Bonjour à tous
Après l'établissement d'une attestation immobilière partageant les biens de leurs parents, les successibles ont réalisé qu'une maison, faute d'inscription au service de la publicité foncière, n'avait pas été incluse dans le patrimoine des de cujus. Ils se proposent de corriger cette omission en faisant établir par prescription acquisitive un titre de propriété au nom de leurs ascendants. Cette maison fera ensuite l'objet d'une attestation immobilière complémentaire. L'un des ayants droit, qui a accepté le premier partage (donc la succession originelle) peut il renoncer à sa part dans le second ?