Aller au contenu
Le forum juridique de Juritravail

Beetlejuice

Membres Niv.3 - Juniors
  • Compteur de contenus

    146
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

10 Bonne

À propos de Beetlejuice

  • Rang
    Membre Junior
  1. Merci Stéphane B pour votre réponse. Je vais rappeler l'huissier qui est venu la semaine dernière. Et également prévenir ma protection juridique. Je suis consternée par la situation. Ce sentiment que certains peuvent faire fi des règles et rentrer chez les autres en leur absence.
  2. Bonjour, Suite des péripéties : j'ai suivi les conseils donnés ici et transmis un courrier en RAR à mes futurs voisins. Le courrier a été réceptionné hier. Par contre très grosse surprise en rentrant déjeuner à l'instant : les ouvriers sont rentrés sur ma propriété pour préparer le mur de la maison en construction et ce, sans mon accord. Il y a de l'eau et de l'enduit partout sur des parties de chez moi. Je suis perdue. Je fais quoi ? Je dépose plainte maintenant ? Je refais constater ? C'est un cauchemar
  3. Beetlejuice

    Solin dans mur privatif

    Bonsoir, Suite au passage de l'huissier, voici ce qu'il ressort : La situation est plus critique que prévu... il apparaît qu'il n'y a pas que le solin, mais en fait ils ont rogné dans mon enduit sur 1cm environ et toute la largeur de mon mur pour y encastrer la bavette de leur toiture. Et selon l'huissier, il y a également un souci sur les plaques positionnées entre nos 2 murs : elles ne sont pas homogènes et ils y ont coulé du ciment. Je vous avouerais que c'est un sacré coup de massue.
  4. Merci beaucoup pour vos réponses qui me rassurent quant à la légitimité de ma démarche. Je vais appeler mon assistance juridique demain et également envoyer un message à mon Maitre d'oeuvre pour avoir son avis technique. Car, je ne sais pas si cela joue mais ma maison est une maison bois et celle de mes voisins traditionnelle en parpaing. Je vous ferai un retour.
  5. Merci pour votre réponse. Je suis en phase avec vous, mais la réponse de Yooyoo confirme ma crainte. Théoriquement je dirais que c'est à eux de faire le nécessaire pour gérer leurs eaux pluviales de leur toiture et que ça doit pouvoir se faire sans toucher à mon mur. Néanmoins, si finalement ce solin m'est imposé, je fais quoi ? Je leur rappelle juste qu'ils auraient dû me demander mon avis et basta ? Cette situation me déboussole quant à sa résolution.
  6. Bonjour, Petite interrogation subsidiaire : est ce que mes futurs voisins peuvent refuser le retrait du solin en argumentant qu'il est nécessaire à la bonne étanchéité des 2 ouvrages, le sien et le mien, du fait de leur proximité ?
  7. Bonsoir Stéphane B, Merci pour votre aide. Je vais faire ça et en parallèle consulter ma protection juridique. Je ne manquerais pas de vous faire un retour.
  8. Bonsoir, Le contexte : j'ai fait construire ma maison en limite de propriété il y a plus de 2 ans. Une maison est actuellement en cours de construction sur le terrain à côté du mien, et la maison également en limite de propriété de mon côté (le POS du lotissement l'autorise). Le souci est que je viens de me rendre compte qu'ils avaient fixé le solin d'étanchéité dans la façade de ma maison. Avec des fixations visiblement tous les 30 cm. Je n'étais pas informée de cela et ce n'était pas non plus précisé dans le permis de construire. J'ai pris rdv avec un huissier pour faire constater la chose, mais c'est le après qui m'interroge : je fais quoi ensuite ? Sachant que les relations avec mes futurs voisins sont déjà mal engagées depuis que j'avais fait suspendre leur chantier car commencé 3 semaines avant la fin du recours au tiers ; recours que j'avais utilisé pour des renseignements sur les mesures de protection mises entre nos 2 murs privatifs accolés. Et qu'ils avaient moyennement appréciés... Merci à vous !
