Vos question à l'Avocat
+ Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 2 FinFin
Résultats 1 à 12 sur 15
Arborescence des messages utiles6Message(s) Utile(s)

droits de visite médiatisé

Question postée dans le thème Parents et Enfants sur le forum Personne et Famille.

  1. #1
    Membre Benjamin
    Ancienneté
    mars 2018
    Messages
    19
    Bonjour,

    Après 3 ans de procédures (nombreux renvois d'audience, expertise médico-psychologique, enquête sociale) pour la garde de notre fils de 7 ans, le jugement a été rendu mi décembre. il s'agit d'un jugement provisoire qui fixe au père de mon fils des droits de garde médiatisé, sans possibilité de sorties extérieures, 2h au minimum 1 fois par mois pour une durée de 1 an à compter de la première rencontre.

    Le jour ou le jugement a été rendu, mon avocate m'avait dit que c'était à monsieur de se manifester auprès de l'association. Hors, depuis la notification du jugement fin janvier je n ai aucunes nouvelles.
    dans le jugement il est écrit "dit que pour l'organisation des visites les parents devront s'adresser au secrétariat de l'association. En l'absence de prise de contact des parents l'association établira un rapport de carence."
    Ai-je raison d'attendre que l' association me contact comme me l'a conseillé mon avocat ou dois-je les contacter?

    Par ailleurs, malgré la notification du jugement mon ex-compagnon m'envoie toujours des messages "je passe voir I." et quand je ne lui ouvre pas il m'envoie un message pour me dire que cela fait quasi 2 mois que je le prive de tout contact avec notre fils et que cela me portera préjudice pour le prochain jugement dans 1 an.

    suis-je en droit de ne pas lui ouvrir et de ne pas lui présenter notre fils? j' avoue que j' ai peur de tout ce qui pourrait me mettre en tort, et faire que notre fils se retrouve à la merci de son père. Mon ex-compagnon est une crapule, les droits de visite médiatisé n'ont pas été mis en place pour rien....

    Sachant qu'il a notre fils au téléphone 3 fois par semaine (chose qu'il réfute, il réclame son fils au téléphone tous les jours en disant que cela fait 2 mois qu'il n' a aucune nouvelles même s'il l'a eu au téléphone la veille). Et quand arrive le moment de raccrocher, il s'énerve à dire que les devoirs ou autre choses que nos avons a faire n'est pas important qu'il veut son fils et que j' ai pas à m'en mêler.
    Suis-je obligé de continuer les appels aussi fréquents?

    Comment cela va-t-il se dérouler avec le droit de garde médiatisé? y aura-t-il une personne avec laquelle parler des appels que monsieur dit ne pas avoir? de la pension alimentaire qu'il ne paye pas ou encore de son comportement agressif qui ne change pas?

    Pour la pension alimentaire nous avions un jugement intitulé "jugement d'avant dire droit" dans lequel était fixé des droits de visite sans hébergement le mercredi et le samedi des semaines paires et une pension alimentaire de 75 euros que le papa a arrêter de payer en début décembre.

    merci pour vos réponses

  2. #2
    Membre Sénior
    Ancienneté
    août 2012
    Messages
    355
    Bonjour.

    Aviez vous un avocat et le jugement a-t-il bien été signifié?

    Votre ex bénéficie d'un droit de visite dans un espace spécifique, vous êtes donc tout à fait en droit (et je vous le conseille vivement) de ne pas le recevoir chez vous.

    Vous pouvez contacter le centre afin de prendre un premier rdv et informer le père qu'ils attendent de ses nouvelles, ou le laisser faire les démarches lui même, car c'est quand même de SON DV qu'il s'agit, libre à lui de ne pas l'exercer mais il pourrait s'en préoccuper.

    Concernant les appels, quel âge à votre enfant? 3 fois/semaine, tout dépend des habitudes et des liens père/enfant, mais celà peut être beaucoup surtout si votre enfant est jeune et que les communications doivent nécessairement passer par vous.
    Vous n'êtes évidemment pas obligée d'être disponible quand Monsieur l'entend, peut être serait-il préférable de lui proposer des plages fixes chaque semaine, et de s'y tenir.
    Compte tenu que tous les opérateurs peuvent sur demande vous communiquer la facturation détaillée, vous pourrez toujours justifier du fait que les dires du pères sont faux et qu'il entretient bien un lien régulier avec votre enfant.

    Pour la pension alimentaire, vous pouvez vous adresser à un huissier munie de votre jugement afin de recouvrer les sommes non perçues, ou bien à la CAF qui a son propre service recouvrement.

    Compte tenu de l'ambiance conflictuelle, du non respect des droits et devoirs, vous devriez limiter les contacts, privilégier la communication écrite et vous en tenir au cadre strict du jugement.
    Wicca18, ribould et Kamile ont trouvé ce message utile.

