Vos question à l'Avocat
Discussion fermée
Page 2 sur 5 DébutDébut 1 2 3 4 ... FinFin
Résultats 13 à 24 sur 58
Arborescence des messages utiles8Message(s) Utile(s)

Avantage régime séparation des biens ?

Question postée dans le thème Vie Commune ou Rupture sur le forum Personne et Famille.

  1. #13
    Pilier Sénior
    Ancienneté
    juillet 2013
    Messages
    8 289
    Ok, alors, curiosité, si pas de régime de séparation des biens, que devient-il des biens attitré à un seul époux :

    - Compte en banque, epargne, ...
    - Les biens matériels télé, appartement, ...)
    - Voiture
    - Assurance vie, ...
    C'est à dire ?
    Si ces biens était à lui avant de mariage, ils restent à lui bien sur .

    Pour les biens acquis pendant le mariage cela dépend si le financement a été fait avec des biens propres défini comme tel ou pas .

    ---------- Message ajouté à 17h36 ---------- Précédent message à 17h34 ----------

    SI communauté, tout ce qui appartenait à l'un avant le mariage est divisé en 2?
    La belle OPA que voila !

    Bien sur que non .

  2. #14
    Pilier Cadet
    Ancienneté
    décembre 2008
    Messages
    604
    "par le jeu de la participation aux charges du ménage, le moins fortunée profite quand même des avantages de la situation financière du plus favorisé "

    Oui mais c'est le cas dans un mariage sans contrat également.
    Je vois beaucoup de positif pour mon gendre.
    Je vois aussi l'intérêt en cas de divorce.
    Pour autant, avoir un divorce plus simple n'apparaît pas pour ma fille un point positif. Pour elle, qui est la moins dotée, quel point positif voyez-vous ? Je lis que de toutes façons pour un prêt sur l'habitation principale, elle serait sans doute également sollicitée par la banque, donc pas à l'abri des créanciers. Que reste-t-il de positif pour elle ?

    Je ne pense pas qu'il suffise du mariage pour qu'il y ait davantage de respect qu'avant, ni de solidarité... Et ça ne garantit pas la fidélité non plus...

  3. #15
    Pilier Sénior
    Ancienneté
    juillet 2013
    Messages
    8 289
    Alors qu'elle ne se marie pas , si seul les avantages financiers l’intéressent ...

  4. #16
    Pilier Cadet
    Ancienneté
    décembre 2008
    Messages
    604
    Citation Envoyé par kang74 Voir le message
    Alors qu'elle ne se marie pas , si seul les avantages financiers l’intéressent ...
    Ce n'est pas ça, c'est la pensée qu'il n'y a pas partage qui la dérange. Je pense que si elle était plus fortunée que lui, elle n'aurait pas fait de contrat. J'ai peur que ça mine le mariage, ce contrat, alors qu'il est censé le protéger. Parce qu'elle y pensera souvent, en se sentant mise de côté et soupçonnée. C'est pour ça que je cherche un angle de vue positif à lui présenter.

  5. #17
    Pilier Sénior
    Ancienneté
    juillet 2013
    Messages
    8 289
    c'est la pensée qu'il n'y a pas partage qui la dérange.
    Ben le mariage ce n'est pas fait pour partager ses biens non plus .

    Soupçonnée de quoi ? Au contraire les choses sont plus claires en séparation de bien, on ne peut pas soupçonné l'un de profiter de l'autre .
    Et c'est toujours difficile pour moi de comprendre les gens qui veulent se protéger en ne laissant pas l'autre le faire .
    Votre fille n'a rien à gagner ( mais rien à perdre) à faire un contrat ; votre gendre à tout à perdre sans.
    Par de là, la logique est que c'est celui qui à perdre doit se protéger .
    Dernière modification par kang74 ; 14/05/2018 à 17h06.

