Page 1 sur 2 12 FinFin
Affichage des résultats 1 à 25 sur 28

Discussion : Accusation mensongère

  1. #1
    Membre Benjamin

    Infos >

    Bonjour à tous les membres !!!

    Je vous explique la situation, en espérant recevoir votre aide et des conseils...

    Merci d'avance, je vais essayer d'être le plus claire possible mais si jamais vous avez des questions, n'hésitez pas.



    Madame K est mariée à Monsieur D ; elle est maman de 3 garçons (2 d'une première union dont elle a la garde exclusive par jugement et 1 avec son mari actuel donc à charge totale). Elle est mère au foyer.

    Monsieur D est marié à Madame K ; il est papa de 2 garçons (1 d'une première union dont il a la garde 1 week end sur 2 à l'amiable pour le moment, le jugement sera en Novembre et 1 avec sa femme actuelle donc à charge totale). Il est salarié.

    Madame G est la maman de l'enfant de Monsieur D, appelons le A, elle est mère au foyer mais n'a pas refait sa vie pour le moment – célibataire.


    Madame G accuse Madame K de violence sur son fils lorsque ce dernier est chez son père.

    Madame K n'approuve évidemment pas cette accusation.

    Madame G accuse Monsieur D et Madame K de vol d'affaire (vêtements ; carnet de santé etc...).

    Madame K agresse verbalement Madame G en insistant sur le fait qu'elle doit les laisser tranquille.

    Madame G, ne démordant pas, garde les vêtements de Monsieur D et Madame K en « otage ».

    Madame K se sent oppressé par toutes ses accusations, surtout que le petit A dit des choses qu'un enfant de son age ne devrait pas dire « elle me tape / elle est méchante / elle me fait mal » en parlant d'elle.


    Quels conseils donneriez vous à chacune de ses personnes ?
    Comment faire lorsqu'on est accusé de maltraitance ?
    Comment réagir sachant que l'agression verbale ne résout rien ?

  2. #2
    Pilier Sénior

    Infos >

    Bonjour,
    Et Monsieur D, il fait quoi par rapport à Madame G ?

  3. #3
    Pilier Junior

    Infos >

    Bonjour

    Âge de A ?
    Tout ça fleure bon une odeur nauséabonde d'aliénation de A avec une rancœur excessive de G qui ne doit plus retrouver son point ou que personne ne veut aider à retrouver.

    Pour madame K et monsieur D, ne plus se préoccuper des affirmations et dires de madame G. Ne JAMAIS parler de madame G à la maison et bien le dire au petit. Ce qui se passe chez sa mère reste chez sa mère. Ensuite, parlez avenir et vacances avec A plutôt que problème d'adulte. Il faut sortir A quand il est avec K et D du conflit parental.

    Vous êtes accusés de maltraitance par madame G, laissez la chanter, ça lui éclaircira la voix. Après, ne lui répondez jamais mais gardez toutes les lettres ou courriels qu'elle peut vous envoyer. Et tant que cela reste uniquement des paroles de madame G, ne bougez pas.
    Par contre, si jamais madame G dépose une plainte ou fait une dénonciation de maltraitance, si je vous suis bien, cette dernière tombera (d'où l'intérêt d'avoir des billes prouvant un harcèlement). Il sera alors temps de répliquer via une plainte pour dénonciation calomnieuse, histoire de calmer un peu madame G.
    Change ton regard et le monde changera

  4. #4
    Pilier Sénior

    Infos >

    Bonjour

    Effectivement , Biloba pose la bonne question .
    Mme K et l'enfant sont pris entre deux feux ; Madame K n'est pas concernée par les histoires de vêtements ou de carnet de santé et n'a pas à interagir avec Mme G de quelques façons que ce soit .
    Que Mme K mette déjà les choses au clair avec M.D à ce sujet, en refusant par exemple tout DVHs ou elle serait seule avec l'enfant si M.D travaille, et qu'elle se mette en retrait le reste du temps ; ce sont ses droits à lui, qu'il peut refuser d'exercer car ce n'est pas une obligation .
    Et qu'elle laisse gérer M.D , et sa future audience, et son ex ; Mme G a raison de lui rappeler qu'elle n'a pas à intervenir à ce sujet .

  5. #5
    Pilier Junior

    Infos >

    Citation Envoyé par kang74 Voir le message
    et qu'elle se mette en retrait le reste du temps ; ce sont ses droits à lui, qu'il peut refuser d'exercer car ce n'est pas une obligation .
    Si on veut qu'une famille recomposée fonctionne et s'entende, ce n'est pas la solution. Une famille est une et doit être un bloc. Que ce soit madame K ou monsieur G qui gronde ou félicite le petit importe peu. C'est le signe d'une osmose dans la famille recomposée et c'est grâce à cela qu'elle perdurera.

