Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

recours à un avertissement


Docser

Messages recommandés

Bonjour,

Mon épouse travail dans une association d’aide à la personne. Elle a reçu dernièrement (avec deux autres de ses collègues) une lettre en RAR portant mention d’un « avertissement » avec des motifs qui ne sont (et la lettre est tournée comme cela) que des « on m’a dit que », « il semblerait que », « j’ai entendu dire » : bref des allégations sans fondement précis.

Je précise que ces trois employées incriminées ont reçue exactement le même texte (copier-coller)

Entre temps lors d’une réunion de coordination avec les intervenants de tous les services, l’administrateur leur ayant envoyé ce courrier s’est excusé (donc publiquement)

Elles avaient toutes trois répondu individuellement en contestant les motifs d’avertissement et demandant à le rencontrer. Cette réunion a eu lieu aujourd’hui où il leur a précisé qu’il ne retirait pas cet avertissement et qu’il devait soumettre cette décision au conseil d’administration (sans donner de date butoir).

Elles ne souhaitent pas se laisser faire puisque cet avertissement peut nuire à leur image et à leur carrière (si elle devait quitter cette association) alors qu’elles sont reconnues par leurs collègues et les familles pour leur dévouement et leur professionnalisme.

Sachant que ce qui leur est reproché n’est pas avéré (et ne pourra l’être) cela relevant quasiment de la diffamation

Qu’il leur est reproché à toute trois exactement les mêmes griefs

Qu’il s’est excusé publiquement et a reconnu que c’était exagéré

Mais qu’il poursuit cette pression psychologique, cela ayant eu apparemment l’air de l’ « amuser » (d’après ce que ma femme m’a dit de son attitude lors de la réunion)

Quels peuvent être leur recours? Quelle doivent elles faire ? De quelles instances se rapprocher ?

C’est assez urgent

Merci d’avance

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 7
  • Création
  • Dernière réponse

Qu'elles mettent la pression en indiquant que s'il ne retire pas son avertissement, elles iront au CPH ( c'est extrème mais bon il verra qu'elles au moins ne s'amusent pas, surtout si la lettre d'avertissement est limite diffamatoire ..)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je sais, le diffamatoire est civil. Mais moi j'ai compris que la lettre est limite insulte et j'aurais dû employeur ce terme en effet

Pas besoin de toute façon d'insultes ou autres pour qu'un avertissement puisse être sanctionné par le CPH . Si la lettre indique bien " il parait" et " on m'a dit", ben, c'est du gâteau :cool:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci pour ces infos mais est-ce que le CPH est bien le conseil des prud'homme?

Et aller au prud'hommes pour quels motifs?

Petite précision dans le courrier cela s'apparente plus à de la diffamation (qui est contrable par témoignage des familles des résidents) qu'à des insultes.

Merci encore

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Oui CPH = prud'hommes

La diffamation, non, cela n'existe pas dans une lettre d'avertissement d'un employeur envers son salarié comme l'a dit Gudule

Toute sanction disciplinaire peut-être contestée devant le CPH. Donc vous pouvez contester la lettre d'avertissement devant le CPH au motif que les griefs invoqués sont faux

Je ne suis pas en général pour encombrer les CPH pour contester des avertissements qui, après tout, sont des sanctions ne jouant pas sur la carrière ou le salaire. Mais cela montrerait votre détermination envers un supérieur qui a l'air de se moquer de ses salariés

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Encore une précision: si le caractère diffamatoire est avéré (ce qui me semble aisé à argumenté), c'est du ressort du civil ?

Cela leur permettrait de mettre vraiment la pression car le CA s'arrange pour mettre une ambiance de travail détestable depuis au moins 3 ans et demi avec un "turn over" de personnel impressionnnant (y compris dernièrement un directeur). Ils sont "connus" des prud homme mais cela ne les empêche pas de poursuivre dans la même voie...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...