  6. #18
    Pilier Cadet
    Ancienneté
    novembre 2015
    Messages
    613
    Bonjour.
    De nos jours, tous les mariés ont un régime de communauté de biens ( réduite aux acquêts). Ce qui est une bonne chose.
    Dans certains cas, il est est judicieux, d'établir un contrat de mariage (seul son existence est mentionnée le jour du mariage), afin d'opter pour un régime de communauté différent. C' est encore une bonne chose.
    Ex : séparations de biens. Dans tous les cas une donation entre époux,ultérieure, protège le conjoint survivant ( lorsque des enfants communs naissent).
    Dans le cas qui vous occupe, les mariés doivent bien séparer leurs comptes personnels et les comptes communs qui doivent servir au dépenses et acquisitions communes.
    Il doivent aussi, avant de se marier, faire l'inventaire de leurs biens respectifs qui sera mentionné dans le contrat. C'est un plus.
    Salutations.

  7. #19
    Membre Junior
    Ancienneté
    mai 2009
    Messages
    135
    Bonjour,

    J'ai eu le même type de remarques de ma belle mère lors de mon mariage sous séparation de biens. Effectivement, ce type de mariage répond à deux impératifs : éviter de précipiter les deux époux dans les problèmes en cas de problèmes professionnels de l'un mais également gérer des différences de patrimoine préexistant et permettre à la personne ayant ce type de patrimoine de le gérer indépendemment. En revanche, le future époux de votre fille, pourra la

  8. #20
    Modérateur Communautaire Avatar de Modérateur 01
    Ancienneté
    août 2008
    Messages
    3 353
    Bonjour
    Citation Envoyé par Lea33
    Ok, alors, curiosité, si pas de régime de séparation des biens, que devient-il des biens attitré à un seul époux : 
    La curiosité c'est bien quand elle ne pousse pas à interférer dans la discussion d'un tiers.
    Je vous suggère de parcourir les différents sujets du forum pour assouvir cette soif de connaissance.

  9. #21
    Pilier Sénior Avatar de Yooyoo
    Ancienneté
    mars 2007
    Localisation
    Yvelines
    Messages
    21 121
    Bonjour,

    c'est la pensée qu'il n'y a pas partage qui la dérange. Je pense que si elle était plus fortunée que lui, elle n'aurait pas fait de contrat. J'ai peur que ça mine le mariage, ce contrat, alors qu'il est censé le protéger. Parce qu'elle y pensera souvent, en se sentant mise de côté et soupçonnée
    Est-ce réellement votre fille que cela dérange, ou c'est vous ? Pourquoi se sentirait-elle soupçonnée ? Si cela en arrive à miner le mariage, c'est que le couple n'est pas très solide et qu'il vaut mieux éviter de se marier.

    de toutes façons pour un prêt sur l'habitation principale, elle serait sans doute également sollicitée par la banque,
    Pour la résidence principale, OK, mais pas pour des investissements en résidences locatives comme cela semble être l'intention de votre gendre. En investissement locatif, votre gendre peut aussi faire de mauvaises affaires : bien immobilier qui perd de sa valeur, bien occupé par un locataire qui ne paie pas ses loyers et contre lequel il faut entamer une procédure judiciaire longue et coûteuse, .... Dans ce cas, votre fille ne sera pas concernée pas les difficultés rencontrées par son mari...

  10. #22
    Pilier Sénior Avatar de Bellugue
    Ancienneté
    juillet 2005
    Messages
    9 549
    réponse pas très compliquée : votre fille n ' a rien, et n 'aura rien en séparation de biens
    en communauté, les revenus de l 'époux réinvestis sont communs. En cas de divorce, elle aura une part sur les biens achetés pendant le mariage.
    Toutes les économies du couple seront soit communes, soit propres à celui qui les aura sur son compte en séparation de biens.
    gros avantage en cas de divorce, c'est rapide, rien à partager.
    aujourd'hui est un joli cadeau, c'est pour ça qu'il s'appelle le présent.

