Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

Rechercher dans la communauté

Thème 'crédit et endettement' : les questions juridiques.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Le Droit au Quotidien
    • Travail & Organismes Sociaux
    • Droit Immobilier & Logement
    • Finances, Fiscalité, Assurances
    • Entreprise & Droit des affaires
    • Droit Civil, Personne et Famille
    • Relations avec la Société
    • Relations avec la Justice
    • Droit de la consommation
    • Droits & Libertés
    • Droit de la Santé
    • Internet, Téléphonie et Prop. intellectuelle
  • Débats et Analyses Juridiques
    • Débats et interprétations
    • Entraide aux étudiants en droit
    • Vos Droits
  • La Communauté de Net-iris
    • Aide aux utilisateurs des forums

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui contiennent…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Domaines de compétence


Expérience professionnelle


Profession


Formation


A Propos de Moi


Centres d'intérêt


Localisation


Mon Site

  1. Bonjour, Mon mari a acheté son véhicule sous LOA il y a un an. Il s’avère qu’il ne peut plus conduire à cause d’un cancer inguérissable et qui généralisé. Je souhaite me « débarrasser » de cette auto avant la fin de vie de mon époux sinon je ne serai pas en mesure d’en payer les mensualités et détenir 2 véhicules n’ont aucun sens. Quelles solutions pourrais-je envisager sans que cela me demande de débourser de l’argent ? Merci pour votre aide
  2. Bonjour, Je tombe des nues, en rentrant j'ai trouvé un avis d'huissier dans ma boîte aux lettres "dernier avis avant ouverture forcée". Je n'ai rien reçu d'autre. Il s'avère que cette dette est une dette commune avec mon ex compagnon. En nous séparant en 2002, nous avons partagé les dettes et il s'était engagé a régler celle-ci. En 2005, il a déjà eu des difficultés et j'ai été convoquée au tribunal. Il a reconnu devant le juge que c'était à lui de la régler. Il a obtenu un échéancier. Mais dernièrement, il a fait une demande de surendettement et du coup, le créancier se retourne contre moi. Je ne peux, ni ne veux payer cette somme (au dire de mon EX environ 4000€). J'ai appelé l'huissier et j'ai rendez vous vendredi. Quel recours puis je avoir? est ce normal que je n'ai pas reçu de courrier auparavant? pas depuis 2005. Puis-je parler de forclusion? en plus son avis n'est même pas daté!! Si quelqu'un peut éclairer ma lanterne, avant vendredi que je sache quoi dire à cet huissier. et surtout ma marge de manoeuvre. sincères remerciements.
  3. Bonjour, Tout d'abord merci pour ce site qui m'apporte beaucoup d'éclaircissements sur bons nombre de sujets; Aujourd'hui je post ce message car je n'arrive pas à trouver une réponse à ma question dans le forum le sujet n'ayant pas été abordé (en tout cas je n'ai pas trouvé) Alors voilà, nous sommes en recherche d'un bien immobilier depuis plus d'1 an et nous avons récemment trouvé une maison qui fait l'unanimité dans notre famille. Mon mari est enseignant depuis 12 ans et moi comptable en CDI jusque officiellement au 27 octobre 2014. A partir de cette date je serai en CSP (contrat de sécurisation professionnelle) mon entreprise aillant été liquidée je me retrouve sans emploi. Nous souhaitons emprunter 210000€ et nous n'avons pas d'apport. Nous avons fait une simulation en considérant uniquement le revenu de mon mari et sa capacité d'emprunt n'excède pas 152000€ frais de notaire inclus. Ma question est de savoir si la banque prendra en compte mes revenus pour la demande de crédit sachant sachant que lorsque l'on accepte le CSP nous sommes en statut "stagiaire de la formation professionnelle" et il n'y a pas de perte de salaire durant 1 an? Merci par avance pour vos réponses
  4. Bonjour Puis-je revendre ma maison mais conserver mon crédit immobilier ? Ma femme est atteinte d'un cancer. Nos mensualités sont remboursées pendant son arrêt maladie. Si nous déménageons et mettons fin au crédit, j'imagine que l'assurance du crédit prends fin, et cet avantage aussi. Est-ce ainsi possible de conserver le crédit après la revente pour continuer de bénéficier de cette sureté ? Le crédit prendra fin dans 5 ans. Cordialement
