Page 1 sur 2 12 FinFin
Affichage des résultats 1 à 25 sur 35

Discussion : Dépenses d'argent personnel et mariage en régime légal

  1. #1
    Membre Benjamin

    Infos >

    Bonjour,

    Mon épouse a reçu un héritage plus que conséquent partie en capital, partie en immobilier. Nous sommes sous le "régime légal", il s'agit d'un bien propre à elle-même et je n'ai donc aucun droit dessus.

    Elle souhaite dépenser le capital comme elle veut, c'est son droit. Mais je lui ai expliqué que ce ne serait pas un problème en soi s'il n'y avait pas le mécanisme des récompenses qui entre en jeu à la fin du mariage qu'il soit dû à un décès ou à un divorce.

    Je n'ai pas besoin de son argent. Je ne vois pas d'inconvénient à ce qu'elle le dépense autant et comme elle le souhaite mais je ne voudrais pas que ses dépenses soient considérées in fine comme des dépenses d'argent commun à la fin du mariage.

    Je ne souhaite pas non plus être lésé par le mécanisme des récompenses qui entre en jeu à la fin des mariages, pour des dépenses dont soit-disant la communauté aurait profité, mais dont je n'avais pas besoin car mon train de vie me convient tel qu'il est.

    Je sais qu'il existe la possibilité de déclaration de remploi des fonds propres mais si j'ai bien compris, ce serait assez lourd. Il semble qu'il faille faire une déclaration de remploi à chaque fois qu'elle dépensera son argent.

    Ma première question concerne la forme de cette déclaration de remploi. Peut-on se contenter d'un document manuscrit et signé sur papier libre ou doit-on à chaque fois passer chez le notaire ?

    Si pour les grosses dépenses d'investissement, on peut concevoir de faire une déclaration de remploi, je ne me vois pas en train de lui demander de stipuler par écrit à chaque fois l'origine des sommes dépensées.

    Existe-t-il une méthode moins contraignante et moins procédurière, par exemple placer tout son argent dans un compte bancaire à son nom puis qu'elle l'utilise comme bon lui semble mais sans qu'il me soit demandé de comptes à la fin ?

    Ce que je veux éviter c'est que les dépenses supplémentaires (que je n'aurais pas souhaitées) me soient réclamées pour moitié à la liquidation du régime matrimonial qui aura de toutes façon lieu un jour.

    Cette histoire d'argent envenime nos relations, merci de m'éclairer.

  2. #2
    Pilier Sénior

    Infos >

    Bonjour,

    Qu'est-ce qui justifie vos craintes : envisagez vous de vous séparer dans un avenir plus ou moins proche ? ou votre épouse a-t-elle des enfants d'une autre union qui pourraient se retourner contre vous lors de la succession si elle venait à disparaitre ?

  3. #3
    Membre Junior

    Infos >

    Bonjour,

    Votre question me semble étrange.
    En effet, votre épouse étant celle possédant les fonds, en cas de liquidation de biens communs la personne pouvant demander des comptes (et éventuellement obtenir plus ...) est le moins riche...c'est à dire vous. Vous auriez alors tout à gagner à la situation actuelle. On peut donc se demander si c'est bien votre épouse qui a hérité ... et la réponse est donc que ...Oui il vaut mieux passer par des déclarations de remploi .
    Qu'appelez vous dépenses supplémentaires ?

  4. #4
    Membre Benjamin

    Infos >

    Pour répondre aux questions ci-dessus, mon salaire est le triple du sien mais ceci n'est dû qu'à des différences de qualifications professionnelles.
    Quant à une séparation éventuelle, étant donné que 50% des mariages se terminent par un divorce, cela n'arrive pas qu'aux autres d'autant que la vie est de plus en plus longue.

    Dois-je déduire de la réponse qu'en l'absence de déclaration de remploi je suis condamné à accepter que toutes les dépenses qu'elle fera soient considérées comme issue d'argent commun ?
    Si c'est le cas elle pourrait alors dépenser à sa guise la totalité de son capital mais m'imposer par exemple en cas de divorce de lui restituer les sommes dépensées ?
    Dernière modification par Cycas ; 02/09/2019 à 18h12.

