Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

Recommendations: discrimination carrière et embauche


Phild

Messages recommandés

Bonjour,

suite à un stage dans une entreprise,

j'ai fini par candidater dans la même entreprise et ailleurs.

A l'époque je possedais un handicap visible mais "mystérieux" vu de l'extérieur ( posture "étrange") , ce qui rendaient les relation sociales parfois aléatoires.

Heureusement mon correspondant me balisait le chemin et était très sympathique ( au début).Il y a parfois eu des heurts à savoir un chef incitant toute son équipe à frapper à la fenetre en face de mon bureau (pour m'effrayer/menacer) en réaction au fait que je me ne m'intégrais pas assez à l'équipe.

Le stage s'étant bien passé sur le fond ( c-a-d sur mon travail effectué), j'ai candidaté dans l'entreprise au près d'un autre chef de service qui avait l'air sympa.

Mais lors de l'entretien , des directeurs m'ont entretenu :

ils ont regardé ma photo sur le CV et rigolé ( l'impression que la photo ne faisait pas ressortir certains détails).Je n'ai pas partagé le rire, plus tard dans l'entretien ils m'ont posé des questions peremptoires comme : pourquoi tel employé vous mets mal à l'aise, vous avez un pb ? ( j'étais scié par la question car on avait de très bons rapports, et je vois mal comment ca le concerne comme c'est une question d'ordre privée du coup j'étais déstabilisé et répondais à côté).Le gars avait l'air confiné dans son idée de départ qui était que je devais être une sorte d'imposteur ou de menteur, moi je savais pas trop quoi rajouter vu le glissement tout à fait anormal de l'entretien.

Malgrès que le reste de l'entretien a fait ressortir mes qualités professionnelles, ils ont essayé de me coincer sur des termes techniques non liés au dossier pour semble-t-il mieux faire gober leur refus ( genre j'étais pas au niveau) mais bon vu mes références c'est pas suffisant(j'ai été classé second).

Suite à ca j'ai prolongé mon stage , puis mes relations se sont dégradés avec mon contact "proche" qui semblait jouer double jeu.

Je suis donc parti de l'entreprise et tenté ma chance ailleurs , j'ai du demandé des recommendations pour postuler ailleurs à mon contact pour certains postes.

J'ai été refusé sur de nombreux postes de manière super louches (genre sourire un jour puis après désolès c'est plus possible). J'ai finalement été pris quelque part en veillant à ne pas utiliser mon contact et diminuer son influence dans mon CV afin qu'il ne soit pas contacté.

Résultat j'ai eu le job mais au bout d'un moi mon nouveau patron a commencé a me faire des misères comme si il avait eu des nouvelles par un mystérieux canal communicant.Je suis parti au bout de 6 mois.

Je soupconnes mon ancien contact en entreprise de m'avoir savonner la planche pour intégrer en interne , puis chose plus hallucinante de veiller à ce que je ne réussisse pas ailleurs (peur de la concurrenceà mon avis).

Je voudrais savoir comment procéder.

J'aimerai en gros mener mon enquete avant de porter plainte afin de ne pas rentrer en clash inutilement dans le cas où l'enquete ne révélerait rien.

Sinon j'aurais aimé savoir si je portais plainte est-ce qu'un opj s'en occuperait sérieusement en garantissant l'anonymat tant qu'aucune preuve n'est trouvée?

Les preuves en question sont des recommandations écrites ou électroniques ou téléphoniques envoyé par mon ancien contact à d'autres contacts dans d'autres entreprises "sans liens".

Je voudrais savoir si je peux leur envoyer une lettre AR demandant de faire état de ce que contenait les recommandations pour embauches sous peine de procès etc, en espérant qu'ils ne fuient pas la réponse ( dans ce cas là comment formuler la lettre , à qui s'addresser sinon pour une lettre style avocat -conseil juridique ?-)

Ou est-ce que seul un OPJ en serait chargé après plainte avec partie civile par exemple?

J'hésite entre faire plonger mon ancien contact à partir des seules recommandations , mais il y a aussi la possibilité de faire intervenir des témoignages d'ancien employés mais je ne peux pas garantir leur témoignage ( et préfere pour l'instant commencer s'en alerter trop). Je pourrai aussi faire plonger plus haut les responsables d'embauche, lorque j'ai recandidaté ils n'ont pas répondu à mes mails et j'ai finalement vu qu'ils ont rechoisi des gens avec de moins bonnes références.

J'ai comme seule preuve pour l'instant un mail de mon ancien contact qui disait que j'étais grillé dans l'entreprise suite à mon entretien d'embauche, des constats de médecin.

Mon handicap se résorbe petit à petit grace à des traitements , ce qui est idiot c'est de se prendre des rumeurs du coup sont encore moins mérités car caduques.

Est-ce que quelqu'un peut conseiller plus généralement sur la stratégie à adopter , sachant que mon but est de faire taire les rumeurs et sanctionner (le casier judiciaire a une grosse influence sur leur carrière -entreprise publique-).

