Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

Plainte contre chaine TV pour diffusion infos mensongères


Pierregallart

Messages recommandés

Bonjour,

Je préside une asso 1901 et ai été choqué par le contenu d'un reportage TV contenant des infos mensongères pouvant nuire à la santé des individus et au bien-être collectif de la société.

Y a-t-il matière à plainte ? Auprès du PR du lieu du siège de la chaîne TV ?

Sera-ce une procédure pénale?

Merci

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 18
  • Création
  • Dernière réponse

Bonjour,

 

un reportage TV contenant des infos mensongères

 

C'est presque un pléonasme.

 

Effectivement, vous pouvez toujours écrire en LRAR au Procureur de la République du siège de la chaine ; mais franchement, je pense que votre plainte est vouée à l'échec (classement sans suite).

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

pouvant nuire à la santé des individus et au bien-être collectif de la société.

 

Bonjour,

 

L'accusation est tout de même grave ! :eek:

Si vous pouvez prouver cela, n'hésitez effectivment pas à tenter une procédure. Possibilité également de passer par une asso de consommateurs peut-être ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Heu... pourquoi une ass. de consommateurs?

Il n'y a rien d'un point de vue de la consommation, tout juste au regard médical, mais que je sache, la médecine ne peut être un commerce;)

 

Si cela touche à la santé publique, pourquoi pas tenter de sensibiliser le ministère de la santé, mais comme tout ministère, c'est une machine lourde.. les démarches sont vouées à l'échec, si on est pas aidé..

C'est peut-être par rapport à cela que vous faisiez référence à une ass. de consommateurs Barbiej?:confused:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

les démarches sont vouées à l'échec, si on est pas aidé..

C'est peut-être par rapport à cela que vous faisiez référence à une ass. de consommateurs Barbiej?

 

Oui, en effet ;). ces dernières peuvent être d'une grande aide, sachant qu'elles sont plus de poids, et qu'elles peuvent facilement "dénoncer" publiquement certaines pratiques, pas seulement commerciales.

 

Sachant que si la médecine n'est effectivement pas du commerce (quoique... mais c'est un autre débat), certaines émissions télévisées peuvent l'être !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci à tous,

Oui, je ne me fais aucune illusion, mais je crois de notre devoir à tous de ne plus accepter que les grands médias roulent le peuple dans la farine, sous prétexte qu'ils sont puissants et vendus à des trusts encore plus puissants qu'eux : les industries chimique, pharmaceutique et agroalimentaire...

Pardon mais pour expliquer le caractère "dramatique" du sujet, il faudrait que je fasse tout un exposé sur la gestion de la santé publique... et individuelle.

Mon intention est de porter ces thèmes sur la place publique aussi souvent que possible, afin d'éduquer et d'informer.

Je suis décidé à ne plus rien laisser passer.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous,

J'ai un problème du meme ordre que l'auteur du premier message de ce sujet. Sur une chaine nationale à une heure de grande écoute, une journaliste diffuse des infos mensongères relatives à la psychiatrie et à ses malades.

 

J'ai donc l'intention de faire un droit de réponse bien senti aux deux protagonistes responsables de ce désastre : j'ai en effet la double casquette de personne atteinte de troubles psychiques et de modératrice d'un forum médical au titre de patiente aidante en ligne (le forum est supervisé par un médecin généraliste), et je compte bien utiliser cette double casquette afin d'user de ma parole et de mon clavier.

 

Cependant, j'ai deux questions précises relatives au droit de réponse, et une réponse ne serait pas du luxe ;)

1) Qui est responsable quant au droit de réponse ? Sachant que le reportage a été diffusé par une chaine nationale, qui a acheté ce reportage à une maison de production indépendante de la chaine.

 

2) En cas de non-réponse de l'un ou de l'autre, ai-je la possibilité de saisir la Commission de la Carte d'Identité des Journalistes Professionnels afin que des mesures soient prise à l'encontre de la journaliste qui a fabriqué le reportage ? Sinon, quelles sont les possibilités de recours juridiques, sachant que les associations de patients dans le domaine de la psychiatrie ne sont pas considérées comme crédibles ni par le grand public, ni par les politiques ?

Quelles sont les recours juridiques au niveau de la chaine ?

 

 

 

Merci d'avance de votre réponse

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Je préside une asso 1901 et ai été choqué par le contenu d'un reportage TV contenant des infos mensongères pouvant nuire à la santé des individus et au bien-être collectif de la société.

Y a-t-il matière à plainte ? Auprès du PR du lieu du siège de la chaîne TV ?

Sera-ce une procédure pénale?

Merci

Je vais aller un peu a l'encontre des avis énoncés .

les infos que vous qualifiez de mensongeres ne sont peut etre que le résultat

d'opinions differentes des votres .

L'Eglise de scientologie aussi estime que les reportages faits sur ses pratiques

sont mensongers :D

La seule chose a mon avis que vous pouvez faire c'est au nom de votre asso

demander un droit de réponse .

Car jusqu'a preuve du contraire , émettre une opinion - un avis - un diagnostic ,differents des siens

n'est pas un délit , le mensonge seul ( sans intention de nuire ) non plus d'ailleurs et c'est heureux car nous serions 60 millions de français en Prison !

Des lors qu'il n' y a pas appel a la haine , révisionnisme , attaque contre

tel ou type de population , volonté manifeste de nuire ,toutes les opinions ont droit de cité :D

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour Epictète

Pour avoir un droit de réponse, il faudrait que vous ayez été personnellement nommé(e) dans cet article (reportage).