  5. #5
    Pilier Sénior

    Infos >

    Déjà, s'il n'y a pas d'enfants d'une autre union (vous n'avez pas répondu ?) , cela supprime un risque important.

    Si votre épouse investit dans de l'immobilier, il faut que ce soit à son seul nom, avec clause de remploi.
    Si elle décide que vous vous offriez un voyage sous les tropiques tous les ans, des weeks-ends en relais-chateaux, gardez bien les justificatifs (factures) pour prouver en cas de séparation qu'il s'agissait bien d'un cadeau fait à la communauté.
    Si elle décide de s'acheter une [grosse voiture] (alors que vous vous contenteriez que d'une petite citadine), qu'elle mette la facture à son nom, même si l'usage en sera fait par le couple -> en cas de séparation, laissez-la repartir avec.
    En revanche, si elle investit pour faire des travaux dans un bien commun (agrandissement, construction d'une piscine, ravalement,... ), que ce soit votre résidence principale ou secondaire, là elle pourrait réclamer une récompense si ces travaux ont permis à votre bien de prendre une plus-value.
    Dernière modification par Modérateur 10 ; 02/09/2019 à 23h18. Motif: Anonymisation

  6. #6
    Membre Benjamin

    Infos >

    Les travaux d'agrandissement ou piscind ne font pas pour l'instant partie de ses projets, et de toutes façons je n'y vois aucune utilité.
    Ce serait plutôt voitures (plutôt haut de gamme dont je n'ai que faire), voyages (évidemment les plus chers), toilettes.
    L'air de rien ça peut vite chiffrer.
    Je vais donc essayer de garder factures et preuves d'achat. Bonjour l'ambiance.
    Pour la voiture c'est simple je vais refuser d'y faire figurer mon nom sur la carte grise, j'ai au moins ce droit je pense.
    Dernière modification par Cycas ; 02/09/2019 à 19h55.

  7. #7
    Pilier Sénior

    Infos >

    je vais refuser d'y faire figurer mon nom sur la carte grise,
    Et principalement sur la facture.

    En fait si j'ai bien compris tout se passe comme si elle pouvait m'oblige à vivre au dessus de mes moyens.
    Quelle sera la réaction si vous refusez de l'accompagner dans ses voyages ? Cela ne risque-t-il pas de mettre fin à votre couple avant qu'elle n'ait dépensé son héritage ?

  8. #8
    Pilier Sénior

    Infos >

    Bonjour,

    Citation Envoyé par Cycas Voir le message
    Ma première question concerne la forme de cette déclaration de remploi. Peut-on se contenter d'un document manuscrit et signé sur papier libre ou doit-on à chaque fois passer chez le notaire ?
    La déclaration n'est pas obligatoirement notariée, non ; par contre elle doit être faite impérativement dans l'acte formalisant l'opération dans le cadre de laquelle a lieu l'emploi, pas dans un acte séparé.

    Citation Envoyé par Cycas Voir le message
    Existe-t-il une méthode moins contraignante et moins procédurière, par exemple placer tout son argent dans un compte bancaire à son nom puis qu'elle l'utilise comme bon lui semble mais sans qu'il me soit demandé de comptes à la fin ?
    Non.

    Citation Envoyé par Yooyoo Voir le message
    Si elle décide de s'acheter une [wawaoum] (alors que vous vous contenteriez que d'une petite citadine), qu'elle mette la facture à son nom, même si l'usage en sera fait par le couple
    Pas suffisant. Il faut impérativement une déclaration 1434/1435 civ dans l'acte d'achat sinon la bagnole est commune.
    Boooooooooorn to be wiiiiiiiiiildeuuuuuuuuuu. ..

