Affichage des résultats 1 à 24 sur 24

Discussion : Surveillance des enfants : mon ex époux refuse que mon nouve conjoint surveille les enfants

  1. #1
    Membre Benjamin

    Infos >

    Bonjour,



    J'ai divorcé de mon mari en 2018 par consentement mutuel. Une convention de divorce pose le principe de la garde alternée de nos deux enfants.


    Il y a eu une grève cette semaine au niveau des établissements scolaires. Ne pouvant avec mon travail me séparer en deux et cumuler des trajets sans fins avec l'organisation prévue par le service minimum scolaire, j'ai préféré laisser ma fille de 8 ans avec mon conjoint.

    La gamine a passé une journée joyeuse puisque les deux m'ont fait la surprise de me rejoindre sur mon lieu de travail. Elle a donc raconté toute sa journée à son père qu'elle a eu au téléphone.

    Et voilà que mon ex époux m'adresse un mail où il m'interdit formellement de laisser qui de ma fille, qui de mon garçon à mon conjoint et m'impose au surplus quelque soit la circonstance de TOUJOURS le contacter pour qu'il s'organise pour garder les enfants en cas de difficulté dans mon organisation lors de mes tour de garde alternée.

    Est-ce légal ?

    J'ai été outré car cela revient, alors que je suis divorcée, à ce que cet homme s'immisce dans ma vie en m'imposant sa vision de la vie et surtout ses choix alors que dans son cas, JAMAIS je n'ai donné d'instruction sur qui surveille mes enfants lors de ses absences quand ces derniers sont sous sa responsabilité.

    Pouvez-vous m'éclairer ?

  2. #2
    Pilier Sénior

    Infos >

    bonjour

    Le problème; c'est que votre ex a légalement le droit de prendre des décisions inverses des vôtres dans le cadre de son autorité parentale conjointe .
    Pourquoi ne pas le prendre au mot et l'appeler à chaque fois , histoire de le piéger dans ses contradictions ?

    Parce qu'effectivement, si désaccord sur un acte non usuel de l'autorité parentale c'est le JAF qui tranche, et si le papa propose de le prendre, il sera toujours préféré à un tiers .

  3. #3
    Pilier Sénior

    Infos >

    Bonjour.

    Quand c'est votre période de garde, le père n'a strictement AUCUN droit de vous obliger à faire ceci ou cela, à moins de prouver par A+B que votre comportement met sérieusement en danger la vie ou la sécurité de vos enfants...

    Point barre !!!!!!!!

    Il n'y a donc aucune base légale à ses demandes..... S'il recommence, renvoyez-le vers son avocat, qui à mon avis, saura quoi lui répondre.....
    Il vaut mieux une couverture bien posée qu'un plaid de travers !!!!

  4. #4
    Membre Benjamin

    Infos >

    Bonjour Todias et merci pour cette réponse ferme.

    Cette conclusion me paraissait logique sauf à entrer dans une usine à gaz où chacun des parents interdira à l'autre que les deux enfants soient garder par qui que cela soit (tante, amis, nouveau conjoint..).

    " je ne veux pas que nos enfants soient gardés seuls par ton conjoint pour l'instant "


    Cette seule phrase m'a révulsé car c'est parfois mon conjoint qui conduit les enfants à l'école le matin toujours durant mes périodes de garde alternée.
    Parfois, le plus grand (11 ans) reste avec mon conjoint si je dois faire des démarches administratives. Il arrive également que ce même plus grand parte en vadrouille à la Fnac de notre quartier pour l'achat de bouquin scolaire pour les deux enfants.....

    Il m'apparaissait normal que ma vie s'organise telle que je le souhaite durant mes période de garde sans que l'autre conjoint n'ait à s'immiscer dans ma vie et bien entendu dès lors que mes enfants ne sont confrontés à aucun danger ou risques prévisibles.

    Question :

    Selon vous, devrais-je sur la base de l'interdiction de mon ex-époux interdire à mon conjoint de cuisiner pour mes enfants et moi-même ?
    Devrai-je pareillement lorsque nous sommes tous au restaurant demander au serveur ou gérant du resto de surveiller mes enfants si je dois me rendre aux toilettes en urgence ?

    Encore merci.




