la voir grandir, évoluer, partager avec elle (jeux, crise de rire, ballades...).

Ne prenez pas mon post comme une critique mais uniquement pour vous faire réfléchir sur l'avenir de cette petite et vous même.

 

Bon courage.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

je comprend votre réponse qui est le reflet de toutes les méres. D'ailleurs dans la société actuel si vous aviez une réaction différente, on dirait que vous êtes une mauvaise mére.

 

le probléme c'est que cela n'en demeure pas moins une réaction égoiste. je m'explique, j'ai le droit comme n'importe qui de disposé de mes génes et de choisir la femme tout comme celle ci a le droit de choisir avec qui elle a un enfant dés lors que cela ce décide a 2. hors lorsque ça se fait de façon unilatérale vous violé la liberté de choix de l'autre qui pour des raisons X ou Y ne souhaite pas avoir d'enfant. les raisons sont multiples : projet dans la vie, conception de comment on entend mené sa vie. des lors ce viol de la liberté peut être un obstacle imposé a vos rêves ou sinon une vie avec de petite complication que vous n'avez pas voulu.

 

Ne croyez pas que je suis un individu omnibulé par le "fric" et dénué de toute humanité. Non mon rêve a moi était de savouré comme tout jeune de 22 ans les vertu de la vie de cet age la tout en me protégeant et avoir des enfants avec une femme que j'aime et les voir grandir et evolués tel que vous le décrivez.

 

C'est trop facile de détruire les rêves d'avenir des autres (ici les miens) au profit de ses propres rêves c'est à dire le besoin d'avoir un enfant dans son cas. et de reprendre ensuite les argument de la mére dans le besoin qui ne sait pas ce qu'elle va devenir. "il fallait y pensé avant" par l'avortement. hors je me suis protégé et j'ai fait tout ce qui etait en mon pouvoir pour qu'elle avorte avec pour seule réponse des rires parce que je m'affolé.et voila le résultat. donc ce n'est pas une fuite de responsabilité, car je n'ai pas de responsabilité.

 

elle a voulu un enfant comme un produit de consomation. elle a trouvé un pigeon et elle m'a utilisé tel un instrument. et le pire c'est que la justice cautionne cela

 

Puis ce n'est pas ma fille je ne l'ai jamais vu. je puis vous assuré que je ne ressens absolument aucun manque. je rappel que jai couché 3 soir avec...

 

tenez prennons un fait d'actualité, [d'un chanteur qui fait l'actualité]

 

tout ça pour dire que c'est pas des faits isolé, que je ne dis pas qu'il y a pas des péres qui abandonne lachement leurs enfants. mais faut pas se leurré il y a des femmes qui ne font cela que pour le fric.

 

les enfants qu'on a, sont ceux que l'on choisit d'aimé et de choyé bref ceux du coeur.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

C'est de votre fille que vous parlez waouh!!! Moi en tant que maman vos propos me laisse de marbre. Mais les hommes et femmes ne sont pas identiques paraît-il. Ne pensez vous pas qu'un jour vous penserez à cette petite puce qui est dans la nature et ne pas vouloir la connaître? Même si la maman peut prétendre à une PA, n'avez vous pas envie de la voir grandir, évoluer, partager avec elle (jeux, crise de rire, ballades...).

Ne prenez pas mon post comme une critique mais uniquement pour vous faire réfléchir sur l'avenir de cette petite et vous même.

 

Bon courage.

 

Mais, ce n'est pas sa fille.

Il ne veut pas de fille, il dit avoir fait tout ce qui était en son pouvoir pour qu'il n'y ait pas de fille.

Le fait est que, de nos jours on a un peu tendance à oublier que c'est aussi "comme ça" qu'on fait les enfants.

Dans ma jeunesse,le spectre de la grossesse non désirée était sur les filles.

Actuellement, il est sur les garçons et ça n'est pas plus gai pour autant.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Mais, ce n'est pas sa fille.