    Citation Envoyé par kang74 Voir le message
    Et qu'elle laisse gérer M.D , et sa future audience, et son ex ; Mme G a raison de lui rappeler qu'elle n'a pas à intervenir à ce sujet .
    Ou avez vous lu qu'il y a une future audience ? Je lis jugement mais on ne sait pas si l'audience est passée ou viendra en novembre.
    Sinon pas d'accord. Si madame K n'a pas à interférer, à échanger avec monsieur D, que va devenir leur couple ? Ben il explosera. Les décisions de ce type se prennent à deux, d'un commun accord. Sinon, un jour, madame K prendra un jour ses valises, celles des enfants et plaquera monsieur D car elle en aura ras la casquette de madame G et de subir sans avoir mot dire. Et elle aura raison ! In fine, madame G aura grand plaisir de constater cela et sera fière d'avoir ruiné le couple de monsieur D

    Bon, sinon, nous sommes là dans de la psychologie et du vécu, plus trop sur le droit. D'ailleurs, ce dernier ne décrit pas les relations que doivent avoir les nouveaux conjoints dans une famille recomposée. Donc chacun fait de son mieux et apprend avec l'expérience.
    Change ton regard et le monde changera

  6. #6
    Pilier Sénior

    Infos >

    Pour avoir vécu grosso modo la même chose, je peux vous dire que ce n'est pas comme cela que la justice voit les choses et il lui importe peu de créer une " osmose" dans la famille recomposée, quand elle interfère dans les relations de deux parents , même si c'est justifié .
    On l'a vu sur ce forum, il y a meme des jugements avec des DVHs qui stipule " sans le nouveau conjoint ...( pratique,nan?")

    Intérêt de l'enfant d'abord, quelque soit le contexte c'est l’élément étranger qui prendra pour l'inaction du père ; je suppose que Mme K n'a pas envie qu'il y ait une plainte , qui amènera une enquête sociale pour le plaisir de faire une plainte elle même pour dénonciation calomnieuse ; certains ont des plaisirs simples, bizarrement et se contenteront simplement d'avoir la paix .
    (1 d'une première union dont il a la garde 1 week end sur 2 à l'amiable pour le moment, le jugement sera en Novembre et 1 avec sa femme actuelle donc à charge totale)
    Accord amiable, jugement en Novembre ; on ne peut faire plus clair ...

    ---------- Message ajouté à 15h54 ---------- Précédent message à 15h50 ----------

    Si madame K n'a pas à interférer, à échanger avec monsieur D,
    J'ai dit que dans le contexte Mme G n'a pas à avoir de contact avec Mme K .
    Ou ai je mis M.D si ce n'est au centre de l'affaire puisque c'est son affaire ?
    Ou ai je dit qu'e Mme K ne devait pas parler à son mari puisque justement je lui ai conseillé de mettre les choses au clair?

  7. #7
    Pilier Junior

    Infos >

    Ben moi, j'ai décrit mon ex Et puis, on est allé loin, très loin, bien plus loin qu'une simple enquête sociale (bizarre, elle était en notre faveur et n'a pas été retenue) avant que d'autres foudres ne tombent.

    Nous sommes ici dans l'aliénation ou le début vis à vis de A. Pour le reste, c'est ni plus, ni moins qu'un coup de pression sur le couple DK. Intérêt de l'enfant d'abord, oui et non. Quel est l'intérêt de l'enfant de ne pas voir son frère ? Quel est l'intérêt de l'enfant de savoir que lui passe des vacances avec son père chez Tartempion alors que son frère est aux Canaries avec ses autres frères et sœurs (désolé, mais nous raisonnons ici famille et pas hérédité) ?
    Change ton regard et le monde changera

  8. #8
    Pilier Sénior

    Infos >

    Ben moi, j'ai décrit mon ex Et puis, on est allé loin, très loin, bien plus loin qu'une simple enquête sociale (bizarre, elle était en notre faveur et n'a pas été retenue) avant que d'autres foudres ne tombent.
    Et vous souhaitez donc la même chose à tout le monde?
    Nous sommes ici dans l'aliénation ou le début vis à vis de A
    Nous ne sommes pas dans de l’aliénation parentale (pas encore en tout cas) car l’aliénation parentale est le rejet de l'autre parent au bénéfice du parent qu'on veut " protéger" .
    Mme K n'est pas "un parent ."
    On est juste dans un processus normal d'enfant qui désire éliminer cette "étrangère", qui lui a pris son père, qui rend malheureuse sa mère .

    Juridiquement, le couple parental demeure et rien ne doit interférer dans ce couple parental; Mme K n'a pas de droits ni de devoirs envers cet enfant et Mme G peut très bien s'opposer, légalement, qu'elle le prenne en charge au nom de l'autorité parentale conjointe .
    Donc pas sur que votre solution d'affrontement ait un bénéfice sur les droits du père qui vont être décidés en Novembre, sur le couple père/K, et encore moins du point de vue de l'enfant .

