Page 1 sur 2 12 FinFin
Affichage des résultats 1 à 25 sur 43

Discussion : Agressée physiquement et sur la route, je cherche des conseils car je suis dans une impasse

  1. #1
    Membre Benjamin

    Infos >

    Bonjour,

    je viens à vous car je recherche des conseils sur "comment faire dans mon cas ?", je suis desespérée et je ne sais plus vers qui me tourner . Voici donc comment c'est déroulée mon agression .

    le soir du 17/04/2011 je suis sortie m'amuser en belgique dans un club . Au moment de repartir, je passe à côté d'un groupe de jeunes, quoi de plus normal vous me direz, mais là tout en marchant vers la sortie, je sents une main me toucher le sexe. Interloquée, je cherche à savoir ce qu'il prend à ce garçon et j'essaye de lui parler(il était de dos, face à son groupe d'amis) et je n'ai même pas eu le temps de lui demander pourquoi ? qu'il m'avait mis une grosse gifle devant tout le monde, personne n'a rien dit/fait. Je suis restée choquée quelques secondes et le voyant se deplacer à un autre endroit je me suis empressée de dire ce qu'il venait de m'arriver au sorteur le plus proche, qui m'a de suite (lui et le seul) demandé de le lui désigner pour le sortir.

    En passant devant moi, et ayant récupéré un peu d'assurance, je lui demande ce que ça fait et il m'a craché en pleine figure. J'étais bouleversée... pourquoi il me touche, pourquoi tant de haine, je ne le connais pas, je ne l'ai jamais vu...? je vais me laver le visage au toilette et quand je reviens vers l'entrée le sorteur me dit de rester un peu à l'intérieur le temps qu'il se calme à l'extérieur. J'aquiesce mais je devais rentrer alors au bout d'une demie heure je me décide à repartir.

    Il était là, il m'a insulté des qu'il m'a vu, sachant que les sorteurs n'étaient pas loin (10m) je décide d'aller lui parler ( mauvaise curiosité ! j'ai bien compris) pour comprendre ses gestes et quel genre de personnage c'était ! Mais à peine je suis arrivée à sa hauteur, qu'il m'a mis un coup de poing. J'ai hurlé et quand j'ai regardé vers les sorteurs, ils se sont tous retourné alors que la scène était flagrante, ils y avaient assistés, mais ne voulais pas me défendre. Comprenant que ce garçon est dérangé et que c'était dangereux pour moi, voyant que cette fois, ces sorteurs ne m'ont pas soutenus, j'ai décidé de m'en aller.

    Pendant quelques instants, j'ai hésité à appellé la police, mais j'étais en Belgique ça aurait eu un coup sur ma facture téléphonique et puis fallait vraiment que je reparte, même si j'aurais du, je suis repartie. 50m plus loin une voiture arrive derrière mon véhicule et commence à me coller. Je regarde dans mon rétroviseur central, pour voir qui est-ce? j'y vois un grand brun aux sourcils fournis en conducteur(images gravées), je ne le connais pas, je regarde le passager et j'y vois mon agresseur. Là je comprends la tournure que ça va prendre, une expédition punitive, alors j'essaye de les semer sur les routes que je connais, ils m'ont percuté une première fois dans le centre du village que l'on traversait, une seconde à la sortie et la dernière j'ai vu ma mort, c'était une longue ligne droite avec comme accotements de profonds fossés. Dans la violence du choc, mon poste de radio est sortit de la console, heureusement que les appuis têtes existent car ma tête a été amortie , mon véhicule est parti en zig-zag( à plus de 120 km/h) et là franchement, le temps est long, on a le temps de penser à tout ce qui peut nous arriver dans la seconde qui suit et la magie du corps humain à fait que j'ai eu tellement peur, que j'ai eu une poussée d'adrénaline qui m'a permise de reprendre le controle de mon véhicule avec force pour récupérer ma trajectoire(...)la poursuite continue, ils me doublent, j'ai le temps d'apprendre le début de la plaque d'immatriculation et je me mets à les suivre, ils reprenaient la direction du club(...)arrivée en voiture devant le club, j'y vois mon 1 agresseur, posté sur la chaussée devant leur véhicule ,en regardant dans ma direction, j'ai hésité, je voulais l'écraser.

    je me suis arretée en plein milieu de la route car il courrait derrière mon véhicule, je suis sortie de mon véhicule, on s'est insulté, il m'a remis un coup de poing, j'ai réussis à lui casser le nez, car il saignait abondament et là il m'a mis une série de coups de poings jusqu'à ce que je soits ko. Je me suis évanouie, là devant mon véhicule sur la route et le temps que je reprenne mes esprits il était reparti en direction de l'entrée du club, c'était tellement cauchemardesque, j'ai courru derrière lui en hurlant qu'ils venaient de m'agresser et arrivée à l'entrée du club, je l'ai vu rentrer et à moi on a dit je cite "lui il rentre, toi tu restes ici", c'était comme un immeuble de 10 tonnes qui vous tombe dessus, une telle injustice !? j'ai supplié les sorteurs d'appeller la police pour ce qui venait de m'arriver et non , ils ne l'ont pas fait car je cite "c'est pas dans ton interêt""et puis de toutes façons c'est ta parole contre la leur", comprenant qu'ils ne fairaient rien, je retourne vers mon véhicule pour y trouver mon téléphone mobile, et là je vois une bande de jeunes entrain de piller ma voiture ... franchement rien que d'en parler c'est choquant pour moi, je revis chaques instants, c'est effroyable comme cette agression va prendre de l'ampleur dans le négatif pour moi!

    Donc j'arrive à hauteur de mon véhicule en pleures dépitée ... et je constate que je n'ai plus de mobile pour appeller la police. je commence à me prostrer, mais je suis quand meme retournée auprès des sorteurs pour les supplier pour qu'ils appellent la police, ,ils ont finit par garer ma voiture, on conservé un temps mes clés et ils m'ont quand même prêté un stylo pour que j'aille relevé la plaque et pour leur donner le fix de chez mes parents mais appeller la police non! j'ai eu droit à je cite "on les connais rentres chez toi, on t'appellera demain pour te donner leur identité" mais j'étais incapable de repartir, j'étais complétement accablée, une de mes connaissances m'a vu , m'a parlé et n'a pas degné appeller la police alors que lui aussi je le suppliais bref un cauchemar et c'est pas finit, j'ai encore une page de cauchemar à écrire. (...)j'ai passé ma nuit là devant l'entrée recrovillée en pleures.

    le jour s'est levé, et je vois une autre connaissance, rebelotte aucune aide! le sorteur chef, me vire pratiquement du parking(...) je rentre chez mes parents avec ce véhicule, choquée et là, medecin, port de plainte en france, en belgique... 6j d'itt, mal de nuque, doigt luxé...

    Ca c'est l'agression, maintenant place à tout ce que je subit aujourd'hui à cause de ça, parcequ'il n'y a pas que l'agression, les sorteurs ...comme cauchemar! aujourd'hui c'est l'administratif et le financier .

    Sur conseil du gendarme, j'ai fais un constat seule en y stipulant les faits, la plaque d'immatriculation, les plaintes, le medecin, bref j'ai envoyé un dossier complet à mon assurance, jusqu'ici tout va bien, sauf que le gendarme a commencé à mettre en doute ma parole aprés avoir interrogé la propriètaire du véhicule incriminé(la propriètaire est la mère de mes agresseurs). Soit disant l'avant de leur véhicule était bien abimé mais cela n'était pas du à mon agression mais à un accrochage avec un véhicule qui porté son attache remorque. Ensuite, effectivement ils étaient bien au club ce soir là mais elle était avec eux , aucuns n'avaient le permis et les clés n'ont pas bougés de sa poche. J'étais contente sans l'être de cette version qui commençait a tendre vers la réalité, il suffisait juste de creuser car je comme je vous ai dis ci-dessus, le gendarme a mit en doute mon témoignage en me demandant si j'étais bien sûre du véhicule et il n'a rien creuser du tout la preuve ensuite.

    J'ai donc commencé à me mettre en colère quand une énièmes fois il me demande si je suis sure de moi. Car en fait c'était pour m'annoncer, qu'effectivement ils etaient bien dans ce club , qu'ils m'avaient bien vus me faire agresser (encore une fois la version change) mais le garçon n'a rien fait car il était entrain de faire la chose avec une fille dans la voiture(donc les clés ont bougés de sa poche). aprés m'avoir annoncé ça j'étais contente, leur version changé à chaque fois c'était flagrant, enfin je croyais car à ce moment le gendarme me dit qu'a cause de mon acharnement ils portaient plainte pour diffamation contre moi ! mon sang n'a fait qu'un tour!!! je demande confrontation sans grands espoir, et le jour j on me ramene 3 personnes qui comme je m'en doutais n'était pas mes agresseurs, sauf que l'un deux avait un air de famille et je l'ai fais parlé devant le gendarme de leur voiture, et là, encore un changement de version, je cite" de toutes façons on l'a repeinte en vert""si elle est abimée à l'avant c'est parcequ'on a pris un marcassin sur l'autoroute"j'ai regardé le gendarme dans les yeux et ça l'a agacé donc ne reconnaissant pas mes agresseurs dans les personnes présentées j'ai été remerciée rapidement mais j'ai pu voir avec quel véhicule ils repartaient un k bleu .

    Retour par courriel de mon assurance, qui me dit que mme b k ne reconnait pas les faits de ce fait ils n'ont personne sur qui se retourner donc je ne suis pas remboursable dans l'attente de les retrouver, c'est normal je le comprends trés bien, et grace à eux j'ai eu l'identité de cette dame, ce qui m'a permis de faire ma propre enquête.