  3. #3
    Membre Benjamin
    Ancienneté
    mars 2018
    Messages
    19
    Bonjour Liloudax et merci pour votre réponses.

    Oui j' étais assistée d'un avocat. C'est justement ce même avocat qui m' a dit d'attendre que mon ex-compagnon contact l'association. Mais étant donné que je n' ai toujours pas reçu d'appel, je me questionnais sur la nécessité de les contacter dès à présent pour qu'il n' y ai pas le "rapport de carence dont parle le jugement".
    Mon avocat m' a informé que le jugement avait été signifié le 30 janvier 2018.

    Notre fils a 7 ans et il parle a son père car il se sens obligé. Il est sous l'emprise psychologique de son père et il a peur que s'il lui dit qu'il ne veut pas lui parler son père lui fasse du mal...
    Je me plie à faire le lien téléphonique entre notre fils et son père. C'est pas de gaieté de cœur, mais j' ai vraiment peur que si je ne me plie pas à ses appels je sois accusé de couper les liens parents/enfants. Mon ex-compagnon nous a fait vivre un calvaire et je ne veux pas que notre fils puisse a nouveau vivre ce qu'il vécu. Surtout si c'est parce que j' ai eu des défaillances dans mes obligations.

    Je lui avait proposé une plage horaire 1 fois par semaine pour un appel, mais monsieur refuse, il veut "son" fils au téléphone autant de fois qu'il le désire. Je limite déjà beaucoup les appels car monsieur peut réclamer des appels plusieurs fois par jours.
    Quand à la communication écrite, il n'en veut pas. Il veut que ce soit notre fils qui le tienne informé et non moi par messages.
    A noté que moi je filtre les informations que je lui donne. cela n'est pas le cas de notre fils qui ne se rends pas forcement compte a son âge des conséquences que peuvent avoir le fait de par exemple dire a son père ou il se trouve, tel jour, tel heure. Donc forcement qu'il préfère lui parler à lui que de recevoir un message de ma part.

    La situation est conflictuelle oui et en plus le fait que mon ex-compagnon ai une emprise sur notre fils et moi-même rends les choses complexes. Il est vrai que j' ai besoin de savoir ce que je peux faire ou ne pas faire car mon ex-compagnon est très menaçant et a chacun de mes refus il me nargue avec des répercutions futures. J' ai réussi a mettre notre fils en sécurité après 3 ans de combat, je veux pas perdre cela.

  4. #4
    Membre Sénior
    Ancienneté
    février 2007
    Messages
    359
    <Bonjour,

    Je vpus conseille vivement de prendre contact avec l'association pour ne rien avoir à vous reprocher.
    Après, que le père ne fasse pas les démarches pour voir votre enfant, vous ne pourrez pas en être responsable.
    Quant aux appels, 1 voire 2 par semaine est largement suffisant pour garder contact. C'est à vous de limiter ses intrusions dans votre vie.
    Cdlt

  5. #5
    Membre Sénior
    Ancienneté
    septembre 2017
    Messages
    349
    Bonjour
    1 – Votre avocat vous a dit d’attendre que le centre vous contacte pour mettre en place les visites au centre. Donc soit le père fait le nécessaire avec le centre, soit il ne le fait pas et le centre fera un rapport qui dira que le père de votre fils n’a pas pris contact et n’a rien fait pour voir son fils.
    Le jugement a été mis en place justement pour vous protéger vous et votre enfant vous n’avez pas à accepter que votre ex vienne chez vous. Il n’en a pas le droit. En clair la prochaine fois qu’il vient sonner chez vous vous appelez les forces de l’ordre. Votre devoir est de protéger votre enfant. Si quelque chose devait se passer vous en seriez responsable.

    2- Rien n’indique dans le jugement que votre fils doive être en contact téléphonique avec son père vous le dites il se sent obligé. Le jugement a été mis en place justement pour que le seul contact que votre fils ait avec son père soit en milieu médiatisé et qu’il ne fasse pas irruption dans votre vie même par téléphone interposé et vous harcèle pour l’équilibre de votre fils et la vôtre. Vous mettez son numéro en rejet. Rien ne vous oblige absolument rien à lui répondre. Vous n’avez aucun compte à lui rendre – aucun !!! C’est je le redis pour ça que ce jugement a été rendu pour vous rendre la tranquillité et vous couper vous et votre fils de son influence néfaste.
    Si le jugement avait dit que le père devait entretenir un contact autre que sous surveillance il serait écrit. Don vous faites le nécessaire vous avez tout à fait le droit de mettre son numéro en rejet vous serez tranquille et votre fils aussi c’est dans ce sens que le jugement a été rendu. Il vous menace de répercussions ? C’est pour vous faire peur, c’est du bluff. Si vous lui donnez le pouvoir de vous menacer il le fera. Donc protégez votre fils et vous.

