Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

VAD : produit livré non-conforme à la publicité - quels recours ?


Cyberpoons

Messages recommandés

Bonjour,

 

Une amie à moi a commandé du matériel informatique sur un site de vente en ligne. Or il s'avère que le matériel livré n'est pas conforme à ce qui était annoncé ; en effet, cet ordinateur était annoncé comme disposant d'un système d'exploitation [en version Premium] , mais s'avère en réalité configuré avec une version inférieure, en l'occurence [un système d'exploitation en version Basic].

 

Elle a contacté le service client du site. Celui-ci lui propose le retour du matériel et son remplacement sous quinzaine par un matériel neuf et adéquat. Toutefois, mon amie refuse cette solution, estimant qu'une journée sans son ordinateur représente une perte financière considérable (c'est son outil de travail) et que le commerçant a commis là une faute, s'affranchissant de son obligation légale de fournir une chose conforme à ce qui est annoncé. Elle demande donc au commerçant de lui fournir une version adéquate (version OEM) du système d'exploitation. Acord que le commerçant refuse en restant sur sa proposition, conforme selon lui à ses conditions générales de vente (CGV), seul texte applicable en la matière.

 

 

En conséquence :

  • Quels sont ses recours juridiques ?
  • Sur quelles références peut-elles s'appuyer ?
  • Quelles sont les obligations du commerçant ?
  • Celui-ci peut-il invoquer ses CGV ?

 

---------- Message ajouté à 17h56 ---------- Message précédent posté à 17h54 ----------

 

Par avance, merci. ;)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 34
  • Création
  • Dernière réponse

Le produit n'est pas conforme à celui mis en vente. Le vendeur propose de l'échanger contre un produit conforme.

 

Le vendeur remplit parfaitement les conditions. Il propose le retour du produit et l'échange de celui ci contre un produit conforme.

Je ne vois pas ou est le problème il me semble qu'il remplit les obligations de VAD. Les risques de la VAD

 

Et votre amie faisait comment avant d'avoir reçu le nouvel ordinateur elle ne travaillait pas ?

 

Recours juridique à mon humble avis vous allez tout droit et direct dans le mur, le vendeur ayant proposé un article conforme à celui annoncé conforme aux condition de VAD.

Il pourrait même faire pire vous dire retourner le produit on vous rembourse.

 

C'est un troll ou quoi ce message

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Attention, tout retour pour ces cas là, ainsi que pour le droit de rétractation pour toute VAD/VPC (là nous ne sommes pas en VAD, mais bien en VPC Fredo57), le retour du produit doit être à l'entière charge du vendeur.

Déjà pour commencer......

 

 

D'autre part, si cette personne à achetée un PC avec un Système d'exploitation installé sur ledit ordinateur, de deux choses l'une, soit c'est un choix, et dans ce cas la licence que cette personne à payée lui octroie le droit d'avoir un CD/DVD non pas de sauvegarde et de restauration, mais bien d'installation, qui dans ce cas doit pouvoir être retourné aux frais exclusifs du vendeur pour échange à des fins d'obtention de la bonne version du système d'exploitation, ou bien alors il s'agit là d'une vente liée, vente imposée du PC et du système d'exploitation, plus légalement appelée "vente subordonnée", et il s'agit d'une pratique illégale qui peut être dénoncée à la DDCCRF, et faire l'objet dans le même temps d'une plainte et d'une instruction judiciaire.;)

 

Quoi qu'il en soit, si cette personne à achetée un PC, et que le système d'exploitation ne correspond pas à ce qui était décrit, d'une part le vendeur est fautif, et d'autre part, ceci signifie également que la personne ayant achetée le PC et possédant alors un système d'exploitation à donc payée (volontairement ou involontairement:rolleyes:) une licence qui lui confère le droit d'avoir un moyen d'installation. C'est ce moyen d'installation (CD ou DVD) qui doit être échangé au titre du droit d'installer ou non ce système d'exploitation.

C'est pour cela qu'on ne peut imposer un système d'exploitation pour une quelconque garantie d'un PC, car cela signifierait alors que l'achat du PC tombe sous le coup de la vente subordonnée pour ledit OS.

 

Dans un premier temps, envoyer un courrier recoAR de mise en demeure sous astreinte de huit jours fermes d'envoi d'un CD ou DVD d'installation du bon système d'exploitation, conformément à la licence payée pour ce système d'exploitation.

Préciser que dans le cas d'une non réponse ou d'une réponse négative, ceci serait alors considéré comme une vente subordonnée, et que la saisie de la DDCCRF (indiquez l'adresse exacte facilement trouvable dans l'annuaire papier ou numérique de l'opérateur historique) sera effectuée, ainsi qu'une plainte sera alors déposée.

 

 

A mon avis il y a plus à jouer sur cette vente subordonnée que sur le fait de retourner l'ordinateur...

Mais bon, ce n'est que mon avis, et tout dépend des attentes de la personne concernée...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je ne vois pas réellement l'intérêt de demander l'échange de cet ordinateur pour cette différence aussi minime. Pourquoi ne pas se contenter d'une demande de geste commercial, votre amie pouvant ainsi mettre a jour elle-même son système d'exploitation par le biais des mises a jours de l'éditeur de logiciels ?

 

Surtout que les différences entre les deux systèmes est vraiment minime. Il n'y a pas d'intérêt au [système d'exploitation en version Premium ] dans le cas ou:

 

- Votre amie ne souhaite pas brancher de console de jeu sur son pc

- Elle ne souhaite pas utiliser le [système de lecture de média du même éditeur] pour regarder des films (ceci n'est qu'une interface graphique)

- Elle n'a pas l'utilité de l'interface [graphique du même éditeur] (d'ailleurs, qui en a l'utilité ?)

 

 

Alors plutôt que demander un échange qui est gênant pour elle, ça serait plus simple de faire une demande de geste commercial.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Attention, tout retour pour ces cas là, ainsi que pour le droit de rétractation pour toute VAD/VPC (là nous ne sommes pas en VAD, mais bien en VPC Fredo57), le retour du produit doit être à l'entière charge du vendeur.

Quelle est justement la différence entre vente par correspondance (VPC) et vente à distance (VAD) ?

 

(...) si cette personne à achetée un PC avec un Système d'exploitation installé sur ledit ordinateur, de deux choses l'une, soit c'est un choix, et dans ce cas la licence que cette personne à payée lui octroie le droit d'avoir un CD/DVD non pas de sauvegarde et de restauration, mais bien d'installation, qui dans ce cas doit pouvoir être retourné aux frais exclusifs du vendeur pour échange à des fins d'obtention de la bonne version du système d'exploitation, ou bien alors il s'agit là d'une vente liée, vente imposée du PC et du système d'exploitation, plus légalement appelée "vente subordonnée", et il s'agit d'une pratique illégale qui peut être dénoncée à la DDCCRF, et faire l'objet dans le même temps d'une plainte et d'une instruction judiciaire.;)
Le contrat de départ proposait un système d'exploitation déjà installé, sans fourniture de CD/DVD. L'ordinateur dispose d'une partition cachée dédiée à la restauration (paramètres d'usine) et, aux termes du livret accompagnant la machine, il appartient à l'utilisateur final de graver dès la mise en marche un CD/DVD de sauvegarde de cette partition cachée. Pour ce faire, un outil fourni par le constructeur est présent sur l'ordinateur portable.