  11. #23
    Membre Exclu des Forums
    Ancienneté
    janvier 2016
    Messages
    36
    Citation Envoyé par kang74 Voir le message
    Alors qu'elle ne se marie pas , si seul les avantages financiers l’intéressent ...
    Pourtant même si on ne le dit pas comme cela, le mariage est à 98% une question d'argent.
    Les gens utilisent le qualificatif de " mariage protecteur " mais le terme " protecteur " fait en réalité référence à l'argent.
    Cela peut paraitre choquant et je trouve que ça l'est mais c'est la réalité.
    Je ne vois qu'un seul point important détaché des questions financières, mais qui concerne peu de monde, l'acquisition de la nationalité.
    Donc on peut difficilement reprocher à quelqu'un de donner de l'importance aux questions d'argent puisque le mariage est essentiellement une question d'argent mais qui ne veut pas se l'avouer.
    Pour ma part je pense que la communauté de biens est à recommander si l'épouse ne travaille pas. Mais si l'épouse travaille et compte poursuivre sa carrière alors la séparation de biens est le plus équitable, surtout si les qualifications professionnelles de l'un sont supérieures à celles de l'autre car alors l'un des deux serait excessivement perdant, le même qui de plus à vocation à payer une prestation compensatoire à l'autre en cas de divorce.
    De plus le partage des biens est plus simple au divorce puisque par définition il n'y a pas de masse commune. Et cela évite de dérouler la chimie incompréhensible et particulièrement méconnue des récompenses.
    La séparation de bien présente aussi l'avantage de laisser toute liberté aux conjoints de partager ce qu'ils souhaitent quand ils le souhaitent plutôt que de s'engager ex ante sur un partage de revenus futurs qu'ils pourraient regretter par la suite.
    Aujourd'hui les femmes ont largement investi le monde du travail si bien que les jeunes générations se marient de plus en plus en séparation de biens ou bien aussi choisissent le PACS qui ressemble beaucoup au mariage en séparation de biens mais sans prestation compensatoire et avec espérance successorale réduire (donc c'est un peu moins une question d'argent).
    Dans le cas indiqué ici, la séparation de biens me semble le plus équitable (ou le PACS si on est moins intéressés par l'argent), d'autant que l'un des deux a propension à gagner beaucoup plus que l'autre sans pour autant avoir l'intention demander des sacrifices professionnel à l'autre.
    Dernière modification par JusteUneQuestion_ ; 14/05/2018 à 21h35.

  12. #24
    Membre Exclu des Forums
    Ancienneté
    avril 2018
    Messages
    90
    Citation Envoyé par kang74 Voir le message
    C'est à dire ?
    Si ces biens était à lui avant de mariage, ils restent à lui bien sur .

    Pour les biens acquis pendant le mariage cela dépend si le financement a été fait avec des biens propres défini comme tel ou pas .

    ---------- Message ajouté à 17h36 ---------- Précédent message à 17h34 ----------


    La belle OPA que voila !

    Bien sur que non .
    D'accord alors dans cette situation, si monsieur a des appartements des comptes en banque des voitures, ... lors du divorce cela lui reviendra. S'ils n'ont pas d'enfants ultérieurs, quel sera l'intérêt de stipuler ces biens? Qui sont nominatifs.

Discussion fermée
Page 2 sur 5 DébutDébut 1 2 3 4 ... FinFin
Interrogez un avocat via Wengo

Discussions similaires

  1. Réponses: 1
    Dernier message: 24/11/2017, 11h18
  2. separation et regime de la separation de biens
    Par rouquette dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 2
    Dernier message: 25/07/2012, 18h24
  3. Régime de séparation des biens et vente d'un bien propre
    Par Fleura dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 4
    Dernier message: 21/09/2007, 18h30
  4. Achat immobilier sous régime de séparation des biens
    Par Lordkx dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 2
    Dernier message: 08/02/2007, 12h23
  5. Achat immobilier sous régime de séparation des biens
    Par Lordkx dans le forum Immobilier
    Réponses: 1
    Dernier message: 05/02/2007, 23h51

Règles de publication

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages

  • Règles du forum