Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

congés hebdomadaires


Halix

Messages recommandés

Bonjour,

Mon fils de 18 ans vient d'entrer en apprentissage dans une entreprise pour passer un brevet technique des métiers dans 3 ans.

Il n'a qu'un seul jour de congé par semaine. On me dit que le patron a le droit de ne lui accorder qu'un jour par semaine s'il a demandé une dérogation. Un seul jour et payé exactement comme ses camarades qui chez d'autres patrons ont 2 jours par semaine ?

Le secteur d'activité dans lequel est mon fils est très pénible, pouvez-vous me confirmer que cela est légal.

Merci

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 4
  • Création
  • Dernière réponse

Bjr,

Si votre fils a plus de 18 ans, il est soumis aux règles applicables dans l'entreprise. La répartition horaire peut donc se faire sur 6 jours. En revanche, vérifier le cas échéant les heures sup si il y en a...

 

Pour plus d'info, vous pouvez consulter le site suivant :

Le contrat d'apprentissage -Contrats de travail - Fiches pratiques - Informations pratiques - Ministère du Travail, des Relations sociales, de la Famille, de la Solidarité et de la Ville

 

Cdt

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est bien ce que je pensais. Encore une fois il est tombé sur un patron qui ne se gêne pas pour exploiter ses apprentis.

 

Les apprentis dans cette pâtisserie travaillent de 5 h à 13 h sans une minute de pose, à 18 ans ! 48 heures de travail, un seul jour de congé, pas un centime payé en plus.

Et en plus d'après un jeune apprentis qui y travaille depuis 1 an, c'est la galère pour obtenir les congés, le patron estimant que la semaine en CFA constitue les vacances ! Ce jeune n'a pu avoir que 2 semaines pour une année travaillée dans ces conditions.

 

Quand il était mineur, j'ai déjà enlevé une fois mon fils de chez un patron qui le faisait travailler 45 h par semaine alors qu'il n'avait que 16 ans et ne lui donnait qu'un seul jour de congé.

 

Maintenant il est majeur. Je sais très bien que si il proteste, le patron ne le gardera pas. Nous avons eu beaucoup de mal à trouver. Alors quoi faire ? S'écraser, comme la majorité des apprentis. Il n'y a aucun contrôle, la loi, il s'en balance, personne ne vérifie rien.

 

Je suis dégoutée, on veut pousser les jeunes vers l'apprentissage, si c'était à refaire je ne referais pas cette bêtise. C'est la jungle.

Mon fils aime ce métier, c'est pour cela qu'il s'accroche, mais que c'est dur et injuste.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...