    ---------- Message ajouté à 12h16 ---------- Précédent message à 12h15 ----------

    Bonjour Kang74.

    Je ne suis pas certain d'avoir saisi ce point de votre réponse : "Parce qu'effectivement, si désaccord sur un acte non usuel de l'autorité parentale c'est le JAF qui tranche, et si le papa propose de le prendre, il sera toujours préféré à un tiers ."

    Lorsqu'il s'agit de mes périodes de garde, cela signifie-t-il que mon ex-époux conserve sur ma vie, mon organisation, mes choix de parents des décisions qui par nature s'imposeraient ?

    Il n'y a aucune désaccord pour ce qui me concerne.
    Chacun à sa période de garde. Durant ce temps (une semaine tour à tour), les enfants sont sous la responsabilité du parent concerné qui dans ce cadre vit sa vie avec eux et s'organise donc suivant ce qu'il est de sa nouvelle vie : un nouveau conjoint sous le même toit, peut-être un nouveau conjoint avec des enfants, des sorties avec la nouvelle famille, des jeux, des diners ....


    De ce point de vue, je ne me suis jamais immiscer dans sa gestion (qui surveille les enfants s'il doit faire des démarches, qui dépose les enfants à l'école les matins, avec qui l'ex-conjoint est-il accompagné quand le soir il faut se rendre à l'école pour récupérer les enfants, est-ce que les enfants ont des activités de jeux, balades ou autres avec le nouveau conjoint..... en somme les actes d'une vie quotidienne banale avec des enfants).

    Aussi, en quoi pourrait-il y avoir désaccord ?

  5. #5
    Pilier Junior

    Infos >

    Bonjour


    Bof, jalousie mal placée. Laissez le chanter et la prochaine fois qu'il vous fait une telle remarque, dîtes lui que vous ne vous occupez pas de comment il gère les enfants quand ils sont en résidence chez lui, car c'est son souci vu qu'il en est responsable. Et de fait, l'inverse s'applique aussi quand vous en avez la résidence.
    Change ton regard et le monde changera

  6. #6
    Pilier Junior

    Infos >

    Citation Envoyé par Titi75014 Voir le message
    Bonjour Todias et merci pour cette réponse ferme.

    Cette conclusion me paraissait logique sauf à entrer dans une usine à gaz où chacun des parents interdira à l'autre que les deux enfants soient garder par qui que cela soit (tante, amis, nouveau conjoint..).

    " je ne veux pas que nos enfants soient gardés seuls par ton conjoint pour l'instant "


    Cette seule phrase m'a révulsé car c'est parfois mon conjoint qui conduit les enfants à l'école le matin toujours durant mes périodes de garde alternée.
    Parfois, le plus grand (11 ans) reste avec mon conjoint si je dois faire des démarches administratives. Il arrive également que ce même plus grand parte en vadrouille à la Fnac de notre quartier pour l'achat de bouquin scolaire pour les deux enfants.....

    Il m'apparaissait normal que ma vie s'organise telle que je le souhaite durant mes période de garde sans que l'autre conjoint n'ait à s'immiscer dans ma vie et bien entendu dès lors que mes enfants ne sont confrontés à aucun danger ou risques prévisibles.

    Question :

    Selon vous, devrais-je sur la base de l'interdiction de mon ex-époux interdire à mon conjoint de cuisiner pour mes enfants et moi-même ?
    Devrai-je pareillement lorsque nous sommes tous au restaurant demander au serveur ou gérant du resto de surveiller mes enfants si je dois me rendre aux toilettes en urgence ?

    Encore merci.[COLOR=Silver]


    Bonjour,

    Votre ex mari ne vous interdit rien (ni ne vous oblige à rien)

    Qu'il ressente le besoin de vous dire ce qu'il veut et ne veut pas, c'est un peu beaucoup son souci à lui. Vous avez le droit d'être attentive à ses envies et ses besoins, comme vous avez le droit de le laisser prendre en charge ses envies et non envies.


    Salutations





    N.B. : l'inverse est vrai évidemment

  7. #7
    Membre Junior

    Infos >

    Bonjour,

    Non seulement il n'a rien fait d'illégal, mais en plus il démontre qu'il est un bon père qui veut assumer son rôle de père et se soucier du bien-être de sa fille.