Je vous remercie d'avances.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 9
  • Création
  • Dernière réponse

Bonjour,

 

Si j'ai bien saisi votre problème vous souhaitez trouver un moyen de déposer une plainte contre un ancien employeur, qui selon vous, vous met des batons dans les roues auprès de vos nouveaux employeurs.?

Malheureusement, pas grand chose à faire dans votre cas, a part, peut être, une discrimination à l'embauche je ne voie rien de concret dans vos problèmes.

Concernant les rumeurs, elles ont une particularité c'est de ne pas savoir d'ou elles viennent, qui les propagent, les alimentent.... Donc engager une procédure avec comme fondement des rumeurs ca me parait plus qu'improbable, quand à déposer plainte, il vous prouver une infraction et dans votre cas c'est mal partis...

Je ne voie pas trop ce que vous pouvez faire, a part enlever de votre CV l'employeur qui vous fait des "misères"...

Si d'autres voient une solution parceque là :rolleyes:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ce qu'a fait quelqu'un que je connais ...

Coup de fil par un type de l'assédic se faisant passer pour un futur employeur. L'ex employeur repeint le salarié. Attestation ensuite devant le CPH de l'agent anpe ....

Sinon, faire ouvrir par des OPJ de la correspondance privée, là vous rêvez vu ce que vous avez en main

Intenter une action en justice contre un cabinet de recrutement qui ne vous a pas pris, c'est plus du rêve mais de l'utopie complète

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci pour vos réponses.

 

sinon, dans le meme ordre d'idee de Je Rigole : demandez a un huissier de se faire passer pour un employeur eventuel... et obtenir, ainsi, un constat en cas de propos discriminatoires...

 

C'est ce que j'allais demander à JeRigole, c'est possible çà ? ( le notaire risque pas quelque chose pour s'être fait passé pour quelqu'un d'autres par exemple?).

Ca peut vraiment valoir le coup ca me parait une bonne idée.

 

@JeRigole ,c'est pas un cabinet de recrutement c'est des responsables de service qui auditionnent les candidats(par exemple on les croise à la cantine, donc ils peuvent difficilement se cacher sous le prétexte je ne savais pas).

Et la personne qui me cherche des noises était presque plus un collégue qu'un patron (il avait juste quelques "prérogatives" supplémentaires ), je bossais avec lui et c'est lui qui m'avait fait rentré.

 

Pour répondre à Christ .

J'ai cru comprendre qu'on pouvait porter plainte dans un commissariat mais que ca serait classé sans suites si on apporte pas de preuves , tandis que si on se porte parti civile au près du procureur de la république ils sont obligés de mener une enquête?

Après y a aussi les prud'hommes voir tribunal administratif (dans mon cas l'impact voulu semble efficace au pénal, au prud'hommes c'est souvent une histoire de dommages et intérets j'ai l'impression pas beaucoup de répression).

 

En fait dans l'expectative , je me suis dis que de toutes manière c'est toujours bien si j'ai des preuves.

Il existe bien une procédure qui oblige les gens à réveler des documents nécessaires à une enquête.

Maintenant si je ne peux pas lancer l'enquête sans preuves (sans ces documents par ex), je suppose que je dois les demander moi-même et en faire état lors de ma plainte ( accusé de reception prouvant que la requête est sans réponses par exemple).

Ou mieux réponse volontaire d'une des personnes concernées (envoi d'un ancien mail par exemple).

Dans ce cas , ce que je me demande c'est comment je dois formuler la lettre si je dois citer des articles du Codé pénal etc par exemple.

Il faut que la lettre convainque de coopérer.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 

C'est ce que j'allais demander à JeRigole, c'est possible çà ? ( le notaire huissier ;) risque pas quelque chose pour s'être fait passé pour quelqu'un d'autres par exemple?).

Ca peut vraiment valoir le coup ca me parait une bonne idée.

 

 

Un huissier qui telephone a votre ex employeur en lui indiquant quelque chose du genre :

"bonjour, j'aimerai avoir des renseignements concernant un de vos anciens salariés qui m'adresse sa candidature" ne risque rien...

Au pire, il indique qu'il est Monsieur Untel (et pas Maitre) et c'est tout

 

en effet, il ne se fait pas passer pour le PDG d'un grand groupe ou quelqu'un d'autre... donc, pas d'usurpation de titre ou d'identité ... donc, rien d'illegal... :D

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

bien que je ne sois pas aussi categorique que vous, dans ce cas, la solution est tres simple :

 

il faut qu'un tiers telephone devant l'huissier (avec hauts parleurs branchés) : l'huissier pourra ainsi constater l'infraction si, effectivement, elle a lieu...

 

et en plus, ce tiers pourra temoigner egalement ;)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci pour ces détails.

 

Et concernant envoyer une lettre recommandée avec AR aux employés qui ont recu les "recommandations " ? Est-ce que quelque chose peut les contraindre ou inciter à "parler" , en fait quel ton adopter?

Est-ce souhaitable ?

 

Quelqu'un peut confirmer que si je fais une demande au procureur de la république, il y a enquete?

Sinon est-ce que si j'ai un constat d'huissier comme décrit plus haut ,est-ce que cela permettra de lancer une enquête? (où on pourrait alors demander les documents/recommandations ).

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...