    Il n'y en a que trois en france à repondre de ce nom et tous sont dans le nord, deux à X et un à Y. j'ai donc été sillonner ce village aux adresses indiquées pour y retrouvé le véhicule et peut etre y voir mes agresseurs, aux adresses rien par contre j'ai retrouvé la voiture qui même repeinte garde les marques sur le parchoc la peinture s'en va et on devine que ça a été mastiqué .

    le cauchemar continu car même si c'est ce que je voulais, au moment ou je relevais la nouvelle plaque, j'ai vu mon 1 agresseur sortir du batiment en face de là ou était garé le véhicule avec des poubelles des bouts de meubles, nos regards se sont croisés, j'étais en ebulition, et quand il m'a bien reconnu il a detourné son regard et m'a tourné le dos j'ai tout fait pour recroiser son regard c'est limite si il ne marché pas à reculon pour ne plus croiser mon regard, je tiens à dire que si il n'était pas téméraire comme la première fois c'est parceque je lui ai montré mon extincteur comme menace .

    je suis repartie, heureuse de l'avoir retrouvé, j'ai appellé le gendarme en lui disant que j'en avais retrouvé un et là il m'annonce qu'il n'est plus en charge de mon dossier car il part en belgique pour complement d'enquête donc en bref il m'a fait comprendre qu'il s'en fichait, là je me suis mise en colère, je lui ai dis "c'est quand même dingue ce qui se passe je vous montre du doigt mes agresseurs, vous avez juste à faire passer un expert automobile sur les deux véhicules pour avoir des preuves, je lui ai cassé le nez j'avais du sang sur ma chemisette, ca aussi c'est une preuve! et non y'a rien qui se fait!" voici ce que j'ai eu comme réponse " un expert ca coute cher soit c'est à vos frais soit c'est la justice qui en designe un , hors on est pas dans les experts y'a pas d'argent pour ça" " et puis estimez vous heureuse d'etre encore vivante".

    Que dire ???(...) je finit par aller voir l'association d'aide aux victimes pour pouvoir parler à une psychologue parce que j'en pouvais plus de cette injustice et là au bout de quelques séances verdict, je cite"va falloir faire votre deuil mademoiselle". Ca part d'un bon sentiment mais quand tu montres depuis le debut tes agresseurs du doigt et qu'il ne se passe rien , que tu sais ou ils vivent ... c'est un peu dur de faire son deuil ! alors j'ai commencé a ruminer ma colère, j'ai perdu 10kg en 2 mois et j'ai commencé à avoir des envies de meutre .

    Entre temps, ma voiture étant épave, nétant remboursée, j'ai du acheter un nouveau véhicule . le cauchemar continu, le jour ou je vais à l'agence retirer mes papiers d'assurances, on m'annonce que l'on me pénalise d'un malus de 1.06 sur ce nouveau véhicule car dans l'attente de retrouver les responsables, dans le doute (alors qu'ils ne m'ont rien remboursé, j'ai même pas eu droit à l'aide juridique) sans m'en stipuler les raisons par écrit que j'ai pourtant demandé à maintes reprises et que je n'ai jamais eu c'était comme ça et décidé par le service sinistre.

    Donc j'ai commencé à me mettre en colère sur mon assurance car je ne trouve pas normal ce malus, aujourd'hui aprés une autre crasse de leur part je suis en litige avec eux pour récupérer les sommes trop versées, ils m'ont résiliés je n'ai plus d'assurance et ils refusent de m'envoyer le relevé d'information voilà vous savez tout , pouvez vous m'aider ! je n'ai que de faibles revenus mais depassant de peu le seuil je ne peux obtenir l'aide juridictionnelle, la seconde crasse de mon assurance c'est mon assurance habitation donc je n'ai vraiment rien pour m'aider à part vous . merci d'avance d'avoir pris le temps de me lire et s'il vous plait je vous en supplis aidez moi .
    Dernière modification par Modérateur 12 ; 02/02/2013 à 22h17. Motif: Mise en page et anonymisation

  2. #2
    Pilier Sénior

    Infos >

    Bonjour,
    votre texte est illisible, il est beaucoup trop dense.
    Pouvez-vous le reprendre en allant à la ligne de temps en temps, en faisant des paragraphes ?
    Avec un bref résumé en tête car tous les détails ne sont peut-être pas utiles pour comprendre votre question.
    Les bonnes décisions sont issues de l'expérience. L'expérience est issue des mauvaises décisions. Mark Twain

  3. #3
    Membre Benjamin

    Infos >

    Bonjour,
    Je ne pourrais pas vous apporter une grande aide, mais j'ai lu votre histoire,
    cela est vraiment injuste et je comprends votre colère, je trouve cela inadmissible.
    Pour l'assurance, je ne comprend pas pourquoi vous avez pris du malus, vous n'êtes responsable de rien, même si ils n'ont "pas de preuves" des personnes qui conduisaient.

  4. #4
    Membre Exclu des Forums

    Infos >

    Vous prenez des risques à vouloir faire front physiquement aux agressions et tenter de les régler seule.

    Si vous êtes face à des voyous, ou du moins des gens qui se comportent comme tels et usent de violence, il ne faut pas vous mesurer à eux, ni répondre par la violence , à tous points de vue. En un mot , ne pas vous comporter comme eux.


    Déjà pour être réaliste vous êtes en position de faiblesse, physiquement, ce dont vous ne semblez pas vous douter et prétendez les battre sur leur propre terrain, alors qu'ils sont toute une bande ( ? ? ? ) Vous risquez votre vie inconsidérément en voiture, vous les provoquez encore et les excitez et à chaque fois c'est une escalade d'un degré de plus dans la violence qui à chaque fois vous retombe dessus évidemment. Vous avez de la chance d'être encore en vie vous a dit le gendarme, ce qui dit bien ce que ça veut dire .
    Donc sous ce rapport vous faites preuve d'une belle dose d'inconscience et prenez des risques pour votre vie, tout simplement. Ce qui vous place mal pour venir vous plaindre ensuite car vous rivalisez dans les provocations, puis les coups, face à des petits machos voyous, au lieu de chercher protection dans la boîte et auprès de la police.

    Mais savez-vous que les coups, les insultes, le recours à la violence, c'est interdit autant pour eux que pour vous ? Et vous faites cela devant témoins... qui s'en lavent les mains du coup, au lieu de vous protéger.

    A chaque étape vous voulez vous faire justice vous-même (ce qui est parfaitement interdit) et vous vous jetez dans la gueule du loup.

    De plus vous n'avez pas à vous substituer à la police ensuite pour faire des enquêtes sur vos agresseurs, non plus, et là encore vous êtes hors-droit et vous vous prenez des risques, qu'ils vous cassent la figure à nouveau, qu'ils vous suivent ...

    Nul n'est autorisé à se faire justice soi-même, ni à recourir à la violence.
    Vous semblez l'avoir oublié.

    Bref, vous avez plus d'un tort et avez été extrêmement imprudente pour commencer , de ne pas vous être assurée de pouvoir rejoindre votre voiture sous protection du personnel de la boîte, au lieu de cela vous allez provoquer votre agresseur et relancez l'affaire, et puis imprudence d'affronter physiquement, seule, vos agresseurs , et de vous lancer dans une course au lieu de retourner à la boîte vous mettre à l'abri, et vous battre au lieu d'appeler la police, -c'était à la police d'intervenir, pas au personnel de la boîte lorsque vous vous êtes battue : là ils s'en lavent les mains, normal-

    Vous avez eu des réactions que le droit interdit et vous avez récolté des coups, des bosses, des dommages matériels et avez risqué votre vie . Mais réjouissez-vous , vous avez échappé au pire.

    S'il vous arrive d'être agressée une autre fois -ce que bien entendu je ne vous souhaite pas- je vous recommande de ne surtout pas aller à l'affrontement avec votre/vos agresseurs, mais de vous mettre sous protection, à l'abri, dans un lieu sûr, si possible, avec témoins, si possible, et d'appeler la police surtout.

    Une communication coûte moins cher qu'une voiture à racheter, des vols multiples, un séjour à l'hôpital, un arrêt de travail et un visage à refaire ou pire.

    http://vosdroits.service-public.fr/F1524.xhtml

    Presque deux ans après les événements, il est évident que vous n'avez plus rien à faire pour ce qui est des plaintes. Mais peut-être apprendre à connaître un peu le droit... ?
    Dernière modification par CarmenM ; 30/01/2013 à 17h24.

  5. #5
    Membre Benjamin

    Infos >

    CarmenM, ce que vous dites est vrai, il ne faut pas combattre la violence par la violence, mais personne n'a levé le petit doigt pour la sortir de là.
    Les videurs auraient facilement venir à bout de ces voyous, ils sont la pour ca, pourtant non, ils n'ont rien fait!
    Les autres témoins non plus. Si les français étaient un peu plus solidaires, il n'y aurait pas autant de violence gratuite!

  6. #6
    Membre Benjamin

    Infos >

    Désolée pour le texte gros comme un pavé... mais c'est la première fois que je viens discuter de mon affaire sur un forum et à vrai dire je le retransmet comme je l'ai subit ,lourdement, je ne peux pas etre plus sincère !

