Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

Avocat injoignable ou ne répond pas


Dagda

Messages recommandés

Bonjour,

 

J'ai pu constater que je n'étais pas le seul dans ce cas, mais je n'ai pas trouvé de réponse à ma situation.

 

En fait, j'ai plusieurs questions. Je résume la situation:

 

J'ai été victime en novembre 2007 d'un AVP (non-responsable) et suis en arrêt de travail (accident de trajet) depuis lors. N'étant pas originaire de la région (récemment installé), c'est mon employeur qui m'a orienté vers l'avocat de la boîte pour me défendre.

 

Depuis mon accident, je ne l'ai rencontré qu'une seule fois, et je correspond avec lui principalement par email ou par téléphone.

 

Mes questions sont les suivantes:

1- Je n'ai pour le moment aucune idée des honoraires que demande un avocat pour défendre les intérêts d'un particulier pour une affaire d'AVP. Y a t'il un barmême? Doit-il m'informer de ses honoraires?

 

2- J'ai un mal fou à obtenir des réponses à mes courriers électroniques. Y a t'il une autre solution que le recours aux LRAR?

 

3- S'agissant de l'avocat de mon employeur, et dans la mesure où il existe un risque de licenciement (économique, pour problèmes d'efficacité ou inaptitude à reprendre mon poste), serait-il opportun de changer d'avocat?

 

4- Si je décidais de changer d'avocat, quelle est la procédure à suivre? Lui devrai-je alors des honoraires pour les quelques coups de fil qu'il m'a passé et les contacts qu'il a pris en mon nom avec l'inspecteur des assurances adverse? A combien de tels honoraires peuvent-ils se chiffrer?

 

5- Dans le traitement de mon dossier, mon employeur a commis quelques erreurs ou approximations (déclaration tardive de mon AT), mon avocat peut-il me représenter malgré cela?

 

Au jour d'aujourd'hui, je lui ai déjà versé 400€ (en fait retenus sur une provision de l'assurance). Je conçois que mon dossier soit bloqué du fait que je ne sois pas encore "consolidé", mais est-il normal de devoir attendre jusqu'à 3 (voire 6) semaines pour la réponse à une question simple? Il semble être toujours en audience ou en rendez-vous...

 

Voilà, je vous remercie par avance pour votre réponse,

 

Cordialement,

 

Dagda

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 7
  • Création
  • Dernière réponse

Bonsoir,

 

A l'expérience, le fait de ne pas avoir discuté d'un mode de calcul des honoraires ne signifie pas que vous ne receviez pas, si vous voulez changer d'avocat, une facture d'honoraires de 500 à 1000€ pour "étude du dossier", "conversation téléphonique" etc...

 

Le calcul des honoraires étant un sujet très "sensible", il est indispensable par précaution de ne pas laisser les originaux de vos pièces, de façon à éviter la rétention de celles ci jusqu'à paiement "des factures restant dues au cabinet", au cas où vous changeriez d'avocat, las d'attendre.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Moi je ne sais pas... mais quand je recrute les services de quelqu'un , je commence par m'inquieter du prix qu'il me demandera et s'il acceptera de me proposer un forfait plutôt qu'un taux horaire ... ça permet d'eviter les grosses mauvaises surprises, et de pouvoir eventuellement negocier le tarif selon la difficulté de l'affaire...

 

Après bien, à bon sens, pas bon sens à moitié... si votre employeur a quelques interêts contraires aux votres à ce que l'avocat traite l'affaire comme ci ou comme ça... pourquoi rester dans le sillage de votre l'employeur comme dans celui d'un prédateur:confused:

 

Parfois vos assurances, comme l'assurance habitation peut prendre en charge

les frais d'avocat , voir vous en fournir un...ssi c'est inscrit à votre contrat...

et franchement c'est quand même bien mieux que l'AJ capable de faire pousser à certain, des forêts de poils dans les mains:rolleyes:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Moi je ne sais pas... mais quand je recrute les services de quelqu'un , je commence par m'inquieter du prix qu'il me demandera et s'il acceptera de me proposer un forfait plutôt qu'un taux horaire ... ça permet d'eviter les grosses mauvaises surprises, et de pouvoir eventuellement negocier le tarif selon la difficulté de l'affaire...