 

Ainsi, et si je traduis bien, il s'agirait là d'une vente subordonnée ?

 

Quoi qu'il en soit, si cette personne à achetée un PC, et que le système d'exploitation ne correspond pas à ce qui était décrit, d'une part le vendeur est fautif, et d'autre part, ceci signifie également que la personne ayant achetée le PC et possédant alors un système d'exploitation à donc payée (volontairement ou involontairement:rolleyes:) une licence qui lui confère le droit d'avoir un moyen d'installation. C'est ce moyen d'installation (CD ou DVD) qui doit être échangé au titre du droit d'installer ou non ce système d'exploitation.
Voilà, c'est sur ce principe (droit à installer ce système qu'elle a payé) que mon amie a demandé l'envoi d'une version appropriée du système d'exploitation. Ce que le commerçant refuse.

 

Mais en fait, la faute va plus loin et le produit n'est vraiment pas conforme à celui qu'elle a pensé acheter. Je m'explique...

 

Je suis allé voir mon amie ce matin et j'ai donc pu voir à quoi ressemblait de PC. Il est manifeste que le système d'exploitation n'est pas le bon, mais ce n'est pas tout. En fait, et pour faire rapide, ce n'est pas le bon PC. Il s'agit d'une référence différente, donc (naturellement) d'une configuration différente : SE, processeur, matériel intégré... beaucoup d'éléments ne sont pas en réalité pas ceux annoncés lors de l'achat.

 

Nous avons donc rappelé le commerçant et je me suis permis de mener l'entretien, en présence de mon amie. Le commerçant est d'abord resté sur sa position : retour du mauvais produit et remplacement par un ordinateur conforme, en application des conditions générales de vente. Toutefois, quand nous avons parlé de délais, il a bien fallu que notre interlocuteur admette que le produit de remplacement était actuellement indisponible et donc expédiable sous un délai minimum de 15 jours ; une indisponibilité et des délais confirmés par la fiche-produit sur le site. Alors nous avons demandé au commerçant de faire une dernière offre amiable. Notre interlocuteur nous a alors proposé deux options : le retour-remplacement ou le retour-remboursement.

 

Après mûre réflexion, et une proposition de ses parents pour l'achat d'une autre machine, mon amie a donc décidé de renvoyer le PC à ses frais et de se faire rembourser les sommes déjà perçues. Je lui ai néanmoins conseillé de faire un courrier RAR au service qualité de l'enseigne, afin de pointer les irrégularités, voire un peu plus. Ses parents vont également dans mon sens. Il nous semble que la moindre des choses serait que le site reconnaisse sa faute, s'en excuse et rembourse les frais de port à titre compensatoire.

 

Son père envisage également de signaler cette pratique à la DDCCRF.

 

Pour ma part, je trouve quand même bien dommage que le client n'ait pas plus raison que ça. En cherchant sur le web, j'ai remarqué que :

 

 

  • l'article L. 211-4 du code de la consommation impose au vendeur une obligation de conformité du bien livré ;
  • l'article L. 211-10 du même code stipule que l'acheteur peut se faire rendre une partie du prix si la solution proposée par le vendeur ne peut être mise en oeuvre sans inconvénient majeur compte tenu du bien et de l'usage recherché.

 

Il me semble donc que ce commerçant est tout de même légèrement de mauvaise foi. Refuser la restitution d'une somme (option proposée en tout premier lieu) ne m'apparaît pas comme une pratique très légale...

 

Bref.

 

Merci pour toutes ces réponses. ;)

 

---------- Message ajouté à 12h13 ---------- Message précédent posté à 12h10 ----------

 

Je ne vois pas réellement l'intérêt de demander l'échange de cet ordinateur pour cette différence aussi minime. Pourquoi ne pas se contenter d'une demande de geste commercial, votre amie pouvant ainsi mettre a jour elle-même son système d'exploitation par le biais des mises a jours de l'éditeur de logiciels ?

Justement, mon amie a demandé le remboursement de la différence de prix constaté entre ce qu'elle pensait avoir acheté et ce qu'on lui a livré. En l'espèce, environ 80 euros.

 

Surtout que les différences entre les deux systèmes est vraiment minime. Il n'y a pas d'intérêt au [système d'exploitation version premium] dans le cas ou:

 

- Votre amie ne souhaite pas brancher de console de jeu sur son pc

- Elle ne souhaite pas utiliser le [système de lecture de medias du même éditeur] pour regarder des films (ceci n'est qu'une interface graphique)

- Elle n'a pas l'utilité de l'interface [graphique dernier modèle du même éditeur] (d'ailleurs, qui en a l'utilité ?)

Elle fait de la vidéo de compétitions sportives, donc elle a besoin du [système de lecture de medias du même éditeur]. J'avais oublié de préciser, au temps pour moi. ;)
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Quelle est justement la différence entre vente par correspondance (VPC) et vente à distance (VAD) ?

 

Alors, remettons les choses dans leur ordre originel, et cassons ici les idées reçus...;)

 

VPC signifie bien Vente Par Correspondance, mais VAD ne signifie nullement "Vente A Distance", mais bien "Vente A Domicile" (tel que le démarchage à domicile par exemple).

Donc la différence est de taille:p

 

Le contrat de départ proposait un système d'exploitation déjà installé, sans fourniture de CD/DVD. L'ordinateur dispose d'une partition cachée dédiée à la restauration (paramètres d'usine) et, aux termes du livret accompagnant la machine, il appartient à l'utilisateur final de graver dès la mise en marche un CD/DVD de sauvegarde de cette partition cachée. Pour ce faire, un outil fourni par le constructeur est présent sur l'ordinateur portable.

 

Vous dites "aux termes du livret accompagnant la machine, il appartient à l'utilisateur final..." vous ne pouviez (enfin votre amie) connaitre ces termes avant l'achat, et c'est illégal.

 

Vous payez pour un système d'exploitation, en payant donc sa licence d'utilisation... Que je sache vous ne payez pas pour une restauration mais bien pour une utilisation...!!:rolleyes:

Donc vous pouvez de part cette licence installer, désinstaller à votre guise ce système d'exploitation... Ce qui n'est possible que par un support CD/DVD d'installation du dit OS... mais vous ne l'avez pas, et vous trouvez cela normal vous de payer pour quelque chose, et qu'on ne vous permette que de faire autre chose, et en plus en limité (restauration) ? moi pas...;)

 

Voilà, c'est sur ce principe (droit à installer ce système qu'elle a payé) que mon amie a demandé l'envoi d'une version appropriée du système d'exploitation. Ce que le commerçant refuse.

 

Courrier recoAR de mise en demeure d'envoyer cela sous astreinte de huit jours fermes....