    3- Dans un premier temps faites un courrier de mise en demeure de payer sous 8 jours - rappelez les sommes et les mois où il n’a pas payé. Informez le que passé ce délai vous porterez plainte pour abandon de famille (faites le mais une plainte pas une main courante qui n’a aucune valeur). Après ce délai allez voir un huissier les frais d’huissiers au final seront payés par votre ex.

    ---------- Message ajouté à 10h15 ---------- Précédent message à 09h24 ----------

    Votre fils lui montrera lors des visites votre fils le cahier de correspondance mais il le lui laissera pas. C'est le livret scolaire qui appartient à votre fils.

    ---------- Message ajouté à 10h20 ---------- Précédent message à 10h15 ----------

    Si vous avez un doute pour les contacts téléphoniques appelez votre avocat - informez le des appels incessants. Des menaces.
    Ocus ce n'est pas à Kamille de prendre contact avec le centre - c'est au père de l'enfant de faire la démarche c'est écrit dans le jugement. Si le père ne fait pas le nécessaire pour avoir les visites dans ce centre c'est de sa responsabilité. Kamille doit attendre que le centre la contacte pas l'inverse. Ni à Kamille d'obliger le père de venir au centre.
    Dernière modification par ALBANE33 ; 10/03/2018 à 08h25.

  6. #6
    Membre Sénior
    Ancienneté
    septembre 2017
    Messages
    349
    Si votre fils veut appeler son père - permettez lui de le faire mais il faut que ce soit un souhait de votre fils.

  7. #7
    Membre Benjamin
    Ancienneté
    mars 2018
    Messages
    19
    Bonjour et merci pour vos réponses,

    j' ai finalement reçu hier une lettre de l' association pour les droits de visites médiatisées. Donc contact pris, tout est Ok.

    Merci pour vos avis sur les appels téléphoniques, j'essaye vraiment d'être vigilante pour l'impacte que tout cela a sur notre fils. Bien évidement, si I. souhaite parler à son père il en est tout à fait libre. je lui propose et il sait que je me tiens à sa disposition pour cela. Mais il ne parle quasiment jamais de son père ni même le réclame. Les seules fois ou il parle de son père c'est pour se libéré "tu sais papa il m' a fait ça". Je trouve cela tellement triste pour lui!

  8. #8
    Membre Sénior
    Ancienneté
    septembre 2017
    Messages
    349
    Bonsoir -
    Pour les appels du père de votre fils vous savez que le père essaie de maintenir une emprise par la crainte sur votre fils et sur vous. Vous avez le devoir de protéger votre fils de ces contacts qui lui sont imposés. Si votre fils veut appeler son père ce qui ne semble pas être le cas pourquoi l'obliger à parler à son père ? Si vous pensez que c'est négatif pour votre fils prenez les bonnes décisions. Dites non et vous raccrochez. Facile. Et s'il insiste trop - plainte pour harcèlement cela devrait le calmer. Le jugement a été rendu pour justement que votre fils soit protégé de l'influence néfaste de son père et ne le voie que dans un endroit où il y a une surveillance et pas que vous soyez harcelés au téléphone sinon le juge aurait écrit que vous deviez permettre au fils et au père le contact... Or là il n'en est rien, au contraire.
    Si votre ex ne vient pas à l'asso qui fait les visites médiatisées vous aurez des cartes en main pour agir ultérieurement. Bon courage
    Dernière modification par ALBANE33 ; 13/03/2018 à 19h54.

  9. #9
    Membre Benjamin
    Ancienneté
    mars 2018
    Messages
    19
    Merci Albane.
    C est vrai qu'il continue d avoir une emprise et je dois travailler pour m'en detacher.
    Je continue à lui passer notre fils au tel car il veut me faire passer pour une anti papa qui veut lui arracher son fils. Comme dans le jugement y a marque qu'on doit continuer d entretenir le lien avec l enfant j ai peur qu en refusant il ai gain de cause dans ses accusations

    Notre fils a un match de foot dans 2 semaines. Son père me dit qu'il veut connaître l endroit du match pour venir y assister et voir son fils. Je lui ai dit qu'il avait les droits de garde médiatisé donc qu'il n était pas autorisé à venir. Il me répond qu'il a vu avec son avocat et que si je refuse je l empêche d exercer son rôle parental qui lui est conjoint. C est vrai ou faux?

