Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

Refus mission en SSII pour cause vacances posées


Nifff

Messages recommandés

Bonjour à tous,

Je vous explique mon cas: je suis dans une SSII depuis aout dernier et je n'ai pas encore pris un jour de congé, et pour cause j'ai posé pas mal de congés en aout et septembre à venir (2 semaines en aout notamment).

Ma mission actuelle se termine fin mai et je n'ai aps encore de nouvelle mission en vue. Mon problème est que mon employeur me dit qu'il est possible que je doive annuler mes vacances, or j'(ai tout réservé, pas seule, et ce n'est pas remboursable. De plus, je précise que mon but n'est surtout pas de rester dans une SSII ni même dans l'informatique donc cela ne me dérangerait pas d'etre licenciée.

Bref, donc en gros ma question est la suivante: que risque-t-il de se passer si en entretien client je précise que j'ai posé 2 semaines en aout (et qu'en gros je dis que ce n'est pas annulable). ou si je refuse une mission parce qu'ils n'acceptent pas mes congés d'aout?

précision: ils n'ont pas validé mes vac alors que je les ai posées en novembre, c'set en attente en gros selon le client...... et ce sera en attente jusqu'au dernier jour donc en gros on ne peut rien réserver lol....Si je les annule, mon copain ne pourra pas les prendre plus tard, et cela ferait une année de gâchée. Sans compter le fait que après un an sans vacances je ne pourrai jamais tenir tout un été à travailler, cela serait nerveusement et psychologiquement impossible, surtout que je veux quitter le monde de l'informatique au final.

Que me conseillez-vous? est-ce que je risque le licenciement pour faute grave? et si oui je toucherai bien les assedics? Est-il possible que mon employeur ne me licencie pas mais ne me verse plus de salaire (en gros, chantage en attendant ma démission)?

Tout ceci étant des suppositions dans le cas où un client refuserait mes vacances d'aout, mais je préfère avoir des réponses maintenat pour savoir comment réagir dès l'entretien avec les clients, si je dois en parler etc etc....

Merci pour votre aide!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 9
  • Création
  • Dernière réponse
Invité Rinko

Tu as posé tes vacances (par écrit),

 

Si je ne me trompe, l'employeur doit de répondre (par ecrit) maximum 15 jours avant ta date de départ (sans quoi ils sont supposé accépté)

 

Donc effectivement, si tu as une mission, il peut te refuser tes vacances si la mission l'impose.

 

Maintenant tu as le droit de proposer jusqu'à trois fois des dates différente, ton employeur ne peux refuser plus de trois fois (donc à faire A CHAQUE fois par écrit)

 

De plus, il ne peut te refuser 15 jours consécutive ( ou 3 semaines je ne sais plus) entre début juin (ou Mai je ne sais plus) juqsu'a Fin octobre il me semble.

 

Donc effectivement, tes vacances d'aout dans l'état actuelle des chauses peuvent être légalement refusé par ton patron.

 

Le fait de ne pas venir alors à ton postge pourrai être de l'abandon de poste..

 

A confirmer..

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

merci pour ses réponses.

Mais justement la clause "De plus, il ne peut te refuser 15 jours consécutive ( ou 3 semaines je ne sais plus) entre début juin (ou Mai je ne sais plus) juqsu'a Fin octobre il me semble." indiquerait bien qu'il n'a pas le droit de me refuser mes vacances non?

Et sinon petite précision: je ne compte pas faire un abandon de poste, mais juste refuser les missions qui ne voudraient pas de mes vacances. En gros cela m'obligerait à rester en intercontrat (et continuer à être payée) alors qu'on m'aurait proposé une mission que j'aurais refusé.

Je voudrais savoir quel type de licenciement j'encours pour refus de mission:

-si la clause des jours consécutifs entre juin et octobre est de mon côté

- si je n'ai pas d'argument valable juridiquement parlant

est-ce qu'ils risquent de ne plus me donner de salaire tant qu eje suis en intercontrat? ou c'est une chose impossible?*

Et enfin, je trouve ça INADMISSIBLE de ne rien puovoir prévoir , et qu'on ait le droit de nous supprimer des vacances pour lesquelles on a tout réservé et préparé, surtout si on a une famille et que ce n'est pas annulable. En gros on est sensés réserver ses vacances 15 jours à l'avance?

en conclusion, j'aimerais bcp me faire licencier pour être "libre" et trouver un travail qui me convienne mieux, sans avoir à dire "je ne suis libre que dans 3 mois après mon préavis de démission". Je voudrais juste savoir si je suis assurée de toucher les assedics, faute grave ou pas.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité Rinko

Il ne peux te refuser 15 jour consécutiven mais il peut te les refuser en Aout et te demander de les placer du 1er au 1 octobre...

 

Ensuit, il ne faut pas tous melanger.