Car n'oubliez pas, les paroles s'envolent, et seuls les écrits restent...;)

 

Bref, c'est sur le principe que je vous explique cela, car si en plus du système d'exploitation qui n'est non seulement pas conforme à la description faite du produit, mais qu'en plus vous n'avez aucun support d'installation lié à la licence d'utilisation, et qu'en plus le pc lui-même ne correspond pas du tout à la chose vendue... effectivement c'est retour du produit et remboursement...

 

Mais dans ce cas, comme je le disais précédemment, c'est à l'entière charge financière du vendeur, et non de votre amie.

 

Pour se faire, envoi en courrier recoAR d'une mise en demeure d'une solution de retour pour non conformité du bien vendu à l'entière charge du vendeur ayant vendu un produit non conforme à la fiche produit du produit acheté, pour retour contre remboursement intégral des sommes versées.

A partir de là, vous avez des traces écrites tant de l'envoi du courrier, que de sa bonne réception, et il est alors de la responsabilité légale du vendeur d'y donner une suite favorable.

Si il ne répond pas, ou qu'il y répond par la négative, vous saisissez la DDCCRF de votre département, en leur transmettant toutes les pièces du dossier (copie: reco, preuve de dépot, AR, détail commande du produit, fiche produit acheté, référence du produit (car le manuel serait trop long à en produire une copie complète)....Etc).

 

Et là vous êtes dans votre bon droit....

 

Et pour l'avenir, pensez aux systèmes d'exploitation alternatifs et gratuits... cela permet en général une économie de l'ordre de 200€ sur l'achat d'un pc, et pour une entreprise, cela permet également l'économie des divers logiciels propriétaires...;)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Dans le cas présent je pense qu'on parle de versions de [système d'exploitation] OEM donc livré avec un ordinateur donc prix de licence réduit. Les prix vont de 90 euros à 200 euros environ, je pense plutôt que l'écart entre les deux versions serait plus proche de 20 euros que de 80. Version OEM pas d'obligation d'avoir le CD du [système d'exploitation] mais obligation de pouvoir restaurer le système.

 

Je comprends mieux maintenant, le vendeur devant être en rupture sur le produit l'a remplacé par un produit similaire. Je ne sais pas si ses CGV prévoient cela à vérifier.

 

Maintenant comme je l'ai dit le vendeur propose le retour du produit (qui devrait être à ses frais) et le remplacement de celui ci par le produit ad hoc donc pour moi il remplit ses obligations.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Faux, la vente d'un PC avec un système d'exploitation payant (propriétaire) étant interdit, qu'il s'agisse d'une version X ou Y du dit système d'exploitation est purement illégale et punie!

 

Alors cessez donc ces allégations fausses, et cessez dans le même temps de citer le nom de la version du dit système d'exploitation vendu systématiquement en vente forcée. Ceci est INTERDIT par la charte que vous avez accpecté lors de votre inscription!

 

La vente subordonnée, liée, et ainsi que la vente forcée sont des actes illégaux en France, mais également en Europe, et je porte à votre attention que la France se fait tout les ans sanctionner par l'UE puisque la France ne sanctionne pas définitivement le fabriquant de ce système d'exploitation pour cette vente forcée!

Par ailleurs, l'année dernière l'UE émis une amende record à l'éditeur de ce système d'exploitation, pour ces faits de vente liées eu sein des pays européens.... le saviez-vous...?? à vous lire, j'en doute quelque peu:rolleyes:

Donc Version OEM ou pas, ça ne règle pas le problème, et ne contredit en rien mes propos, et bien tout au contraire, les affirment.

De plus, les conditions d'utilisation de la version OEM doivent être alors accessible avant l'achat, chose qui n'existe pas là dans ce cas, et c'est également illégal!

LE tout, il faut que vous sachiez que si les conditions d'utilisation de la version OEM oblige donc le consommateur à graver sur un support amovible tel que CD ou DVD la sauvegarde pour pouvoir restaurer le dit système d'exploitation, alors, il devrait être fournis un CD ou un DVD vierge à ces fins. Chose une fois de plus inexistante, et donc illégale une fois de plus...!

 

Ces propos ont été rapportés il y a déjà quelques temps par un utilisateur de NI qui avait alors saisi la DDCCRF, et qui avait eu gain de cause à ce sujet précis, et obtenu alors un DVD vierge.

 

Mais dites-moi Fredo57, pour vous, les CGV doivent-elles prévaloir sur la législation, ou bien cela doit-il être le contraire...??

 

Car de mémoire, les CGV et autres CGU doivent être conformes aux lois en vigueur, et la loi ne permet pas le remplacement d'un produit hors stock par un autre inférieur de gamme et de prix, mais bien au contraire, par un autre égal ou supérieur de gamme et de prix (pas de gamme ou de prix, mais bien de gamme ET de prix).

Or là, ce n'est pas le cas, et une nouvelle fois, c'est illégal, quand bien même que le vendeur en ferait mention dans ses CGV, car la commission des clauses abusive à statué que toute clauses contraires aux législations en vigueurs, sont réputés non écrite, et ne peuvent être appliquées.

Le saviez-vous?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité Yaka-de-retour

D'où l'intérêt d'acheter un PC sous L...., et de télécharger O...O..... (gratuit), celà évite ts les bugs du dernier OS de MS !!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

D'où l'intérêt d'acheter un PC sous L...., et de télécharger O...O..... (gratuit), celà évite ts les bugs du dernier OS de MS !!

 

Les OS alternatifs....:rolleyes:;)

OS gratuit et open source, permettent même de pouvoir demander un système d'exploitation adapté à ses besoins..

Et encore mieux.... peuvent même tourner sur des machines vieilles de quelques années avec une distribution dernier cri.. c'est dire l'inutilité de l'os propriétaire...:cool:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Encore merci pour vos réponses. :)

 

Mon amie a reçu un bon de retour afin de retourner à ses frais la machine. Toutefois, l'opérateur clientèle lui propose d'adresser une réclamation écrite et ses éventuelles prétentions à remboursement et/ou indemnisation à une adresse bien réelle, en Ile-de-France. Nous allons donc, elle et moi, nous pencher sur un courrier en bonne et due forme pour dénoncer la pratique et demander le remboursement des frais de retour.

 

---------- Message ajouté à 22h17 ---------- Message précédent posté à 22h06 ----------

 

VPC signifie bien Vente Par Correspondance, mais VAD ne signifie nullement "Vente A Distance", mais bien "Vente A Domicile" (tel que le démarchage à domicile par exemple).

Donc la différence est de taille:p

D'accord ! En effet, ce n'est pas du tout à la même chose. Je me coucherais moins ignorant ce soir. Merci. :)

 

Vous dites "aux termes du livret accompagnant la machine, il appartient à l'utilisateur final..." vous ne pouviez (enfin votre amie) connaitre ces termes avant l'achat, et c'est illégal.

 

(...)

Effectivement, cette particularité n'est mentionnée nul-part dans l'annonce. Il n'y a qu'en déballant qu'on constate l'absence de CD/DVD du système d'exploitation ou même permettant de créer cela. Le livret stipule qu'il existe une partition cachée sur le PC et qu'il appartient à l'utilisateur d'en établir une sauvegarde dès le démarrage. Ce même document conseille aussi d'effectuer une sauvegarde régulière des paramètres actifs.