  9. #9
    Pilier Sénior

    Infos >

    l'ouverture d'un compte bancaire à son nom pour y gérer ses liquidités serait plus simple pour contrôler la destination des fonds

    et cela éviterait un mélange dans les comptes du "ménage"

  10. #10
    Membre Benjamin

    Infos >

    Citation Envoyé par Yooyoo Voir le message
    Quelle sera la réaction si vous refusez de l'accompagner dans ses voyages ? Cela ne risque-t-il pas de mettre fin à votre couple avant qu'elle n'ait dépensé son héritage ?
    De toutes façons d'après ce que je comprends, même si je ne l'accompagne pas dans ses voyages (par exemple), l'argent qu'elle aura dépensé pour ses voyages à elle sera considéré comme d'origine commune. En fait, elle ne dépenserait à aucun moment son propre argent de l'héritage mais de l'argent commun.
    Je ne vois pas comment je peux l'obliger à faire des déclarations de remploi pour ses dépenses, rien n'est prévu pour cela dans l'acte d'achat d'un voyage, d'une voiture, d'une toilette, etc..
    Cette histoire d'héritage empoisonne notre vie. De son côté, elle veut être libre de dépenser son héritage pour son train de vie mais d'un autre côté c'est moi qui suis pénalisé car in fine, sauf à être en conflit permanent et à l'obliger à faire une déclaration de remploi pour chacune de ses dépenses, je serai tenu de lui rembourser ses dépenses de train de vie.
    J'en suis à me demander si je n'aurais pas intérêt à divorcer car comme il sera tenu compte de son héritage, la prestation compensatoire que j'aurais à lui payer serait probablement atténuée étant donné que je n'ai aucun bien propre.

    - - - Mise à jour - - -

    Citation Envoyé par VincentB_ Voir le message
    La déclaration n'est pas obligatoirement notariée, non ; par contre elle doit être faite impérativement dans l'acte formalisant l'opération dans le cadre de laquelle a lieu l'emploi, pas dans un acte séparé.
    C'est le genre de chose qui est prévu dans les actes d'achat immobilier mais pas dans les factures d'achat d'une voiture, d'un voyage, d'une toilette, etc.. Depuis quelque temps elle vise un SUV toutes options dont le prix avoisine les 40000 Euros, c'est pas rien et je n'ai pas besoin de ça. Je me souviens que pour la voiture que nous avions achetée, et qui roule parfaitement bien, rien dans la facture ne permettait d'indiquer la provenance des fonds. D'ailleurs maintenant que j'y pense, qui devra assumer les frais d'entretien de ce SUV ?

    - - - Mise à jour - - -

    Citation Envoyé par VincentB_ Voir le message
    Pas suffisant. Il faut impérativement une déclaration 1434/1435 civ dans l'acte d'achat sinon la bagnole est commune.
    Je ne comprends rien à ce que veut dire la phrase "A défaut de cette déclaration dans l'acte, l'emploi ou le remploi n'a lieu que par l'accord des époux, et il ne produit ses effets que dans leurs rapports réciproques" dans l'article 1434 du code civil. Pourriez-vous m'éclairer ?
    Dernière modification par Cycas ; 02/09/2019 à 23h12.

  11. #11
    Pilier Sénior

    Infos >

    Avant d'envisager le divorce comme solution extrême vous pouvez changer de régime matrimonial et passer en séparation de biens, ce qui permettra à madame de gérer ses biens propres comme elle l'entend. Consultez un notaire sur le sujet.
    Les bonnes décisions sont issues de l'expérience. L'expérience est issue des mauvaises décisions. Mark Twain

  12. #12
    Pilier Sénior

    Infos >

    Citation Envoyé par Cycas Voir le message
    J'en suis à me demander si je n'aurais pas intérêt à divorcer car comme il sera tenu compte de son héritage, la prestation compensatoire que j'aurais à lui payer serait probablement atténuée étant donné que je n'ai aucun bien propre.
    Savez-vous qu'une bombe atomique n'est pas indispensable pour écraser un moustique ?

    Citation Envoyé par Cycas Voir le message
    C'est le genre de chose qui est prévu dans les actes d'achat immobilier mais pas dans les factures d'achat d'une voiture, d'un voyage, d'une toilette, etc..
    Hé bien il faudra penser à l'ajouter à l'acte.

    Et contrairement à ce que vous dites cela se pratique si on a pris soin d'aller voir son conseil avant.

    Citation Envoyé par Cycas Voir le message
    D'ailleurs maintenant que j'y pense, qui devra assumer les frais d'entretien de ce SUV ?
    S'il est utilisé par le foyer, chacun y contribuera.

