Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

Discussion : Homophobie parentale

  1. #1
    Membre

    Infos >

    Bonjour à tous,
    Je suis au lycée et j'ai un amis qui a de grave problème parentaux dû à sa sexualité.


    Explication et mise en place du contexte :

    Mon ami que l'on va appeler Jules a un petit ami mais sa mère l'a découvert. Suite à cela, elle a fouillée dans son téléphone et a pu observer toutes les conversations de Jules et son compagnon. Elle a d'après son témoignage, été très hystérique et le menace de pensionnat ainsi que d'aller voir un psychologue afin de "retourner dans le droit chemin". Elle a également appelée son compagnon devant lui, afin de les dissuader d'être ensemble, il (son compagnon) ne sait pas laissé faire et elle veut désormais le rencontrer. En plus de cela, elle lui a formellement interdit de nous fréquenter (ses amis) car nous sommes tous des "tapettes".
    Le problème étant que son frère (dans la même classe que lui) ne collabore pas du tout avec lui et dénoncera tout ce qu'il fera/fait.

    J'aimerais savoir s'il y a des lois ou des procédures pour ce type de situation avec par exemple les services sociaux afin de l'aider à sortir de ces conditions inhumaine.

    Mes questions :


    Existe-t-il des lois afin de protéger Jules ?
    Les services sociaux peuvent-ils être engagés ?
    Que pouvons nous faire en tant que mineurs ?

    (PS : Excuser moi pour les fautes d'orthographe)
    Dernière modification par Maxime3434 ; 06/02/2020 à 20h09.

  2. #2
    Pilier Junior

    Infos >

    Citation Envoyé par Maxime3434 Voir le message
    Bonjour à tous,
    Je suis au lycée et j'ai un amis qui a de grave problème parentaux dû à sa sexualité.


    Explication et mise en place du contexte :

    Mon ami que l'on va appeler Jules a un petit ami mais sa mère l'a découvert. Suite à cela, elle a fouillée dans son téléphone et a pu observer toutes les conversations de Jules et son compagnon. Elle a d'après son témoignage, été très hystérique et le menace de pensionnat ainsi que d'aller voir un psychologue afin de "retourner dans le droit chemin". Elle a également appelée son compagnon devant lui, afin de les dissuader d'être ensemble, il (son compagnon) ne sait pas laissé faire et elle veut désormais le rencontrer. En plus de cela, elle lui a formellement interdit de nous fréquenter (ses amis) car nous sommes tous des "tapettes".
    Le problème étant que son frère (dans la même classe que lui) ne collabore pas du tout avec lui et dénoncera tout ce qu'il fera/fait.

    J'aimerais savoir s'il y a des lois ou des procédures pour ce type de situation avec par exemple les services sociaux afin de l'aider à sortir de ces conditions inhumaine.

    Mes questions :


    Existe-t-il des lois afin de protéger Jules ?
    Les services sociaux peuvent-ils être engagés ?
    Que pouvons nous faire en tant que mineurs ?

    (PS : Excuser moi pour les fautes d'orthographe)
    B


    Bonjour,

    Votre ami peut déjà demander à rencontrer l'infirmière scolaire afin de lui exposer sa situation difficile à vivre ; elle est tenue à la discrétion, ce qui est important je pense.

    Au niveau "lois", sauf la fouille du téléphone et la lecture des conversations de votre ami, rien d'illégal.

    En non juridique, très bonne idée de la part de la mère de suggérer des entretiens avec un(e) psychologue : ce dernier pourra tout à fait aider votre ami à traverser les prochaines semaines/années qui s'annoncent évidemment difficiles pour lui.



    Cordialement

  3. #3
    Pilier Junior

    Infos >

    Bonjour,

    Citation Envoyé par Lealea Voir le message
    Au niveau "lois", sauf la fouille du téléphone et la lecture des conversations de votre ami, rien d'illégal.
    Que des parents surveillent le téléphone de leur enfant mineur et lisent les conversations qu'il peut avoir n'a rien d'illégal, ils sont dans leur rôle de protection d'un enfant mineur... (dans cette histoire, il s'agit d'un enfant qu'ils viennent de découvrir gay... auriez-vous donné la même réponse si les parents s'étaient aperçu que leur enfant était en train de devenir la proie d'un prédateur sexuel ?)

    Sinon, vous pouvez nous donner le texte de loi qui dit à partir de quel âge les parents d'un enfant mineur n'ont plus le droit de surveiller son téléphone ?
    Pluie en novembre, Noël en décembre...

  4. #4
    Pilier Junior

    Infos >

    Citation Envoyé par Wilma Pierrafeu Voir le message
    Bonjour,



    Que des parents surveillent le téléphone de leur enfant mineur et lisent les conversations qu'il peut avoir n'a rien d'illégal, ils sont dans leur rôle de protection d'un enfant mineur... (dans cette histoire, il s'agit d'un enfant qu'ils viennent de découvrir gay... auriez-vous donné la même réponse si les parents s'étaient aperçu que leur enfant était en train de devenir la proie d'un prédateur sexuel ?)