 

vous ne l'avez pas, et vous trouvez cela normal vous de payer pour quelque chose, et qu'on ne vous permette que de faire autre chose, et en plus en limité (restauration) ? moi pas...;)

Non, non. Nous sommes d'accord que c'est anormal.

 

Courrier recoAR de mise en demeure d'envoyer cela sous astreinte de huit jours fermes....

Car n'oubliez pas, les paroles s'envolent, et seuls les écrits restent...;)

On passera de toute façon toujours par ce moyen de correspondance. C'est le seul qui permette de conserver des traces écrites et pérennes. C'est plus cher, mais il est hors de question de faire l'impasse sur la durabilité et la réalité des actes. ;)

 

---------- Message ajouté à 22h37 ---------- Message précédent posté à 22h17 ----------

 

Dans le cas présent je pense qu'on parle de versions de [système d'exploitation] OEM donc livré avec un ordinateur donc prix de licence réduit. Les prix vont de 90 euros à 200 euros environ, je pense plutôt que l'écart entre les deux versions serait plus proche de 20 euros que de 80.

Je me suis à nouveau mal exprimé. Pardon.

 

Les 80 euros correspondent à la différence de prix entre le PC commandé et celui livré. Celui qui a été commandé tourne dans les 530 euros, celui qui a été livré dans les 450 euros.

 

Par contre, la différence entre l'édition de base du système d'exploitation et l'édition supérieure, c'est effectivement de l'ordre d'une quinzaine d'euros. Nous avons regardé sur le site. L'édition basique OEM du produit est à 85 euros, l'édition intermédiaire OEM est à 100 euros. Toutefois, le commerçant a refusé de distribuer ce produit dans son édition intermédiaire, même contre paiement du prix annoncé ; motif : il faut acheter un PC pour pouvoir accéder à ce type de version (la loi impose effectivement que ça soit vendu avec un composant ou un système informatique) et le PC qui a été vendu/livré ne rentre pas dans ce cadre, puisque déjà pourvu d'un système d'exploitation. Traduction : achetez un second PC, vous pourrez demander votre logiciel.

 

Je comprends mieux maintenant, le vendeur devant être en rupture sur le produit l'a remplacé par un produit similaire. Je ne sais pas si ses CGV prévoient cela à vérifier.

En cas de rupture de stock, les CGV prévoient le remplacement par un produit similaire ou supérieur. C'est pas le cas ici.

 

Maintenant comme je l'ai dit le vendeur propose le retour du produit (qui devrait être à ses frais) et le remplacement de celui ci par le produit ad hoc donc pour moi il remplit ses obligations.

Peut-être, j'avoue m'y perdre un peu, d'autant que la mauvaise fois est assez criante. On s'est quand même fait rire au nez quand nous avons invoqué le code de la consommation... et entendu dire que seules les CGV ont force résolutoire. Au-delà de l'emphase des propos, naturellement abusifs de la part d'un service client, l'aplomb et le ton m'ont pour le moins déconcerté. Alors imaginez mon amie qui est timide et assez peu à l'aise avec les mots...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Maintenant comme je l'ai dit le vendeur propose le retour du produit (qui devrait être à ses frais) et le remplacement de celui ci par le produit ad hoc donc pour moi il remplit ses obligations.

 

Peut-être, j'avoue m'y perdre un peu, d'autant que la mauvaise fois est assez criante. On s'est quand même fait rire au nez quand nous avons invoqué le code de la consommation... et entendu dire que seules les CGV ont force résolutoire. Au-delà de l'emphase des propos, naturellement abusifs de la part d'un service client, l'aplomb et le ton m'ont pour le moins déconcerté. Alors imaginez mon amie qui est timide et assez peu à l'aise avec les mots...

 

Hélas non, le vendeur ne rempli pas ses obligations qui ne sont nullement contraintes par leurs CGV/CGU, mais bien par la législation en vigueur... Mais Cyberpoons aime bien parler juste pour parler:rolleyes:;)

 

Lorsque le vendeur dit: seules les CGV ont force résolutoire, alors qu'on lui oppose le code civil, le code de la consommation, et que les CGV ne sont pas conformes aux dit codes, alors les CGV sont réputées non écrites, donc non applicables... mais visiblement Cyberpoons ne connaissait pas cela, donc ne tenez pas compte de ses propos;)

 

Par contre, à la place de votre amie, je refuserait de renvoyer le tout sans que le vendeur n'ait trouvé une solution pour le retour du matériel à sa charge financière exclusive... Car dans de telles conditions, il ne peut être imputé au client les frais de retour, et il est alors dans l'obligation du vendeur de financer ce retour de martériel... Donc recoAR qui laissera une trace de date et de propos demandant l'exclusivité pour le vendeur de prendre en compte les frais associés au retour du dit matériel non conforme au contrat de vente... et en cas de non réponse, ou de réponse négative, saisie de la DDCCRF qui aura alors tout plaisir d'intervenir à l'encontre d'un tel commerçant qui s'arrange à sa guise la législation, pour mieux lui servir, alors qu'elle est là pour protéger le consommateur ;)

 

Je le répète encore une fois, le fait d'imposer au client les frais de retour en lui disant qu'après il pourra tenter de se faire rembourser, est une pratique illégale.... Donc vous êtes dans votre droit (enfin votre amie est dans son droit) à réclamer cette prise en charge exclusive financière de retour du matériel... Profitez-en, faites-lui en profiter, au lieu de débourser, et vous battre durant des mois et des mois pour peut-être réussir à obtenir d'être enfin remboursé (j'ai bien dit "peut-être":rolleyes:)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Faux, la vente d'un PC avec un système d'exploitation payant (propriétaire) étant interdit, qu'il s'agisse d'une version X ou Y du dit système d'exploitation est purement illégale et punie!

 

Alors cessez donc ces allégations fausses, et cessez dans le même temps de citer le nom de la version du dit système d'exploitation vendu systématiquement en vente forcée. Ceci est INTERDIT par la charte que vous avez accpecté lors de votre inscription!

 

La vente subordonnée, liée, et ainsi que la vente forcée sont des actes illégaux en France, mais également en Europe, et je porte à votre attention que la France se fait tout les ans sanctionner par l'UE puisque la France ne sanctionne pas définitivement le fabriquant de ce système d'exploitation pour cette vente forcée!

Par ailleurs, l'année dernière l'UE émis une amende record à l'éditeur de ce système d'exploitation, pour ces faits de vente liées eu sein des pays européens.... le saviez-vous...?? à vous lire, j'en doute quelque peu:rolleyes:

Donc Version OEM ou pas, ça ne règle pas le problème, et ne contredit en rien mes propos, et bien tout au contraire, les affirment.

