Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

Discussion : Chiens de protection de troupeau et aboiements

  1. #1
    Membre

    Infos >

    Bonjour,

    Chez les éleveurs, les troupeaux sont protégés par des chiens de protection de troupeau.
    Ces chiens ont pour fonction de protéger les troupeaux par leur corpulence et leurs aboiements. C’est notamment ainsi qu’ils sont décrits par les organismes d’etat qui financent ces chiens.

    Les CPT sont exemptés de la notion de divagation comme le stipule l’article L211-23.

    Mais qu’en est il des aboiements ? J’eprouve Quelques difficultés à mettre la main sur des articles de lois relatifs aux aboiements. En effet, si les CPT n’aboient pas leur efficacité est diminuée de 90% et le troupeau n’est donc plus protégé.
    Auriez-vous s’il vous plaît les articles spécifiques à ces chiens de travail svp ? Sachant qu’ils sont imposés aux éleveurs ^^
    merci d’avance.

  2. #2
    Pilier Sénior

    Infos >

    Bonjour

    D'ou tirez vous que ces chiens soient imposés aux éleveurs?

    Je suis actuellement dans une région d'élevage ovin, aucun éleveur n'a de tels chiens et ne m'a fait part d'une quelconque obligation, bien que le loup soit une préoccupation de chacun au vu du nombre de morts il y a quatre ans.

    Je ne crois pas que ce soit l'aboiement qui soit le maitre mot de son action, mais sa corpulence et sa force outre son aptitude a gérer les loups. Sinon la plupart des éleveurs ont des bas-rouges (beauceron) qui font un travail remarquable en particulier en temps d'agnelage quand il n'y a pas de loup.
    Dernière modification par ribould ; 18/06/2019 à 07h34.

  3. #3
    Pilier Cadet

    Infos >

    Bonjour,

    Pour préciser votre question il serait effectivement bon de connaitre votre région, notamment savoir si vous êtes en zone de présence permanente loup.

    Dans ces zones rien n'impose la présence d'un chien de berger dans les troupeaux. Toutefois il est vrai que pour bénéficier des indemnisations en cas d'attaques de loup l'éleveur doit justifier de la mise en place de mesures de protection. Et dans les grands pâturages, une des plus "simple" et efficace reste la présence de chiens.

    De tout ce que j'ai pu entendre dans les réunions (j'ai participé à différents GNL), il n'existe pas de texte spécifiques aux aboiements, par contre c'est la réglementation du bruit qui s'applique, à savoir qu'"aucun bruit particulier ne doit, par sa durée, sa répétition ou son intensité, porter atteinte à la tranquillité du voisinage ou à la santé de l’homme, dans un lieu public ou privé, qu’une personne en soit elle même à l’origine ou que ce soit par l’intermédiaire d’une personne, d’une chose dont elle a la garde ou d’unanimal placé sous sa responsabilité" (l’article R. 1336-5 du Code de la santé publique.

    Et pour confirmer les propos de Ribould, j'habite dans un département classé en ZPP, et malgré la présence de nombreux chiens de berger, aucun n'aboient. Question d'éducation plus que d'efficacité.

  4. #4
    Pilier Sénior

    Infos >

    Sur la circulaire suivante faisant barême et énonçant les procédures, http://www.cap-loup.fr/wp-content/up...ion_betail.pdf je ne lis pas d'obligation préalable, en particulier comme deja dit à la présence de chiens, mais aussi à la présence de mesures de protections.

    Dans ma région, les patous, qui posent des problèmes vis à vis des randonneurs, n'existent pas, certains rares éleveurs ont créés des parcs isolés par doubles clôtures dont une électrique, mais c'est rarissime, et je vois de toutes façons cela incompatible avec les autres animaux sauvages (sangliers, biches, chevreuils,....)

    Les CPT sont exemptés de la notion de divagation comme le stipule l’article L211-23
    Je vais être hors sujet mais la première réaction d'un enquêteur lors d'une suspicion d'attaque de loup est de vérifier qu'il ne s'agit pas d'une attaque de ...chien.
    Il est d'ailleurs exact que certains chien errants peuvent faire autant voire plus de dégats.
    Dernière modification par ribould ; 18/06/2019 à 08h40.