Il ne veut pas de fille, il dit avoir fait tout ce qui était en son pouvoir pour qu'il n'y ait pas de fille.

Le fait est que, de nos jours on a un peu tendance à oublier que c'est aussi "comme ça" qu'on fait les enfants.

Dans ma jeunesse,le spectre de la grossesse non désirée était sur les filles.

Actuellement, il est sur les garçons et ça n'est pas plus gai pour autant.

Bonjour,

 

Si c'est sa fille biologiquement parlant bien sûr. C'est lui qui a fait cet enfant (contre son gré) j'entends bien. Mais bon il reste le père biologique qu'il le veuille ou non. Mais son choix je le respecte entièrement, je lui dit simplement ce qu'il en est.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

bonjour,

 

J'ai eu une fille par accident. Préservatif qui a cassé. La mére avec qui j'ai couché 3 soir a pris la pilule du lendemain qui n'a pas marché. elle a refusé l'ivg pour des raisons personnelles et a declaré vouloir assumé l'enfant toute seule. Toutefois elle peut changé d'avis a tout moment. je me suis un peu informé, la gamine pourra me forcer à la reconnaitre jusqu'a dans les deux ans aprés sa naissance par la maman ou a sa majorité. le législateur favorise en france la mére en ayant les moyens d'obligé le pére à reconnaitre son enfant et à verser une pension, et cela peu importe le fautif, pére ou mére.

 

ma question se résume à cela :

 

si j'obtiens une nationalité "supplémentaire" par mariage avec ma conjointe actuel dont la législation est inversement favorable au pére. c'est a dire que je ne peux être forcé à la reconnaitre et que je demande à être déchu de ma nationalité française. la petite ne pourra me forcer devant la justice française à la reconnaitre non ? et ainsi elle n'aura aucun droit d'héritage ? y a t'il des obstacles ?

Bonsoir

 

Nuance de lyrisme ou pas, ce jeune homme reste le père biologique de cette gamine et pour en revenir à sa question, si un test de paternité est demandé par la maman ou la petite elle même (quand elle sera plus grande), le résultat sera là. Et oui elle pourra peut-être prétendre obtenir quelque chose de son père. A l'adolescence ou même plus tard, on veut connaître ses vraies racines. Mais dans cette situation la maman ne dévoilera peut-être pas l'identité de son vrai père. Pour le moment vivez votre vie sans trop y penser.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Savez-vous ce qu' un père biologique peut éventuellement transmettre à un enfant ?

Une couleur de peau, de cheveux, d'yeux ... une aptitude à exercer une profession ...

C'est peu pour affirmer que c'est son enfant.

 

Aela, vous jouez sur la corde sensible pour culpabiliser Frederic.

 

Vous croyez que, sachant ce qu'il risque juridiquement et les graves répercussions possibles, il va vivre sa vie sans trop y penser ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

"C'est la législation du pays où la mère a accouché qui s'applique.

Puisqu'elle a accouché en France, c'est donc la loi française qui va s'appliquer quelle que soit votre nationalité."

 

Mais au vu des intervenants nous sommes donc d'accord que si je suis citoyen russe déchu de la nationalité française, et que je réside hors de france, qu'il n'y ai pas d'accord entre les deux pays sur ce théme et que la justice russe me donne raison ou n'est pas saisi par la mére ou sa fille. je ne risque plus rien ou beaucoup moins.

 

a quel type d'avocat je dois m'adresser pour obtenir des informations de ce genre ?

 

un ami étudiant le droit m'a soutenu que si la mére vivait avec une personne pendant une période assez longue, une dizaines d'année ou qu'elle se marié. il serait très difficile pour elle devant la justice de me forcé à reconnaitre sa fille, il allat meme jusqu a dire que ce serait son compagnon qui pouvait être forcé de la reconnaitre à sa demande. Mais j'ai des doutes est ce vrai ?