 

Je ne suis pas d'accord avec vos affirmations ci dessus. Le fabriquant de l'OS à ce jour a été condamnée uniquement pour la vente liée de logiciels entre elle (OS, navigateur internet, lecteur média) et des faits d'entente illicite. Par contre nombre de fabriquant ont été condamné pour cette pratique de vente liée. Mais les condamnations rendues jusqu'à présent ne porte pas sur la vente liée en elle même, mais sur le défaut d'affichage du prix de chaque "élément" soit le détail du matériel et du logiciel. A ce jour la vente liée produit + OS est autorisée sous réserve que le prix des logiciels fournis soient détaillés et que l'acheteur puisse acquérir le produit sans prendre l'OS. le saviez-vous...?? ;)

 

 

De plus, les conditions d'utilisation de la version OEM doivent être alors accessible avant l'achat, chose qui n'existe pas là dans ce cas, et c'est également illégal!

LE tout, il faut que vous sachiez que si les conditions d'utilisation de la version OEM oblige donc le consommateur à graver sur un support amovible tel que CD ou DVD la sauvegarde pour pouvoir restaurer le dit système d'exploitation, alors, il devrait être fournis un CD ou un DVD vierge à ces fins. Chose une fois de plus inexistante, et donc illégale une fois de plus...!

 

Ces propos ont été rapportés il y a déjà quelques temps par un utilisateur de NI qui avait alors saisi la DDCCRF, et qui avait eu gain de cause à ce sujet précis, et obtenu alors un DVD vierge.

 

Normalement en cas de préinstallation par un vendeur professionnel (si c'est bien fait mais ce n'est pas toujours le cas) au premier démarrage de l'ordinateur doit apparaitre le CLUF (Contrat Licence Utilisateur Final, vous savez ce truc chiant que personne ne lit et s'étonne après avoir cliqué précipitamment sur "j'accepte") qui doit être accepté par l'utilisateur final. En cas de refus l'utilisateur doit demander le remboursement du prix de l'OS.

Donc normalement l'acheteur peut lire les conditions avant d'acheter le logiciel. Je sais ils sont tordus mais à l'heure actuelle c'est ce uqi est retenu par les tribunaux.

 

Malheureusement beaucoup de vendeurs peu scrupuleux accepte le CLUF a votre place et la il y a matière a se battre.

 

J'aime bien aussi le coup du DVD vierge, car la majorité des gens ne savent pas graver leur OS correctement (Image bootable) et après vous avoir cassé les C...... pour ce fameux DVD vierge, ils reviennent au magasin en "pleurant" ......

 

Mais dites-moi Fredo57, pour vous, les CGV doivent-elles prévaloir sur la législation, ou bien cela doit-il être le contraire...??

 

Car de mémoire, les CGV et autres CGU doivent être conformes aux lois en vigueur, et la loi ne permet pas le remplacement d'un produit hors stock par un autre inférieur de gamme et de prix, mais bien au contraire, par un autre égal ou supérieur de gamme et de prix (pas de gamme ou de prix, mais bien de gamme ET de prix).

Or là, ce n'est pas le cas, et une nouvelle fois, c'est illégal, quand bien même que le vendeur en ferait mention dans ses CGV, car la commission des clauses abusive à statué que toute clauses contraires aux législations en vigueurs, sont réputés non écrite, et ne peuvent être appliquées.

Le saviez-vous?

 

J'ai parlé de produit ad-hoc donc équivalent. Mais je pense que vous avez un don de voyance car vous répondez que le matériel est inférieur alors que Cyberpoons n'a parlé que d'OS inférieur. Il a seulement parlé de matériel inférieur après votre réponse. Vous devez savoir comme moi que l'OS ne fait pas un bon ordinateur, c'est le matériel qui fait l'ordinateur. Même livré avec un Os inférieur il est tout à fait possible que l'appareil puisse être équivalent voire même plus performant. De plus les prix varient tellement vite qu'il est également possible de trouver cet écart de prix sur 15 jours à matériel équivalent.

 

Pour le retour j'en ai parlé plus bas et nous sommes d'accord que c'est à la charge du vendeur.

Je vous trouve tout de même bien agressif, pour une discussion ou ni vous ni moi ne possédions tous les éléments. La conclusion de votre dernier message me met d'accord avec vous Cyberpoons aime parler pour parler .....

 

Cordialement

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je ne suis pas d'accord avec vos affirmations ci dessus. Le fabriquant de l'OS à ce jour a été condamnée uniquement pour la vente liée de logiciels entre elle (OS, navigateur internet, lecteur média) et des faits d'entente illicite. Par contre nombre de fabriquant ont été condamné pour cette pratique de vente liée. Mais les condamnations rendues jusqu'à présent ne porte pas sur la vente liée en elle même, mais sur le défaut d'affichage du prix de chaque "élément" soit le détail du matériel et du logiciel. A ce jour la vente liée produit + OS est autorisée sous réserve que le prix des logiciels fournis soient détaillés et que l'acheteur puisse acquérir le produit sans prendre l'OS. le saviez-vous...??

Primo, vous ne faites que reprendre mes propos:

si cette personne à achetée un PC avec un Système d'exploitation installé sur ledit ordinateur, de deux choses l'une, soit c'est un choix, .../... ou bien alors il s'agit là d'une vente liée, vente imposée du PC et du système d'exploitation, plus légalement appelée "vente subordonnée", et il s'agit d'une pratique illégale qui peut être dénoncée à la DDCCRF, et faire l'objet dans le même temps d'une plainte et d'une instruction judiciaire.

 

Secundo, l'UE à condamné et condamne lourdement chaque année l'éditeur de l'OS propriétaire, pour entente illicite et vente forcée, qui crée une position dominante de monopole, ce qui est illégal et interdit en vertu de la législation Européenne et Française, et dénonce dans le même temps les pseudo chiffres de vente annoncés par cet éditeur, car ce ne sont que des chiffres basés sur les ventes subordonnées...

Mais peut-être ne connaissez-vous pas ce qu'est la vente subordonnée...

 

Tertio, pour l'amende record de l'année dernière à l'encontre de l'éditeur de cet OS, je vous ai tout simplement mis à l'épreuve de vos connaissances, car en réalité, il s'agissait non pas d'une amende pour vente forcée et entente illicite avec les fabricants d'ordinateurs, mais bien pour pour ne pas avoir rendu assez vite les logiciels plus ouverts, cette amende fut de 899 millions d'euros, cela correspond aux astreintes journalières pour la période du 21 juin 2006 au 21 octobre 2007, publié dans les médias le 23.06.2008....

 

Bref.... quand on parle, on se renseigne;)

 

Actuellement ceux qui se font amender sont: un fabricant de processeur (on en a encore entendu parlé en fin de semaine dernière dans les médias), l'éditeur de l'os propriétaire, les fabricants (les deux par l'UE principalement et quasiment uniquement), et de temps à autre certains vendeurs, par la France, sur plainte soit auprès de la DDCCRF, soit directement en les mettant en justice..

Cela pour: entente illicite, monopole illicite, vente forcée, vente subordonnée et j'en passe.. mais peut-être ne le saviez-vous pas, et donc maintenant, c'est chose faite...