  5. Bonjour, j’ai à ce jour deux lignes chez un opérateur tres connu qui sont à mon nom mais que je n’ai jamais utilisé, j’ai aidé mon ancien conjoint et nous avons ouvert deux lignes pour lui. Il devait il y a de cela 2 ans changer le titulaire des lignes ce qui n’a pas été fait. Fin de semaine dernière j’ai toutes mes lignes qui ont étés suspendues sans que je n’ai d’explication ou de courrier m’informant de problème ou d’impayés. Je me rends donc dans une boutique de cet opérateur ou l’on me dit qu’il y a des impayés qui s’élèvent à plus de 2800¤. Stupéfaite j’essaye de prendre contact avec ce dit monsieur (par mail parce que je n’ai plus aucune nouvelle de cette personne) et il me dit qu’il fera le nécessaire quand il pourra. Je n’ai donc à ce jour aucune des lignes de fonctionnelles. j’ai donc contacté cet opérateur une seconde fois pour avoir plus de précision et il s’est avéré que monsieur a pu etablir des échéanciers pour impayés en avril 2019 et le 4 février 2020 sans mon consentement. Je me retrouve à ce jour avec un dossier au contentieux qui me demande de régler en trois fois la somme de 2800¤ ce que je ne peux pas du tout. Je me retrouve dans une situation très inconfortable et qui ne relève pas de ma volonté. Est il possible de contester la somme dû à l’opérateur sachant que je n’ai jamais utilisé ces lignes ? Comment est il possible de procéder à des échéanciers sans que je sois au courant ? Comment puis-je faire pour régulariser cette situation en faisant en sorte que ce soit monsieur qui paie ? En vous remerciant par avance. :)
  6. Bonjour à tous, Je démarche actuellement des banques et courtiers pour financer un bien dont je souhaite faire l'acquisition avec mon compagnon. Il est de son côté déjà propriétaire d'un appartement qu'il n'a pas fini de financer et qu'il a mis en vente. Nous souhaitons donc trouver une solution de financement qui soit la plus intéressante pour nous (qui nous coûte le moins cher). Les solutions proposées sont plutôt du type prêt relais mais on nous a aussi parlé de l'achat-revente. Pourriez vous m'expliquer les différences principales (atouts et inconvénients de chacun de ces deux produits) et me confirmer que le fait que nous ne soyons pas tous les deux propriétaires du premier bien qui reste à solder n'est pas un frein à la fusion des deux prêts dans le cadre d'un prêt achat-revente? Je vous remercie par avance pour votre aide, Cordialement, A. Anquetil
  7. Bonsoir, J'ai prêté de l'argent à mon ex durant notre vie commune. Je n'ai pas de reconnaissance de dette, mais un sms dans lequel il dit me devoir x euros. J'ai rendez-vous avec un huissier pour faire certifier ce sms. Quelle chance ai-je devant le tribunal de récupérer cette somme ? Quels conseils pouvez-vous me donner afin que mon dossier soit le plus complet ? Je vous remercie par avance de vos réponses qui me seront précieuses. Bonne soirée
  8. Bonjour, Je souhaite rembourser un crédit renouvelable. Sur mon dernier relevé figure cette phrase : "En date du 22/05/2020, la durée de remboursement restante pour parvenir au remboursement intégral de votre crédit est de 17 mois. Cette durée est théorique et dépend de l'utilisation et du bon fonctionnement de votre compte.A tout moment vous pouvez choisir de nous régler jusqu'à 611,04 euros en partie ou en totalité sans vous limiter à votre mensualité." J'ai contacté l'organisme qui me demande 588,15 euros, soit après avoir comptabilisé ma dernière mensualité du mois de mai de 42 euros. Sachant que dans ces 42 euros, mon relevé indique qu'il y a 9,97 euros d'intérêts (soit 32,03 euros de capital). Or 611,04 - 32,03 = 579,01 euros Est-ce que vous sauriez d'où vient cette différence de 9,14 euros (588,15 - 579,01)? Je vous remercie pour votre aide.