    Il est normal pour votre ex-mari de ressentir de la jalousie quand vous préférez le confier à votre conjoint actuel, il est toujours le père de vote fille ne l'oubliez pas, l'inverse est aussi vrai.
    Ne vous braquez pas, essayez de le comprendre et votre conjoint actuel doit le comprendre aussi.

    N'écoutez pas ceux qui vous encourage à "l'envoyer sur les roses", c'est le meilleur moyen de nourrir un conflit qui pourrait prendre d'avantage d'ampleur et nuirait à l’intérêt de votre fille.

    Soyez intelligente et pensez à votre fille, la résidence alternée est une très bonne chose, faites de votre mieux pour préserver ça dans la bonne entente et l’intérêt de votre enfant.

    Bien à vous.
    Dernière modification par Adam1383 ; 24/03/2019 à 17h23.

  8. #8
    Pilier Junior

    Infos >

    Citation Envoyé par Adam1383 Voir le message
    Bonjour,

    Non seulement il n'a rien fait d'illégal, mais en plus il démontre qu'il est un bon père qui veut assumer son rôle de père et se soucier du bien-être de sa fille.
    Il empiète sur la vie privée de son ex. La séparation sert justement à ce que les vies privées n'empiètent plus l'une sur l'autre...

    et s'octroie des droits qu'il n'a pas.



    Il est normal pour votre ex-mari de ressentir de la jalousie quand vous préférez le confier à votre conjoint actuel, il est toujours le père de vote fille ne l'oubliez pas, l'inverse est aussi vrai.
    Ne vous braquez pas, essayez de le comprendre et votre conjoint actuel doit le comprendre aussi.
    ¨Pour sa jalousie il va chez le psy et vide son sac.
    Son ex a refait sa vie, c'est triste pour lui mais de toute manière, ils ont divorcé.



    N'écoutez pas ceux qui vous encourage à "l'envoyer sur les roses", c'est le meilleur moyen de nourrir un conflit qui pourrait prendre d'avantage d'ampleur et nuirait à l’intérêt de votre fille.

    Soyez intelligente et pensez à votre fille, la résidence alternée est une très bonne chose, faites de votre mieux pour préserver ça dans la bonne entente et l’intérêt de votre enfant.
    l'intérêt de la mère quand elle a la garde est de ne pas avoir à "dealer" avec son ex mari parce que leurs chemins se sont séparés et qu'ils ne sont manifestement pas restés amis.

    LE principe d'une séparation est de ne plus se voir, ne plus se parler. ou le minimum, lors des échanges d'enfants ou lorsqu'il y a un problème avec les enfants.

    Actuellement les seuls problèmes qu'il y a sont dans la tête de monsieur ex et ça doit rester SES problèmes.
    Le conflit, c'est lui qui le cherche en ne gérant pas ses sentiments et ce n'est pas aux autres de gérer à sa place.

  9. #9
    Membre Junior

    Infos >

    Citation Envoyé par Hel4 Voir le message
    Il empiète sur la vie privée de son ex. La séparation sert justement à ce que les vies privées n'empiètent plus l'une sur l'autre...

    et s'octroie des droits qu'il n'a pas.


    ¨Pour sa jalousie il va chez le psy et vide son sac.
    Son ex a refait sa vie, c'est triste pour lui mais de toute manière, ils ont divorcé.



    l'intérêt de la mère quand elle a la garde est de ne pas avoir à "dealer" avec son ex mari parce que leurs chemins se sont séparés et qu'ils ne sont manifestement pas restés amis.

    LE principe d'une séparation est de ne plus se voir, ne plus se parler. ou le minimum, lors des échanges d'enfants ou lorsqu'il y a un problème avec les enfants.

    Actuellement les seuls problèmes qu'il y a sont dans la tête de monsieur ex et ça doit rester SES problèmes.
    Le conflit, c'est lui qui le cherche en ne gérant pas ses sentiments et ce n'est pas aux autres de gérer à sa place.
    Je réfute totalement l'ensemble de vos propos, ça le concerne totalement lorsque sa fille est concernée, le divorce n'empêche pas de demander des rendre des comptes à l'autre afin que tout se fasse dans l'intérêt des enfants.

