Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

Demande de résidence d'un seul enfant chez le père ? Connaissez vous ce type de garde ?
Discussion sur le thème : Parents et Enfants

  1. #1
    Membre Junior

    Infos >

    Bonjour et merci de vos conseils.

    Je suis papa de deux petits anges de 7 et 4 ans, en maternelle et primaire.

    Séparé en 2005, ONC un an plus tard, appel un an plus tard, et nous en sommes au divorce pour lequel il faut que j'assigne. A priori on partirait sur une demande acceptée, d'accord sur le principe du divorce mais pas sur les modalités.

    Au smic, je verse 300 euros de pension pour les enfants (baisse de 50€ entre l'ONC et l'appel) J'ai un DVH des 1er, 3e et 5e we du mois, 2e et 4e mercredi, et moitié de toutes les vacances scolaires.

    Quand nous nous sommes séparés, les enfants étaient tous petits, je n'avais pas de chambre pour les accueillir "dignement" et dans l'intérêt des enfants j'ai trouvé qu'il était plus raisonnable de ne pas demander de garde partagée.

    Maintenant, nous habitons toujours la même ville, mais j'ai refait ma vie, j'ai un appartement (dommage je l'ai eu juste après l'ONC) ou ils ont leur chambre etc...

    De son côté mon ex a aussi refait sa vie. Depuis leur maman me dénigre régulièrement et me fait passer en second plan, en confondant autorité parentale (que nous avons conjointe) et résidence des enfants. Son compagnon porte également des propos me dénigrant et dont il fait part aux enfants (j'en ai rendu compte à leur maman en lui proposant que nous nous présentions et que nous en parlions mais pas reçu de réponse). Elle occulte depuis totalement mon rôle de père, tant sur le plan scolaire, éducatif, décisions à prendre etc...elle a même dit à la plus jeune qu'elle pouvait aimer son nouveau compagnon plus que son papa...elle leur interdit de garder mes cadeaux (même les vêtements), ne veut plus que je leur coupe les cheveux, m'humilie devant eux quand elle vient les raccompagner etc etc...Bref tout est motif à remise en cause, comme si je n'étais là que pour jouer la nounou. En faisant des recherches sur le net je trouve que son comportement s'apparent à de l'alliénation parentale. Les Juges y sont-ils attentifs ?



    Mon plus grand (garçon) est en primaire et m'a a plusieurs reprises demandé d'habiter à la maison. Il comprend bien ce que cela impliquerait et a un cas de résidence alternée dans sa classe. Il ne me serait cependant pas possible d'opter pour ce rythme car son école est a plus d'une heure en transport en commun (autre arrondissement) de chez moi.

    Cependant, mes parents enseignants m'ont parlé de résidence alternée de chacun des enfants chez l'un des parents, cas qu'ils ont déjà rencontré. J'ai bien étudié la question et cela me semble équilibré, les enfants seraient ensemble (une fois chez leur mère, une fois chez moi) du mardi soir au mercredi soir, du vendredi soir au dimanche soir, et toutes les vacances.



    Vous me parlerez de l'intérêt des enfants, j'y ai bien sûr longuement réfléchi, et je ne vois pas d'obstacle à cela. Un fils a aussi besoin de son papa pas moins que de sa maman, la plus jeune serait domiciliée chez sa maman. Mon fils est demandeur, et les enfants se veraient quasi toute la semaine et comme d'habitude, téléphone et web cam à la demande sans souci.


    Je ne peux pas aborder ce point avec la mère qui a coupé tout contact avec moi depuis qu'elle a refait sa vie.


    Ma demande auprès du JAF serait :

    - résidence habituelle du fils chez le père
    - résidence habituelle de la fille chez la mère


    - DVH de la fille : 1er, 3e et 5e we, 2e et 4e mercredi et moitié de toutes les vacances chez le père
    - DVH du fils : 1er, 3e et 5e we, 2e et 4e mercredi et moitié de toutes les vacances chez la mère

    les enfants seraient ensemble (une fois chez leur mère, une fois chez moi) du mardi soir au mercredi soir, du vendredi soir au dimanche soir, et ensemble toutes les vacances scolaires.

    Ils ne se veraient pas uniquement le lundi et le jeudi.


    Je demanderai également à ce qu'il n'y ait plus de pension (chacun ayant la garde d'un enfant) [à savoir que madame à des revenus supérieurs de 150 % aux miens mais je ne lui demanderai rien en ce sens]

    ************************* ************************* ******

    1/ Que pensez vous de ce type de résidence. Comment s'appelle-t-elle. Pas alternée du coup...

    2/ Avez-vous déjà vu ou entendu parler d'un cas similaire ?

