Affichage des résultats 1 à 10 sur 10

Discussion : Fichiers de police et infos dévoilées en public par officier de police

  1. #1
    Membre Junior

    Infos >

    Bonsoir,

    Je ne sais pas si je m'adresse au bon forum mais j'espère que les modérateurs sauront me conseiller. Je vais essayer d'être clair en relatant mon souci.

    Premier point : Mon épouse est gravement malade (atteinte de bipolarité) qui perturbe beaucoup sa vie familiale, sociale...
    Elle ne peut plus travailler, pas de complémentaire santé pour sa perte de revenus qui impliquent des soucis financiers.

    Deuxième point : Nous avons pas mal d'amis qui l'aident à tenir "le cap" et étions invités chez l'un d'eux. Mon épouse était en phase "saine".

    Troisième point : Parmi ces amis, se trouvait un officier du GIR de notre département dont nous sommes proches. Si ce dernier est quelqu'un d'agréable (mon épouse le considérait comme son frère) il sait se montrer excessif (consommation d'alcool ++++ etc ... ) si bien que ce soir là : il a pété un plomb et a dévoilé devant tout le monde et sans raison les différents soucis familiaux et surtout des détails très précis de nos déboires financiers. L'assemblée, pour le moins génée, a quitté la table tant cet officier s'est acharné sur elle en tenant des propos pour lesquels la tension fut insoutenable. De 15, nous nous sommes retrouvés à 3 à table !
    Mon intervention n'a pas modulé ses propos, bien au contraire !!

    Cet officier a eu un comportement inadmissible en regard de nos liens amicaux mais ce qui me semble grave et répréhensible c'est sa façon de faire :

    - utiliser les fichiers de police à sa disposition pour ses besoins "perso"
    - dévoiler en public ses "trouvailles"

    Que faire ? (en dehors des suites médicales) Nos autres amis ont bien vu qu'il était saoul (il a cassé de la vaisselle par ""maladresse""...) mais nos relations ne seront plus jamais comme avant.

    Je ne sais pas si je dois signaler ces (ses) abus de langage et de pouvoir et à qui si j'étais amené à le faire.

    Merci pour vos conseils.

    Xav
    Dernière modification par Xado ; 15/09/2008 à 21h27.

  2. #2
    Pilier Junior

    Infos >

    Bonjour Xado,

    La situation n'est pas simple, car votre "ami" était saoul, et c'est resté dans un cercle privé.

    Avez vous essayé, à froid (à jeûn), de lui demander de présenter ses excuses auprès des convives, et de bien préciser, qu'il n'a dit que des inepties, car il n'était pas dans son état normal ?

    Je pense que c'est la 1ère chose à faire, avant d'attaquer une hypothétique poursuite judiciaire, qui n'arrangerait en rien vos rapports,
    Sed fluctuat, nec mergitur...

  3. #3
    Membre Junior

    Infos >

    Bonjour Artégore,

    Je n'ai pas souhaité lui parler depuis mais j'ai juste envoyé un mail où je lui faisais un récit de ce qui s'est passé (pas sur qu'il s'en rappelait) et lui disait que nous n'avions pas la même conception de l'amitié... Depuis ? Plus de nouvelles, pas même un mot d'excuse...

    Xav

  4. #4
    Pilier Junior

    Infos >

    Bonjour Xado,

    C'est pas très grave, juste un "faux ami" à retirer de votre répertoire téléphonique !

    Personnellement, à moins, qu'il n'y ait récidive, je pense qu'il vaut mieux en rester là, bon courage,
    Sed fluctuat, nec mergitur...

  5. #5
    Membre Junior

    Infos >

    Oui vous avez raison, mais ma femme en souffre et entre sa santé et l'injustice qu'elle a largement subi, je me pose des questions. Ses occupations sont principalement de faire plaisir à sa famille et aux autres, comment un officier (responsable de service) du GIR fraîchement nommé peut se permettre de perdre sa réserve même en cercle privé ? A croire que ça peut monter à la tête... Une action en justice ne me semble pas appropriée effectivement, mais si ça pouvait remonter à l'oreille de ses supérieurs... il l'aurait mérité ! Mais au fait, qui est "au dessus" hiérarchiquement du responsable du GIR ?