  9. Bonjour à tous, Mon compagnon estpropriétaire d'un appartement qui n'est pas encore vendu mais dont la vente participera en partie au financement d'une nouvelle acquisition, commune celle-ci et nous souhaitons souscrire pour la financer un prêt de type prêt relais ou achat-revente. Dans le cadre du prêt achat-revente, la banque propose de racheter le prêt qui finance actuellement l'appartement de mon compagnon (prêt non soldé) et de le « fondre » dans un prêt global incluant le financement de cette somme restant à rembourser pour l'appartement et le financement de la maison. Ceci étant, un point nous pose problème ; je ne suis pas propriétaire de l'appartement et si je finance en partie celui-ci avec le prêt achat-revente (du fait de la fusion des deux prêts) je me retrouve à assumer aussi en partie le financement de ce logement. Or, nous calculerons les quote parts pour la maison que nous sommes sur le point d'acquérir au prorata des sommes engagées par chacun d'entre nous mais tant que l'appartement n'est pas vendu, le prêt associé à cet appartement ne peut pas être soldé et nous en assumons tous les deux le remboursement...nous ne pouvons donc pas déterminer, tant que l'appartement n'est pas vendu, quelle est la part investie par chacun de nous dans le financement de ce bien.Pouvez vous nous aider à y voir plus clair ? Est-il tout simplement possible de souscrire un prêt achat revente lorsque le bien en attente de vente n'est pas la propriété des deux personnes qui souhaitent acquérir le nouveau bien immobilier en commun suite à la vente du premier ? Je vous remercie par avance pour votre aide et vous souhaite un bon week-end à tous, A. A.
  10. Bonjour, J'ai acheté un appartement en VEFA. Pour le prêt, j'ai fait appel à un courtie. J'ai signé une première offre de prêt qui ne mentionnait pas l'existence de frais intercalaires à payer entre la signature du prêt et la livraison de l'appartement, quelques mois plus tard. Puis, juste avant la signature de l'acquisition devant le notaire, la banque m'a fait signer une version corrigée de l'offre de prêt, qui, elle, mentionnait l'existence de frais intercalaires. Je n'avais alors plus la possibilité de changer de banque... Résultat : environ 3000 euros de frais intercalaires. J'aimerais me retourner contre mon courtier, qui s'est montré très léger, je trouve. Pourriez-vous me dire s'il y a moyen de lui faire endosser ces 3000 euros ? Merci de vos conseils. Steph
  11. Bonjour, Je souhaiterais s'il vous plait avoir l’aide de toute âme pouvant m'éclairer, pouvant m'apporter une lueur d'espoir. Je vous explique brièvement ma situation. Anciennement propriétaire d’un logement dans le 77, suite à des négligences de ma part, je l'avoue, le logement à été saisi puis vendu. Après à la vente (Avril 2019), j’ai reçu dans la foulée « la signification d’un jugement d’adjudication » précisant le montant de la vente entre autre. Neuf mois plus tard, au mois de janvier 2020 en l’occurence, j’apprend par l’avocat de la copropriété, à l’origine de la vente, que l’acheteur a enfin déposé les fonds à la CARPA, dont j’ignorait jusque là l’existence. Nous sommes maintenant au mois de mai 2020, soit plus d’un an après la vente, et je n’ai toujours rien reçu. L’avocat de la copropriété, l'unique créancier, me dit depuis plusieurs mois que la distribution est en cours, qu’il faut attendre. Mais attendre quoi? sachant qu'il n'y a qu'un créancier, et que je paye toujours un credit dont je n’ai plus le logement depuis plus d’un an, que je suis pris à la gorge financièrement, que tous mes projets reposent sur la somme que garde la CARPA. J’ai cette horrible sensation d’impuissance face à une institution inattaquable. Dites moi s’il vous plait si cette durée est normale? Ce que je peux faire pour faire accélérer les choses? Je peux comprendre que le confinement ait pu chambouler un peu la procédure, mais là c’est un peu de l’abus, non? Merci de m’avoir lu et pour vos éventuels conseils. PS: Je m'excuse si mon message n'est pas au bon endroit, je découvre le forum. cordialement