 

 

Normalement en cas de préinstallation par un vendeur professionnel (si c'est bien fait mais ce n'est pas toujours le cas) au premier démarrage de l'ordinateur doit apparaitre le CLUF (Contrat Licence Utilisateur Final, vous savez ce truc chiant que personne ne lit et s'étonne après avoir cliqué précipitamment sur "j'accepte") qui doit être accepté par l'utilisateur final. En cas de refus l'utilisateur doit demander le remboursement du prix de l'OS.

Donc normalement l'acheteur peut lire les conditions avant d'acheter le logiciel. Je sais ils sont tordus mais à l'heure actuelle c'est ce uqi est retenu par les tribunaux.

Hélas non je ne sait pas ce dont vous parlez, perso, je fait monter mon pc sans OS et utilise un vieille version de l'OS, avec une licence acquise, possédant comme l'oblige la législation un CD d'installation, et en même temps, je suis à 98% sous le pingouin... Donc pour moi, le problème des OS et logiciels propriétaires, propices aux attaques en tout genre, j'ai dit non, et ai pris les mesures qui s'imposaient.

D'autre part, quand vous dites:

 

au premier démarrage de l'ordinateur doit apparaitre le CLUF (Contrat Licence Utilisateur Final, vous savez ce truc chiant que personne ne lit et s'étonne après avoir cliqué précipitamment sur "j'accepte") qui doit être accepté par l'utilisateur final. En cas de refus l'utilisateur doit demander le remboursement du prix de l'OS.

Donc normalement l'acheteur peut lire les conditions avant d'acheter le logiciel.

Hélas non, ces conditions d'utilisation, la législation oblige que le consommateur en soit informé, et les ai eu à sa connaissance avant l'achat... et pourtant vous dites bien "au premier démarrage de l'ordinateur"... Or jamais un seul vendeur n'installe l'ordinateur neuf (pas encore acheté, donc pas encore payé) dans le magasin, le démarre, et fait afficher ainsi ces termes de contrat de licence (cachés)... donc je vous ramène aux condamnations qui ont eu lieu, et qui ont eu des jugements favorables envers les consommateurs, tel que la législation le prévoit, cette même législation faite pour protéger le consommateur...!

Quand au droit de refus, lisez bien tout les sujet qui en parlent ici, et vous verrez qu'à part mettre le magasin à la DDCCRF, ou déposer une plainte contre ce dernier, il est impossible de se faire rembourser quoi que ce soit...

Enfin, passons...:rolleyes:

 

Malheureusement beaucoup de vendeurs peu scrupuleux accepte le CLUF a votre place et la il y a matière a se battre.

Je ne connais pas un seul vendeur de pc ayant d'office cet OS et ses programmes propriétaires dédiés d'installé sur les pc qu'il vend, qui demande à ses clients si ils veulent ou non tel ou tel système d'exploitation, et tel ou tels logiciels affiliés... impossible de leur demander un pc vierge de tout logiciel et/ou tout OS...

 

Tentez donc d'aller acheter dans un magasin soit spécialisé, soit générique, un pc, sans rien d'installé.... et on en recause:mad:

 

Et pire, ces vendeurs ne peuvent délivrer un seul pc sans cet OS systématiquement installé...

Et lorsque vous achetez un de leur pc avec cet OS, que vous partitionnez le DD, et que vous installez par exemple le pingouin en dual boot, et que le pc à une panne matériel, et que vous retournez le pc en SAV, on vous oppose un "vous n'aviez pas à installer un autre système d'exploitation, votre pc n'est plus sous garantie" (chez tout ces vendeurs, pas un fait exception, dixit un rapport de la DDCCRF d'il y a deux ans)... alors que rien de contractuel ne l'interdit....et mieux, ceci serait tout simplement considéré comme étant une clause illégale sous le respect de la législation allant à l'encontre de la vente forcée, vente subordonnée, et donc serait alors une clause réputée non écrite (Ref: Commission des clauses abusives)... dites-moi donc où est pour vous la légalité...

Car au tribunal de proximité, à chaque fois, c'est le consommateur qui est dans son droit et les vendeurs qui sont condamnés, idem avec la DDCCRF...:rolleyes:

 

J'aime bien aussi le coup du DVD vierge, car la majorité des gens ne savent pas graver leur OS correctement (Image bootable) et après vous avoir cassé les C...... pour ce fameux DVD vierge, ils reviennent au magasin en "pleurant" ......

Bon bien au moins, nous savons pourquoi vous êtes autant de mauvaise foi...:rolleyes:

Pour un vendeur (ou peut-être à un quelconque SAV de magasin), donc de parti-pris, il est normal que vous défendiez votre gagne pain... mais évitez de mettre dans l'erreur des personnes ayant besoin d'aide ici, car nous ne sommes pas dans un magasin, mais sur un forum juridique, et hélas, à vos propos, ce ne sont pas des propos qu'on vous oppose, mais bien la législation Française et Européenne...!

Vous pouvez prétendre, mais c'est bien la seule chose que vous faites ici (ailleurs, je laisse seuls juges vos clients)

 

Car oui le CD ou DVD est obligatoire, et il devrait être au préalable gravé, car le client achète alors un produit prêt d'utilisation, et non pas un produit presque prêt d'utilisation.. mais peut-être ne le saviez-vous pas... (Ref la DDCCRF, faites quelques recherches:rolleyes:)

 

J'ai parlé de produit ad-hoc donc équivalent. Mais je pense que vous avez un don de voyance car vous répondez que le matériel est inférieur alors que Cyberpoons n'a parlé que d'OS inférieur. Il a seulement parlé de matériel inférieur après votre réponse.

FAUX!

Décidément, vous êtes prêt à tout pour vous donner raison....vous mentez délibérément!!!

Aucun don de voyance, ou quoi que ce soit d'autre, je m'appuie simplement sur ce que je lis, et je vois au post #6 écrit par Cyberpoons:

 

Mais en fait, la faute va plus loin et
le produit n'est
vraiment
pas conforme à celui qu'elle a pensé acheter
. Je m'explique...

 

Je suis allé voir mon amie ce matin et j'ai donc pu voir à quoi ressemblait de PC.
Il est manifeste que le système d'exploitation n'est pas le bon
,
mais ce n'est pas tout
.
En fait, et pour faire rapide, ce n'est pas le bon PC. Il s'agit d'une référence différente, donc (naturellement) d'une configuration différente : SE, processeur, matériel intégré... beaucoup d'éléments ne sont pas en réalité pas ceux annoncés lors de l'achat.

 

Et c'est donc tout naturellement au post #7 où je parle de produit acheté non conforme à la fiche produit du produit vendu... et aucunement avant ces propos de Cyberpoons je ne parle de produit non conforme ou de "matériel est inférieur"...

Cela est facile à vérifier par tout les lecteurs et vous-même, avant le post #6 de Cyberpoons, ainsi que la réponse (post #7) que je lui fait au passage que je vous ai ci-dessus quoté, je n'ai fait qu'un seul post, et c'est le post #3... qui bien évidemment ne contient aucun des propos dont vous m'affublez pour mieux vous donner raison...!

