Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

Credit manquement de devoir


Momo37

Messages recommandés

Bonjour, a tous

 

Une banque m’a octroyé un prêt immobilier par l’intermédiaire d’un courtier alors que l’endettement dépassais les 80% des ressources restantes, c’est dire que j’avais deux crédits en cours au moment du prêt.

 

Ce même courtier m’a obtenu un deuxième prêt auprès d’une autre banque et dans la même période.

 

Dans le premier cas, j’ai rencontré le banquier avec le courtier et dans le second cas je n’ai jamais rencontrer le banquier ou mis le pied dans la banque.

 

Tout cela c’est passé juste avant la chute économique.

 

Aujourd’hui je suis au fond du gouffre et je ne sais plus quoi faire,

J’ai un dossier en cours d’instruction à la commission de surendettement.

Je voudrais bien poursuivre ces deux banques pour manquement à leur devoir de conseil et abus de confiance mais je n’ai pas les moyens.

 

Est ce qu’une personne peut m’aider, me conseiller, me diriger SVP.

Je vous remercie d’avance

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 7
  • Création
  • Dernière réponse

Il me semble plus qu'étrange que des banques aient accepté de prêter avec un endettement à 80% ou alors les revenus sont très conséquents et le reste à vivre est honnête, ou dernière solution, les banques n'ont pas eu les bons chiffre...

 

N"oubliez pas que vous avez signé vous aussi, et sauf fausse déclaration je ne vois réellement pas un établissement bancaire laisser passer un tel taux d'endettement, il manque de sérieux éléments.

 

Et l'abus de confiance faudrait voir à ne pas pousser, vous avez signé des documents, et profité de l'argent...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité Amayumi
je ne vois réellement pas un établissement bancaire laisser passer un tel taux d'endettement, il manque de sérieux éléments.

 

 

J'appuie entièrement les propos ci dessus ...

 

Ça semble aberrant.

 

Il y a bien quelque chose qui ne va pas quelque part !

Ce ne sont pas les subprimes ici ! Le législateur intervient bien trop pour cela.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité Hoshi
Bonjour, a tous

 

Une banque m’a octroyé un prêt immobilier par l’intermédiaire d’un courtier alors que l’endettement dépassais les 80% des ressources restantes, c’est dire que j’avais deux crédits en cours au moment du prêt.

 

Ce même courtier m’a obtenu un deuxième prêt auprès d’une autre banque et dans la même période.

 

Dans le premier cas, j’ai rencontré le banquier avec le courtier et dans le second cas je n’ai jamais rencontrer le banquier ou mis le pied dans la banque.

 

Tout cela c’est passé juste avant la chute économique.

 

Aujourd’hui je suis au fond du gouffre et je ne sais plus quoi faire,

J’ai un dossier en cours d’instruction à la commission de surendettement.

Je voudrais bien poursuivre ces deux banques pour manquement à leur devoir de conseil et abus de confiance mais je n’ai pas les moyens.

 

Est ce qu’une personne peut m’aider, me conseiller, me diriger SVP.

Je vous remercie d’avance

 

Avant que la banque "n'abuse votre confiance" :Dtout allait bien pour vous

semble t il .

Alors revenez donc a la situation initiale , en vendant le bien acquis

grace a "l'abus de confiance" , voila c'est aussi simple que celà ;)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour, et merci a tous

 

Il ne faut pas oublier, se sont des commerçant avant tous, il ont des produits à vendre, ils ont un objectif à atteindre, que croyez vous, ce ne sont pas des assistantes sociales.

Aujourd'hui il font attention, ils sont même trop exigeants, mais il y a 5 ans non puisque le marchés été en progression constante.

 

Un banquier et courtier se connaissant très bien au point que le client n'a pas besoin de rencontrer le banquier? :eek:

 

Revendre les biens, oui, mais combien? tout cela s'est déroulé avant les élections Présidentielle. Aujourd'hui les chose n'ont plus les mêmes valeurs.

 

Salutations

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Il est vrai que les banques ne sont pas des organismes sociaux et aucune d'entre elles ne vous aurait accordé un prêt immobilier avec 80% d'endettement... Avez-vous perdu votre emploi depuis l'obtention de ces prêts ? A moins que vous ayez menti au courtier sur le niveau de vos charges et de vos revenus lors du montage des prêts et dans ce cas, ce n'est pas la banque qui a fait un "abus de confiance". Votre dossier de surendettement risque même d'être refusé pour "mauvaise foi".

Que le banquier et le courtier se connaissent, c'est normal car c'est le rôle d'un courtier de rechercher auprès des banques les meilleurs financements pour ses clients.

Vous avez acheté un bien au moment où l'immobilier était au plus haut en tablant sur un marché "en progression constante". Aujourd'hui, il vaut mieux revendre à l'amiable pour éviter la saisie si vous ne pouvez plus payer.

Cordialement.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

 

OH si c'est possible, les relations peuvent être poussé beaucoup plus loin que cela.

Dans un cas le DG est parti en retraite aussitôt après et dans l'autre cas le chef de service qui s'est occupé du dossier n'a plus plus autant de responsabilité.

Pour le courtier, il n'est plus courtier.

Pour ma mauvaise foi, comment je peux l'être, ils savent tout à mon sujet, le salaire, les relevés de comptes sur X mois et je suis toujours en poste au même endroit.

Disons plutôt Naïf oui, parce que j'ai signé, et j'ai laissé les choses se faire.

 

Disons bonjour à une nouvelle vie de SDF dans ce cas.

 

Merci

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Non non mais il vous faudra reconnaître que vous avez également été léger sur ce coup, mais il y a peut-être quelque chose à faire, car peut-être qu'un employé mal intentionné à magouillé pour faire passer votre dossier, en tout cas dans ma banque le taux de 33% d'endettement maximum est une règle très ancienne qui a bien plus de 5 ans, et si effectivement vendre des produits et gagner de l'argent est le but, il faut que ça s'équilibre avec le risque pris et en l'occurence il n'y avait pas d'équilibre...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...