  12. Bonjour, J'étudie le rachat et regroupement de deux prêts immobiliers à paliers concernant la même opération, par une banque concurrente. L'IRA prévoit le paiement de 6 mois d'intérêts limités à 3% du CRD. Parmi ces deux prêts se trouve un prêt avec franchise pendant encore 5 ans, c'est-à-dire que pendant encore 5 ans, je paie seulement les intérêts, et seulement ensuite (après la fin du premier prêt), je commencerai à amortir le prêt. Comment dois-je calculer les 6 mois d'intérêts dus au titre de l'IRA sur un tel prêt ? S'agit-il de la somme de 6 mensualités, car chaque mensualité est exclusivement composée d'intérêts !? Merci par avance de votre aide. Je fais appel aux banquiers bénévoles pour m'expliquer :-))) Bon dimanche, et prenez soin de vous, Passager.
  13. Bonjour, j’ai signé un compromis pour un bien au mois de décembre, la signature définitive de l’acte devait avoir lieu au mois d’avril et ce compromis devait expirer au 30 avril. Avec l’état d’urgence sanitaire, le compromis est prolongé jusqu’à 2 mois après la fin de l’état d’urgence sanitaire et le vendeur veut signer finalement fin juin car la maison qu’il a acheté ne sera pas libre avant cette date. de mon côté, mon contrat de prêt a été enregistré le 11 février. Le contrat est valide jusqu’à 11 juin (acceptation + 4 mois). Est ce que l état d’urgence sanitaire repousse cette date aussi? je n’ai qu’une frousse, c’est de me faire assassiné par la banque sur le taux... qu’en pensez vous? merci, pyjaman
  14. Bonjour, L’année dernière, j’étais étudiante et boursière. Je préparais le concours enseignant, et en avril 2019, j’ai renouvelé ma demande de bourse pour l’année 2019-2020 en cas d’échec au concours, car si je ne l’avais pas eu j’aurais encore été étudiante et aurais donc eu besoin de la bourse. J’ai finalement obtenu mon concours. J’ai déménagé en août 2019. Dans la précipitation et avec la rentrée qui arrivait, je n’ai pas eu la présence d’esprit d’informer le CROUS de mon changement de situation. Cette année je suis donc prof stagiaire. La bourse m’a versé mes mensualités de septembre à novembre. Je savais que ces sommes finiraient par m’être réclamées donc je les ai conservées. Mais j’ai totalement oublié de signaler au CROUS mon changement d’adresse. Novembre 2019 : je reçois un mail du CROUS avec une notification en PDF avec un ordre de reversement pour les mensualités de septembre à novembre. Pas de problème, j’ai conservé les sommes et je peux rembourser. Seulement, je vois que sur cette notification en PDF, il y a mon ancienne adresse (c’est là que je réalise que j’ai totalement oublié de les informer). J’envoie immédiatement un mail au CROUS pour leur communiquer ma nouvelle adresse. J’ai une réponse une semaine plus tard d’une dame qui me dit qu’ils ont pris bonne note de mon changement d’adresse et qu’il n’y a plus qu’à attendre la lettre du Trésor public qui m’indiquera la marche à suivre pour régler ma dette. Février 2020 : je reçois un mail du CROUS. Le mail contient une lettre en PDF qui datait d’il y a un mois... et dans cette lettre on me demande de procéder au remboursement