    3/ Les Juges refusent-ils généralement ce type de demande ?

    4/ Faut-il que je commence à préparer des justificatifs familiaux parlant des bonnes relations entre mon fils et moi ? De l'école ou j'envisagerai de l'inscrire, des activités etc ?


    Merci

  2. #2
    Pilier Sénior

    Infos >

    Citation Envoyé par Papaetenfants Voir le message
    Bonjour et merci de vos conseils.

    Je suis papa de deux petits anges de 7 et 4 ans, en maternelle et primaire.

    Séparé en 2005, ONC un an plus tard, appel un an plus tard, et nous en sommes au divorce pour lequel il faut que j'assigne. A priori on partirait sur une demande acceptée, d'accord sur le principe du divorce mais pas sur les modalités.

    Au smic, je verse 300 euros de pension pour les enfants (baisse de 50€ entre l'ONC et l'appel) J'ai un DVH des 1er, 3e et 5e we du mois, 2e et 4e mercredi, et moitié de toutes les vacances scolaires.

    Quand nous nous sommes séparés, les enfants étaient tous petits, je n'avais pas de chambre pour les accueillir "dignement" et dans l'intérêt des enfants j'ai trouvé qu'il était plus raisonnable de ne pas demander de garde partagée.

    Maintenant, nous habitons toujours la même ville, mais j'ai refait ma vie, j'ai un appartement (dommage je l'ai eu juste après l'ONC) ou ils ont leur chambre etc...

    De son côté mon ex a aussi refait sa vie. Depuis leur maman me dénigre régulièrement et me fait passer en second plan, en confondant autorité parentale (que nous avons conjointe) et résidence des enfants. Son compagnon porte également des propos me dénigrant et dont il fait part aux enfants (j'en ai rendu compte à leur maman en lui proposant que nous nous présentions et que nous en parlions mais pas reçu de réponse). Elle occulte depuis totalement mon rôle de père, tant sur le plan scolaire, éducatif, décisions à prendre etc...elle a même dit à la plus jeune qu'elle pouvait aimer son nouveau compagnon plus que son papa...elle leur interdit de garder mes cadeaux (même les vêtements), ne veut plus que je leur coupe les cheveux, m'humilie devant eux quand elle vient les raccompagner etc etc...Bref tout est motif à remise en cause, comme si je n'étais là que pour jouer la nounou. En faisant des recherches sur le net je trouve que son comportement s'apparent à de l'alliénation parentale. Les Juges y sont-ils attentifs ?



    Mon plus grand (garçon) est en primaire et m'a a plusieurs reprises demandé d'habiter à la maison. Il comprend bien ce que cela impliquerait et a un cas de résidence alternée dans sa classe. Il ne me serait cependant pas possible d'opter pour ce rythme car son école est a plus d'une heure en transport en commun (autre arrondissement) de chez moi.

    Cependant, mes parents enseignants m'ont parlé de résidence alternée de chacun des enfants chez l'un des parents, cas qu'ils ont déjà rencontré. J'ai bien étudié la question et cela me semble équilibré, les enfants seraient ensemble (une fois chez leur mère, une fois chez moi) du mardi soir au mercredi soir, du vendredi soir au dimanche soir, et toutes les vacances.



    Vous me parlerez de l'intérêt des enfants, j'y ai bien sûr longuement réfléchi, et je ne vois pas d'obstacle à cela. Un fils a aussi besoin de son papa pas moins que de sa maman, la plus jeune serait domiciliée chez sa maman. Mon fils est demandeur, et les enfants se veraient quasi toute la semaine et comme d'habitude, téléphone et web cam à la demande sans souci.


    Je ne peux pas aborder ce point avec la mère qui a coupé tout contact avec moi depuis qu'elle a refait sa vie.


    Ma demande auprès du JAF serait :

    - résidence habituelle du fils chez le père
    - résidence habituelle de la fille chez la mère


    - DVH de la fille : 1er, 3e et 5e we, 2e et 4e mercredi et moitié de toutes les vacances chez le père
    - DVH du fils : 1er, 3e et 5e we, 2e et 4e mercredi et moitié de toutes les vacances chez la mère

    les enfants seraient ensemble (une fois chez leur mère, une fois chez moi) du mardi soir au mercredi soir, du vendredi soir au dimanche soir, et ensemble toutes les vacances scolaires.

    Ils ne se veraient pas uniquement le lundi et le jeudi.


    Je demanderai également à ce qu'il n'y ait plus de pension (chacun ayant la garde d'un enfant) [à savoir que madame à des revenus supérieurs de 150 % aux miens mais je ne lui demanderai rien en ce sens]

    ************************* ************************* ******

    1/ Que pensez vous de ce type de résidence. Comment s'appelle-t-elle. Pas alternée du coup...

