Aller au contenu
Le forum juridique de Juritravail
Memette

Suite au décé de l'employeur, mon salarié est licencié ou rupture de contrat ?

Messages recommandés

Bonjour,

 

Je vous expose mon petit soucis :

 

Ma belle-mère employait une auxiliaire de vie, en CDI, et le contrat de travail était établi entre ma belle-mère et le salarié. Elle était donc l'employeur, elle ne passait pas par une association.

 

Suite au décès de l'employeur, je voudrais savoir si le salarié est licencié ou en rupture de contrat pour motif.

 

CAR les ASSEDIC nous harcèle, pour qu'un membre de la famille fasse une lettre de licenciement. Et la famille pense qu'il ne s'agit pas d'un licenciement mais une rupture de contrat au motif "employeur décédé"

 

Je suppose que cela change tout au niveau des indémnités de fin de contrat, des documents qu'il faut fournir.

 

Si on doit faire cette lettre de licenciement, pouvez vous m'aider à la rédiger.

 

Merci par avance pour votre aide.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le décés de l'employeur est un cas de force majeur ,le contrat de travail est rompu d'office .C'est le notaire chargé de la sucession qui doit faire la lettre de licenciement en lieu et place du défunt .Motif décès de l'employeur .Toutes les indemnités de licenciement sont dues et doivent etre prises sur la sucession.Surtout ne faites pas la lettre vous meme .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"En cas de décès de l'employeur, le contrat est rompu d'office "

Article 13 de la convention collective des salariés du particulier employeur.

Vous devrez payer des indemnités au même titre qu'un licenciement ( préavis, indemnités légales si ancienneté suffisante, congés payés si besoin est)

Vous devrez aussi fournir à la salariée un certificat de travail, un solde de tout compte et remplir l'attestation assédic

Votre notaire peut en effet se charger de tout

Attention : ceci n'est valable que si vous avez accepté la succession

 

Pour Suji

Le décès de l'employeur n'est pas un cas de force majeure. La force majeure est un élément imprévisible, irrésistible et ETRANGER ce qui suppose qu'il est extérieur au contrat. Or l'employeur étant une des parties au contrat, ne peut pas être un élément étranger au contrat ....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


© 2000-2020 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...