  9. Bonjour, Certaines entreprises, notamment celles travaillant sur des projets en lien avec la sécurité nationale, doivent avoir des zones à accès restreint autorisées uniquement aux personnes de nationalité française. Je comprends votre déception néanmoins, il s'agit de règles imposées par les autorités de sûreté nationale en lien avec les contrats passés par ces entreprises. Tant que vous aurez cette double nationalité ces emplois vous seront refusés par les enquêtes. Je vous rassure que ces dispositions peuvent être également dérangeantes au sein même de ces entreprises, souvent internationales, interdisant l'accès à ces zones à des chefs de service pour des réunions avec leurs équipes car non ressortissant français. Mais c'est la loi. Contraignante mais nécessaire pour préserver les intérêts nationaux.
  10. Bonjour Avez vous eu la preuve du décès de l'animal (type attestation vétérinaire ou autre) ? Non pas que je vois le mal partout, mais un éleveur qui perd 2 portées ou quasi coup su coup m'interpelle. Soit il n'a vraiment pas de chance, ce qui peut arriver si problème sanitaire, soit il a trouvé un filon pour toucher de l'argent sans avoir de compte à rendre. En tout état de cause, à mon sens il y a un souci avec ce professionnel, tant sur sa gestion comptable que sur sa gestion de son élevage vu son taux de mortalité.
  11. Bonjour, Je vais suivre avec grand intérêt ce fil car impactée dans ma fonction par ce remaniement. Je croyais qu'il y avait une notion de CSST comité santé sécurité au travail qui pouvait prendre le lead sur le périmètre de l'ancien CHSCT ? Cela afin justement de continuer à gérer les aspects couverts de plein droit par le CHSCT. Qu'en est il ? D'un point de vue prévention des risques, ma crainte est que cette nouvelle instance CSE mélange trop les genres et que la prévention au sens large passe au2nd plan car noyée par les questions des DP et leur approche souvent très syndicale.
  12. Bonjour, Les installations de démontage, dépollution, decoupage, entreposage ou decoupage de véhicules hors d'usage sont strictement réglementées par le code de l'environnement (rubrique 2712 de la nomenclature des installations classées pour la protection de l'environnement) Vous pouvez vous renseigner auprès de votre préfecture pour savoir si cette personne a bien fait les démarches préalables à cette activité (selon la surface mais le 1er seuil est à 100 m2 pour les véhicules terrestres hors d'usage ce qui va très vite au vu des activités que vous decrivez) Et il se pourrait que l'autorité compétente en matière d'environnement soit ravie d'apprendre la présence de ce type de casse
  13. Bonjour, Non c'est un discours juridique d'un forum d'aide juridique. Cependant, elle peut effectivement vous sembler emprunte de non compassion face à ce que vous vivez car la loi ne peut malheureusement pas répondre aux difficultés émotionnelles. Vous étiez en union libre. Si votre ex compagne était majeure, elle était donc libre de disposer d'elle même comme elle le souhaitait. A vous désormais de faire ce qu'il faut pour passer par dessus et vous dire que ce n'est qu'au final que 3 ans de votre vie.
  14. Bonjour Rambotte Et merci une fois encore pour vos explications. j'en comprends donc que 2 options s'offrent à nous co-héritiers sur les liquidités : - Soit une distribution des sommes au prorata des droits de chacun (vu l'âge de l'usufruitier, nous sommes sur un ratio 10%(usufruit)/90%(nu-proprietaires) => Possible si accord amiable - Soit une restriction de l'emploi des sommes pour garantir qu'à son décès nous retrouvions ce que defini dans la declaration de succession Auprès de qui faut-il se rapprocher pour faire valoir l'une ou l'autre solution ? En vous remerciant.
  15. Merci Rambotte pour votre retour. Il n'y a toujours pas eu de projet chiffré du compte de liquidation et de partage de la succession. Puis-je demander au notaire en charge de la succession de relancer la machine en prenant en compte votre information quant à l'article cité ?
© 2000-2020 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...