 

Vous devez savoir comme moi que l'OS ne fait pas un bon ordinateur, c'est le matériel qui fait l'ordinateur. Même livré avec un Os inférieur il est tout à fait possible que l'appareil puisse être équivalent voire même plus performant.

Ce qui fait un ordinateur, c'est effectivement le matériel "hardware", et non les logiciels et autres OS de cet éditeur propriétaire (Software), mais non, la législation prévoyant un échange avec un produit équivalent égal ou supérieur ne considère pas les versions de logiciels ou OS, mais bien leur valeur financière...

Mais en bon vendeur, vous détournez une fois de plus le sujet... car c'est bien connu, le vendeur n'y est jamais pour rien...

 

 

De plus les prix varient tellement vite qu'il est également possible de trouver cet écart de prix sur 15 jours à matériel équivalent.

Le problème ne se situe pas là, puisque la constatation ne se base pas sur le prix, mais le détail de la fiche produit... donc une fois de plus vous bottez en touche et changez de sujet pour vous donner raison...

 

Pour le retour j'en ai parlé plus bas et nous sommes d'accord que c'est à la charge du vendeur.

Je vous remercie de me donner raison, mais je ne vous ai pas attendu, et me base exclusivement sur la législation en vigueur... par ailleurs, il est juste dommage que vous n'ayez pas relevé que le fait que le vendeur fasse tout pour que le client (là, la cliente) renvoie le matériel à ses frais et abusif et passible de sanction judiciaires... mais en bon vendeur, il est normal de défendre sa profession.... hein...

 

Je vous trouve tout de même bien agressif, pour une discussion ou ni vous ni moi ne possédions tous les éléments. La conclusion de votre dernier message me met d'accord avec vous Cyberpoons aime parler pour parler .....

 

Cordialement

Vous faites bien de reprendre cette partie, car vous l'avez lus et avez relevé l'erreur, le sujet n'était pas Cyberpoons, mais bien vous...

Hélas, lorsque j'ai vu l'erreur d'écriture que j'avais commis, il m'était impossible d'éditer le message, et j'en profite donc pour faire le rectificatif: Vous aimez bien parler pour parler, mais hélas, vous mettez sciemment en erreur, et vu ce que vous dites dans votre dernier post, il ne laisse donc aucun doute sur votre profession, et on comprend mieux pourquoi vous parlez, au lieu d'apporter des réponses juridiques concrètes...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je ne connais pas un seul vendeur de pc ayant d'office cet OS et ses programmes propriétaires dédiés d'installé sur les pc qu'il vend, qui demande à ses clients si ils veulent ou non tel ou tel système d'exploitation, et tel ou tels logiciels affiliés... impossible de leur demander un pc vierge de tout logiciel et/ou tout OS...

 

Tentez donc d'aller acheter dans un magasin soit spécialisé, soit générique, un pc, sans rien d'installé.... et on en recause:mad:

 

Et pire, ces vendeurs ne peuvent délivrer un seul pc sans cet OS systématiquement installé...

Et lorsque vous achetez un de leur pc avec cet OS, que vous partitionnez le DD, et que vous installez par exemple le pingouin en dual boot, et que le pc à une panne matériel, et que vous retournez le pc en SAV, on vous oppose un "vous n'aviez pas à installer un autre système d'exploitation, votre pc n'est plus sous garantie" (chez tout ces vendeurs, pas un fait exception, dixit un rapport de la DDCCRF d'il y a deux ans)... alors que rien de contractuel ne l'interdit....et mieux, ceci serait tout simplement considéré comme étant une clause illégale sous le respect de la législation allant à l'encontre de la vente forcée, vente subordonnée, et donc serait alors une clause réputée non écrite (Ref: Commission des clauses abusives)... dites-moi donc où est pour vous la légalité...

Car au tribunal de proximité, à chaque fois, c'est le consommateur qui est dans son droit et les vendeurs qui sont condamnés, idem avec la DDCCRF...:rolleyes:

 

 

Alors a vous aussi d'arrêter de raconter n'importe quoi. Je suis vendeur informatique, et je vend a mes clients sans aucun probleme des pc sans OS. Je propose même une bonne palette d'OS alternatifs, installés et configurés par rapport au matériel associé.

Ce n'est pas parceque vous avez rencontré une fois ce type de vendeur qu'il faut en faire une généralité.

 

De plus, aucunement je ne fait payer de SAV si une panne matérielle surviens pendant la période de garantie. Peu importe l'OS ou les logiciels installés. La garantie s'applique au matériel, et en aucun cas a un quelconque OS.

 

Vous parlez de magasin spécialisé, mais je pense que vous faites un amalgame entre le mec qui vend aussi bien du poisson qu'un pc, et celui qui vend ce qu'il monte lui-même, et a un magasin qui ne vend QUE ça.

 

 

 

 

Alors ne critiquez pas les personnes qui sont acquises a votre cause, c'est la meilleure solution pour que ceux-ci arrêtent de vous soutenir. Merci

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité Yaka-de-retour
Je suis vendeur informatique, et je vend a mes clients sans aucun probleme des pc sans OS. Je propose même une bonne palette d'OS alternatifs, installés et configurés par rapport au matériel associé.

 

Il y a également bon nombre de sites qui vendent leurs PCs sans OS. Le bundle avec MS est tjrs assez prisé de ceux qui ne st guère familiers avec L. mais les PCs st désormais livrés avec une version d'essai de V., à charge pour le client d'acheter la version définitive.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

J'avoue ne pas avoir lu toute la discussion, en particulier les très longs posts. Je n'interviens que pour confirmer les dires de Petit-prince. J'achète (pour mon boulot) environ 150 PC par mois, je n'ai aucun problème à acheter des PC sans OS. Heureusement d'ailleurs parce que l'OS dont j'équipe mes PC est un OS introuvable chez les vendeurs de PC car très spécialisé.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Alors a vous aussi d'arrêter de raconter n'importe quoi. Je suis vendeur informatique, et je vend a mes clients sans aucun probleme des pc sans OS. Je propose même une bonne palette d'OS alternatifs, installés et configurés par rapport au matériel associé.

Ce n'est pas parceque vous avez rencontré une fois ce type de vendeur qu'il faut en faire une généralité.

 

De plus, aucunement je ne fait payer de SAV si une panne matérielle surviens pendant la période de garantie. Peu importe l'OS ou les logiciels installés. La garantie s'applique au matériel, et en aucun cas a un quelconque OS.

 

Vous parlez de magasin spécialisé, mais je pense que vous faites un amalgame entre le mec qui vend aussi bien du poisson qu'un pc, et celui qui vend ce qu'il monte lui-même, et a un magasin qui ne vend QUE ça.

 

 

 

 

Alors ne critiquez pas les personnes qui sont acquises a votre cause, c'est la meilleure solution pour que ceux-ci arrêtent de vous soutenir. Merci

 

Je ne prétend pas, je me fie aux rapports (tri mensuels et annuels) de la DDCCRF, aux jugements de juridictions de proximité, ainsi qu'aux appels à l'aide que nous voyons régulièrement ici-même.