 

Après bien, à bon sens, pas bon sens à moitié... si votre employeur a quelques interêts contraires aux votres à ce que l'avocat traite l'affaire comme ci ou comme ça... pourquoi rester dans le sillage de votre l'employeur comme dans celui d'un prédateur:confused:

 

Parfois vos assurances, comme l'assurance habitation peut prendre en charge

les frais d'avocat , voir vous en fournir un...ssi c'est inscrit à votre contrat...

et franchement c'est quand même bien mieux que l'AJ capable de faire pousser à certain, des forêts de poils dans les mains:rolleyes:

 

Merci pour votre réponse. Concernant les tarifs, je lui ai demandé, il m'a répondu "on verra ça, de toute façon, votre assurance prendra les frais en charge" (à hauteur de 19000€, j'ai vérifié tout de suite). Depuis, il m'a prélevé 400€ sur une provision de l'assurance au titre de provision sur honoraires, et toujours pas d'infos sur ses tarifs.

 

Quant au fais de rester "dans le sillage" de mon employeur, je venais d'arriver dans la région depuis quelques mois seulement, et je ne connaissais personne ou presque dans la région à part mes collègues de travail (mon métier est assez prenant). C'est donc naturellement que j'ai demandé aux gens que je côtoyais de m'orienter vers un avocat, et le fait est que seul mon employeur a su m'en indiquer un...

 

Concernant un avocat mandaté par mon assurance, au vu des échanges que j'ai eus avec eux après mon accident, et après plus de 13 ans comme adhérent chez eux, j'ai perdu toute confiance dans leur efficacité. Pour résumer, ils ont tout de même eu le culot de m'annoncer que mon dossier aurait été traité plus vite si j'étais décédé dans l'accident, et que le seul moyen pour obtenir une assistance quelconque suite à mon immobilisation aurait été de me retrouver en fauteuil roulant... Bref, impossible à mon sens de leur faire confiance.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Depuis, il m'a prélevé 400€ sur une provision de l'assurance au titre de provision sur honoraires, et toujours pas d'infos sur ses tarifs.

 

.

 

attention l'avocat n'a aucun droit de ponctionner:eek::eek: des sommes qui vous sont destinées sans votre accord;)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci pour votre réponse. Concernant les tarifs, je lui ai demandé, il m'a répondu "on verra ça, de toute façon, votre assurance prendra les frais en charge" (à hauteur de 19000€, j'ai vérifié tout de suite). Depuis, il m'a prélevé 400€ sur une provision de l'assurance au titre de provision sur honoraires, et toujours pas d'infos sur ses tarifs.

Bien je pense qu'il reste vague car il va facturer à l'acte et au temps passé..; ceci dit ça ne l'empêche pas et vous non plus de demander de l'information sur ses barêmes...

En même temps c'est vrai que si vous avez été victime d'un accident et que vous etiez assuré, votre assurance prendra l'ensemble des frais en charge et se retournera au besoin sur celle de la partie adverse...

 

Quant au fais de rester "dans le sillage" de mon employeur, je venais d'arriver dans la région depuis quelques mois seulement, et je ne connaissais personne ou presque dans la région à part mes collègues de travail (mon métier est assez prenant). C'est donc naturellement que j'ai demandé aux gens que je côtoyais de m'orienter vers un avocat, et le fait est que seul mon employeur a su m'en indiquer un...

Bien écoutez, rien ne vous empêchait quand même de prendre vos contacts;) ... ça n'engage que moi, mais si mon employeur me proposait un avocat, alors que je le sais partie prenante, personnellement j'hesiterais à deux fois... mais ce n'est peut-être pas le cas...

Concernant le choix d'un avocat, et après quelques deboires... je n'ai dorenavant qu'une seule règle... je me rends à une audience...et choisis le dit avocat sur pieds! après tout quoi de plus informatif et intéressant que de le voir dans l'exercice de son art... ;):)

Concernant un avocat mandaté par mon assurance, au vu des échanges que j'ai eus avec eux après mon accident, et après plus de 13 ans comme adhérent chez eux, j'ai perdu toute confiance dans leur efficacité. Pour résumer, ils ont tout de même eu le culot de m'annoncer que mon dossier aurait été traité plus vite si j'étais décédé dans l'accident, et que le seul moyen pour obtenir une assistance quelconque suite à mon immobilisation aurait été de me retrouver en fauteuil roulant... Bref, impossible à mon sens de leur faire confiance.Pardonnez moi, mais ça ne veut pourtant pas dire grand chose...

Et concernant les services que l'assurance vous doit dans votre etat... vous avez un contrat...que dis-je un gros pavé de petites lignes loll... qu'il vous faut lire avec precision, pour voir ce que vous pouvez obtenir, et ce que vous pouvez leur objecter...

En vous souhaitant bonne chance pour la suite de cette affaire ;)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...