    Citation Envoyé par Cycas Voir le message
    Je ne comprends rien à ce que veut dire la phrase "A défaut de cette déclaration dans l'acte, l'emploi ou le remploi n'a lieu que par l'accord des époux, et il ne produit ses effets que dans leurs rapports réciproques" dans l'article 1434 du code civil. Pourriez-vous m'éclairer ?
    Cela signifie que si il n'y a rien dans l'acte, mais seulement une déclaration des époux dans un acte séparé - qui peut être postérieur - la déclaration sera sans valeur vis-à-vis des tiers et le bien sera commun ; il sera donc saisissable par les créanciers de Madame, les créanciers du couple mais aussi les créanciers de Monsieur - alors que si c'est un propre de Madame, il ne sera pas saisissable par les créanciers de Monsieur.

    Par contre cette déclaration séparée sera valable entre époux : elle pourra être utilisée en cas de divorce pour fonder un droit à récompense.
    Boooooooooorn to be wiiiiiiiiiildeuuuuuuuuuu. ..

  13. #13
    Pilier Sénior

    Infos >

    Par contre cette déclaration séparée sera valable entre époux : elle pourra être utilisée en cas de divorce pour fonder un droit à récompense.
    Ou plutôt ici pour dénier (diminuer) un droit à récompense, puisque ce qui est voulu par Cycas, c'est une reconnaissance que les dépenses faites avec l'argent hérité par son épouse ne sont pas faites pour le profit de la communauté.

    C'est le genre de chose qui est prévu dans les actes d'achat immobilier mais pas dans les factures d'achat d'une voiture, d'un voyage, d'une toilette, etc..
    Hé bien il faudra penser à l'ajouter à l'acte.
    Disons que si Madame a envie de manger toute seule pour 1000¤ de caviar par semaine en dépensant son argent hérité, je ne vois pas trop de quel acte on parle, sur lequel on pourra ajouter quelque chose, pour dire qu'elle a employé son argent propre dans sa nourriture de luxe. Concrètement, que fait-on ? Un acte sous seing privé dans lequel Madame reconnaît faire telle dépense prise sur ses deniers hérités uniquement pour son compte personnel ?
    Dernière modification par Rambotte ; 03/09/2019 à 17h32.

  14. #14
    Membre Sénior

    Infos >

    1. Il est toujours possible d'apporter un propre à la communauté. Votre épouse peut faire don à la communauté d'une somme égale à la somme qu'elle veut dépenser. Puis ensuite elle dépense cette somme comme bon lui semble.
    2. Vous évoquez le divorce et une minoration de la prestation compensatoire à cause de l'importance de ses biens propres. Attention aux dates, un divorce ça peut durer longtemps ! Dans son rapport sur la prochaine réforme des retraites le HCRR préconise la fin de la pension de réversion pour les divorces prononcés après 2025, date d'entrée en vigueur de la prochaine réforme des retraites. Corrélativement il préconise l'augmentation de la prestation compensatoire. Or si le rapport du HCRR est suivi, la réversion changera complètement de paradigme. Elle sera calculée de façon telle que pension personnelle + réversion soit égale à 70% de la somme des 2 pensions personnelles des conjoints. Et ceci sans condition de revenus ni de patrimoine. D'après vos indications vous gagnez 3 fois plus que votre épouse donc on peut grossièrement estimer que votre pension de retraite notée P1 sera le triple de celle de votre épouse notée P2. En notant PR la pension après réversion on a les relations:

    PR = 0,7x(P1+P2) = 0,7x4xP2 = 2,8xP2 donc après votre décès la pension de votre épouse sera multipliée par 2,8
    PR = 0,7x(P1+P2) = 0,7x4/3x P1 = 0,93xP1 mais comme P1 est supérieur à PR vous n'aurez pas de réversion si elle décède en premier quels que soient vos différences de biens propres.