    Je le répète, ce n'est absolument pas hors la loi de se mêler de la vie de son ex-femme lorsque l'enfant est concerné, il a l'autorité parentale et la résidence alterné, il est donc pleinement concerné sur tout ce qui touche à sa fille et à temps plein (sauf cas d'harcèlement ce qui n'est pas le cas ici).

    Il n'a pas à aller chez un psy puisque sa réaction est saine et totalement appropriée, il se soucie du bien-être et veut être prioritaire pour sa fille c'est normal.

    Le divorce par consentement mutuel s'oppose à un divorce contentieux, il ne sont donc pas ennemis.

    Par ailleurs, le principe d'une séparation n'est pas de ne plus se voir ni de ne plus se parler, en particulier quand il y a des enfants et une garde alternée.

    Enfin, ce Monsieur n'a aucun problème et sa tête est parfaitement saine, ses sentiments sont légitimes et témoignent d'une réelle volonté affective pour sa fille.
    Dernière modification par Adam1383 ; 24/03/2019 à 19h19.

  10. #10
    Pilier Sénior

    Infos >

    Je réfute totalement l'ensemble de vos propos, ça le concerne totalement lorsque sa fille est concernée, le divorce n'empêche pas de demander des rendre des comptes à l'autre afin que tout se fasse dans l'intérêt des enfants.
    Le principe de divorce est de ne plus avoir de compte à rendre, celui de l'autorité parentale est que chacun ait les mêmes droits et devoirs envers l'enfant .
    Par de là, il n'y a pas à rendre de compte puisque chacun dispose du droit de s'informer comme il le souhaite auprès des tiers .
    Et ce ne sont que les tiers concernés qui doivent solliciter l'accord, ou donner l'information aux deux titulaires de l'autorité parentale dans les rares cas des actes non usuels .
    Pour ce qui est des actes usuels auprès des tiers, si l'un manifeste son désaccord quand l'un a donné son accord, le tiers ne peut rien faire sans décision du JAF .

    Je le répète, ce n'est absolument pas hors la loi de se mêler de la vie de son ex-femme lorsque l'enfant est concerné, il a l'autorité parentale et la résidence alterné, il est donc pleinement concerné sur tout ce qui touche à sa fille et à temps plein (sauf cas d'harcèlement ce qui n'est pas le cas ici).
    De vouloir le faire, non, comme ce n'est pas être hors la loi de ne pas répondre à son souhait .

    Le divorce par consentement mutuel s'oppose à un divorce contentieux, il ne sont donc pas ennemis.
    Jusqu'à preuve du contraire ;-) .
    On peut aussi choisir de ne pas être ami ...
    Par ailleurs, le principe d'une séparation n'est pas de ne plus se voir ni de ne plus se parler, en particulier quand il y a des enfants et une garde alternée
    Le principe de la séparation c'est qu'il n'y a ni droit ni devoirs entre eux .
    Donc ils font ce qu'ils veulent : se voir, ou pas, se parler, ou pas .

    L'autorité parentale ce sont des droits dans l’intérêt de l'enfant s'opposant aux tiers la plupart du temps ; pas à son ex , qui en dispose également .
    Par contre si on abuse de ses droits, pour nuire à son enfant, et aux liens qu'il a avec l'autre parent, là effectivement il peut y avoir des conséquences sur les droits et devoirs de chacun : changement de résidence, droits de l'autorité parentale réduit ou supprimé, etc ...
    Enfin, ce Monsieur n'a aucun problème et sa tête est parfaitement saine, ses sentiments sont légitimes et témoignent d'une réelle volonté affective pour sa fille.
    Vous connaissez cet homme?
    Moi pas , ni pour affirmer cela, ni pour affirmer le contraire .
    Dernière modification par kang74 ; 24/03/2019 à 20h03.

  11. #11
    Pilier Cadet

    Infos >

    Citation Envoyé par Adam1383 Voir le message
    peppermint,

    Votre message fera l'objet d'un signalement à la modération, vous n'avez pas à m'invectiver ni à juger du bien-fondé de mes conseils juridiques.
    Vous êtes ici sur un forum juridique: tous les autres participants ont répondu de manière juridique. Ici vous ne faites que répondre selon votre vécu...et je le répète, vos problèmes personnels ne vous autorise pas à donner de mauvais conseils aux participants, ce qui est le cas ici.