 

sinon j'ai lu que la part réservé aux enfant qui leur reviens de droit, posé probléme dans les pays qui l'applique notament en espagne ou il l'aurait supprimé. Car il existerait des mécanismes, assurance vie, donation ou autre moyen pour déshérité de beaucoup plus que le maximum un enfant ( je sais que l'on peut déja désherité d'une partie je parle donc de la partie restante)

ces instruments financier légaux éffectué par un notaire je crois, existe t'il ? permettent t'ils vraiment de déshérité bien au delà du maximum légal ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Non Adélice, je ne cherche pas à faire culpabiliser Frédéric, je comprends sa position, il n'a que 22 ans apparemment et le choix de garder l'enfant n'était pas de lui. Et si je comprends bien il a voulu aider la maman qui lui a rit au nez... Donc non je ne l'incrimine pas, je pense que pour lui c'est pas simple puisqu'il se pose des questions (ce qui est normal). Je lui disais juste ce qu'il en était par rapport à ce que la maman ou la gamine pouvait prétendre. Maintenant comme disait un autre intervenant plus haut, peut-être s'affole-t-il pour rien. Et quand je lui dis "vivez votre vie sans y penser", c'est sans ironie non plus puisqu'il dit lui même qu'il ne ressent aucun manque car il n'a jamais vu la môme. Je lui souhaite de continuer avec sa compagne actuelle avec un bel avenir.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

"C'est la législation du pays où la mère a accouché qui s'applique.

Puisqu'elle a accouché en France, c'est donc la loi française qui va s'appliquer quelle que soit votre nationalité."

 

Mais au vu des intervenants nous sommes donc d'accord que si je suis citoyen russe déchu de la nationalité française, et que je réside hors de france, qu'il n'y ai pas d'accord entre les deux pays sur ce théme et que la justice russe me donne raison ou n'est pas saisi par la mére ou sa fille. je ne risque plus rien ou beaucoup moins.

 

Vous ne nous avez pas dit où résidait l'enfant.

 

a quel type d'avocat je dois m'adresser pour obtenir des informations de ce genre ?

 

A n'importe quel avocat mais le mieux serait un spécialiste du droit international privé.

 

un ami étudiant le droit m'a soutenu que si la mére vivait avec une personne pendant une période assez longue, une dizaines d'année ou qu'elle se marié. il serait très difficile pour elle devant la justice de me forcé à reconnaitre sa fille, il allat meme jusqu a dire que ce serait son compagnon qui pouvait être forcé de la reconnaitre à sa demande. Mais j'ai des doutes est ce vrai ?

 

Non c'est faux.

Si cette femme désire faire reconnaître son enfant par son mari, une possession d'état de 5 ans lui permettra sans problème de faire établir la filiation entre son mari et l'enfant, mais rien ne l'y oblige.

 

 

sinon j'ai lu que la part réservé aux enfant qui leur reviens de droit, posé probléme dans les pays qui l'applique notament en espagne ou il l'aurait supprimé. Car il existerait des mécanismes, assurance vie, donation ou autre moyen pour déshérité de beaucoup plus que le maximum un enfant ( je sais que l'on peut déja désherité d'une partie je parle donc de la partie restante)

ces instruments financier légaux éffectué par un notaire je crois, existe t'il ? permettent t'ils vraiment de déshérité bien au delà du maximum légal

 

Non c'est faux, en France, l'héritier qui ne recoit pas la part qui lui est normalement dévolue peut contester l'héritage.

 

 

Ce n'est que mon avis.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

la fille réside en france mais je pars du principe que si suis étranger à la france. le droit français ne peut plus rien contre moi car citoyen russe. je peux trés bien être condamné à versé une pension en france tout en restant en russie et en ne donnant pas suite.

 

sinon j'en conclus que ça peut être une des seules issues que je peux prendre dans le futur pour me protéger, l'autre issue serait de simplement attendre et de subir les événements.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

et bien prenez la nationalité russe et vous verrez bien

 

dans 10/15 20 ans vous le regretterez certainement et il sera trop tard pour etre francais avec ... tous ses avantages par rapport a la nationalité russe!!!!