  6. #6
    Pilier Junior

    Infos >

    Je pense, mais, je ne suis pas spécialiste, que ce sont les "boeufs carotte" dans la Police, le Procureur pour la gendarmerie, attendons l'avis d'autres intervenants plus compétents, bonne chance
    Sed fluctuat, nec mergitur...

  7. #7
    Membre Junior

    Infos >

    On pourrait lever ici le problème de fichiers tels Edwige... et l'utilisation qui peut en être faite : légale ou frauduleuse comme ici, juste par curiosité...pour mieux connaître ses amis ?
    En plus de ses soucis financiers, y figureraient aussi ses ennuis de santé ?

    J'oubliais de préciser concernant cet officier :

    - régulièrement il nous parle de ses enquêtes, pour se faire mousser je pense... Pas très pro tout ça !
    - déplacé de la brigade des stup pour conso perso... Moins blanc que sa poudre donc ! L'affaire a été étouffée.

  8. #8
    Pilier Junior

    Infos >

    Citation Envoyé par Xado Voir le message
    On pourrait lever ici le problème de fichiers tels Edwige... et l'utilisation qui peut en être faite : légale ou frauduleuse comme ici, juste par curiosité...pour mieux connaître ses amis ?
    En plus de ses soucis financiers, y figureraient aussi ses ennuis de santé ?

    J'oubliais de préciser concernant cet officier :

    1- régulièrement il nous parle de ses enquêtes, pour se faire mousser je pense... Pas très pro tout ça !
    2- déplacé de la brigade des stup pour conso perso... Moins blanc que sa poudre donc ! L'affaire a été étouffée.
    Pour le -1, c'est fréquent, quand ils viennent de passer en grade, çà passe avec le temps,

    Pour le -2, à mon avis, il risque quand même, des petits soucis de carrière, surtout, vu sa délicatesse, il est vraisemblablement déjà "sous surveillance discrète" par ses supérieurs, au moindre dérapage, la sanction va tomber. (çà peut aller jusqu'à la porte grande ouverte, sans droit à la retraite !)
    Sed fluctuat, nec mergitur...

  9. #9
    Membre Junior

    Infos >

    Citation Envoyé par Artégore Voir le message
    Je pense, mais, je ne suis pas spécialiste, que ce sont les "boeufs carotte" dans la Police, le Procureur pour la gendarmerie, attendons l'avis d'autres intervenants plus compétents, bonne chance
    Il me semble que le GIR est un service particulier. Son responsable est soit policier, soit gendarme... il coopère avec tous les services de l'état : douanes, impôts,.... Je me demande si ce n'est pas le Préfet ...

  10. #10
    Membre Junior

    Infos >

    Citation Envoyé par Artégore Voir le message
    ... il risque quand même, des petits soucis de carrière, surtout, vu sa délicatesse, il est vraisemblablement déjà "sous surveillance discrète" par ses supérieurs, au moindre dérapage, la sanction va tomber. (çà peut aller jusqu'à la porte grande ouverte, sans droit à la retraite !)
    Ca m'étonnerait, pas avec les relations qu'il a... Merci papa !

Discussions similaires

  1. [Déroulement du procès] Rappel à la loi par officier de police judiciaire
    Par Neilro dans le forum Monde de la Justice
    Réponses: 3
    Dernier message: 10/11/2010, 16h11
  2. [Citoyens et Administration] Ré-obtenir sa déclaration de perte d'identité pour justification auprès officier du ministère public
    Par El-cherubin dans le forum Rapports à la société
    Réponses: 3
    Dernier message: 14/07/2009, 21h02
  3. [Pénal et infractions] pas de réponse de l'officier du ministère public
    Par Ellem dans le forum Rapports à la société
    Réponses: 2
    Dernier message: 08/11/2006, 13h03
  4. [Pénal et infractions] importante affaire d'agression en espagne sur officier de police
    Par Nicolas1906 dans le forum Rapports à la société
    Réponses: 1
    Dernier message: 18/09/2006, 09h00
  5. [Pénal et infractions] pouvoir de l'officier de police municipale
    Par Danonego dans le forum Rapports à la société
    Réponses: 6
    Dernier message: 02/04/2006, 16h17