    Continuez comme ça et vous ne ferez pas de vieux os sur ce forum.

  12. #12
    Membre Junior

    Infos >

    Je laisserais le modérateur juger, celui qui invective et ne supporte pas la contradiction du conseil juridique, ce n'est pas moi.

  13. #13
    Modérateur Communautaire

    Infos >

    Bon jouuur
    Citation Envoyé par Adam1383 Voir le message
    peppermint,

    Votre message fera l'objet d'un signalement à la modération, vous n'avez pas à m'invectiver ni à juger du bien-fondé de mes conseils juridiques.
    Où ça, du juridique?

  14. #14
    Membre Junior

    Infos >

    Remontez le fil de discussion et vous verrez

  15. #15
    Modérateur Communautaire

    Infos >

    C'est tout vu.

  16. #16
    Membre Junior

    Infos >

    Hier vous étiez contre l'invective, et aujorud'hui "vous avez tout vu", j'en prends acte et je ne me tairais pas la prochaine fois que l'on m'invectivera de la sorte.

  17. #17
    Modérateur Communautaire

    Infos >

    Citation Envoyé par Adam1383 Voir le message
    Hier vous étiez contre l'invective, et aujorud'hui "vous avez tout vu", j'en prends acte et je ne me tairais pas la prochaine fois que l'on m'invectivera de la sorte.
    Les avertissements, c'est la modération qui les donne.
    Comme les effets du 45 fillette.
    Inutile de revenir avant une semaine.

  18. #18
    Membre Benjamin

    Infos >

    Bonsoir,



    Etant l'auteur du sujet, je me permets de recadrer gentiment le débat et vous demande juste un peu de modération dans la passion des échanges.



    N'oubliez pas qu'il ne s'agit que d'un forum juridique devant permettre aux intervenants de mon acabit de se faire une idée plus précise d'une problématique en termes de réponse appropriée.

    Je retiendrai pour ma part les informations quant à cette idée que durant sa période de garde des enfants le parent est libre de s'organiser sans avoir à référer à l'autre parent dont il s'est peut-être séparé (divorcé) pour des raisons graves (violences conjugales, menaces, ou simplement incompatibilité définitive pouvant déboucher sur de la violence physique ou psychologique - quand vous n'aimez plus quelqu'un il est difficile de vivre avec voir parfois de supporter d'échanger avec ! Ainsi va la vie).

    Dans mon cas, comment imaginer que l'autre dont j'ai divorcé pour des raisons qui me sont propres puisse encore tenter de s'immiscer dans ma vie en déterminant la capacité psychologique ou mental de mon nouveau conjoint à gérer mes enfants durant mes périodes de garde alternée. Dans ces conditions, cela reviendrait à ce que je dresse un table différente de sorte que mon nouveau conjoint mange très loin de mes enfants assis à mes côtés, que je lui interdise de faire la cuisine pour l'ensemble de la troupe, moi y compris, que je lui interdise de prendre le volant lorsque mes enfants et moi sont à bord.....

    Autant donc revenir avec mon ex époux, non ?

    J'avais juste donc besoin de savoir s'il était légal que mon ex conjoint me fasse interdiction de gérer mes gosses comme je l'entends durant mes tour de garde alternée et donc de permettre à mes enfants, seul ou ensemble de rester avec mon nouveau conjoint tout comme c'est ce dernier qui mes les surveille quand je dois me rendre aux toilettes alors que nous sommes au restaurant ou que je doive me rendre dans une administration afin de faire des démarches.

    Merci de rester uniquement sur ce point de question.

    J'ajoute avoir eu une réponse concernant le droit par chacun des parents à désigner qui il souhaitait auprès de l'école primaire (dans la maternelle la problématique est différente et plus sensible) quand une fois franchis les portes de l'école l'enfant doit repartir à son domicile. J'ai cru comprendre qu'en réalité, la responsabilité de l'école primaire s'arrête à la porte de l'école et que donc mon conjoint actuel pouvait librement aller récupérer mes enfants afin de leur permettre de regagner le domicile en toute sécurité (car je ne veux pas que les enfants marchent seuls à cet âge dans les rues ; nous sommes dans un département où des enfants disparaissent trop souvent et définitivement ) !