 

vous en savez pas ce que l'avenir vous reserve

vous n'etes pas a l'abri de ne jamais avoir d'autres enfants pour x raisons

 

et là la seule chose qui vous interesse c'est de chercher a renier cette enfant par tous les moyens y compris renier aussi la nationalité de naissance

beurk

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Frédéric, mormalement c'est le Tribunal de Grande Instance du lieu de résidence du père qui est saisi ;

Si vous n'habitez pas en France, un tribunal français ne pourra donc être saisi ...

mais comme vous l'avez énoncé, votre question est pointue ...

Peut-être, sur ce forum, des professionnels du droit pourrait vous répondre ?

Les hommes français sont de véritables proies pour certaines étrangères !!!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

a titre indicatif Adelice, on ne lui a pas fait un petit dans le dos, comme il le dit lui même c'est un accident et l'avortement reste un choix.

les préservatifs ne sont pas sure a 100 % comme tout autre moyen de contraception, ce monsieur ne voulait pas d'enfant certes mais on ne l'a pas obligé a coucher avec cette femme

meme dans un couple marié il y a des enfants de la pilule ou du stérilet

 

maintenant il doit faire avec et ne pas chercher tous les moyens de s'y soustraire ça lui coutera certainement bien plus cher!!!

 

je précise aussi que pour l'instant la maman n'a rien demandé!!!!

 

---------- Message ajouté à 11h50 ---------- Message précédent posté à 11h46 ----------

 

Les hommes français sont de véritables proies pour certaines étrangères !!!

 

la russe c'est l'actuelle pas la maman!!!!

 

 

je modère un peu mes propos car je n'avais pas vu l'age de Frédéric. Meme si sur le fond je maintiens mes idées, je pense qu'il devrait quand meme prendre conseil auprès de sa famille, majeur certes mais adulte pas sure ( et je ne parle pas que de fréderic mais de tous les jeunes de cet age). Ne faites pas de bétises que vous pourriez regretter par la suite.

dans 20 ans vous aurez juste 40 ans et votre fille 20 ans vous ne pouvez pas savoir suite a la vie que vous aurez eu ce que seront vos idées à ce moment là

en tout cas ne faites rien d'irréversible

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Mais être adulte c'est justement assumé des choix qui seront irréversible par la suite.On peut pas passer sa vie à ne pas faire de choix. Aprés chacun à des valeurs morales différentes. vous faites valoir que c'est mon enfant génetiquement parlant c'est quelque chose que je respecte. mais j'ai choisi de ne pas ceder aux chantage. je considére qu'un enfant ça se décide a deux c'est une question d'éthique et de respect du moins c'est comme cela que je le vois. un autre point vue éthique serait défendable, peut être, mais ce n'est pas celui que j'ai choisi.

 

vous savez avant je disais du mal des gens qui avait des enfants par le sang et qui n'assumé pas. bref l'époque ou j'etais trés puritain. il a justement fallu que m'arrive ce genre de chose pour découvrir que la vie est bien plus complexe qui n'y parait et ça m'a fait evolué mon jugement.

 

je regrette que vous ne compreniez pas un accident de jeunesse qui dans mon cas aurait pu être rattrappé sauf que la mére en a decidé autrement. maintenant j'ai une épée de damoclés. si un jour j'ai des enfants que diront'il ? que dira ma femme ? que dira mon entourage ?

 

il y a des verité qu'il vaut mieux taire car trop mauvaises pour etre dites.

 

je tiens à remercier adelice, pour ses conseils et surtout pour sa neutralité.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

si un jour j'ai des enfants que diront'il ? que dira ma femme ? que dira mon entourage ?

il y a des verité qu'il vaut mieux taire car trop mauvaises pour etre dites.