    Pour répondre à Carmen , sans vouloir vous offenser car ce n'est pas mon but, je voudrai vous répondre sur "on ne resolve pas la violence par la violence" alors que fallait-il que je fasse ? il fallait bien que je me defende ?
    En premier lieu j'ai pas cherché les histoires , ni à lui rendre les coups ! Je suis partie avant que ça dégenère, et j'ai pas demandé à ce dingue d'aller plus loin avec son frère ! Vous me faites beaucoup de peine avec votre réponse car en bref ça veut dire que je l'ai bien cherché ! Si c'est ça votre conclusion, ça veut dire aussi, qu'aujourd'hui quand tu te fais agresser, faut pas chercher à se défendre sous peine de provoquer pire, il ne faut pas porter plainte car ça sert à rien on vous dira que vous l'avez cherché !? En gros si il vous arrive de vous faire violer votre intimité par la main d'un inconnu tracer votre route ça peut devenir dangereux pour vous et vous n'auriez aucuns moyens de défense ?!!
    Et puis comment appellez vous ce que les sorteurs m'ont fait quand je leur ai demandé secour ? Non-assistance à personne qui l'a cherché?

    Ma vie ne s'est pas arrêtée ce jour là et j'en suis heureuse ça c'est certain mais je ne le dois qu'a moi même et au fait que je suis un peu téméraire justement(je suis cuisinière), aussi si j'ai été téméraire pour ma propre enquête c'est parceque les représailles ne sont pas possibles pour la simple et bonne raison que si ils s'étaient aventurés chez mes parents, ils se seraient rendus compte que l'endroit et imprenable(clotures hautes de 2.50m), parceque j'ai déménagé à 1000kms du nord et que je ne fais plus partie de son paysage et puis parceque lors de la confrontation ma famille a fait comprendre qu'elle était armée ! Vous savez nous ne sommes pas pour la violence, mon père pocède surtout ses armes pour le décor, il ne chasse même pas ! Mais sachant quelle famille nous avions en face, c'est à dire : une mère qui défends et ment pour ses fils assassins en herbe , le père idem, les frères n'en parlons pas, et sachant dans quelle société nous vivons, nous sommes bien obligés d'être un minimum négatifs nous aussi ! Quand je dis que je lui ai cassé le nez , vous vous doutez bien que s'était pour me défendre et j'en avait pas le choix ! Mon enquête, je ne l'ai pas fait que dans le but de me venger ( ce qui n'est pas fait , j'ai préféré déménager !), je l'ai fait surtout pour confirmer mes accusations et montrer la vérité au gendarme, c'est à dire qu'ils le mènent en bateau depuis le départ, je l'ai peut être véxé mais à moi, le fait qu'il est remis ma déposition en question alors qu'il n'avait qu'a les cueillir en leur mettant la pression à chaque fois que leur version changée , vous croyez que vexer et le verbe à utiliser pour le sentiment que j'ai éprouvé quand il a mit en doute mon témoignage ?

    Je ne suis pas une oie blanche mais je me suis toujours efforcéede ne jamais faire de mal à qui que ce soit GRATUITEMENT! Pourquoi j'ai cette impression imagée , que je peux hurler leur nom , les montrer du doigt mais qu'en fait personne ne m'entends ? j'ai l'impression que je paye quelque chose que j'ai fait de mal sans savoir ce que c'est ?

    En bref et conclusion, j'ai trouvé ici un peu de soutien mais pas de conseils , j'attendrai donc d'être capable de payer un/une avocat(e) pour ce jour où je saurai si mon agression et plaidable ou si c'est peine perdue .

    Merci à tous , cordialement !

  7. #7
    Membre Exclu des Forums

    Infos >

    Pour vous répondre s'il est bien clair que vous vous êtes fait agresser, cela n'est pas en cause, ce sont vos réactions qui sont discutables et certaines inappropriées.

    Bien sûr en cas d'agression, il faut se défendre, mais comment ? Tout est là. D'ailleurs vous dites vous-même : "que fallait-il faire ?"

    Si vous êtes seule et que votre vie est en danger : légitime défense, alors et alors seulement, vous pouvez recourir à tous moyens y compris de violence.
    Seule et votre vie en danger, vous ne l'étiez pas, c'est clair.
    Vous n'êtes pas dans ce cas.
    Votre première réaction fut la bonne lors de l'agression à l'intérieur de la boîte, vous adresser au personnel, aux videurs : c'est à eux de faire respecter la bonne tenue.

    Ensuite lorsque votre agresseur est viré de la boîte, commence votre erreur de vouloir agir seule alors que vous ne l'êtes pas, seule.
    1- vous auriez dû demander un accompagnement ; demande aux videurs de vous accompagner à votre voiture, pour ne pas être seule, afin de vous protéger d'un agresseur qui était dehors, à vous attendre vraisemblablement ; vous protéger : là on parle de vous protéger physiquement

    2- vous n'auriez jamais dû aller lui parler

    = le provoquer : vous cherchez les em*****s, que vous allez aussitôt trouver d'ailleurs

    3- ensuite voyant qu'ils vous suivaient en voiture, vous auriez dû retourner à la boîte, vous y mettre à l'abri, le dire au personnel et de là appeler la police et sacrifier les qq sous que coûtait l'appel
    [je crois vous l'avoir dit dans mon message]

    4- et ne surtout pas vous lancer dans cette course-poursuite

    5- retournant (enfin !) à la boîte vous n'auriez jamais dû le frapper surtout pas

    6- et une fois encore appeler alors la police

    = ça fait tout de même beaucoup d'erreurs ou comportements dont vous auriez mieux fait de vous abstenir


    En cas d'agression, il faut bien se défendre. Bien entendu. Mais ce n'est pas se défendre que de se battre physiquement, alors qu'on n'est pas seul et qu'on ne demande pas la protection des autres.
    Vous vous battez = les videurs n'ont aucune raison de vous aider, par conséquent, puisque vous avez fait ce choix au lieu de leur demander leur protection.

    Oui je vous donne tort sur ces points et quant à votre prétention de vouloir vous rendre justice vous-même au lieu de vous adresser d'abord à des aides (videurs) ensuite aux services habilités à cela (police et justice ) : en n'appelant pas la police au moment où vous auriez dû, au moment des faits et en prétendant mener l'enquête à sa place ensuite ; je n'ai du reste rien compris à ce qu'il se passe après . Du moins si vous pouviez avoir l'occasion de connaître l'adresse de vos agresseurs c'était avant votre dépôt de plainte qu'il fallait vous renseigner afin de pouvoir porter plainte non pas contre X mais contre des personnes précises. Après, vous n'êtes pas à votre place, une fois encore.

    Vous n'êtes pas censée ne pas vous défendre, une fois encore, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit svp.

    Mais vous défendre dans les règles, pour être efficace et vous éviter de vous faire casser la figure voire pire. Vous ne comprenez pas ce que vous a dit le gendarme concernant votre inconscience et votre réaction inappropriée, même deux ans après ? Vous avez risqué votre vie .
    Si vous êtes venue ici c'est pour chercher à préciser ces règles. Je vous les ai données. Essayez de faire l'effort d'en comprendre la justification.

    Un citoyen mis en danger a droit à la protection de la police lorsqu'il se trouve en situation d'y faire appel. Sachez user de sa protection et d'abord, de celle des gens qui vous entourent avant que la situation ne dégénère au point d'avoir à faire à la police et ne faites pas dégénérer une petite agression en une énorme agression mettant votre vie en danger, par vos provocations.

    En amont de tout cela, il y a peut-être aussi un abus d'alcool ? ... qui ne vous donne pas que des bonnes idées apparemment car non vous n'aviez pas à lui casser le nez une fois que vous aviez échappé au danger du jeu des autos-tamponneuses [de retour à la boîte, vous n'êtes pas en état de légitime défense ; donc de victime, vous devenez l'agresseur ce pour quoi les videurs ne vous aident pas ; vous le frappez alors que vous n'êtes pas en danger, voilà l'erreur, qui va se retourner contre vous ] et en cela vous vous êtes mis et en tort, et dans la m... complète : à partir de là les videurs n'avaient aucune raison de vous aider puisque vous jouiez vous-même les vengeurs. Et de plus grâce à votre attitude impulsive vous avez laissé votre voiture ouverte et sans surveillance et vous êtes fait voler. Tort encore.

    Ne jouez pas les oies blanches.

    Après ça continue. Vous parlez de menace d'armes en votre possession et croyez que c'est la raison pour la quelle... : vous êtes toujours dans la même logique de ne pas vous tourner vers les institutions habilitées, ne pas respecter les règles de droit, dans la violence directe et l'idée que vous pourriez vous faire justice vous-même, ce qui est interdit par la loi. On n'est pas au Far-west parmi les cow-boys.


    Ne dites pas que je préconise de ne pas se défendre : non, il faut se défendre mais en respectant les lois et en s'y référant ainsi qu'aux institutions qui sont là pour ça. Si vous jouez les cow-boys, étonnez-vous ensuite que les autres ne cherchent pas à vous protéger ! Si vous n'appelez pas la police étonnez-vous qu'elle ne vous apporte pas sa protection et n'ait pu faire de constat.
    Résultat vous n'avez ni témoins, ni constat.

    Ne dites pas que je préconise de ne pas porter plainte : certainement pas , mais il faut porter plainte dans les règles là aussi, c'est à dire avec des preuves, des constats, des témoignages.

    Dans votre cas vous avez 3 ans pour porter plainte (coups et agression, + vol), si vous avez leur identité et leur adresse vous portez plainte contre eux et non plus plainte contre x.
    Est-ce ce que vous avez fait ? Avez-vous porté plainte contre eux ou contre X ?

