Vos question à l'Avocat
+ Répondre à la discussion
Page 1 sur 3 1 2 3 FinFin
Résultats 1 à 12 sur 30
Arborescence des messages utiles7Message(s) Utile(s)

Bipolarité et ses conséquences désastreuses

Question postée dans le thème Protection des Majeurs sur le forum Personne et Famille.

  1. #1
    Pilier Cadet
    Ancienneté
    novembre 2008
    Messages
    592
    Bonjour ,
    . J’ai une enfant majeure ( 28 ans) qui veut vivre indépendante à 150Kms de chez nous, reconnue « travailleur handicapé », par la MDPH , atteinte de bipolarité avec des tocs, de cyclothymie, situation qui met en péril son avenir professionnel et affectif et notre cohésion familiale ; situation qui sera un fardeau pour son frère ( malade aussi ) et sa sœur lorsque nous ne serons plus de ce monde ! Plusieurs demandes ont été faites auprès de la MDPH, pour obtenir l’AAH , on en est au 3e refus. Motif n’a pas un taux d’invalidité suffisant ( Taux défini qu’on se garde bien de nous communiquer ) ! . Elle n’a pas eu droit au chômage ( jusqu’à 25 ans ) car elle n’avait jamais travaillé, ensuite elle a repris des cours, statut étudiante, donc encore rien ! Nous consacrons notre retraite à l’aider mais elle a une sœur ( 27 ans étudiante ) et un frère ( 22 ans étudiant ) à aider également . . Parmi les altérations du comportement, les conséquences bien connues de cette pathologie : une agressivité et des actes délictuels ( jusqu’au jour où, quelque chose de grave et d’irréversible va arriver ) , celle des dépenses non justifiées plus ou moins compulsives ( alors qu’elle n’a aucun revenu ) sur lesquels, on n’arrive pas à la raisonner ! Nous ment sur à peu près tout !.... . Prend des RdV médicaux chez le neuropsychiatre sans y aller ou arrive en retard, dort le jour et veille la nuit. Etait suivie par le SUR ( Service Universitaire de Réhabilitation ) équipe pluridisciplinaire avec une assistante sociale, une psychologue, une psychiatre . Rencontre organisée même avec nous qui avions accepté. On a eu une réunion, elle a annulé la 2e, le psychiatre lui posait des questions dérangeantes a-t-elle dit ! Donc, elle n’est plus suivie par le SUR….. . On lui avait trouvé un psychiatre privé qui l’a suivie pendant 6 mois au moins, au début, on allait avec elle. Ensuite, elle a voulu y aller SEULE, a commencé à arriver avec du retard aux RdV et ensuite ne plus venir aux RdV m’a dit le neuropsychiatre !.... Qui lui aussi est à deux doigts d’abandonner. Personne INSOIGNABLE ! . Si nous venions à disparaitre rapidement , elle se retrouverait SANS toit ( à la rue ) et SANS pouvoir manger ! Que pouvons nous faire juridiquement ? _ Avec son accord ? _ Sans son accord ? Afin qu'elle garde une certaine indépendance de vie, mais que quelqu'un ait un droit de regard au jour le jour ! Merci, Cdt.

  2. #2
    Pilier Sénior
    Ancienneté
    février 2010
    Localisation
    74
    Messages
    9 850
    bonjour,
    vous devez envisager de faire placer votre fille sous une mesure de protection des majeurs incapables (sauvegarde de justice, curatelle, tutelle).
    voir ce lien:
    https://www.service-public.fr/partic...sdroits/F23693
    salutations
    VincentB_, ribould et Alisier ont trouvé ce message utile.

  3. #3
    Pilier Cadet
    Ancienneté
    novembre 2008
    Messages
    592
    Merci Amatjuris. Je crois que nous allons être obligés de le faire.
    Cdt.

  4. #4
    Pilier Junior Avatar de Coco11
    Ancienneté
    mars 2005
    Messages
    1 689
    C'est indispensable. Mais je souhaite bon courage au futur curateur, lequel ne doit pas être un membre de la famille.
    Alisier a trouvé ce message utile.

  5. #5
    Membre Cadet
    Ancienneté
    décembre 2017
    Messages
    20
    Pour avoir connu cette situation, je peux témoigner: il a fallu en passer par là. Sinon c'était la dérive pour le malade et l'épuisement physique, moral et...financier pour les parents. Le gros problème c'est de convaincre son malade d'aller chez l'expert. Il est possible, dans ces cas délicats, de prendre contact avec le psychiatre expert avant le rendez-vous du patient. L'expert que nous avons eu a été très habile, tout en restant très pro et en respectant le secret professionnel.
    VincentB_ a trouvé ce message utile.

  6. #6
    Pilier Sénior Avatar de VincentB_
    Ancienneté
    janvier 2013
    Localisation
    Poitou-Charentes
    Messages
    7 723
    Bonjour,

    Je confirme tout ce qui a été dit par les autres intervenants - y compris les messages de soutien.

    Une remarque sur la décision MDPH si elle est récente : il y a peut être moyen de l'annuler, beaucoup de décisions MDPH étant hum-hum ; faites très très vite, les délais de recours sont très brefs !
    "Vous avez de mauvaises actions sur la conscience ? Vendez ! " (Michel Greg)

  7. #7
    Pilier Junior Avatar de Coco11
    Ancienneté
    mars 2005
    Messages
    1 689
    Le meilleur moment pour examiner un tel sujet, c'est en établissement psy, pas au domicile ou, à plus forte raison en l'amenant au cabinet ce qui est souvent refusé. Il faut saisir le moment où il y a hospitalisation... Pas facile...
    A mon sens, mieux vaut refaire un nouveau dossier MDPH avec un certificat nouveau que de contester.
    awen a trouvé ce message utile.

