Affichage des résultats 1 à 11 sur 11

Discussion : Que peut-on faire avec un personnage mineur dans un livre ?

  1. #1
    Membre

    Infos >

    Bonjour,

    La question est assez vague, mais j'ai du mal à trouver des informations sur ce sujet, je n'ai pas les bons mots (et je ne crois pas avoir mis le bon thème, désolée...)

    Voilà, je suis en train d'écrire et d'illustrer une histoire (entièrement inventée par moi, tout est fictif) où mon personnage principal est mineur.
    Puis-je faire "ce que je veux" avec un personnage mineur, ou y a t-il des représentations interdites ? Par exemple, des représentations trop suggestives, sexuelles ou choquantes ?

    Qu'à t-on le droit (ou pas le droit) de faire avec des mineurs dans un livre illustré ?

    J'espère que ma question n'est pas trop floue, merci d'avance pour votre attention et votre lecture

  2. #2
    Modérateur Communautaire

    Infos >

    Bonjour et bienvenue sur Net Iris
    Votre question relevant plus des questions pénales est déplacée sur le forum concerné.

  3. #3
    Pilier Sénior

    Infos >

    Bonjour.

    Pour répondre à votre question, vous pouvez aller faire un tour dans des librairies de BD, par exemple, et voir qu'au rayon ''BD pour adultes'', il y a beaucoup d'ouvrages dans lesquels les mineur(e)s se livrent à des activités..... légères.
    Il vaut mieux une couverture bien posée qu'un plaid de travers !!!!

  4. #4
    Pilier Sénior

    Infos >

    Bonjour

    Intéressant est votre propos, Tobias, car en dehors de mieux connaître vos goûts littéraires , à une réflexion il m'amène : ces images de BD de mineurs se livrant à certaines activités sont licites alors que la possession d'images fixes ou mobiles des mêmes scènes tomberait sous le coup des lois contre la pédopornographie.
    Ce n'est donc pas le fait de représenter les choses qui est illégal ?
    Contre la stupidité, les dieux eux mêmes luttent en vain - Friedrich von Schiller

  5. #5
    Pilier Sénior

    Infos >

    Je me suis posé la question plusieurs fois....

    Mais je pense que ce qui est autorisé en BD (puisque ces livres sont en vente libre et légale) serait absolument interdit s'il s'agissait de romans-photos

    Par contre, si en BD, ils présentaient des scènes très choquantes, à mon avis, ils seraient alors interdits.
    Il vaut mieux une couverture bien posée qu'un plaid de travers !!!!

  6. #6
    Pilier Sénior

    Infos >

    La question n'est absolument pas tranchée.

    L'art 227-23 pén parle d'image et de "représentation" de mineur.

    En théorie cela peut tout à fait s'appliquer à une BD. On pense immédiatement à certaines BD japonaises où la mise en scène de jeunes mineurs pratiquant des actes sexuels est courante.

    Le souci est que si l'on applique cet article à la BD, c'est la porte grande ouverte à la censure en matière artistique.

    Autre souci, l'infraction est constituée si la représentation a un caractère pornographique. Or il n'y a pas de définition légale en France de la pornographie. S'agissant de dessins, de peintures, de sculptures, on a bien vu le problème avec des censures imbéciles par un certain réseau social.

    J'ai noté que votre ouvage serait illustré... mais désolé donc, pas de réponse claire possible.
    Boooooooooorn to be wiiiiiiiiiildeuuuuuuuuuu. ..

  7. #7
    Pilier Cadet

    Infos >

    D'un côté on peut évoquer la pédopornographie, à tout le moins des scenes explicites prohibées car impliquant des mineurs, mais d'un autre côté la liberté artistique comme la liberté d'expression sont une composante essentielle des droits de l'Homme et à ce titre consacrée par les 3 grandes déclarations ( France, Nations Unies et Conseil de l'Europe).
    La loi de juillet 1881 sur la presse édicte pour sa part que la presse est libre.

    A mon avis tout est une question d’appréciation et de culture.

    Au Japon des mangas imprimés et des anime (films d'animation) et autres publications à caractère sexuel impliquant des mineurs ne choque pas plus que çà; Dans d'autres pays on ne peut pas montrer ses jambes ou ses cheveux au grand jour. Peut être qu’en demandant un numéro ISBN et un avis sur une censure éventuelle vous pourriez déjà avoir un avis ? Je ne sais pas.

    Mon point de vue est que la dimension artistique doit primer, mais c'est un avis personnel car la frontière est mince entre "art" et "érotisme" ou pire "pornographie" notion qui ne semble pas clairement définie.

    On trouve du reste ce problème en photographie.
    Dernière modification par Anarys95 ; 01/03/2018 à 13h50.

  8. #8
    Pilier Sénior

    Infos >

    Citation Envoyé par Anarys95 Voir le message
    Mon point de vue est que la dimension artistique doit primer
    Ce n'est pas la tendance, voir affaire Dieudonné.
    Boooooooooorn to be wiiiiiiiiiildeuuuuuuuuuu. ..

  9. #9
    Membre

    Infos >

    Merci beaucoup pour vos réponses très intéressantes, je vais essayer de poursuivre mon "enquête", dont vous m'avez donné les premières pistes

  10. #10
    Pilier Cadet

    Infos >

    Citation Envoyé par VincentB_ Voir le message
    Ce n'est pas la tendance, voir affaire Dieudonné.
    Oui en effet, mais sur un autre sujet. Du reste les juges européens étaient assez partagés sur question de savoir s'il y avait eu atteinte à la liberté d'expression ou non par les juges nationaux ( cf. les avis des juges "dissidents" )

    Pourtant des ouvrages de photographie de "nu" avec des enfants et/ou ados n'ont pas été censurés ces dernières années, et ils sont vendus en toute légalité. Je ne citerai pas les photographes ayant été publiés et édités, malgré de telles images, pour respecter la charte mais la dimension artistique des ouvrages a été prédominante malgré des modèles mineurs / mineures.

  11. #11
    Pilier Sénior

    Infos >

    Citation Envoyé par Anarys95 Voir le message
    Oui en effet, mais sur un autre sujet.
    Mais sur la même question : la primauté - ou pas - de la dimension artistique.

    Et de l'eau a coulé sous les ponts depuis les affaires que vous citez. Donc je maintiens mon conseil d'extrême prudence. Je dois faire plancher mes étudiants là-dessus dans moins de 15 jours...
    Boooooooooorn to be wiiiiiiiiiildeuuuuuuuuuu. ..

Discussions similaires

  1. [Droit à l'image, au nom] Utilisation d'une personne réelle comme personnage dans un roman
    Par Voldago dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 4
    Dernier message: 10/05/2018, 13h50
  2. [Propriété Intellectuelle] Création d'un dessin à partir d'un personnage connu dans une publication. Quelles regles?
    Par Carlos33000 dans le forum Internet, Téléphonie et Prop. intellectuelle
    Réponses: 7
    Dernier message: 24/11/2017, 17h49
  3. [Propriété Intellectuelle] Droits sur un personnage de romans?
    Par Magicman dans le forum Internet, Téléphonie et Prop. intellectuelle
    Réponses: 5
    Dernier message: 26/12/2008, 14h11
  4. [Droit à l'image, au nom] Droit à l'image d 'un personnage connu
    Par Rxe55210 dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 2
    Dernier message: 17/06/2008, 18h07