    Mais ensuite, pour que votre plainte aboutisse il faut que vous ayez des preuves, des témoins, car bien entendu ils nieront tout ce que vous déclarerez, du reste ils l'ont déjà fait.
    De sorte que je ne comprends pas très bien : ils ont donc été retrouvés par la police grâce à l'immatriculation de la voiture. Ils ont menti. Normal, ça va bien avec le genre de personnages et ils veulent à la fois se protéger pour les fautes commises, mais ils sont aussi victimes de vos coups, ne l'oubliez pas.
    Ayant été identifiés par la police, comment se peut-il qu'aient été appelées d'autres personnes, pour la séance de reconnaissance de vos agresseurs ? Cela est très confus.
    Si la police a leur adresse et leur identité, comment peuvent-ils envoyer des copains à leur place ? Ou comment la police peut-elle chercher des gens habitant ailleurs etc.. ? Ou aviez-vous tellement bu que vous étiez vous-même incapable de vous souvenir et donc de les reconnaître ? Vraiment pas clair.

    Mais donc, ils ont été identifiés par la police, pourquoi donc avez-vous fait votre enquête pour les identifier ? Cela aussi est très confus.

    Et donc, où sont vos preuves et témoins, contre leurs mensonges ? Vous vous êtes mise dans une mauvaise situation en vous "défendant" seule (moi j'appelle ça se jeter dans la gueule du loup et aller au devant d'ennuis)
    Vous n'êtes pas blanche comme neige : vous les avez provoqués, frappés , de sorte que les videurs n'ont pas voulu être vos témoins, et vous n'avez pas appelé la police qui n'a donc pas pu faire de constat.

    Quant aux dégâts sur votre voiture : avez vous un constat, de la vôtre, de la leur, montrant des traces de leur agression et prouvant que c'est une voiture et non un sanglier ... ? et que c'est bien la leur (traces de peinture) ? Y a-t-il eu une expertise des assurances ? Si aucun constat d'expert n'a été fait , ils peuvent raconter ce qu'ils veulent . Ce point aussi est confus.

    Donc vous pouvez porter plainte, bien entendu, mais il faut apporter des preuves, constituer un dossier. Apparemment ils ont pu faire passer leurs mensonges pour crédibles, si j'ai compris ... vous n'aviez donc pas de preuves faut-il croire.

    Un dernier conseil : face à une agression au lieu de foncer physiquement sur votre agresseur, pensez plutôt aux preuves que vous pouvez réunir contre lui et témoignages... sans parler du constat par la police, assermentée, donc incontestable
    Dernière modification par CarmenM ; 31/01/2013 à 17h03.

  8. #8
    Membre Benjamin

    Infos >

    Sincèrement je ne me prends pas pour une justicière , je n'essaye pas de me faire passer pour une oie blanche mais je suis sincère quand je dis que j'en reste choquée, j'ai subit cette agression , je continus de la subir pourtant j'ai jamais fais de mal à qui que ce soit , je travaille, je suis une citoyenne comme tout le monde et donc le droit d'être défendue même en ayant commis quelques erreures , qui était du à mon état de choc et pas de mon alcoolisation . Aprés avoir pris une main au sexe, une baffe et un coup de poing , je mets tout le monde au défit de me dire que c'est pas normal d'avoir des erreures d'appréciations !
    Toute téméraire que je suis, j'ai un coeur, une sensibilité, je ne méritais en rien d'être délaissé par les videurs et par la justice, c'est pour ça que j'ai fait mon enquête, pour montrer et prouver mes déclarations ! Au départ, j'ai fait confiance à ce gendarme , au départ je n'avais pas leurs identités , je l'ai eu grâce à mon assurance ! Sur le courrier qu'elle m'envoyait pour me dire que les propriètaires du véhicule dont je donnais la plaque d'immatriculation comme dans ma plainte, ne reconnaissaient pas les faits et de ce fait mon assurance ne pouvais se retourner contre eux ! Pour ce qui est du gendarme , ça m'a blessé quand il a mis en doute ma parole alors qu'eux avaient déjà changé de version 3 fois .

    Quand je l'ai frappé j'étais en état de légitime défense il venait de me porter plusieurs coups de poings au visage et c'est le seul coup que je lui ai mis alors que lui a continué à m'assainner des coups jusqu'à ce que j'en tombe !
    En ce qui concerne les videurs, ils aurient du déjà m'aider lors du premier coup de poing , à part celui de l'intérieur qui m'a aidé de suite et dont j'ai suivis les conseils, les autres se sont tous retournés quand j'ai hurlé alors qu'ils étaient à quelques métres de nous . Vous croyez quoi, vous croyez que j'éprouvais quoi ? l'envie de me faire plus grosse que le boeuf ? Je suis partie de suite , je ne l'ai même pas frapper alors en quoi l'aurai-je cherché , je m'en allais , les videurs l'auraient laisser entrer de nouveau, pourquoi se venger sur la route ?

    J'ai commis une grosse erreure c'est vrai, de ne pas faire demi tour, mais ça ne m'a pas traversé l'esprit et je reconnais que c'est la pire de mes erreures , vous pouvez me blamez, vous en avez raison ! mais aprés les leçons de morale , pouvez vous m'aider à ne pas devenir justement encore plus revencharde et me faire croire que la justice de ce pays ne laissera pas ces individus dans la nature ?

    Si j'ai parlé d'armes c'est aussi pour me défendre, pour moi et ma famille tous les moyens sont bons pour se prémunir contre des fous , et la justice ne leur fait pas peur donc le meilleur moyen c'est de leur faire peur en passant pour plus fous qu'eux et ça a marché car aucunes représailles . Et puis je ne suis pas là pour faire le procés de la société actuelle mais faut reconnaitre que question sécurité on est pas vraiment bien servit , la justice n'a pas les moyens pour toutes les affaires quelle doit défendre ... en bref, on les empeches de faire leur boulot donc faut bien se prémunir quelque part ! je ne prone pas les armes à la maison , mais je dois bien avouer que ça rassure . Et puis si on en est arrivé là , c'est aussi à cause de la tournure que ça a prit ; le gendarme croyais que je m'étais trompé de véhicule, la famille de mes agresseur changé de version à chaque fois, pourtant c'est ma parole qui était mise en doute ! Je voulais prouver au gendarme que ma version était la vraie !

    Vous savez cette histoire , me laisse perplexe car si je ne suis pas défendue un jour ou l'autre , parceque je n'avais qu'a faire si ou là pour l'être, ca voudrait dire que la prochaine nenette victime de ce genre d'individus n'aura que ses deux yeux pour pleurer, comme moi et en bref ca voudra dire aussi , que sortir en club actuellement c'est fortement déconseillé au filles, aux femmes car si il leur arrive quelque chose le fait qu'elles soient sortis boire un verre , se detendre, les deservira !!! Et si en prime elles se rebiffent quand elles tombent dans le même cas que moi, il vaudra mieux pour elles qu'elles n'en fassent pas cas car personne ne voudra les défendre . Voilà le goût amer que ca me laisse nore discussion ! Je ne vous ai rien fait , pourtant comme le gendarme vous vous acharnez à m'abrutir de leçons de morale pourtant ça ne me fait pas avancer et ces pourris sont toujours dans la nature , comment faire pour qu'ils soient coffrés ??? Voilà ma question !

  9. #9
    Membre Exclu des Forums

    Infos >

    J'ai pris le temps de vous répondre longuement, cela prend du temps, beaucoup de temps. Alors, svp, prenez le temps de relire tranquillement pour essayer de distinguer :

    "Si vous êtes seule et que votre vie est en danger : légitime défense, alors et alors seulement, vous pouvez recourir à tous moyens y compris de violence."

    et
    " En cas d'agression, il faut bien se défendre. Mais ce n'est pas se défendre que de se battre physiquement, alors qu'on n'est pas seul et qu'on ne demande pas la protection des autres. [...] Un citoyen mis en danger a droit à la protection de la police lorsqu'il se trouve en situation d'y faire appel. "

    Voilà en résumé.

    Là vous n'êtes pas seule. Dans la boîte une 1° agression, vous vous tournez vers quelqu'un en mesure de vous défendre : bonne réaction.

    Ensuite vous sortez et vous allez vers votre agresseur le provoquer dehors, dans la rue, et là commence l'escalade ; ça tourne à la bagarre de voyous et aux poursuites de voitures, puis encore bagarre de voyous au retour sur le trottoir : les videurs n'ont pas à régler les bagarres de voyous à l'extérieur de la boîte.

    Vous comprenez ça ? Leur boulot, c'est la boîte. Ce qu'il se passe dehors entre des gens qui se tiennent mal voire font n'importe quoi, c'est la police qui s'en occupe.
    Des gens qui se battent dans la rue,
    1- ça ne les concerne pas,
    2- ces gugusses peuvent être armés, les videurs n'ont surtout pas à se mêler des bagarres et cela fait certainement partie des règles de leur travail : interdiction de se mêler des incidents hors du périmètre de leur responsabilité et ne surtout pas tenter de les régler. Ce n'est plus leur boulot et ils n'en ont pas le droit. C'est du ressort de la police.
    Vous venez chercher du droit ici : telle est la réponse.

    Vous seriez restée à l'intérieur et auriez demandé qu'ils vous raccompagnent gentiment à votre voiture par précaution, ou qu'ils vous trouvent un ou deux garçons gentils susceptibles de vous encadrer afin d'éviter de croiser votre agresseur, toute cette histoire ne serait jamais arrivée. Au lieu de chercher à éviter votre agresseur, vous lui avez foncé dessus et fait monter la sauce, encore et encore à chaque étape.

    C'est cela qui fait que vous êtes aujourd'hui sans défense : car vous avez voulu régler vous-même, par des insultes et des coups, ce qui ne pouvait se régler ainsi, mais allait au contraire aggraver la situation et étendre la bagarre.

    C'est d'abord réaliste de vous dire cela : vous provoquez quelqu'un qui vous a montré être capable d'avoir des comportements de voyou, il riposte comme un voyou (éméché sans doute...) Vous attendiez quoi en allant l'insulter ? Qu'il se jette à vos genoux et vous baise la main en vous présentant ses excuses et son respect ? ? ?