    2/ Avez-vous déjà vu ou entendu parler d'un cas similaire ?

    3/ Les Juges refusent-ils généralement ce type de demande ?

    4/ Faut-il que je commence à préparer des justificatifs familiaux parlant des bonnes relations entre mon fils et moi ? De l'école ou j'envisagerai de l'inscrire, des activités etc ?


    Merci
    Un JAF n'accepte pas en général de séparer une fratrie.
    Quant à votre fils de 7 ans qui est "demandeur", sachez que la plupart d'entre eux le sont (pour vivre chez l'un ou l'autre des parents qui n'en a pas la résidence habituelle) et dans la majorité des cas pour avoir entendu des conversations qu'ils ne devraient jamais avoir à entendre.
    S'il est "demandeur", c'est qu'il a entendu parler d'une possibilité de résidence alternée.

  3. #3
    Pilier Cadet

    Infos >

    Citation Envoyé par Papaetenfants Voir le message
    Ma demande auprès du JAF serait :

    - résidence habituelle du fils chez le père
    - résidence habituelle de la fille chez la mère


    - DVH de la fille : 1er, 3e et 5e we, 2e et 4e mercredi et moitié de toutes les vacances chez le père
    - DVH du fils : 1er, 3e et 5e we, 2e et 4e mercredi et moitié de toutes les vacances chez la mère

    les enfants seraient ensemble (une fois chez leur mère, une fois chez moi) du mardi soir au mercredi soir, du vendredi soir au dimanche soir, et ensemble toutes les vacances scolaires.

    Ils ne se veraient pas uniquement le lundi et le jeudi.

    Merci
    Déjà, si vous faites comme cela, vos enfants ne vont jamais se voir..... votre fils chez vous, votre fille chez sa mère. Le 1er we votre fils ira chez sa mère et votre fille chez vous....

    Ce ne sera pas plutot....

    - DVH de la fille : we impairs, 2e et 4e mercredi et moitié de toutes les vacances chez le père
    - DVH du fils: we pairs, 1er et 3eme mercredi et moitié de toutes les vacances chez la mère

    à méditer, sauf si je n'ai rien compris bien sur.... corrigez moi si je me trompe

  4. #4
    Membre Junior

    Infos >

    Citation Envoyé par Catdo Voir le message
    Déjà, si vous faites comme cela, vos enfants ne vont jamais se voir..... votre fils chez vous, votre fille chez sa mère. Le 1er we votre fils ira chez sa mère et votre fille chez vous....

    Ce ne sera pas plutot....

    - DVH de la fille : we impairs, 2e et 4e mercredi et moitié de toutes les vacances chez le père
    - DVH du fils: we pairs, 1er et 3eme mercredi et moitié de toutes les vacances chez la mère

    à méditer, sauf si je n'ai rien compris bien sur.... corrigez moi si je me trompe
    En fait, les enfants seraient systématiquement ensemble du mardi au mercredi soir et du vendredi au dimanche soir, un coup chez la mère un coup chez moi. Et ensemble toutes les vacances, moitié chez leur mère moitié chez moi, ils se voient donc quasiment toujours.


    Oui vous avez raison je me suis trompé, ce serait :

    - DVH de la fille : 1er, 3e et 5e we + 2e et 4e + moitié des vacances chez le père

    - DVH du fils : 2e et 4e we + 1 et 3e mercredis +moitié des vacances chez la mère

  5. #5
    Membre Junior

    Infos >

    Citation Envoyé par Ephelide Voir le message
    Un JAF n'accepte pas en général de séparer une fratrie.
    Quant à votre fils de 7 ans qui est "demandeur", sachez que la plupart d'entre eux le sont (pour vivre chez l'un ou l'autre des parents qui n'en a pas la résidence habituelle) et dans la majorité des cas pour avoir entendu des conversations qu'ils ne devraient jamais avoir à entendre.
    S'il est "demandeur", c'est qu'il a entendu parler d'une possibilité de résidence alternée.
    Les enfants n'ont de façon sûre et certaines jamais entendu parler de divorce, de séparation, de garde ou de PA chez moi, nous avons mis un point d'honneur de la préserver un maximum. Pas de questions sur ce qui se passe chez leur maman, pas de réflexion sur elle ou autre, nous les préservons de tout cela.

    Pour ce qui est de ce qui se passe chez leur mère, je ne vais pas spéculer car je n'en sais rien.