de 1400 et quelques euros correspondant à mes trois mensualités de septembre à novembre. Le problème c’est que malgré mon mail de novembre, IL Y A TOUJOURS MON ANCIENNE ADRESSE sur cette lettre. Je vois qu’il y a le mail et le nom de la personne du CROUS qui suit l’affaire. Je contacte donc cette personne et lui donne ma nouvelle adresse. Cette personne me répond qu’elle a transmis ma nouvelle adresse à la DDFIP. Aujourd’hui, cela fait un mois et demi et je n’ai toujours pas reçu la lettre du Trésor public m’indiquant la marche à suivre pour régler ma dette. Je commence à avoir peur car je me dis qu’ils ont sans doute envoyé la lettre à mon ancienne adresse et j’ai peur que les pénalités de retard s’accumulent. J’ai essayé de les appeler mais c’est impossible de les avoir au téléphone. Pouvez-vous s’il vous plaît me conseiller sur la meilleure attitude à adopter : est-ce que je dois me déplacer au CROUS ? À la DDFIP ? Est-ce qu’ils peuvent me mettre des pénalités de retard malgré le fait que la lettre ne me soit jamais parvenue et malgré mes multiples mails pour donner ma nouvelle adresse ? J’ai l’impression que la communication ne se fait pas, ou très mal entre le CROUS et le Trésor public, je suis vraiment inquiète avec cette histoire. En vous remerciant de l’attention que vous porterez à mon cas, je vous souhaite une bonne journée, à bientôt
  15. Bonjour, Il y a deux ans j'ai fait rédiger à une amie une reconnaissance de dette pour un reprise de rénovation apres le passage catastrophique d'une société ayant volé les ¤ sans faire les travaux. Il y a sur le même document une quinzaine de fois et à chaque paiement la date (sur 6 mois), la cause et la somme (parfois il manque la mention manuscrite, seuls les chiffres sont présents). J'aimerais faire parvenir ces 5 feuilles en privé à une personne pouvant les étudier et me dire ce qu'il faire et mes chances de recouvrer la somme. J'ai des talons de CH, les décomptes bancaires. Peut être qq trous. Elle me refuse les intérêts légaux. Elle me refuse la notion de ''récompense'' pour travaux effectués (meubles, béton etc...) alors que la convention le prévoit. Evidemment le nouveau petit copain fait semblant de s'y connaitre en législation, il mentionne que sa SI GRANDE famille est derrière lui, que pour lui 30000 balles c'est rien, du pipi de chat mais en attendant il lui a pas fait l'avance en ma faveur évidemment et se noie dans les fausse vérités juridique... 2 ans que je réclâme, 1er recommandé il y a 15 jours de MISE EN DEMEURE. A ne rien faire je risque de tout perdre, depuis que je lui réclâme elle a changée ... comme par hasard et ça sent le NON remboursement tout court ou le délais de forclusion. Convention MAI 2018 Elle promet de rembourser après sa vente maison mais ça s'éternise et la crise corona ne vas rien arranger Merci pour votre aide.
  16. Bonjour Puis je payer directement à sa banque les mensualités du crédit immobilier de ma fille qui vu le contexte va avoir des difficultés à rembourser? Merci de vos réponses
  17. Bonjour, Pour le cas de figure suivant : deux personnes M. A et Mme B regroupent leurs crédits sous un seul et même prêt avec statut de coemprunteurs (donc solidarité, etc...). Après quelques années, M. A et Mme B se séparent. M. A refuse de prendre sa part dans le crédit et génère des problématiques de remboursement. Cette solution est-elle envisageable : Mme B rachète l'entièreté du crédit via un autre prêt, et le rembourse donc. Elle saisit ensuite la justice pour obtenir de M. A la part qu'il n'a pas payée. Merci pour vos réponses. Cordialement, G.