    Ce n'est pas de la morale, c'est du droit : vous n'avez pas le droit de frapper autrui ni recourir à la violence, si vous n'êtes pas seule et menacée, tandis que vous pouvez vous mettre à l'abri et demander protection, à l'entourage, voire à la police.

    Ce n'est pas non plus de la morale, mais du bon sens : sur le plan de la bagarre physique, si vous êtes en état d'infériorité, évitez de provoquer.

    Par ailleurs vous n'éclaircissez pas vraiment les points confus.

    Enfin je vous répète que vous avez le droit de porter plainte (3 ans) mais apparemment vous avez déjà porté plainte, or on ne peut porter plainte deux fois pour la même affaire . Vous ne répondez pas sur la forme de votre plainte, pas plus qu'aux autres demandes d'éclaircissement.

    Quoi qu'il en soit si vous n'avez aucune preuve c'est votre parole contre la leur, et évidemment ils mentent.

    "si je ne suis pas défendue" dites-vous : là pour le coup, c'est à vous de vous défendre après les faits, en apportant les preuves de vos dires à l'appui de votre plainte. Mais avez-vous des preuves ? La justice ne repose que sur des preuves : on ne condamne pas les gens sans preuves.

    "comment faire pour qu'ils soient coffrés ?" = même réponse
    Dernière modification par CarmenM ; 01/02/2013 à 12h08.

  10. #10
    Membre Benjamin

    Infos >

    Oui j'ai commis des erreures et je le reconnais .

    Pour ce qui est de ma plainte j'ai porté plainte contre les 2 agresseurs en amenant comme seules preuves,la description du véhicule sa plaque d'immatriculation et la description physique de mes agresseurs . Comme le club est en belgique mais que mes agresseurs sont français j'ai dus porter plainte dans les deux pays , qui se renvoyaient la balle .

    A mon assurance, j'ai envoyé un constat que j'ai remplis seule en y indiquant comment ça c'était déroulé avec la marque du véhicule , sa couleur et sa plaque d'immatriculation plus les dépots de plaintes , le constat du médecin ... Mon assurance n'a fait expertiser que mon véhicule, qui était épave . Le gendarme n'a pas voulus faire passer un expert de justice sur les deux véhicules et si je l'avais voulus c'était à ma charge m'a t il dit !

    Pour ce qui est de leurs identités je vous ai dis savoir leur noms de famille, savoir par le biai de mon enquête que se sont les fils de la propriètaire du véhicule car je suis tombée sur eux , le premier comme je vous l'ai expliqué et le second grâce à un épisode malheureux . Quand j'ai été dans le premier village et que je suis tombée sur mon agresseur premier, j'ai continué à faire mon tour dans le village , je suis donc retourné devant chez les parents , et en quand je suis repartie , au carrefour de la sortie du village, je suis tombée nez à nez avec mon second agresseur le conducteur . Il m'a sourris et fixé, je l'ai reconnus et je n'étais pas seule, je m'étais faite accompagnée d'un ami , j'ai retenu son véhicule une g prune . Je sais donc qu'il est de la famille car j'ai du faire piquer ma chienne pour une leucémie qui ne pouvait être guérit, j'ai donc été chez notre vétérinaire à hornaing , en repartant et en pleurant j'ai vu sur le bas coté un k bleu comme celui du père venu à la confrontation , et garée à coté la g prune ! Je savais déjà qu'a hornaing ils avaient de la famille, ba maintenant je savais qui y vivait ! J'ai leur nom , mais ça à l'air d'être une famille compliquée avec beaucoup de mariages, d'enfants nés de différentes unions car j'ai pu compter 3 frères du même nom, 2 autres et une soeur d'un autre nom, j'ai les prenoms et noms des autres frères et soeurs grâce à [un réseau social] mais comme quoi ils ont des choses à se reprocher , aucunes photos ou page de mes agresseurs .

    ---------- Message ajouté à 12h10 ---------- Précédent message à 11h59 ----------

    pour répondre du coup que je lui ai porté, je vous ai expliqué que nous étions sur la chaussée et la je comprends que les videurs n'aient rien fais car ils ne nous voyaient pas , je vous explique comment ça c'est passé : quand je l'ai vu sur le coté de la route devant son véhicule je vous ai expliqué avoir continué ma route et m'être arreté 30m plus loin. Il a courru jusque mon véhicule et je suis sortie de mon véhicule en crise , on s'est insulté , il m'a remis des coups de poings et c'est là , en me defendant de ses coups que je lui ai cassé le nez , j'étais donc en légitime défense ?!

    Là ou je fustige les videurs , c'est de l'avoir laissé rentrer alors que je couyrrait derrière lui en hurlant qu'il venait de m'agresser, là ou je les fustige , c'est dans le fait qu'ils n'est pas voulus appeller la police, oui quand j'étais ko j'aurai du appeller la police mais tout c'est déroulé si vite que j'ai perdus pieds je ne savais plus quoi faire à part pleurer et supllier les videurs !

    ---------- Message ajouté à 12h25 ---------- Précédent message à 12h10 ----------

    pour ce qui est de me faire accompagner à mon véhicule , je n'en avais pas besoin j'étais garée à quelques mètres (5m) des videurs !
    Quand il m'a mis le premier coup de poing, quand j'ai fait l'erreure d'essayer de lui parler , les videurs m'ont tournés le dos, nous étions à 10m de l'entrée dans l'enceinte du parking cloturé à coté du mur de la façade du club donc j'étais encore sous leur responsabilité ? si je pouvais vous envoyer le plan du club en mp vous comprendriez mieux le plan et les actions de chacuns , vous pourriez vous rendre compte aussi que même si j'ai fais l'erreure d'essayer de lui parler les videurs auraient pu et devaient m'arreter , je suis passée devant eux !

    Quand je suis repartie , j'étais donc garée à quelques métres des videurs , et ils ont du voir mon agresseur partir lui aussi car il était obligé de passer devant eux pour sortir ! pourquoi ne l'ont ils pas empechaient ?
    Dernière modification par Modérateur 01 ; 01/02/2013 à 16h23. Motif: anonymisation

  11. #11
    Membre Exclu des Forums

    Infos >

    Bon, j'espère que vous aurez progressé du fait de cet échange.

    Est-ce que vous commencez à soupçonner que vous avez fait les choses à l'envers ? en voulant vous défendre vous même, physiquement, aux différents stades de l'agression [alors que vous auriez dû vous tourner vers autrui, les videurs à la 1° étape lorsque c'était encore possible, à la sortie de la boîte, police au retour de votre séance auto-tampons et vous servir de votre tel au lieu d'aller vous battre en abandonnant voiture et affaires perso], puis en imaginant après les faits qu'"on" doit vous défendre : qui pourrait vous défendre en apportant des preuves, si ce n'est vous ? Personne ne constituera le dossier à votre place et malheureusement la faiblesse de votre dossier c'est l'absence de preuves car les bagarres ayant eu lieu à l'extérieur de la boîte, vous n'avez pas de témoignages des videurs, et n'ayant pas appelé la police, vous n'avez pas de constat de police.

    Du coup, vous êtes victime sur toute la ligne, pour les coups reçus et les dommages subis, pour le fait que votre assurance (qui vous remboursera tout de même, je suppose, dites-moi si je me trompe) ne peut en imputer la responsabilité à vos agresseurs, la police non plus et ceux-ci restés impunis.

    En cas d'agression, si jamais vous en étiez victime une autre fois, ce qu'à Dieu ne plaise, et sauf si vous êtes seule et votre vie en danger : au lieu de réagir par des coups et des injures, toutes choses interdites, planquez-vous et appelez la police si nécessaire.

  12. #12
    Membre Benjamin

    Infos >

    je ne peux pas demander à la justice de faire appelle à un expert automobile qui vérifiera les véhicule ? pourquoi est ce à mes frais , c'est la meilleure preuve que j'ai !

    Oui je reconnais avoir fait des erreures mais des preuves j'en avais , les cameras que personne n'a vérifié ! les voitures que personne n'a vérifié , les videurs que personne n'a interrogé ! donc oui victime jsuqu'a l'os , parcequ'on veut pas m'aider , sous pretexte que j'aurai du faire si ou là ! donc j'en reviens à me faire justice seule puisque la jsutice elle même ne m'aidera pas ! ces mecs là peuvent faire des *****eries en toutes impunités en profitant des faiblesses de chacuns et surtout de celle de la justice , pourquoi pas moi ???? pour le coup je crois que je vais vraiment me transformer en mauvaise et comme eux je mentirai ensuite ! je suis dégoutée , je m'en veux d'avoir fait de grosses erreures , mais je peux pas me resoudre à lacher l'affaire à cause de ça , ce qu'ils ont fait est bien plus grave et eux on les laissent tranquilles !

    Mon assurance ne veut pas m'indemniser , et me fait payer du malus sur mon nouveau véhicule alors qu'avec le concerné j'étais en bonus , moi non plus je ne comprends pas , alors avec mon père j'essaye de me depatouiller de tout ca mais quand il ne t'ai jamais arrivé ce genre de chose tu sais pas vraiment comment t'en sortir ! La justice ne m'aide pas parceque j'ai fais des erreures et mon assurance m'enfonce au lieu de m'aider !

