Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

Retour en France avec enfant après divorce


Jchboyer

Messages recommandés

Situation complexe.

 

Une amie a divorcé il y a 6 ans. Elle est den,ationalité française, son ex mari de nationalité portugaise. Ils vivaient au Portugal. Le divorce a été enregistré dans les deux pays.

 

Ils ont un enfant agé maintenant de 9 ans.

 

Le père a un droit de visite hebdomadaire.

 

La mère est actuellement en train de faire les démarches pour avoir l'accord du JAF local pour revenir en france avec son fils.

 

Le soucis est que le père a une attitude inadmissible avec son fils. Il "l'oblige" à proférer des insultes, à mal se comporter à table et dans la vie de tous les jours (manger avec les doigts, eructer et flatuler à table et j'en passe). Cela trouble énormément cet enfant qui se rend compte que son père l'oblige à faire des choses pas "normales" pour un papa.

De plus cet homme a un rapport à la sexualité très "prononcé". Il n'a de cesse de répéter, y compris à son fils, que celui-ci aura 12 ans il l'emmènera aux putes etc .... qu'un mec doit être fièr de son engin ......

Et encore je ne fais que relater l'équivalent du vingtième de ses propos.

Lors de son DVH, le père laisse l'enfant seul et ne s'en occupe pas. Mr étant fatigué il dord ou va jouer aux cartes (avec son fils) tout en picoalnt avec ses amis au café du coin, l'enfant restant à s'ennuyer au café .......

 

Bref j'aimerais savoir s'il y a une possiblité de limiter le DVH du père une fois que mon amie et son fils seront revenus en France. L'idéal serait qu'il voit son fils en présence de tierces personnes mais je ne sait pas si cela est faisable, et si cela l'est, une décision prise en France serait-elle applicable au Portugal ?

 

Merci de vos éclaircissement.

 

Cordialement

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 2
  • Création
  • Dernière réponse
Situation complexe.

 

Une amie a divorcé il y a 6 ans. Elle est den,ationalité française, son ex mari de nationalité portugaise. Ils vivaient au Portugal. Le divorce a été enregistré dans les deux pays.

 

Ils ont un enfant agé maintenant de 9 ans.

 

Le père a un droit de visite hebdomadaire.

 

La mère est actuellement en train de faire les démarches pour avoir l'accord du JAF local pour revenir en france avec son fils.

 

Le soucis est que le père a une attitude inadmissible avec son fils. Il "l'oblige" à proférer des insultes, à mal se comporter à table et dans la vie de tous les jours (manger avec les doigts, eructer et flatuler à table et j'en passe). Cela trouble énormément cet enfant qui se rend compte que son père l'oblige à faire des choses pas "normales" pour un papa.

De plus cet homme a un rapport à la sexualité très "prononcé". Il n'a de cesse de répéter, y compris à son fils, que celui-ci aura 12 ans il l'emmènera aux putes etc .... qu'un mec doit être fièr de son engin ......

Et encore je ne fais que relater l'équivalent du vingtième de ses propos.

Lors de son DVH, le père laisse l'enfant seul et ne s'en occupe pas. Mr étant fatigué il dord ou va jouer aux cartes (avec son fils) tout en picoalnt avec ses amis au café du coin, l'enfant restant à s'ennuyer au café .......

 

Bref j'aimerais savoir s'il y a une possiblité de limiter le DVH du père une fois que mon amie et son fils seront revenus en France. L'idéal serait qu'il voit son fils en présence de tierces personnes mais je ne sait pas si cela est faisable, et si cela l'est, une décision prise en France serait-elle applicable au Portugal ?

 

Merci de vos éclaircissement.

 

Cordialement

 

Vous dites que le père a un comportement "inadmissible", mais la mère l'a bien "admis" pendant les 3 années qui ont suivi le divorce durant lesquelles le père a exercé son DVH chaque semaine.

 

Si elle obtient la résidence de l'enfant et revient en France avec lui, il est évident que le JAF accordera au père un DVH "élargi", en privilégiant plus de temps pendant les vacances scolaires.

Et un DVH ne peut avoir lieu dans un "point rencontre" s'il y a hébergement, et qui plus est durant au moins un mois pendant les vacances d'été.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...