Merci de cette information :)

 

Quels sont juridiquement les moyens que je peux utiliser pour faire pression sur les protagonistes face à ces informations atant approximatives que mensongères ?

 

 

Merci d'avance

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Éventuellement se rapprocher d'un représentant du corps de métier concerné, qui lui peut représenter ce corps de métier, et alors, si il y a bien des erreurs dans le sujet, il pourra alors demander au nom de cette profession, que ces erreurs soient rectifiées.

 

C'est dans l'absolu, mais à creuser à mon avis. Ne pas le prendre comme certitude acquise;) (je lance une possibilité, simplement.. à confirmer, ou infirmer)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour Archimède

Je vais aller un peu a l'encontre des avis énoncés .

les infos que vous qualifiez de mensongeres ne sont peut etre que le résultat

d'opinions differentes des votres .

L'Eglise de scientologie aussi estime que les reportages faits sur ses pratiques

sont mensongers :D

La seule chose a mon avis que vous pouvez faire c'est au nom de votre asso

demander un droit de réponse .

Car jusqu'a preuve du contraire , émettre une opinion - un avis - un diagnostic ,differents des siens

n'est pas un délit , le mensonge seul ( sans intention de nuire ) non plus d'ailleurs et c'est heureux car nous serions 60 millions de français en Prison !

Des lors qu'il n' y a pas appel a la haine , révisionnisme , attaque contre

tel ou type de population , volonté manifeste de nuire ,toutes les opinions ont droit de cité :D

Dans le cadre des média, il faut apporter des preuves de ce qu'on avance. Toutes les opinions ont le droit de cité à condition que des preuves soient apportées.

Si l'association du posteur concerné a des preuves irréfutables que ces journalistes mentent, il peut tout à fait faire ce que de droit pour que la vérité soit établie. Et contrairement à ce que vous pouvez penser, les mensonges en matière de santé ont très souvent des conséquences très graves, c'est ainsi, grace aux mensonges proférés, qu'a pu perdurer pendant un bout de temps le scandale du sang contaminé ou celui des hormones de croissance avec la maladie de Creutzfeld-Jacob (variante humaine de l'Encéphalite Spongiforme Bovine). Et très souvent, les journalistes français ont un piètre niveau en matière médicale !

 

Cependant, ne connaissant pas les tenants et les aboutissants de l'affaire qui implique l'auteur du premier message, je vais m'abstenir de prononcer un quelconque jugement ou une quelconque opinion sur le sujet.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Oui, tout à fait Giulia. D'où l'importance de sensibiliser le CSA sur ce problème...

Mais comment ? Et par quelle procédure ? Existe-t-il un modèle de lettre ?

 

 

J'aimerais reposer ma question : sur quelles bases juridiques (textes et références) je peux m'appuyer afin de faire une réponse bien sentie autant à la journaliste qu'à la chaine ?

Qui est responsable dans le cas d'un reportage diffusé sur une chaine nationale et dont le journaliste est salarié d'une maison de production indépendante de la chaine ?

(ceci histoire d'affuter mes armes pour agir)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

bonsoir.

 

Vouloir poursuivre les systèmes d'information pour des infos erronées me semble une dérive juridique vouée à l'échec.

Aucune information ne peut être à priori qualifiée de vrai.

Ce ne sont que des "informations" et non des "dépositions".

En dehors du fait que seul la liste des évènements serait alors possible sans poursuites, on pourrait alors alléguer que le mensonge consisterait en une non signalisation d'un évènement.

L'information est orientée et erronée pour peu qu'on soit spécialiste ou directement concerné par les reportages.

Une solution, ne pas croire ce qui est dit et traduire l'information en fonction des intérêts supposés de ceux qui la distille.

Eteindre son poste sera la solution ultime.

Les spécialistes fondateurs de la science de l'information ont été baptisés par leurs contempteurs de spécialistes de la propagande.

Considérer que ceux qui ont dénoncé les manipulateurs sont désormais au niveau de ceux qu'ils dénonçaient est la seule réponse que l'on puisse opposer a cet état de dépérissement de la vérité contradictoire.

 

Cordialement Chicanau.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonsoir Neutrino

Vouloir poursuivre les systèmes d'information pour des infos erronées me semble une dérive juridique vouée à l'échec.

Sauf qu'une information peut etre erronée sans etre mensongère, mais une information mensongère est toujours erronée. Ce que je déteste, ce ne sont pas les informations erronées émises de bonne foi, mais des informations mensongère où la mauvaise foi domine.

 

Enfin toujours est-il que dans le cadre de la santé, et, parlant de ce que je connais, de la psychiatrie, une information mensongère peut etre non seulement préjudiciable pour les non spécialistes, mais en plus, porter préjudice à un groupe de malades.

Et ça, c'est inacceptable, et je refuse de laisser passer ça !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonsoir.

 

Votre indignation est légitime.

Mais les bulletins d'informations n'ont aucune valeur probante.

C'est juste une scenette de théatre ou l'on vient se détendre.

Vouloir exiger de ce spectacle une description du réel est une utopie.

La grippe H1N1 est un exemple concernant la santé.

Un battage immense pour amuser la galerie et justifier un renflouement des marges de certaines branches de l'industrie pharmaceutique au détriment de dépenses plus utiles pour la santé de la population.

Vous avez raison de vouloir agir et votre démarche est légitime.

C'est la voie envisagée qui me semble en impasse.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...