  8. #8
    Pilier Sénior Avatar de Rosalina
    Ancienneté
    novembre 2004
    Messages
    25 267
    S'il y a eu déjà trois demandes d'AAH refusées, il y a peu de chance qu'une quatrième demande aboutisse. Il fallait tenter le recours gracieux. Face à un refus, il faut toujours par principe déposer un recours, quel qu'il soit (gracieux ou contentieux).


    Ne pas oublier que pour obtenir l'AAH, il faut avoir un taux d'incapacité supérieur à 80%, ou un taux d'incapacité compris entre 50 et 79% et ne plus pouvoir travailler.
    https://www.service-public.fr/partic...sdroits/F12242


    Le taux d'incapacité est prononcé en fonction d'un guide-barème pour l'évaluation des déficiences et incapacités des personnes handicapées (^page 9) :

    http://v2.handi-social.fr/wa_files/gb_2004.pdf
    " Quis custodiet ipsos custodes?"
    Juvénal

  9. #9
    Pilier Sénior Avatar de VincentB_
    Ancienneté
    janvier 2013
    Localisation
    Poitou-Charentes
    Messages
    7 723
    Je n'avais pas relevé que 3 demandes d'AAH avaient été refusées.

    Si j'ai suggéré une contestation c'est que l'on a une épidémie de refus MDPH, avec aussi des refus de renouvellement en masse. Je pense qu'il y a des instructions pour serrer les boulons et beaucoup de ces refus sont injustifiés ; ça peut valoir le coup de faire du plein contentieux.
    "Vous avez de mauvaises actions sur la conscience ? Vendez ! " (Michel Greg)

  10. #10
    Pilier Sénior Avatar de Rosalina
    Ancienneté
    novembre 2004
    Messages
    25 267
    J'adopterais aussi cette stratégie de faire une quatrième demande et d'aller ensuite au contentieux. Ne pas négliger également le recours gracieux.
    " Quis custodiet ipsos custodes?"
    Juvénal

  11. #11
    Pilier Cadet
    Ancienneté
    novembre 2008
    Messages
    592
    Bonjour,
    Merci à Tous, du soutien on en a besoin, car c’est dur ! Ce que nous ne comprenons pas, c’est : Comment se fait-il que ma fille ne puisse connaitre sa pathologie et son degré de handicap ? Une lettre cachetée de la psychiatre du SUR lui a été remise, avec interdiction de l’ouvrir ( ça lui a été précisé ! ) lorsqu’elle a constitué son dossier de demande à la MDPH. Et ils ne veulent pas entendre parler du rapport d’un neuropsychiatre privé qui la suit également , c’est INCROYABLE !…C’est tout de même incroyable que l’on ne puisse pas consulter ses propres informations médicales ? Quelle caractérisation font-ils de sa maladie ? Quel taux d’invalidité ont-ils retenu ? Seule réponse positive apportée après l'avoir reconnue " travailleuse handicapée" : De se rapprocher de la Maison de la Métropole pour bénéficier d'un l'aide d'un travailleur social. Mais n'a pas de travail et à mon humble avis ( n'en aura pas malheureusement ! ), et AUCUN revenu. Une réponse en total décalage par rapport à la réalité !

    Cdt.

  12. #12
    Pilier Sénior Avatar de VincentB_
    Ancienneté
    janvier 2013
    Localisation
    Poitou-Charentes
    Messages
    7 723
    ils ne veulent pas entendre parler du rapport d’un neuropsychiatre privé qui la suit également , c’est INCROYABLE !
    Pas du tout ; en ce moment c'est systématique.

    Je ne me prononce pas sur le reste, n'ayant pas de visibilité sur le dossier.

    Citation Envoyé par Rosalina Voir le message
    J'adopterais aussi cette stratégie de faire une quatrième demande et d'aller ensuite au contentieux. Ne pas négliger également le recours gracieux.
    Ben tout dépend de la date du dernier refus ; si vraiment on en a déjà 3, c'est beaucoup... si on est toujours dans les délais de recours, moi j'attaquerais tout de suite.

    Par contre si c'est fichu question délais, là, oui, pas le choix...
    "Vous avez de mauvaises actions sur la conscience ? Vendez ! " (Michel Greg)

+ Répondre à la discussion
Page 1 sur 3 1 2 3 FinFin
Interrogez un avocat via Wengo

Discussions similaires

  1. Réponses: 4
    Dernier message: 17/07/2015, 19h30
  2. prestation compensatoires et ses conséquences
    Par Juskobou dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 4
    Dernier message: 05/08/2010, 16h26
  3. Donation avance sur hoirie et ses conséquences ?
    Par Houdini dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 72
    Dernier message: 07/12/2008, 14h48
  4. Réponses: 3
    Dernier message: 27/08/2008, 18h49
  5. article 555 et ses consequences
    Par Loki dans le forum Débats et interprétations
    Réponses: 11
    Dernier message: 30/10/2006, 17h08

Règles de publication

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages

  • Règles du forum