  13. #13
    Pilier Sénior

    Infos >

    Bonjour,

    Cette histoire est très surprenante. Dernièrement, j'ai vu un focus sur un journal télévisé à propos du meurtre non résolu d'une jeune fille dans le nord de la France, pas très loin de la frontière Belge. Quelques éléments sont similaires, notamment, la course poursuite en voiture, et la tentative de sortie de route. Cela n'a sans doute rien à voir, mais ça ne coûte rien de vérifier. Vous devriez, et auriez du le faire depuis le début, vous adresser au Procureur de la République du TGI de votre domiciliation par courrier circonstancié et exhaustif.

    NB : mais ça n'engage que moi, restez en aux faits, rien qu'aux faits descriptifs, des éléments factuels, précis, en évitant les longueurs sur l'injustice, sinon, vous risquez une fois de plus de vous retrouver devant une porte close.

    Cdt
    Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes.
    Jacques Goimard

  14. #14
    Membre Benjamin

    Infos >

    En tous cas merci Carmen d eme répondre, je vous lis et vous comprends trés bien , je sais que je n'ai pas eu les bonnes réactions est ce mon coté garçon manqué? certainement , je reconnais que vous avez raison sur beaucoup de points , mais je ne comprends pas que mes erreures pesent plus lourd dans la balance que leurs méfaits ?
    Mis à part que les videurs les connaissaient , je ne vois pas pourquoi des le premier coup de poing ils n'ont pas réagis , même si je n'avais pas à lui parler j'étais encore dans l'enceinte ce que les cameras auraient pus prouver et eux avec ! pourquoi l'ont ils laissait partir alors qu'ils l'ont vu , il était obligé de passer devant eux ? Pourquoi n'ont ils pas appellés la police qu'en je les en ai supplié ? Pourquoi , si ce n'est qu'ils sont complices ?

  15. #15
    Membre Exclu des Forums

    Infos >

    pour ce qui est de me faire accompagner à mon véhicule , je n'en avais pas besoin j'étais garée à quelques mètres (5m) des videurs !
    ok sauf que vous avez foncé sur votre votre agresseur pour lui rentrer dedans au lieu de foncer sur votre voiture et partir : vous avez totalement et gravement tort.
    N'attendez pas que la police vous donne raison par conséquent, non plus que les videurs du reste , qui à partir de là se détournent : ce n'est pas leur boulot de s'occuper de ce qu'il se passe dans la rue surtout pour séparer des voyous qui se bagarrent ; ce n'est pas leur boulot et ils n'en ont pas le droit par le contrat qui les lie à leur employeur.

    Dans la rue c'est du ressort de la police, que ce soit à 5m ou à 50 ou à 500m de la boîte, c'est pareil : la rue, n'est plus de leur ressort, et ils n'ont pas le droit, eux non plus, de se substituer à la police.

    Pas plus que vous face aux agresseurs n'avez à faire la police et soi-disant redresser leurs torts, pas plus les videurs n'ont à se substituer à la police.

    les videurs m'ont tournés le dos, nous étions à 10m de l'entrée
    même réponse : ils ne sont pas responsables de toutes les bêtises qui peuvent se produire en dehors de leur périmètre.
    Là il vous manque vraiment un détail : les videurs, ce n'est pas la police, et vous-même non plus par ailleurs. Ce qu'il se passe dans la rue relève de la police. Vous n'avez pas de pouvoirs de police.
    Vous n'avez pas à vous substituer à elle à vous faire redresseur de tort , ce qui du reste relève aussi de la Justice en complément du travail de la police . C'est la police qui seule peut interpeller les gens et agir physiquement, arrêter les gens, les maîtriser physiquement. C'est elle qui fait l'enquête, aidée en cela par les indices et preuves apportées par les victimes qui veulent bien coopérer en l'aidant dans son travail .

    Vous avez fait les choses à l'envers : vous prétendez pouvoir intervenir directement auprès de vos agresseurs pour les interpeller et les impressionner physiquement, sans avoir la force de police , ni le droit pour vous ; vous vous imaginez que les videurs sont vos anges gardiens et protecteurs dans des bagarres de rue, alors que leur boulot est de protéger la boîte contre les incidents qui peuvent se produire en son sein ; et quand vient le moment de vous plaindre en tant que victime vous arrivez les mains vides, sans preuves, avec vos seules déclarations, car vous n'avez pas voulu appeler la police qui aurait pu faire un constat.

    Face à des voyous : à vos coups et injures ils répondent par des coups et injures, vous ne les intimidez pas, ils cherchent à vous intimider et prendre le dessus, ce qu'ils font sans mal, vous n'avez pas mesuré le rapport de forces ; face à vos plaintes, ils nient et mentent. Et malheureusement l'immatriculation de la voiture ne suffit pas à identifier les auteurs exacts car il y a une nombreuse famille.

    Et vous êtes sans preuves, reconnaissez-le car c'est la raison pour laquelle votre plainte ne peut aboutir.

    N'accusez pas la société mais votre ignorance du droit qui semble totale : vous n'avez pas le droit d'injurier ni de frapper quiconque, même s'il vous a injuriée et frappée , ok ? Face à ce genre de situation au lieu de répondre de manière que n'autorise pas la loi, vous recueillez des preuves et vous portez plainte.
    Si la situation dégénère , du fait de votre agresseur, et que vous ne pouvez vous en sortir simplement en recueillant des preuves en vue d'une plainte et en vous mettant à l'abri, vous appelez la police. Mais en aucun cas, vous ne cherchez à régler le problème vous-même sans l'intermédiaire d'autrui : personnes privés pou vous protéger si cela suffit, police si cela ne suffit pas.
    Dans le cas contraire, vous vous mettez dans votre tort.
    Et si vous êtes amenée à porter plainte, sachez que l'essentiel c'est les preuves.

    C'est ce que l'on peut vous dire sur un site juridique. C'est ce que peut vous dire la police, la Justice, votre assurance aussi.

    En plus vous n'avez pas eu de chance en tombant sur une famille aux ramifications multiples. Mais quand bien même : l'immatriculation d'une voiture, dans tous les cas, indique le propriétaire mais n'indique pas qui était au volant, ni qui l'accompagnait ce jour là, donc qui vous agressée.
    Pour relever l'identité de vos agresseurs seule la police pouvait le faire, car seule la police en a le droit (ni les videurs, ni vous).

    Voilà pourquoi il ne faut jamais répondre soi-même par des coups et injures aux agressions subies, et si on n'en a pas le droit, c'est pour de très bonnes raisons : parce que ce faisant on se met en danger, on se met dans son tort, on perd la possibilité de recueillir des preuves et celle d'avoir un constat de police permettant d'étayer la plainte, qui aboutit dans ce cas.
    Le droit, vous protège, vous savez, ce n'est pas de la contrainte arbitraire. Le droit sert à vous protéger. C'est pourquoi il vaut la peine d'en connaître les bases pour le respecter et l'utiliser à son profit.

    sur la légitime défense : l'acte doit être commandé par la nécessité, doit être une riposte immédiate à une agression contre la personne ou les biens, et il faut qu'il n'y ait pas d'autre moyen de s'en protéger : vous ne réunissez aucune de ces conditions, donc vous êtes en tort .
    Code pénal - Article 122-5 | Legifrance

    Vous n'avez pas compris que les atteintes à la personne d’autrui constituent une interdiction absolue : que dit le droit laïque, que disent les morales diverses, laïques et religieuses. Je ne vais donc pas épiloguer.

    Par ailleurs, dans le registre de la justice pour condamner quelqu'un il faut des preuves. Vous n'avez pas de constat de police, vos déclarations ne sont pas des preuves de qui était dans la voiture ce jour là : vous comprenez ? Vous ne voulez pas payer d'expert (économie aussi mal avisée que l'économie d'un coup de fil à la police...) et vous accusez la terre entière...
    Maintenant c'est trop tard, vous le savez bien.

    L'expertise à vos frais pourquoi ? Parce que l'assurance n'est pas sûre que vous ayez raison et soyez de bonne foi. En revanche si vous payez (aviez payé) l'expertise, en étant sûre de vous et de bonne foi, ces euros là dépensés, auraient pu vous en faire gagner d'autres, via à l'assurance, certainement, et en dommages et intérêts peut-être si vous aviez pu aller jusqu'au procès.
    Mais là encore, vous ne voulez pas vous plier aux règles, vous accusez la terre entière et menacez la prochaine fois de respecter encore moins les règles. Vous n'avez donc rien compris. Désolée de vous le dire.

    Votre conclusion est que vous voulez vous comporter de manière illégale (!) Ne comprenez-vous pas que c'est ce que vous avez fait, déjà, et que c'est cela qui vous retombe dessus maintenant ?

  16. #16
    Pilier Junior

    Infos >

    bonjour,
    Citation Envoyé par CarmenM Voir le message
    sur la légitime défense : l'acte doit être commandé par la nécessité, doit être une riposte immédiate à une agression contre la personne ou les biens, et il faut qu'il n'y ait pas d'autre moyen de s'en protéger : vous ne réunissez aucune de ces conditions, donc vous êtes en tort .
    Code pénal - Article 122-5 | Legifrance
    Citation Envoyé par raquel26 Voir le message
    le soir du 17/04/2011 je suis sortie m'amuser en belgique dans un club .
    les faits se sont déroulés en Belgique, en toute logique, c'est donc en Belgique que Raquel a dû pouvoir porter plainte, c'est donc le droit belge qui s'applique, ce sont des références juridiques belges qu'il faudrait pouvoir trouver... (je doute qu'une plainte ait pu être prise en France pour des évènement s'étant passé à l'étranger)

  17. #17
    Membre Benjamin

    Infos >

    Anissa, merci beaucoup pour vos conseils , maintenant je vais vous expliquer pourquoi je me sents délaissée . 6mois aprés les faits et aprés la seule confrontation , j'ai envoyé un courier au procureur de ma circonscription par rar avec l'aide d'une aide juridique qui m'avait expliquer quoi dire , j'ai reçu en réponse que la procédure était en cours , j'ai donc fait mon enquête pour pouvoir etayer et confirmer mes déclarations clairement et j'ai appellé le gendarme en charge de cette affaire pour lui faire part de mes découvertes et donc confirmer mes dires , c'est là qu'il m'annonce que mon dossier est partit en belgique pour complement d'enquete et qu'il ne s'en occupe plus ! J'ai donc envoyé le même type de courier au procureur du roi en belgique pour savoir et je n'ai jamais eu de nouvelles !
    J'ai donc appellé le policier belge en charge de ma plainte et il n'avait aucune trace de mon dossier !