 

mais enfin vous n'avez tué personne!!! pourquoi forcement cet enfant sera considéré comme le diable.

je pense plutot que c'est ce que vous vous préparez a faire qui sera mal perçu

- vos enfants pourraient vous dire ( si vous en avez) que vous les avez privé d'une soeur

- votre entourage que vous les avez privé d'une petite fille ou nièce ou autre

- et votre femme que vous vous etes mal comporté

 

tout ça pour dire que vous ne pouvez pas prédire l'avenir

 

 

et oui je maintiens qu'a 22 ans prendre des décisions irréversibles ( et pas qu'a 22 ans d'ailleurs) n'est pas un acte adulte.en est un exemple.

 

quant à adelice désolée mais dire:

 

Les hommes français sont de véritables proies pour certaines étrangères !!!

 

n'est pas une preuve de neutralité d'autant plus il me semble que vous n'avez pas dit que la mère était étrangère, mais que votre nouvelle amie elle oui .

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Devenir adulte, c'est aussi prendre conscience qu'il nous faut assumer le hasard.

Savoir établir la frontière entre ce que vous voulez et ce qu'il vous sera possible d'obtenir, et à quel prix.

Vous souhaitez conserver le secret le plus absolu. Il s'agit là d'une arme à double tranchant.

Vous pouvez, bien sur bénéficier d'une chance incroyable. Cela s'est vu.

Mais sachez que dans la plupart des cas, les secrets remontent à la surface, que cela prenne 6 mois ou 50 ans.

Je vous souhaite de pouvoir en parler avec vos parents. Ce sont eux, en général les meilleurs conseils.

Et quand viendra le temps du mariage, n'épousez jamais une femme à qui vous n'oserez pas dire la vérité. Une femme qui, si charmante soit- elle, ne pourra la comprendre.

Et, tournez vous vers vos études, ne gachez pas votre avenir professionnel. Et, ne permettez à personne de vous culpabiliser.

Dans 5ans, dans 20 ans, vous poserez sur ce problème un tout autre regard, et ni vous ni personne ne peut savoir lequel.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

quant à adelice désolée mais dire:

Les hommes français sont de véritables proies pour certaines étrangères !!!

n'est pas une preuve de neutralité d'autant plus il me semble que vous n'avez pas dit que la mère était étrangère, mais que votre nouvelle amie elle oui .

 

Non je suis neutre. Les faits sont là.

J'ai aussi en mémoire des discussions sur ce forum

 

http://www.net-iris.fr/forum-juridique/personne-famille/109422-homme-viole-paternite.html

 

http://www.net-iris.fr/forum-juridique/personne-famille/106905-proces-recherche-paternite.html

 

http://www.net-iris.fr/forum-juridique/personne-famille/21367-recherche-de-paternite-2.html

 

Je n'ai aucune animosité envers les russes, au contraire, j'ai une nièce russe, je l'adore et je souhaite à Frédéric tout le bonheur du monde, puisqu'en effet c'est sa compagne qui est russe.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

j'ai horreur du hasard c'est pour ça que je suis venu ici prendre des conseil. Pour ma femme ou mes enfants je ne peux pas me prononcer mais au vu de mon entourage et du racisme qu'ils ont su faire preuve lorsque ma cousine a epousé un homme d'une couleurs différente. je crois que je peu raisonnablement en déduire la réponse.

 

non ce n'est pas le diable c'est juste que la façon dont la mére ma manipulé j'entends par la : les rires en disant qu'elle allait avorté puis pas avorté pas par moquerie mais plutot d'une façon désinvolte alors que j'avais conscience des conséquences et elle semble t'il pas.

Me pousse a lui dire "je t'avais prevenu qu'il y avait des conséquences, tu as choisi d'en rire, débrouille toi".

sinon ça serait me faire dicté ma conduite par une idée génerale "qu'il faut s'occupé des orphelins" sans réflechir.

 

alors non.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...