    Vous serez dans la configuration la plus défavorable car, si j'ai bien compris, on augmentera la prestation compensatoire que vous devrez lui payer puisqu'elle perdra la possibilité de multiplier par 2,8 sa pension personnelle à votre décès alors que vous vous ne perdrez rien puisque de toutes façons vous n'auriez pas droit à la réversion.
    Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les sacrés mensonges et les statistiques - Mark Twain -

  15. #15
    Membre Benjamin

    Infos >

    Citation Envoyé par Rambotte Voir le message
    Ou plutôt ici pour dénier (diminuer) un droit à récompense, puisque ce qui est voulu par Cycas, c'est une reconnaissance que les dépenses faites avec l'argent hérité par son épouse ne sont pas faites pour le profit de la communauté.
    Non, c'est pas moi qui souhaite ça, c'est ma femme puisqu'elle veut dépenser "son" argent pour en profiter cad avoir un train de vie plus luxueux. Moi je ne demande pas à profiter de "son" argent. Elle m'a assez répété que c'est "son" argent et qu'elle entend le dépenser comme elle veut.
    Mon salaire est le triple de son salaire, je n'envisage pas de demander un droit à récompense pour avoir payé les 3/4 des biens du ménage.
    Dernière modification par Cycas ; 04/09/2019 à 11h35.

  16. #16
    Pilier Junior

    Infos >

    Citation Envoyé par VincentB_ Voir le message
    Savez-vous qu'une bombe atomique n'est pas indispensable pour écraser un moustique ?
    Il me semble que la question de l'argent dans le couple n'est pas un moustique...
    Quand l'un ne veut pas se contenter du train de vie offert par les revenus communs, Il y a un problème (assez courant sans doute !).
    Quand ce même veut augmenter son niveau de vie de manière très significative alors que l'autre ne pourra pas en profiter (et ne veut pas pour éviter de se voir réclamer un remboursement quelconque), il y a quand même un désaccord profond sur le style de vie du couple.
    Et quand on en vient à penser que son conjoint ne voudra pas faire les paperasse nécessaire pour protéger le moins fortuné des 2, on peut imaginer que toute forme de solidarité ou de compréhension a disparu.

    Et de toute manière Monsieur Cycas a l'air de penser qu'il va de toute manière alors que les ne stats lui en donnent que 50% de "chance".

  17. #17
    Pilier Cadet

    Infos >

    Les charges du ménages il est dit sont en principe réparties à hauteur des possibilités de chacun .. Alors puisque madame a largement davantage de possibilités que monsieur il pourra faire une autre répartition des charges et pour que tout soit clair... Le salaire de monsieur sur un compte personnel.
    Dernière modification par ALBANE33 ; 04/09/2019 à 12h17.

  18. #18
    Membre Benjamin

    Infos >

    Citation Envoyé par Hel4 Voir le message
    Il me semble que la question de l'argent dans le couple n'est pas un moustique...
    Oui c'est bien vrai sauf que c'est quand on est face au problème qu'on s'en rend compte et c'est trop tard. J'aurais du demander la séparation de bien comme ça je n'aurais pas été enquiquiné avec ces histoires. Mais on pense pas à tout ça quand on se marie.
    Citation Envoyé par Hel4 Voir le message
    Et de toute manière Monsieur Cycas a l'air de penser qu'il va de toute manière alors que les ne stats lui en donnent que 50% de "chance".
    Elle a déjà divorcé une fois donc ça peut encore arriver. Si c'est 50% de "chances" de pas divorcer, c'est aussi 50% de chances de divorcer. Et si on divorce je l'aurais dans l'os et bien dans l'os parce qu'il faudra que je lui rembourse son héritage. Et même si on divorce pas je me demande si sa fille me demanderait des comptes si c'est moi le survivant vu que je suis plus jeune.

  19. #19
    Pilier Junior

    Infos >

    Citation Envoyé par Cycas Voir le message
    Oui c'est bien vrai sauf que c'est quand on est face au problème qu'on s'en rend compte et c'est trop tard. J'aurais du demander la séparation de bien comme ça je n'aurais pas été enquiquiné avec ces histoires. Mais on pense pas à tout ça quand on se marie.
    On y pense quand on a déjà des biens...

    Vous pouvez toujours changer de régime matrimonial..


    Elle a déjà divorcé une fois donc ça peut encore arriver.
    ça n'est pas dépendant des divorces précédent, tout le monde peut divorcer, il suffit d'être marié. Et je ne sais pas si un premier divorce augmente les probabilités de divorcer ultérieurement !