    Je vous avoue qu'entre ça , mon assurance et tous les autres ennuis , j'ai eu une période ou j'ai baissé les bras , quand j'ai repris un peu de poil de la bete, j'ai voulus refaire ma déposition de manière plus claire , ça été fait et on m'a conseillé d'aller voir une psychologue à l'association d'aide aux victimes ce que j'ai fais , 3 visites . quand j'ai appellé le bureau du procureur( france ) pour savoir si ils en avaient des nouvelles , on m'a répondu froidement que pour eux c'était clos car partit en belgique et sans que j'ai pu dire un mot , encore une fois , on m'a raccroché au nez !
    J'ai donc appellé le bureau du procureur du roi belge pour savoir et je ne peux rien savoir par téléphone j'ai donc leur fax , je vais leur envoyé le dossier complet . Voilà aujourd'hui il ne me reste plus que la justice belge .

    ---------- Message ajouté à 14h28 ---------- Précédent message à 14h22 ----------

    En réponse à "sur la légitime défense : l'acte doit être commandé par la nécessité, doit être une riposte immédiate à une agression contre la personne ou les biens, et il faut qu'il n'y ait pas d'autre moyen de s'en protéger : vous ne réunissez aucune de ces conditions, donc vous êtes en tort ", je suis désolée mais pour moi , c'est le cas , je ne pouvais rien faire d'autre que me défendre!!! si ça lui a cassé le nez , j'y peux rien et de toutes les manières il ne s'en est pas plaint sinon ça voulait dire qu'il reconnaissait les faits ! Donc dans le cas ou je me suis faite frapper, qu'il n'y avait personne autour , je n'ai pas le droit de me defendre en lui portant UN coup alors qu'il est entrain de m'en assainner plein d'autres !?

  18. #18
    Membre Exclu des Forums

    Infos >

    Le droit belge n'est guère différent du droit français, en général, et sur ce point en particulier : la légitime défense n'est reconnue que si la personne agressée est dans une situation de danger imminent, de contrainte et d'urgence totales, telles qu'elle ne peut faire appel à la police et si sa riposte est immédiate et non après-coup, car dans ce cas il s'agit de vengeance. Dans un Etat de droit il est interdit de faire justice soi-même, de manière privée, ce qui inclut aussi des milices privées, ou tout autre personnel de sécurité privé (les videurs donc en l'occurrence).

    L'exception à cette interdiction est la légitime défense, mais pour qu'elle puisse être reconnue, il faut répondre à des critères précisés par la loi . Exactement pareil en France et en Belgique. (code pénal 416-417 belge) La seule différence est que en France, elle est reconnue pour la protection des biens, en Belgique uniquement pour la protection des personnes;

    La citation par Anissa de la course poursuite ayant entraîné la mort d'une jeune fille poursuivie par des agresseurs, montre le danger auquel s'est trouvée exposée Raquel. Même si nous ignorons tout des circonstances de ce drame dont la jeune fille a été victime.
    Je me tue à expliquer à Raquel qu'elle a risqué gros, et qu'elle devrait d'abord et surtout se réjouir après-coup de l'avoir échappé belle, au lieu de s'en prendre à "la société" et aux autres, de mettre en cause la police et tout le monde, au lieu de prendre conscience de ses torts . J'essaye de lui expliquer qu'elle n'aurait jamais dû prétendre régler l'affaire elle-même par des moyens que prescrit le droit, car le droit n'est pas une contrainte arbitraire mais il est fait pour protéger. Tandis qu'elle n'a pas eu le bon réflexe de faire ce qu'il prescrit : appeler la police et non prétendre se faire justice soi-même et en conclure que la prochaine fois elle fera encore plus justice par elle-même et ne respectera encore moins les lois.
    J'ai du mal à faire passer le message qu'elle n'a vraiment pas eu les bons réflexes, du début à la fin.
    Et que tous ses ennuis sont venus du fait qu'elle n'a pas respecté la loi qui interdit de régler soi-même ses comptes par des moyens de violence et a voulu faire le redresseur de torts.

    Certains lui conseillent de s'adresser au Procureur, ou de porter plainte en Belgique . Mais elle n'a aucune preuve. Ce n'est pas la peine d'entretenir chez elle des illusions. Elle ne peut citer que la voiture, non expertisée et au sujet de l'implication de laquelle ses agresseurs mentent, uniquement la voiture mais sans savoir qui était dedans et ils prétendent tous ne pas avoir été dans cette voiture ce jour là. D'où l'impasse dans laquelle se trouve l'enquête : pas de preuves, car il n'y a pas eu de constat de police, Raquel ayant fait l'erreur de se battre au lieu d'appeler la police.

    Après, plainte est déposée en France, parce que les auteurs sont Français et la voiture immatriculée en France. C'est la seule chose dont Raquel peut attester.

    Mais se tourner vers le Procureur ne donnera pas plus de résultats si elle n'a pas de preuves.

  19. #19
    Membre Exclu des Forums

    Infos >

    Cela dit je vous communique une info qui pourrait peut-être être intéressante pour vous Raquel si vous changez d'angle de vue et de manière de vous défendre. Sans espérer voir accuser et sanctionner les agresseurs, car en Belgique où votre dossier a été transféré, il n'y a pas plus de preuves de l'identité des agresseurs, vu qu'il n'y a pas eu de constat de police. Il faut donc oublier la mise en accusation qui ne pourra aboutir.

    Vous pourriez peut-être vous défendre en passant par les associations d'aide aux victimes, regardez cela Victime d

    Cette association affirme que
    "Une victime (ou ses ayants droits en cas de décès) peut obtenir réparation d’un préjudice résultant d’une infraction pénale devant la Commission d’indemnisation des victimes d’infractions (CIVI) que l’auteur du dommage soit ou non identifié."

    La plainte que vous avez déposée et l'accusé de réception de cette plainte peuvent-ils suffire pour établir la réalité de votre agression, bien que, en l'occurrence l'auteur n'a pu être identifié et donc pourriez-vous tout de même obtenir des réparations de ce que vous avez subi ? En prenant contact avec cette association vous aurez la réponse.

    bon courage pour la suite

  20. #20
    Membre Benjamin

    Infos >

    En fait , faut juste que je me contente d'avoir la vie sauve ! Que ces mecs là soient toujours dans la nature c'est normal et les preuves si la justice avait fait son travaille , des deux coté de la frontière , désolée mais des preuves y'en aurait alors je peux me permettre de la blamer la justice ! Pour ma part j'ai bien compris la leçon, la prochaine fois que je prends une main au sexe j'appelle la police parceque personne ne le faira pour moi et comme les fous on les laisse en liberté , vaudra mieux ! et si on me ris au nez d'appeller pour ça , je leur expliquerai ma mésaventure, si j'en ai le temps et qu'on me raccroche pas au nez !

    Justice moi même , j'en ai eu envie mais ma morale et conscience me l'ont interdit , c'est pour cela que j'ai déménagé à 1000kms comme ça , c'est sur , je ne fairai pas de bétises!!!

    Quoi qu'on puisse penser de mes erreures , je n'ai pas voulus me substituer à la justice , les videurs sont coupables ne pas avoir appeller la police dès la première atteinte et encore plus quand il m'a mis un coup de poing dans leur périmètre de travail car lui et moi étions encore dans l'enceinte du club puisque sur son parking cloturé . Ils l'ont vus partir et n'ont rien fait non plus , l'ont laissé rentrer en m'interdisant l'entrée !!! Malgrés mes supplications , n'ont pas appellés la police ! Et même si je ne suis pas au courant de la loi sur beaucoup de lois , c'est vrai, j'ai au moins cette certitude : je suis dans mon droit de vouloir être défendue ! La police personne ne l'a appellé pas même ceux que j'ai supplié , je n'avais plus de portable , j'étais en état de choc , la moindre des choses c'est de le faire pour moi ! c'est pas dans le droit ça?

    Alors on peut ressasser mes erreures , celles qu'on a commisent à mon égar sont beaucoups plus importantes pourtant la justice ne s'acharne pas pour savoir et connaitre les coupables ! Alors aprés c'est facile de me dire , "ne rejettez pas la faute sur la justice ...", je reconnais mes erreures et pourtant je ne suis pas aidée ! Par contre les deux coupables, pénards, depuis !!! Ils doivent bien se marrer sur la justice ! Et puis la prochaine fois qu'ils auront un pet de travers ils en zigouilleront une et puis là , on dira dans les médias ! "ah ba on le savait mais à l'époque on pouvais rien faire , vous comprenez , la jeune femme de l'époque avait commis l'erreure de ne pas appeller la police avant de se faire voler son portable , on avait pas de preuves parcequ'on en avait pas cherché !!!"