    Par contre il est vrai qu'il a une camarade de classe qui est dans le même cas que lui (parents divorcés) et qui a un rythme de garde partagée. Qu'il m'en a parlé et qu'il souhaiterait "faire pareil pour me voir". Mais étant à une heure de métro aller + idem retour de son école, je ne vois pas cela envisageable sur une alternance 1 semaine / 1 semaine.

    Ou alors il faudrait que les enfants aillent dans une école à mi-chemin entre nos deux domiciles, ce qui permettrait de demander une garde partagée des deux enfants. Mais est-ce que le Juge permet de telles choses ?

    Dans tous les cas, je pense maintenir ma demande afin de ne pas avoir de reproches de mon fils dans quelques années, me disant que je n'ai "pas voulu de lui", comme il nous en a déjà fait le reproche deux fois quand on lui a expliqué que nous n'étions pas décisionnaires du rythme actuel et que c'était ainsi.

  6. #6
    Pilier Sénior

    Infos >

    Citation Envoyé par Papaetenfants Voir le message
    Les enfants n'ont de façon sûre et certaines jamais entendu parler de divorce, de séparation, de garde ou de PA chez moi, nous avons mis un point d'honneur de la préserver un maximum. Pas de questions sur ce qui se passe chez leur maman, pas de réflexion sur elle ou autre, nous les préservons de tout cela.

    Pour ce qui est de ce qui se passe chez leur mère, je ne vais pas spéculer car je n'en sais rien.

    Par contre il est vrai qu'il a une camarade de classe qui est dans le même cas que lui (parents divorcés) et qui a un rythme de garde partagée. Qu'il m'en a parlé et qu'il souhaiterait "faire pareil pour me voir". Mais étant à une heure de métro aller + idem retour de son école, je ne vois pas cela envisageable sur une alternance 1 semaine / 1 semaine.

    Ou alors il faudrait que les enfants aillent dans une école à mi-chemin entre nos deux domiciles, ce qui permettrait de demander une garde partagée des deux enfants. Mais est-ce que le Juge permet de telles choses ?

    Dans tous les cas, je pense maintenir ma demande afin de ne pas avoir de reproches de mon fils dans quelques années, me disant que je n'ai "pas voulu de lui", comme il nous en a déjà fait le reproche deux fois quand on lui a expliqué que nous n'étions pas décisionnaires du rythme actuel et que c'était ainsi.
    Ne jamais sous estimer les enfants qui "entendent" ce que les parents imaginent n'avoir jamais prononcé devant eux.
    Ils ont forcément entendu parler de divorce, ou alors c'est grave. Comment leur explique t-on la situation actuelle ?

    Quant à maintenir votre demande pour ne pas avoir de reproches de la part de votre fils un jour... là, j'ai un peu de mal.
    Les enfants sont tout à fait à même, même lorsqu'ils sont très jeunes, de comprendre des situations d'adultes si on leur explique clairement. Leur raisonnement est beaucoup moins "alambiqué" que les nôtres.
    Imaginez-vous qu'en brandissant un jugement de divorce ou des conclusions dans le cadre d'une procédure où les enfants ne sont pas parties, cela lui fera dire que "vous avez tout fait pour être un bon papa" ?

    Rien de pire que de donner à un enfant (même devenu adulte) des "preuves juridiques" de son attachement et son amour pour lui. Le divorce et ses conséquences juridiques est une affaire qui ne concerne QUE les parents.
    L'enfant n'a besoin que de preuves affectives. Et je le répète, même devenu adulte.

    Quant à leur dire que vous n'êtes pas décisionnaires du rythme actuel... qui l'est ? Certainement pas le JAF qui n'a fait que décider de modalités à la demande des parents !

    Si vous leur expliquez le divorce, les changements que cela apporte dans votre vie à tous, et surtout... que, quelle que soit la situation rien ne change quant à l'amour que vous leur portez, ils seront rassurés et comprendront très bien.

Discussions similaires

  1. Le Bitcoin, vous connaissez ?
    Par Animateur Communautaire dans le forum Débats et interprétations
    Réponses: 1
    Dernier message: 20/01/2014, 08h07
  2. [Fiscalité personnelle] Connaissez-vous les textes de loi sur la taxe foncière ?
    Par Splatch dans le forum Finances, Fiscalité et Assurance
    Réponses: 4
    Dernier message: 18/08/2012, 13h55
  3. [Citoyens et Administration] Connaissez vous la taille pour ecrire un courrier
    Par Clcar dans le forum Rapports à la société
    Réponses: 2
    Dernier message: 07/10/2009, 12h26
  4. [Parents et Enfants] Demande de garde d'un seul enfant sur les deux (un enfant par parent)
    Par 11291 dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 12
    Dernier message: 12/02/2008, 09h46