Je ne doute nullement qu'il y ait de professionnels qui respectent le droit, et les législations en vigueur, et si mes propos pouvaient porter à confusion, je m'en excuse par ailleurs.

 

Somme toute, les saisies de la DDCCRF à propos d'ordinateurs refusés en SAV sous prétexte de formatage du DD, sous prétexte de remplacement de l'OS vendu systématiquement avec un autre, augmentent chaque années, et ce ne sont pas mes propos, mais les rapports de la DDCCRF, qui par ailleurs ont permis d'alerter la commission des clauses abusives, afin de faire retirer et rendre ces clauses non écrites, car contraires à la législation Française. (hélas beaucoup trop --ne signifie pas tous non plus:p-- de professionnels opposent cela à leurs clients non avertis)

 

D'autre part, Petit-prince, quand j'écris, il faudrait lire jusqu'au bout et lire que je ne parle pas des monteur de pc (et autres professionnels vendant des pc qu'ls montent eux-même, qui ne sont pas montés sur commande, et qui restent vierge de tout sur leurs DD respectifs), mais bien des magasins spécialisés de vente de pc déjà montés (reçus comme tels, y compris ce qu'il y a dessus le DD), ou les magasins génériques (ex: Grandes surfaces pour le dernier, ou bien certains magasins d'informatique pour le précédent).;)

 

Quand aux sites, il n'en est fait nulle part mention, alors merci de ne pas me faire dire ce que je ne dit pas Yaka-de-retour:mad:

 

Et pour ce qui est des PC vendus avec un OS d'essai, cela ne date pas de bien longtemps, et pour tout dire de la dernière version de l'éditeur de l'OS propriétaire, donc autrement dit, pas 5 ans...;)

Pour être plus précis sa date de sortie étant le 29 janvier 2007, et après que la France et l'UE aient obligés respectivement le dit éditeur à trouver une solution pour ne plus imposer son OS sur des PC neufs.

Somme toute, cette version d'essai n'étant pas limitée dans le temps, mais n'ayant que certaines fonctions limités, l'UE à jugée qu'il s'agissait bien d'un système d'exploitation à part entière, et qu'alors elle n'avait pas à être installée sans l'autorisation du client, et devait figuré sur un support prêt à une installation ...:mad:

Raison pour laquelle le dit éditeur continue toujours à se faire amender par l'UE.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité Yaka-de-retour

Quand aux sites, il n'en est fait nulle part mention, alors merci de ne pas me faire dire ce que je ne dit pas Yaka-de-retour:mad:

 

 

Vous êtes bien gentil Olivier017 de vous exciter tt seul mais Cyberspoons parlait bien d'un PC acheté sur un site. Quant à dire "cette version d'essai n'étant pas limitée dans le temps", c'est inexact, la période est en général de 60 jours.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Vous êtes bien gentil Olivier017 de vous exciter tt seul mais Cyberspoons parlait bien d'un PC acheté sur un site. Quant à dire "cette version d'essai n'étant pas limitée dans le temps", c'est inexact, la période est en général de 60 jours.

 

Le pc à été acheté sur le site d'un magasin en dur, et le vendeur qu'ils sont allés voir fut celui du magasin en dur....

Et je n'ai jamais parlé des sites, d'où mon post, et pour la licence, l'utilisateur et le lecteur apprécieront:rolleyes: (par ailleurs, je reprend et me base sur l'UE... donc si erreur il y a, contactez donc l'UE à ce sujet:cool:)

Et le sujet n'est pas les termes du contrat de licence d'un système d'exploitation propriétaire payant, mais bien juridique... et l'UE n'est pas de votre avis d'un point de vu juridique, donc vers qui pensez-vous que les regards se tournent...;)

 

Et c'est bien vous qui gesticulez et vous énervez à mon encontre, cherchant à tout prix à me contredire...

Moi, je ne fais que vous répondre:rolleyes:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité Yaka-de-retour
Le pc à été acheté sur le site d'un magasin en dur, et le vendeur qu'ils sont allés voir fut celui du magasin en dur....

Et je n'ai jamais parlé des sites, d'où mon post, et pour la licence, l'utilisateur et le lecteur apprécieront:rolleyes: (par ailleurs, je reprend et me base sur l'UE... donc si erreur il y a, contactez donc l'UE à ce sujet:cool:)

Et le sujet n'est pas les termes du contrat de licence d'un système d'exploitation propriétaire payant, mais bien juridique... et l'UE n'est pas de votre avis d'un point de vu juridique, donc vers qui pensez-vous que les regards se tournent...;)

 

Et c'est bien vous qui gesticulez et vous énervez à mon encontre, cherchant à tout prix à me contredire...

Moi, je ne fais que vous répondre:rolleyes:

Bonjour,

 

Ah bon ? vous faites erreur, voici le 1er post de Cyberspoons "Bonjour,Une amie à moi a commandé du matériel informatique sur un site de vente en ligne...". Pour le reste, je ne cherche ni à vous contredire ni à vous convaincre mais à réagir à certaines inexactitudes. :rolleyes:. Ceci dit étant dit, je ne poursuis pas plus loin.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Oui, tout à fait, fais fait une méprise avec un autre post, il est vrai... mais somme toute, là, sur le site, le site vend donc un pc avec système d'exploitation, en vente subordonnée, pour en revenir quelques posts plus hauts...:rolleyes: (comme quoi, tout les sites ne vendent pas non plus que des pc dénués de tout systèmes d'exploitations et de logiciels dédiés)...;)

 

Pour le reste, je ne cherche ni à vous contredire ni à vous convaincre mais à réagir à certaines inexactitudes. .

Amusant que vous n'ayez relevé aucunes des inexactitudes (volontaires) de Fredo57, et ce, depuis son premier post ici, avec l'énorme bourde de la VAD en lieu et place de la VPC... pour finir avec ses propos erronés où il avoue lui-même devoir recevoir des clients qui "ne savent pas graver leur OS correctement (Image bootable)", et où il ment à fin de pouvoir se donner raison... mais là vous êtes aveugle....:rolleyes:

Ceci dit étant dit, je ne poursuis pas plus loin.

Je ne vous le fait pas dire.... juridiquement rien... aucun intérêt donc à vos interventions pour contredire pour contredire, sans aller plus loin....:o

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité Yaka-de-retour

Cyberspoons ayez la gentillesse de revenir sur ce forum pour relater la suite de cette affaire, c'est celà qui est vraiment interessant.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

La dernière petite parenthèse:

Olivier017, je pense que c'est a vous de vous relire, car je n'ai utilisé que vos propres propos. Nous ne somme pas dans votre tête, vous savez peut-être de quoi vous parlez, mais si vous ne l'exprimez pas par écrit, ce n'est pas de la faute des autres intervenants.

Et puis les rapports de la DGCCRF.... Il faut savoir faire la part des choses aussi.... Pour 100 plaintes de clients, combien n'en ont pas déposé ? Tout est relatif, et les chiffres, on leur faire dire ce qu'on veux.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...