    Déjà , l'avancée technologique c'est pas pour tout le monde , car mon portable était un dernière génération donc munit du traçage en cas de vol, jamais eu de nouvelles pourtant c'est stipulé dans ma plainte ! Secondo , dans le droit quand le témoignage de personnes complices ou accusés d'actes punis pénalement par la loi changent plusieurs fois de versions, se contredisent , la justice n'est elle pas censée les acculés ou leur mettre la pression ?(pour mon cas c'était pas le cas, plus l'inverse) En récoltant un maximum de preuves , comme expertiser les véhicules pour trouver des preuves , récupérer les vêtements portés au moment des faits , qui plus est, si ils sont tachés de sang ? non ???? "On est pas dans les experts, ça coute trop cher" voilà ce que m'a dis le gendarme , pourtant on pouvait pas mieux comme preuves , les véhicules et mes vêtements !!! La police belge pareille , ils pouvaient récupérer les videos des cameras , ça n'a pas été fait que je saches ? Donc excusez moi mais oui je rejette un peu la faute sur la justice car dans mon cas c'est flagrant qu'elle n'a pas fait son boulot ! Pourtant je paye mes charges tous les mois sur ma paye, pour que justement , je puisse être défendue en cas de pépins ! Hors là franchement , je commence à l'avoir trés mauvaise de m'entendre rabacher que c'est de ma faute...! En attendant y'a qu'en même 2 dangereux dans la nature ! Et des gens censés repérsenter la sécurité comme complices !

    Et puis maintenant *****, là je suis gavée , toutes erreures que j'ai pus commettre , je pense qu'il y a des lois pour me défendre et si elles n'existent pas , la loi divine existe , tout se paye , et tout ce beau monde le paiera un jour . Là je crois que j'ai payé ma dette si j'avais fait quelque chose de mal !

    Sur ce merci à tous, même à toi Carmen qui porte le même prénom que fê ma grand-mère , car j'ai compris que je ne pourrai rien faire compte tenu de mes erreures ! pour mon assurance par contre , même si on ne retrouve pas mes agresseurs , j'arretes pas de lire et d'entendre que ils n'ont pas à me mettre du malus car tout montre que je ne suis pas responsable donc ça au moins c'est rassurant !

    Cordialement .

    ---------- Message ajouté à 16h25 ---------- Précédent message à 16h20 ----------

    Merci pour l'info !

  21. #21
    Pilier Junior

    Infos >

    J’ai lu la totalité de ce post, parfois un peu en travers, mais je dois avouer qu’il ne m’a pas laissée indifférente. Non la justice n’est pas un horrible bourreau qui tente de vous faire perdre pied et de laisser dehors des malotrus. La justice fait avec les moyens à sa disposition et même si je comprends votre désarroi il y a pire à côté de vous.

    Pire, car mise à part la première agression, vous avez provoquez le reste. Je ne connais pas une femme censée qui retourne demander des explications à son agresseur. Vous avez un côté garçon manqué ? Bah moi aussi, j’ai la carrure d’une nageuse de l’Allemagne de l’est, des années d’entrainement militaire derrière moi et pourtant dans ce genre de situations, je fuis. Pas par lâcheté, mais parce que je suis consciente qu’on n’est jamais assez forte face à une bande de mecs sans doute alcoolisés.

    Cela vous a été dit à de multiples reprises, on ne se fait pas justice soi-même, on ne part pas en quête de ses agresseurs, on ne les apostrophe pas au risque de les provoquer. L’agression aurait pu s’arrêter au premier geste extrêmement déplacé, vous avez fait le choix de le faire aller plus loin, vous sentant sans doute protégée par des videurs dont ce n’est pas le métier.

    Vous avez commis des erreurs et il faut les assumer. Maintenant, laissez faire la justice, car de votre côté vous en avez déjà trop fait. Et ne pensez pas quelle sera indulgente avec une femme qui hurle à qui veut l’entendre quelle est une victime délaissée et qui tente de faire peur à la famille de l’agresseur suspecté en affirmant être armée.

    Dans tout il faut savoir raison garder. Il est temps pour vous d’arrêter de vous positionner en super victime, car au final vous êtes votre propre bourreau.
    Think less, ride more!

  22. #22
    Membre Benjamin

    Infos >

    OK , et eux c'est quoi ?

  23. #23
    Pilier Junior

    Infos >

    personne ne remet en cause le fait qu'ils aient commis des actes illégaux. Mais vous les avez provoqué, ce qui ne les excuse pas, mais ne vous place pas non plus dans une situation enviable. Cessez la provocation et laissez faire la justice.
    Think less, ride more!

  24. #24
    Membre Exclu des Forums

    Infos >

    Vous avez lu le post #19 ?

    Ce que je vous dis c'est d'oublier les expéditions punitives contre vos agresseurs ou autres fantasmes de recours aux armes : vous êtes hors du droit là, ce qui se retourne contre vous au final. C'est aussi d'oublier la vengeance. La justice n'est pas la vengeance. Tout au contraire la justice n'existe qu'à condition de retirer à chacun la prétention d'avoir le droit de se venger : ce sont les juges qui décident des sanctions lorsqu'il y a lieu sur la base des preuves qui peuvent être réunies.
    Oubliez l'idée qu'ils puissent aller en prison puisque l'identité des agresseurs n'a pas été établie et ne pourra pas l'être, faute de constat par la police.


    Vous voulez savoir comment vous défendre et vous êtes venue ici pour cela, alors svp tenez compte de ce qu'on essaye de vous dire.

    Au lieu de rester sur votre obsession qu'ils aillent en prison, ce que vous n'obtiendrez pas, défendez-vous avec pertinence.
    Défendez-vous intelligemment, de manière pertinente c'est à dire dans le cadre des lois et de manière susceptible d'aboutir.
    C'est à dire ? Sur la base de votre plainte pour coups reçus (vous avez un certificat médical), de votre voiture défoncée (constat) du vol subi (déclaré) , vous devez pouvoir établir que vous avez subi une agression. Evidemment ç'eût été tellement mieux et donc clair et en conséquence la résolution beaucoup plus rapide, si vous aviez eu témoins et constat de police, mais ne revenons pas là-dessus.
    Sur cette base l'agression a-t-elle été reconnue ou l'instruction est-elle toujours en cours ?

    Si l'agression n'est pas encore établie mais que l'instruction est toujours en cours , vous attendez que la Justice fasse son travail. Le système judiciaire a ses règles, statue sur des preuves , requiert des enquêtes, vérifications de vos dires etc.

    Et une fois qu'elle sera établie vous vous adressez à cette association de victimes qui vous aidera pour demander des indemnisations aux instances habilitées.

    C'est tout ce que vous pouvez faire. Oubliez la vengeance. Et pas plus que c'est à vous de faire la police en essayant de rendre les coups pour les coups, pas plus ce n'est à vous de rendre la justice en prétendant décider à la place du juge quels sont les coupables et ce qu'ils méritent.

    Les coupables ne peuvent être identifiés, c'est une chose.
    Vous avez subi un préjudice, c'est autre chose.
    Vous devez d'abord demander à la justice de le reconnaître, attendre qu'il soit établi par la justice ; et ensuite demander réparation, dédommagements si l'association vous confirme que vous pouvez en faire la demande.

    Laissez tomber vos colts et vos projets de vengeance. Tournez-vous vers le droit. Et dîtes-vous bien que malgré votre comportement contraire aux lois à plusieurs reprises, si vous êtes reconnue dans vos droits et dédommagée, ce sera grâce au droit et aux institutions et non grâce à vos colts et à vos désirs de vengeance, et malgré eux , même. Parce que vous avez la chance de vivre dans un Etat de droit où vous êtes protégée par le droit, mais mise en danger par le recours à la violence, celle des autres, la vôtre aussi.

  25. #25
    Membre Benjamin

    Infos >

    Entendu , bien lu et bien compris . Je vous ai remercié pour le poste 19 et je vous ai bien lu .

    A part faire mon enquête , je n'ai rien fais d'autres , je n'ai pas cherché à me venger , même si j'en ai eu envie et je continus de faire confiance à la loi et ceux qui la représente, seulement je me dis que c'est tellement injuste cette attente alors que moi , les préjudices je les ai subits de suite .

    Parfois la bétise nous animes, pour ne pas payer une communication majorée j'ai faillis payer de ma vie , j'ai conscience que j'ai eu de la chance dans mon malheur mais c'est justement ça qui me revolte , le fait que ces mecs soient des assassins en herbe libres ! Je sais maintenant , que la seule manière pour qu'ils finissent en prison , c'est qu'ils recommencent, et je ne le souhaite pas finalement, car je ne veux pas d'autres victimes .

    Je vais faire mon deuil, et essayer de régler les derniers vestiges de cette histoire qui sont avec mon assurance .

    Merci

Page 1 sur 2 12 FinFin

Discussions similaires

  1. [Propriétaire et Locataire] Cherche conseils sur contrat achat dans le neuf (appart *presque* terminé, pas en VEFA)
    Par Menele dans le forum Immobilier
    Réponses: 1
    Dernier message: 13/09/2016, 10h16
  2. [Mon Employeur] licenciée car je me suis faite agressée
    Par nadege33190 dans le forum Travail
    Réponses: 2
    Dernier message: 05/08/2013, 07h33
  3. [Mon Employeur] je me suis faite agressée verbalement par la responsable de l'ecole
    Par deglette dans le forum Travail
    Réponses: 4
    Dernier message: 24/02/2012, 07h30
  4. [Mon Employeur] Agressée physiquement par mon employeur
    Par Kalisaxo dans le forum Travail
    Réponses: 45
    Dernier message: 06/07/2011, 14h02
  5. [Rapport avec les pros du droit] Agressée physiquement par mon employeur
    Par Kalisaxo dans le forum Monde de la Justice
    Réponses: 2
    Dernier message: 19/10/2010, 13h57