    Sinon, vous pouvez nous donner le texte de loi qui dit à partir de quel âge les parents d'un enfant mineur n'ont plus le droit de surveiller son téléphone ?
    Bonjour,

    Sur le plan pénal, l’article 226-15 du Code pénal dispose que « le fait, commis de mauvaise foi, d'ouvrir, de supprimer, de retarder ou de détourner des correspondances arrivées ou non à destination et adressées à des tiers, ou d'en prendre frauduleusement connaissance, est puni d'un an d'emprisonnement et de 45000 euros d'amende.Est puni des mêmes peines le fait, commis de mauvaise foi, d'intercepter, de détourner, d'utiliser ou de divulguer des correspondances émises, transmises ou reçues par la voie des télécommunications ou de procéder à l'installation d'appareils conçus pour réaliser de telles interceptions ».

    Le code pénal est d’interprétation stricte et ne prévoit pas l’exception des parents prenant connaissance de la correspondance de leurs enfants mineurs.

    Pas de texte qui précise une limite d’âge donc.

    Oui, la réponse est identique qu’importe le contenu des messages, c’est une évidence.
    C’est le fait de fouiller qui est illégal.
    Qu’importe la teneur de la correspondance lue.

  5. #5
    Pilier Sénior

    Infos >

    Citation Envoyé par Wilma Pierrafeu Voir le message
    Bonjour,

    Que des parents surveillent le téléphone de leur enfant mineur et lisent les conversations qu'il peut avoir n'a rien d'illégal, ils sont dans leur rôle de protection d'un enfant mineur... (dans cette histoire, il s'agit d'un enfant qu'ils viennent de découvrir gay... auriez-vous donné la même réponse si les parents s'étaient aperçu que leur enfant était en train de devenir la proie d'un prédateur sexuel ?)

    Sinon, vous pouvez nous donner le texte de loi qui dit à partir de quel âge les parents d'un enfant mineur n'ont plus le droit de surveiller son téléphone ?
    Il s'agit de lycéens, dont on peut supposer qu'ils ont passé les 15 ans.
    et chacun a droit au respect de sa vie privée, art 9 du code civil.
    Cela étant, effectivement, les parents, doivent surveiller, c'est leur rôle et laisser progressivement plus de place à la vie privée de l'adolescent.
    La fouille du téléphone pour un jeune de 15 ans ça commence à devenir limite, sauf si
    -ledit jeune témoigne d'une grande immaturité ou d'un grand mal être, ment très régulièrement, etc
    -le copain présumé est son prof, une personne qu'il présente comme une sorte de mentor, son entraineur, inconnu qu'on soupçonne d'être un prédateur, etc
    -on soupçonne des choses pas nettes (prostitution, drogue par exemple)
    -on a tout un tas d'autres raisons très valable de s'introduire dans la vie privée d'une personne qui n'est pas encore mature, pas majeure et que l'on doit protéger de la manipulation ou de l'emprise d'autrui et parfois d'elle même. Et parmi les raisons valables ne figure sûrement pas le simple fait de savoir son enfant homosexuel...

    Ensuite, dans le premier message, il est mentionné un "compagnon".
    Je trouve le choix de ce terme étrange...quand on est lycéen, on a un copain, un amoureux, un mec,... pas un compagnon.
    Quand il y a une très grande différence d'âge, homo ou pas, les relations avec un ado sont assez souvent mal vues des parents (question d'emprise justement...).
    Peut être qu'une rencontre avec la mère pourrait calmer les choses.

  6. #6
    Membre Cadet

    Infos >

    Un ado est un être à part entière, cependant considéré comme vulnérable (cf la notion de minorité ou majorité).
    Il a droit à la protection de son intimité et de sa vie privée, tout comme il a aussi droit à l'éducation et à une protection due à son inexpérience. Mais ici, la justice serait totalement contreproductive.
    Vos copain devrait, AMHA, sauter sur l'occasion d'aller voir un psychologue ou un psychiatre, qui l'aidera à démêler ses sentiments et ceux de sa mère, et à se construire sa personnalité propre. Il en ressortira plus fort.
    Et pour ce qui est de se faire traiter de tapettes, pédales, tafioles, ou autre sobriquet, je suis certaine que vous pouvez en retourner tout autant à cette femme qui confond manifestement éducation et nombrilisme...

    - - - Mise à jour - - -

    Oh, j'ajoute aussi que nul parent n'est infaillible : le marmot est rarement livré avec son mode d'emploi.
    Donc, on fait ce qu'on peut, du mieux qu'on peut, en notre âme et conscience.
    Bon, okokok, c'est pas toujours très adroit...... Mais il faut dire que ce n'est pas toujours simple non plus d'être parent !

Discussions similaires

  1. [Parents et Enfants] Autorité parentale exclusive et déchéance de l'autorité parentale
    Par Adam1383 dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 6
    Dernier message: 26/08/2018, 17h23
  2. [Mon Employeur] Homophobie, apparenté ou pas du tout ?
    Par Karolus dans le forum Travail
    Réponses: 34
    Dernier message: 25/11/2012, 17h07
  3. [Vie commune, Rupture] homophobie
    Par Niso dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 2
    Dernier message: 16/03/2010, 17h44
  4. [Pénal et infractions] Victime d'homophobie
    Par Rockisdead dans le forum Rapports à la société
    Réponses: 3
    Dernier message: 09/10/2008, 19h12
  5. [Parents et Enfants] responsabilité parentale
    Par Agathelise dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 6
    Dernier message: 05/08/2004, 16h06