Quelque soit les cause de ton refus de mission (vacance, position géographique, nature de la mission) cela dépend de tes relation avec ton employeur et de ton contrat???

 

Pour le reste, je ne peut te répondre sur ta liberté ou non de refuser une mission quelqu'en soit la raison...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pour avoir passé 5 ans dans le monde merveilleux de la SSII, je vais essayer de te renseigner.

 

effectivement ils peuvent annuler tes vacances jusqu'à 15 jours de vacances si le client ne veut pas que tu quittes ta mission pour 15 jours.

Maintenant c'est une situation courante. Il n' y aura pas de mal a expliquer lors de ton entretient de présentation au client que tu as posé des congés pour Aout, à moins que ce soit une mission courte et precise, ça ne posera pas de problème.

 

Ta boite ne peut pas arreter de te payer si tu restes en inter-contrat mais s'ils veulent t'embeter parceque tu refuses tes missions ils ont les moyens de le faire. Il peuvent tout à fait te demander de venir travailler au siege (faire une enquete de satisfaction, faire du tri administratif, aider un commercial en avant-vente) et annuler tes vacances de même ...

 

Le licenciement en SSII n'est pas monnaie courante, même après plusieurs refus de misssion,ils ont eu assez d'affaire au prud'homme pour jouer sur d'autres tableau ( y a plus de demission que de licenciement ...).

 

Donc a ta place, je me deplacerai lorsqu'ils te prosent une mission, tu parles de tes vacances avec le client et tu refuses le cas échéant ...

Mais tu verras qu'en générale, les placement au printemps ne genent pas la prise de congés.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

merci pour ses réponses.

Mais justement la clause "De plus, il ne peut te refuser 15 jours consécutive ( ou 3 semaines je ne sais plus) entre début juin (ou Mai je ne sais plus) juqsu'a Fin octobre il me semble." indiquerait bien qu'il n'a pas le droit de me refuser mes vacances non?

L'employeur vous doit des vacances, mais c'est lui qui en fixe les dates. Vous ne pouvez donc pas lui imposer les votres.

Et sinon petite précision: je ne compte pas faire un abandon de poste, mais juste refuser les missions qui ne voudraient pas de mes vacances. En gros cela m'obligerait à rester en intercontrat (et continuer à être payée) alors qu'on m'aurait proposé une mission que j'aurais refusé.

Je voudrais savoir quel type de licenciement j'encours pour refus de mission:

-si la clause des jours consécutifs entre juin et octobre est de mon côté

- si je n'ai pas d'argument valable juridiquement parlant

est-ce qu'ils risquent de ne plus me donner de salaire tant qu eje suis en intercontrat? ou c'est une chose impossible?*

Et enfin, je trouve ça INADMISSIBLE de ne rien puovoir prévoir , et qu'on ait le droit de nous supprimer des vacances pour lesquelles on a tout réservé et préparé, surtout si on a une famille et que ce n'est pas annulable.

Mais c'est le cas pour tout le monde, ne vous sentez pas visée personnellement. Comme je le disais plus haut, c'est l'employeur qui fixe les dates de départ en congé et il peut modifier ces dates jusqu'à 1 mois avant le début (et non 15 jours comme je l'ai lu plus haut).

En gros on est sensés réserver ses vacances 15 jours à l'avance?

1 mois

en conclusion, j'aimerais bcp me faire licencier pour être "libre" et trouver un travail qui me convienne mieux, sans avoir à dire "je ne suis libre que dans 3 mois après mon préavis de démission". Je voudrais juste savoir si je suis assurée de toucher les assedics, faute grave ou pas.

Tous les licenciements ouvrent droit aux indemnités assedic. Ceci, bien sur, si vous avez assez de droits pour toucher quelque chose...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci bcp pour ta réponse. C'est ce que j'espère, mais malheureusemetn mon manager ne me certifie pas que j'aurai mes vacances et a l'air de dire qu'il y a de fortes chances que je doive les annuler. et les commerciaux vont sans doute me fusiller du regard si je parle de congés à la fin de l'entretien client.

Mais oui il est possible que le client soit compréhensif, en tous cas je ne me laisserai pas faire pour une boite qui finalement n'est qu'un passage dans ma vie, mes vacances sont trop importantes et trop rares....

 

Merci en tous cas

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

en tous cas je ne me laisserai pas faire pour une boite qui finalement n'est qu'un passage dans ma vie, mes vacances sont trop importantes et trop rares....

Comme je vous le disais, ce problème n'est pas lié à votre employeur actuel. C'est le code du travail...

Vous pourrez être confronté à un refus de vacances un mois avant la date chez n'importe quel autre employeur...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Vous semblez avoir une très grande expérience des entreprises alors...

Parce que moi, en 25 ans de carrière et de représentation du personnel, des soucis de dates de congé, j'en gère tout le temps...

Et je ne suis pas en SSII...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...