  18. bonjour, Connaissez vous une banque ou établissement,nt de crédit spécialisé qui prête sur 30 ans pour un prêt immo? Merci
  19. Bonjour Voilà j'ai eu un coup de telephone auquel je suis redevable de 2500¤ à une société auquel je n ai jamais fais cette emprunt qui daterait de 2003 .je leurs est demander tout les justificatifs de ce contrat, mais il me dise qu'il non plus rien dans leur archives.et voilà que j'ai un message d un certain huissier pour cette Somme et eux non pas de papiers de soit disant cette emprunt. Mais quand je regarde pour ce huissier ça dit que c une arnaque. Je sais plus quoi faire prouvez vous m aider??voici le non de ce huissier([Huissiers de justice]. Merci de nous contacter de toute urgence au [téléphone] pour votre dossier ...).
  20. Bonjour, Suite à des chèques impayés dans des magasins, j'ai reçu des courriers d'un organisme de recouvrement me demandant de régulariser les chèques et de payer la somme de 46 euros pour chaque chèque (frais de dossier). Ayant régulariser aujourd'hui les chèques, ils me réclament toujours les frais de dossier (46¤*4)..sont ils en mesure et dans la loi pour me réclamer cet argent sachant que ce n'est pas moi qui les ai mandaté mais les magasins, et que j'ai régularisé ma situation ? Comment stopper cela ? Merci
  21. Bonjour, J'ai acheté mon appartement en 2003 avec un prêt pour 15 ans (fin janvier 2018). Des remboursements anticipés m'ont permis de terminer ce crédit en août 2014. A présent, je souhaite récupérer cette garantie et souhaite savoir s'il y a des frais à prévoir. Je n'avais rien fait avant ayant appris par une personne qu'il faut attendre 5 ans après la fin du crédit pour avoir ce remboursement gratuitement. D'avance merci.
  22. Bonjour, J’ai reçu il y a quelques mois un courrier de la société de recouvrement X me réclamant une somme liée à deux créances qui leur ont été cédées par des organismes de crédit auprès desquels j’avais contracté des crédits à la consommation. En réponse à ce courrier, je leur ai demandé, d’abord par email puis par courrier RAR, de me faire parvenir la décomposition exacte du montant réclamé, les titres exécutoires délivrés par le tribunal d’instance, la preuve qu’ils m’ont été signifiés dans les 6 mois suivants et enfin la preuve que ces créances leur ont été cédées. Aucune réponse ne m’est jamais parvenue. Aussi, au vu du harcèlement téléphonique auquel se livrait la société X, j’ai déposé plainte auprès de la DGCCRF pour non-respect du code de la consommation et pratiques abusives. J’ai également prévenu la société X que je déposais plainte et que, à compter de cette date, tout appel ou message de relance de leur part serait enregistré, ce qui a immédiatement fait cesser les relances. Ils ont alors daigné me faire parvenir les courriers de cession de créance (datant respectivement d’octobre 2014 et octobre 2016), et m’ont écrit qu’ils entamaient une procédure judiciaire. Ce n’est qu’après avoir réalisé son enquête (très rapide et efficace il faut le souligner), que la DGCCRF m’a fait parvenir l’intégralité du dossier. Tout est conforme concernant les titres exécutoires et leur signification par huissier. Mes questions portent par conséquent sur les procédures encadrant les cessions de créances. Au vu de la documentation que j’ai pu lire, il me semble qu’avant la prise d’effet d’une ordonnance au 1er octobre 2016, la signification de ces cessions devait impérativement s’effectuer par exploit d’huissier. Or, je n’ai rien de tel dans le dossier. Est-ce toutefois suffisant pour les rendre non opposables ? J’ai cru comprendre que la jurisprudence concernant les créances litigieuses avait tendance à passer outre. Par ailleurs, quelle date détermine si une cession de créance doit subir le