    Si c'est 50% de "chances" de pas divorcer, c'est aussi 50% de chances de divorcer. Et si on divorce je l'aurais dans l'os et bien dans l'os parce qu'il faudra que je lui rembourse son héritage. Et même si on divorce pas je me demande si sa fille me demanderait des comptes si c'est moi le survivant vu que je suis plus jeune.
    il y a des chances, surtout si donation au dernier vivant d'une petite fortune dont vous pourriez disposer à votre guise...

    Vous devez sérieusement discuter avec votre femme si vous voulez faire durer votre relation.
    et il n'est pas exclu qu'une personne fortunée ait envie d'en faire profiter son conjoint par le biais de cadeaux (un voyage ça s'offre, et ça n'empêche pas que pour les charges de la vie courante, on peut rester dans le mode "contribuer à hauteur de ses moyens").

    - - - Mise à jour - - -

    Citation Envoyé par ALBANE33 Voir le message
    Les charges du ménages il est dit sont en principe réparties à hauteur des possibilités de chacun .. Alors puisque madame a largement davantage de possibilités que monsieur il pourra faire une autre répartition des charges et pour que tout soit clair... Le salaire de monsieur sur un compte personnel.
    La question c'est quand même : Est-ce que Mme veut dépenser les revenus de son capital ou dépenser son capital...
    il semble qu'il yait de l'immobilier, donc des revenus.

    Donc vous avez raison, peut être que Monsieur ne gagne plus 3 fois plus que sa femme, mais que la répartition des revenus a changé et qu'il est tout à fait normal que Mme augmente sa participation aux charges du ménage ! Donc, soit le ménage reste à niveau de vie constant et épargner (ce qui profitera à Monsieur aussi), soit le ménage peut augmenter son niveau de vie...

  20. #20
    Pilier Sénior

    Infos >

    Et même si on divorce pas je me demande si sa fille me demanderait des comptes
    Si elle a une fille d'une autre union (vous n'aviez pas répondu à la question), c'est effectivement un risque important.

  21. #21
    Pilier Sénior

    Infos >

    Non, c'est pas moi qui souhaite ça, c'est ma femme puisqu'elle veut dépenser "son" argent pour en profiter cad avoir un train de vie plus luxueux. Moi je ne demande pas à profiter de "son" argent. Elle m'a assez répété que c'est "son" argent et qu'elle entend le dépenser comme elle veut.
    Mon salaire est le triple de son salaire, je n'envisage pas de demander un droit à récompense pour avoir payé les 3/4 des biens du ménage.
    Dans ce cas où est le problème ? Qu'elle profite de son argent, et qu'elle ne demande pas récompense à la communauté si elle estime que c'est elle seule qui a profité de son argent tombé en communauté : on a le droit de ne pas demander la récompense qui vous est normalement due.
    C'est elle qui a intérêt de demander récompense due à elle par la communauté.
    Et c'est vous qui avez intérêt à ce qu'elle ne puisse pas demander récompense due à elle par la communauté.

    Donc le demandeur de justificatifs pour la liquidation de communauté, c'est bien vous (au travers de votre moitié de communauté), qui voulez éviter de payer pour moitié une récompense à votre épouse pour des dépenses qui n'ont pas profité à la communauté, et qui sont assimilables à des emplois de fonds propres pour des besoins propres.

    Quant aux différences de salaires, elles ne sont pas créatrices de récompenses. Les salaires sont des acquêts communs, donc les dépenses sont communes 50/50. Vous avez payé la moitié des dépenses du ménages, grâce à l'argent du ménage gagné 50/50, mais dont 75 sont inscrits sur votre fiche de paye.
    Dernière modification par Rambotte ; 04/09/2019 à 14h57.

  22. #22
    Membre Benjamin

    Infos >

    Citation Envoyé par Rambotte Voir le message
    Dans ce cas où est le problème ? Qu'elle profite de son argent, et qu'elle ne demande pas récompense à la communauté si elle estime que c'est elle seule qui a profité de son argent tombé en communauté : on a le droit de ne pas demander la récompense qui vous est normalement due.
    C'est elle qui a intérêt de demander récompense due à elle par la communauté.
    Et c'est vous qui avez intérêt à ce qu'elle ne puisse pas demander récompense due à elle par la communauté.