    Là aussi, si vous avez des infos sur ce point de question et sans se chamailler, je suis preneur.

    ---------- Message ajouté à 20h41 ---------- Précédent message à 20h27 ----------

    Merci Kang 74 pour ces précisions.

    J'ajouterai pour une meilleure compréhension du sujet que j'ai posé que :

    1- Je ne souhaite aucunement être l'ami de mon ex époux et bien entendu surtout pas qu'il ait à se mêler de ma vie. Nous n'avons que deux enfants à gérer pour toute affaire commune et RIEN d'autre (si ce n'est un prêt consommation avec la solidarité qui va avec ! Mais cela est le lot de nombre de divorcés certainement, n'est-ce pas ? ).

    2- Jamais je ne m'occupe de m'immiscer dans l'organisation que mon ex époux met en place pour la gestion des enfants durant sa période de garde. Je ne peux me trouver à intervenir que si je suis sollicitée par le père des enfants. Autrement dit, jamais je ne me pose la question de savoir si c'est lui en personne qui récupère les enfants à la sortie des classe ou sa nouvelle compagne, ou ses parents ou autre ! Jamais je ne pose d'ultimatum ou autre même quand les enfants me racontent des choses parfois déroutantes ! Tant que leur vie n'est pas en danger et qu'ils (les enfants) ne m'en parlent pas...... je me fonde sur la responsabilité du parent dont c'est la période de garde des enfants !

    D'où ma stupéfaction quand parce que ma fille a raconté comment elle s'était amusée durant ce jour de grève de recevoir une directive assaisonnée de mon ex époux me disant carrément comment de devais organiser ma vie durant ma période de garde en toute responsabilité de mes enfants.

  19. #19
    Membre Benjamin

    Infos >

    Bonjour

    Sur votre temps de garde vous êtes seule décisionnelle sur qui garde vos enfants... comment vous gérer votre vie
    Effectivement Mr s'immisce dans votre vie privée et il n'en a pas le droit... le mien faisait et fait toujours mais suffisamment intelligemment pour que je ne puisse rien faire car il lui est donné raison sans cesse... se pointer devant la maison et scruter les fenêtres de sa voiture... c'est un lieu public m'a t on dit
    Se pointer aux moindres sorties extra scolaires ... et perturber les activités bien entendu... et ce alors qu'il s'est déjà pointé leur dire bonjour à la sortie d'école... enfin c'est usant
    Bref je reviens à vous... il est à noter que vous confier vos enfants à la personne de confiance de votre choix donc dans votre cas à votre concubin

  20. #20
    Pilier Sénior

    Infos >

    Bonjour

    En ce qui concerne l'obligation de l'école, je vous conseille de lire les textes de références associés à ce lien :https://www.service-public.fr/partic...vosdroits/F424
    En effet, l'école doit veiller à confier les enfants aux personnes clairement désignés à l'école maternelle, et à avoir une décharge si les enfants peuvent sortir seuls à la primaire .
    L'école est un tiers qui doit respecter l'autorité parentale, confier l'enfant à un tiers est un acte usuel de l'autorité parentale .

    Par de là, vous n'avez pas besoin de l'accord de votre ex pour que votre conjoint vienne chercher les enfants mais votre ex peut clairement interdire à l'école de confier l'enfant à ce tiers .
    Dans ce cas là, l'école ne pouvant agir sans courir le risque d'entraver les droits de l'un au profit de l'autre, elle se trouve légalement dans l'obligation de vous demander de trancher ce différend auprès du JAF .

    Bon dans la réalité, l'école publique n'applique pas forcement ce principe ( et parfois se fait condamner) et ce n'est pas forcement une mauvaise chose d'aller devant le JAF avec la preuve que votre ex vous emm.... exprès pendant votre période .
    Donc tant que votre ex se borne à VOUS interdire pas de souci, et vous serez mis au courant s'il décide de s'opposer à toutes vos décisions auprès des tiers, par les tiers eux mêmes .
    Autant vous dire que l'école publique a tendance à ne pas apprécier le parent qui lui donne plus de travail pour rien .