  10. #10
    Pilier Sénior
    Ancienneté
    juillet 2013
    Messages
    8 451
    Kamile ; pourquoi répondez vous au père ?
    Vous n'avez aucune obligation en ce sens donc arretez de vous torturer et vous n'aurez pas à vous poser ce genre de question .
    Si l'autorité parentale est conjointe , il peut prendre les décisions qu'il veut quand il a l'enfant ; or il n'a jamais l'enfant et ses droits sont limités par la justice .
    Et il doit donner son accord dans le cadre des actes non usuel de l'autorité parentale qui sont très limités et toujours dans l’intérêt de l'enfant ; si il abuse de ce droit, on peut lui retirer .
    Il n'a aucune autorité sur vous ; donc vous faites ce que vous voulez .
    Ne pas lui repondre, ne pas lui ouvrir ... Bref prenez le droit de faire si vous ne voulez plus le subir .
    Sachant quand même qu'il est libre de se renseigner et de venir dans un espace public ; il n'a pas de droit mais pas de mesures d’éloignement non plus apparement .
    Donc c'est aussi pour cela qu'il va falloir apprendre à être forte , de ne pas subir ses demandes et votre culpabilité illégitime ( car si il ne voit pas son fils c'est de sa faute...) car il faut savoir faire face .
    Et puis si vous vous sentez coupable comment peut se positionner votre fils autrement qu'en adherant à cette vision ?
    Bref ... C'est vraiment important pour vous, pour votre fils ... et vos relations à venir .
    Dernière modification par kang74 ; 14/03/2018 à 19h38.
    peppermint et Kamile ont trouvé ce message utile.

  11. #11
    Membre Sénior
    Ancienneté
    septembre 2017
    Messages
    349
    Kamile lisez bien kang !!
    Que dit le jugement pour le lien avec le père ? Mettez nous les phrases exactes .. Si c'est du lien est pour ce faire que le juge a mis en place un droit de visite mais seulement droit de visite médiatisé .. ou si c'est autre chose ?
    Kamile vous réalisez que votre fils vous voit incapable de dire non à votre ex - donc vous le laissez dire à votre fils que vous êtes une mauvaise mère qui veut empêcher son père "si admirable" de parler avec son fils qui doit écouter et dire oui aux élucubrations de son père... Alors que c'est un enfant qui a déjà subi des choses surement très difficiles et que la justice a pris la décision de ne permettre que de voir son père dans un contexte surveillé. Vous continuez de laisser votre enfant subir son père pas physiquement mais autrement et c'est tout aussi néfaste pour lui.. Et pour vous. Votre fils est comment après ces appels ? Heureux ? Content ? Serein et enthousiaste d'avoir parlé avec son père ? Le coup de l'autorité parentale et de l'avocat c'est du bluff. Vous ne l'empêchez pas de l'exercer son autorité parentale il a le droit d'être informé si votre fils est hospitalisé ... D'avoir s'il les demandes les notes à l'école ... Mais vous n'avez aucun compte à lui rendre des activités de votre fils lorsqu'il est avec vous donc .. S

  12. #12
    Membre Benjamin
    Ancienneté
    mars 2018
    Messages
    19
    Vous avez entièrement raison et je le sais au fond de moi... maintenant il faut que je trouve la force pour ne pas me laisser impressionner. Et vous avez entierement raison sur le fait que cela est important pour mon fils.

    Dans le jugement il est écrit:

    Rappelle que l exercice conjoint de l autorité parentale implique que
    - les parents doivent s'informer dans le soucis d une indispensable communication sur l organisation de de la vie de l enfant ( vie scolaire sportive culturelle traitement médicaux et vacances)
    - permettre les échanges de l enfant avec l autre parent dans le respect du cadre de vie de chacun

    Dit que Kamile est autorisée à effectuer seule les démarches nécessaires au suivi médical de l enfant

    Fixe la résidence habituelle de l enfant au domicile de Kamile

    Instaure au profit de monsieur un droit de visite en lieu neutre sans possibilité de sortie extérieures pour une durée de 2h, 1 fois par mois au minimum pour une durée de 1 an à compter de la première rencontre.

    Dit que ce droit sera maintenu en période scolaire

    ---------- Message ajouté à 22h05 ---------- Précédent message à 21h51 ----------

    Dans une autre parti de jugement il est inscrit que notre fils souffre d une dépression suite aux comportement de son père et qu il convient de mettre en place des droits de visites mediatisees pour mesurer les capacités paternelle de monsieur.

+ Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 2 FinFin
Interrogez un avocat via Wengo

Discussions similaires

  1. Réponses: 16
    Dernier message: 02/11/2011, 17h22
  2. visite et re-visite !
    Par Petite lune dans le forum Immobilier
    Réponses: 51
    Dernier message: 06/10/2010, 08h37
  3. Visite sans bon de visite
    Par Ludolaro dans le forum Immobilier
    Réponses: 7
    Dernier message: 16/01/2007, 09h21
  4. droit de visite mediatisé
    Par Grimm5 dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 5
    Dernier message: 04/06/2006, 18h46
  5. Visite, re-visite, re-re-visite...
    Par Benjamint dans le forum Immobilier
    Réponses: 6
    Dernier message: 03/05/2006, 16h26

Règles de publication

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages

  • Règles du forum