  5. #5
    Pilier Cadet

    Infos >

    Je ne suis plus particulièrement le dossier, mais cela avait été évoqué dans le plan loup 2018-2023 (https://www.ecologique-solidaire.gou..._2018-2023.pdf - page 56) :

    Jusqu’à maintenant, les éleveurs subissant une prédation due au loup sur le troupeau étaient indemnisés même si aucune mesure de protection n’avait été mise en place. Seul un différentiel du montant de l’indemnisation était prévu. De manière progressive et adaptée à la situation des élevages en fonction des territoires (ancienneté de la colonisation, intensité et fréquence des
    attaques), l’indemnisation reçue par les exploitants dont les troupeaux auront été attaqués sera désormais soumise à la mise en place préalable de mesures de protection



    Chez nous c'est déjà mis en œuvre, peut être pas encore dans tous les départements (cf : De manière progressive et adaptée à la situation des élevages en fonction des territoires).

    A préciser que la mise en œuvre de moyens de protection est également un préalable indispensable à la délivrance d'autorisations de tirs de défense.

  6. #6
    Pilier Junior

    Infos >

    Citation Envoyé par Mononoke1810 Voir le message
    Bonjour,

    Chez les éleveurs, les troupeaux sont protégés par des chiens de protection de troupeau.
    Ces chiens ont pour fonction de protéger les troupeaux par leur corpulence et leurs aboiements. C’est notamment ainsi qu’ils sont décrits par les organismes d’etat qui financent ces chiens.

    Les CPT sont exemptés de la notion de divagation comme le stipule l’article L211-23.

    Mais qu’en est il des aboiements ? J’eprouve Quelques difficultés à mettre la main sur des articles de lois relatifs aux aboiements. En effet, si les CPT n’aboient pas leur efficacité est diminuée de 90% et le troupeau n’est donc plus protégé.
    Auriez-vous s’il vous plaît les articles spécifiques à ces chiens de travail svp ? Sachant qu’ils sont imposés aux éleveurs ^^
    merci d’avance.
    dans quel cadre vous situez vous ?
    Que les chiens aboient lors d'une attaque de loup ou lorsqu'ils sentent un prédateur alentour, ça ne devrait déranger
    -pas grand monde pendant qu'ils sont dans un alpage...
    -pas grand monde non plus quand ils sont dans une bergerie dans un village (l'attaque étant ponctuelle et ne durant pas pendant des heures, n'étant pas permanente il n'y a pas de nuisance pour la voisinage... de toute manière, quand on s'installe à côté d'une bergerie, il faut s'attendre à quelques nuisances, les moutons n'étant pas non plus silencieux !)

    Donc quel est le problème avec les aboiements de ces chiens ?
    J'en connais 2 (patous) assez agressifs qui aboient dès qu'on passe à proximité, mais ce n'est pas la norme (et quoi qu'il en soit, même s'ils confondent humain et prédateur, ce qui dénote un problème d'éducation, ces chiens n'aboient pas en permanence... mais uniquement quand quelqu'un passe). Ah oui, ça protège bien le troupeau, c'est clair qu'on ne s'attarde pas !


    Ce n'est pas parce que ces chiens ont le droit de divaguer (dans les alpages... par définition ça fait partie de leur job comme aboyer quand un prédateur approche) qu'en dehors de leur travail on a le droit de les laisser divaguer (dans le village, sur les routes), aboyer, menacer les gens, les autres animaux et parfois mordre.

Discussions similaires

  1. [Voisinage] Aboiements permanents de chiens dans un chenil professionnel
    Par paul300 dans le forum Immobilier
    Réponses: 6
    Dernier message: 03/01/2018, 12h06
  2. [Voisinage] Médiation hlm au aboiements de mes chiens
    Par Carolyne0 dans le forum Immobilier
    Réponses: 2
    Dernier message: 20/05/2016, 13h15
  3. [Voisinage] Aboiements de chiens
    Par LostHeaven dans le forum Immobilier
    Réponses: 19
    Dernier message: 20/01/2016, 15h20
  4. Aboiements de chiens
    Par tryskelle dans le forum Rapports à la société
    Réponses: 5
    Dernier message: 28/01/2012, 11h36
  5. [Pénal et infractions] Aboiements de chiens.
    Par Cabot dans le forum Rapports à la société
    Réponses: 6
    Dernier message: 31/03/2011, 15h48