  21. #21
    Membre Benjamin

    Infos >

    Merci pour ces précisions
    Mon plus "petit"est en cm2 mais l'année dernière le directeur du collège s'est opposé à lui car voulait prendre les enfants sur ma garde
    Le tribunal j'y suis convoquée ce matin pour plainte concernant les gardes car désaccord sur la notion de "fin de semaine" je vais aller voir sur quel jour on se base pour compter le nombre de fin de semaine dans un mois... je ne veux pas la guerre je ai marre je dis rien j'accepte mais il passe son temps à nous chercher des poux... et même aux grandes qui attendent leurs 13 ans avec impatience...

  22. #22
    Membre Benjamin

    Infos >

    Kang74

    Merci pour cette réponse éclairante.

    Toutefois et sans chercher à insister, je note que vous parler d'école maternelle et non d'école primaire.

    Validez-vous la distinction que j'ai observée ressortir dans nombre de sujet : le traitement de la notion de tiers de confiance pour récupérer les enfants dans une école maternelle est très encadré alors qu'en primaire, elle disparait puisque la responsabilité de l'école s'arrête à la barrière dès que l'enfant franchit la sortie et donc à cet instant, soit il rentre chez lui par ses propres moyens (cas de nombreux enfants de l'école de mes enfants), soit des personnes les attendent à la sortie et bien entendu repartent avec eux ?

    ---------- Message ajouté à 10h44 ---------- Précédent message à 10h37 ----------

    Titi592211

    Votre témoignage est édifiant.

    Question : le principal du collège s'est donc informé de vos tours de garde alternée ? Si oui, comment cela s'est-il passé administrativement ?

    Quid de la notion de tiers de confiance ? Avez-vous eu à désigner des personnes qui vous sont personnellement "de confiance" pour qu'elles soient contactées en cas de besoin (urgence...) ?

  23. #23
    Pilier Sénior

    Infos >

    Trop de " Titi" c'est compliqué .

    Non l'école primaire permet juste de devoir faire une autorisation de sortir seul, si c'est le cas .
    Sinon ils sont confiés à un tiers clairement identifié .
    Les articles que vous cherchez, sont dans les textes de références du lien .
    Il vaut mieux informer l'école en leur joignant un jugement, même si, en cas de GA, ils ne peuvent pas faire obstacle au parent qui ne le suit pas car ils n'en ont pas l'autorité .
    Mais ils peuvent réagir en appelant l'autre parent, par exemple .

  24. #24
    Membre Benjamin

    Infos >

    Pour le collège en fait c'est mon ex qui leur a fourni le jugement je ne sais plus pourquoi et le directeur sert retrouvé face à mon père et mon ex... et mes filles refusant de partir avec leur père car hors de sa garde
    Donc il a pris le jugement qui lui a été donné et à tranché

    En primaire la directrice refuse de surveiller qui reprend l'enfant disant qua cet âge il est apte à repartir seul
    Mais en maternelle sert très surveillé

    Mon avocat me dit que du moment que je confie mon enfant à quelqu'un c'est pour moi une personne de confiance et que ainsi mon ex ne peut rien faire

Discussions similaires

  1. [E-Commerce, Internet] Prof qui surveille le réseau wifi de ces élèves
    Par legus dans le forum Internet, Téléphonie et Prop. intellectuelle
    Réponses: 8
    Dernier message: 07/12/2012, 16h42
  2. [Citoyens et Administration] [IUT/Université] problème lors d'un devoir surveillé
    Par mgoubin dans le forum Rapports à la société
    Réponses: 3
    Dernier message: 05/06/2012, 17h54
  3. [Rapport avec les pros du droit] Obligation d'avertir la police si un parking surveillé est témoin d'un délit dans son enceinte
    Par rayanfellah dans le forum Monde de la Justice
    Réponses: 16
    Dernier message: 06/08/2010, 12h30
  4. [Consommation] vol sur parking privé et surveillé
    Par Julien1980 dans le forum Rapports à la société
    Réponses: 13
    Dernier message: 27/04/2010, 11h13
  5. [Propriétaire et Locataire] Vol dans un garage gardé et surveillé
    Par Missile dans le forum Immobilier
    Réponses: 13
    Dernier message: 26/09/2007, 11h09