formalisme antérieur à la prise d’effet de l’ordonnance de 2016 ou bien le formalisme simplifié que celle-ci a introduit ? Est-ce la date de la cession ou bien la date de souscription du contrat de crédit ? J’ai lu des interprétations contradictoires à ce sujet. Le fait que la société X ne m’est jamais fourni le moindre document me laisse à penser qu’il doit y avoir une faille dans leur dossier. Sans quoi pourquoi une telle mauvaise volonté de leur part alors que leur intérêt est au contraire de me les faire parvenir afin que les règlements se mettent en place au plus vite ? Un grand merci d’avance pour l’éclairage que vous pourrez m’apporter. Cordialement,
  23. Bonjour à tous. Je poste ici sans être certain d'être dans la partie adéquate du forum. Voilà les éléments dont je dispose : Une amie aujourd'hui divorcée était mariée et associée à 50/50 dans une SCI qui possédait plusieurs biens. Détail important, c'était Monsieur qui en était le gérant. Quand Monsieur a quitté Madame, il a organisé son insolvabilité (chomage puis RSA) et a détourné à son profit les loyers des biens de la SCI en créant des comptes bancaires en double. Dès lors, les crédits n'étant plus payés, la banque a fait saisir le patrimoine immobilier et un mandataire a été nommé pour mettre en vente les biens. Or, cela fait des années que cela traîne et pendant ce temps, les dettes de Madame s'accumulent et les biens ne sont toujours pas vendus. Aujourd'hui, le mandataire réclame aux ex-époux près de 30.000 euros d'honoraires alors qu'il n'a même pas mis les biens en vente ! Qui plus est, elle vient d'apprendre que l'ensemble de son ex-patrimoine va être vendu aux enchère à vil prix et qu'au final, il restera des dettes importantes... Pour l'ex-mari, les choses sont simples : il n'a rien, vit du RSA dans une maison appartenant à sa mère et il déposera un dossier de surendettement au premier titre exécutoire... Pour Madame en revanche, c'est plus compliqué. Elle travaille et a un bon salaire mais aussi 4 enfants à élever et elle ne voit pas comment se sortir de cette histoire. Doit-elle monter un dossier de surendettement ? Sera-t-il accepté et si oui, dans quelles conditions ? Toutes les (bonnes) idées des spécialistes de Net-Iris sont les bienvenues. D'avance merci. Doit-elle attendre d'être
  24. Bonjour J'ai obtenu un plan de surendettement en juillet 2009. Moratoire 48 mois 72 mensualités ensuite Tout a été réglé sauf [organisme de crédit] que j'ai oublié de régler a la fin vu que les autres créanciers arrêtaient de prélever. Je pensais que tout le monde était à jour J'ai déménagé en 2018. [organisme de crédit] avait mon ancienne adresse. Aujourd'hui X organisme de recouvrement me réclame les quelques mois non payés + l'effacement partiel de la dette de 1447 euros doit la Somme totale de 2215 avec les frais. Ils ne veulent rien entendre J'ai reçu un courrier simple de leur part et de nombreux appels 2 fois par jour Que dois je faire svp
  25. Bonjour Je suis pacsée avec le papa de ma fille depuis 2009 et nous habitons ensemble. Nous avons souscrit un prêt personnel que nous remboursons depuis 2 ans. Depuis Juin 2019 sans emploi non indemnisé, celui-ci multiplie les crédits pour jouer (PMU, Bourse etc..) mais ne perçoit aucun revenu. Son compte courant personnel (pas de compte-joint entre nous juste procuration) est à découvert et n'est pas réapprovisionné, son assurance auto, abonnement portable passent également sur son compte. Pour le reste je règle toutes les charges du ménage seule. Puis-je être obligée par la banque à combler son découvert ? A un moment la banque n'autorisera plus l'assurance et l'opérateur à prélever. Merci pour votre réponse. Cordialement
© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...