    Donc le demandeur de justificatifs pour la liquidation de communauté, c'est bien vous (au travers de votre moitié de communauté), qui voulez éviter de payer pour moitié une récompense à votre épouse pour des dépenses qui n'ont pas profité à la communauté, et qui sont assimilables à des emplois de fonds propres pour des besoins propres.
    Voilà c'est ça. Mais là ou je ne suis pas d'accord c'est qu'il y a un problème car je ne souhaite pas avoir à lui rembourser son héritage (ou à sa fille) pour des dépenses personnelles puisqu'elle dit vouloir profiter de son héritage. Et je n'ai aucune garantie concrète.
    Citation Envoyé par Rambotte Voir le message
    Quant aux différences de salaires, elles ne sont pas créatrices de récompenses. Les salaires sont des acquêts communs, donc les dépenses sont communes 50/50. Vous avez payé la moitié des dépenses du ménages, grâce à l'argent du ménage gagné 50/50, mais dont 75 sont inscrits sur votre fiche de paye.
    Non l'argent n'a pas été gagné 50-50. Chacun a gagné son argent par le travail personnel et il a été mis en commun à 50-50 après avoir été gagné inégalement. Je sais que je n'ai pas le droit de demander de récompense, c'est ce que j'écrivais.

  23. #23
    Pilier Sénior

    Infos >

    J'avais écrit :
    "puisque ce qui est voulu par Cycas, c'est une reconnaissance que les dépenses faites avec l'argent hérité par son épouse ne sont pas faites pour le profit de la communauté."
    et vous répondiez :
    "Non, c'est pas moi qui souhaite ça, c'est ma femme"
    Alors que non, c'est bien vous qui souhaitez ça, afin d'éviter que la communauté (vous pour moitié) doive une récompense à votre épouse ! Et d'avoir la garantie de ne pas devoir cette récompense.
    Votre femme, si elle est gentille, peut aussi souhaiter ça pour que votre protection soit garantie, mais si elle est gentille, justement, il lui suffit de ne pas demander de récompense à la communauté.

  24. #24
    Membre Benjamin

    Infos >

    Bon alors pour faire court: je cherche une solution pour me protéger au cas où elle ne serait plus gentille ou si sa fille serait pas gentille. Je ne veux pas de "son" argent mais je ne veux pas non plus avoir à lui rembourser à elle ou à sa fille "son héritage" parce qu'elle l'aurait dépensé pour "en profiter" comme elle dit.

  25. #25
    Pilier Cadet

    Infos >

    Si vous posez la question c'est surement que cet héritage donne à votre épouse une position financière dans le couple plus "avantageuse" et qu'elle peut décider de mettre fin au mariage sans avoir à redouter de se retrouver dans une situation financière difficile... Chacun doit subvenir aux charges du ménage à la hauteur de ses possibilités.. Elle en aura davantage donc il est normal ue les charges à présent soient réparties en fonction des revenus de chacun.

Page 1 sur 2 12 FinFin

Discussions similaires

  1. [Propriétaire et Locataire] Cautionnement et mariage sous le régime légal
    Par FranckHerder dans le forum Immobilier
    Réponses: 4
    Dernier message: 19/06/2016, 22h52
  2. [Succession, Donation] Bien immobilier acquis pendant mariage régime légal
    Par René23 dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 15
    Dernier message: 25/11/2014, 09h09
  3. [Gestion de société] Association 1901 - Confusion dépenses privées/dépenses professionnelles
    Par Indignée dans le forum Entreprise
    Réponses: 9
    Dernier message: 28/02/2013, 19h23
  4. [Crédit et Endettement] Justifier ses dépenses après un prêt personnel ?
    Par Noveo dans le forum Finances, Fiscalité et Assurance
    Réponses: 9
    Dernier message: 17/05/2008, 13h54
  5. [Vie commune, Rupture] Aménagement du regime légal de mariage
    Par Gretrude dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 1
    Dernier message: 16/11/2007, 12h47