  9. #9
    Membre Benjamin

    Infos >

    Biloba :

    Quand Monsieur D parle à Madame G, le ton monte très vite car Madame G affirme ne pas accuser Madame K... Alors que Madame K a été convoqué par le centre médico social de sa ville (rien d'écrit pour le moment). Madame G se met à pleurer et à implorer que Monsieur D ne s'énerve pas.

    Stéphane B :

    A a 3 ans. Il dit régulièrement des choses contre Madame K : "elle me tape / elle est méchante / elle m'a fait mal / elle me regarde" etc...
    Le couple D et K n'est pas du genre a exposer les problèmes d'adulte devant les enfants, on en parle lorsque ses derniers sont au lit ou simplement pas là.

    Madame K suppose que Madame G cherche à la faire craquer car l'a connaissant très sanguine pour pouvoir ensuite en jouer. Je tiens à dire que Madame K subit énormément de pression moral et Monsieur D ne sait plus quoi faire pour calmer Madame K.

    Kang74 :

    Madame K est très rarement seule avec A depuis ses accusations justement.
    Monsieur D et Madame G sont déjà passé à l'audience, ils attendent le jugement en Novembre.

    Stéphane B :

    On est bien d'accord qu'il s'agit là de relationnel, le couple D et K va très mal depuis ses accusations car Madame K impuissante et A la poussant à bout avec des accusations directes et Monsieur D qui ne sait pas comment gérer le problème...

    De ce fait, Madame K se met en retrait avec ses enfants "de sang" lorsque c'est le week end de A et son père.

  10. #10
    Pilier Sénior

    Infos >

    Dans ce que vous dites on voit bien que Madame G et Madame k ont des relations puisqu'il y a accusation, provocation, sans la présence de Monsieur ; comment est ce possible? pourquoi?

    Que Madame K prenne du recul, elle est aussi libre de souffler certains week ends pour profiter de ses enfants ; le père en profitera peut être aussi pour parler à son fils, car si Mme K n'a plus l'enfant seul, il faut aussi recadrer les choses à ce niveau là avec bienveillance ... et fermeté aussi .

    Etre le bouc émissaire d'un couple parental dysfonctionnel n'est pas la panacée, et si cela ne se résout pas, les enfants de Mme K pourrait aussi en pâtir de façon directe quand l'enfant de 3 ans va grandir .
    A Madame K de voir si elle a envie de vivre comme cela, à Monsieur de réfléchir au fait qu'il peut avoir deux jugement pour le prix d'un en ne se positionnant pas de façon adéquat .
    Comptez encore quelques 15 ans de relations indirectes avec G et son fils, donc mieux vaut que le père trouve le moyen de gérer car c'est son problème qui éclabousse la vie de K.

  11. #11
    Membre Benjamin

    Infos >

    En fait, Madame G accuse Madame K de violence sur son fils A.

    Elle le fait via Monsieur D : "ta femme frappe notre fils - il avait des bleus quand il est rentré" etc...
    A , probablement manipulé par sa maman, dit des phrases comme : "elle m'a tapé - elle me fait mal" etc... En parlant de Madame K.

    Madame G provoque aussi Madame K en l'appelant sur son portable ! Et avant que Madame K ne s'écarte de A, c'était de façon direct quand Madame K allait chercher A chez sa mère (ce qu'elle ne fait plus maintenant). Madame G appelle aussi le fixe du couple D et K... Quand c'est K qui décroche elle "l'enchaine" : "ca va pas se passer comme ça, tu n'as pas a frapper mon fils" etc... Et Madame K ne se laisse pas faire, et commence a etre à bout !!!

  12. #12
    Pilier Sénior

    Infos >

    En fait, Madame G accuse Madame K de violence sur son fils A
    Je pense qu'on a bien compris ; d'un autre coté on a le droit de penser ce que l'on veut et de faire un signalement si on pense que c'est vrai .
    Et votre compagnon a le droit aussi de dire à son ex d’arrêter de dire n'importe quoi si il juge que ce n'est pas vrai ; sinon c'est qu'il pense que c'est possible .

    Mme K n'a pas à avoir de rapport avec Mme G, ni de près , ni de loin ; sI elle prend le téléphone ( ce serait mieux qu'elle évite), elle laisse gérer D .
    Elle n'a pas à réagir à un enfant de 3 ans, ni à se justifier.
    Et M.D n'a pas à cautionner les dires de Mme G en les rapportant à Mme K , ni à accepter de multiples appels de son ex ... chez vous.
    Il a un portable, il peut communiquer par mail aussi bref ...

    Il me semble que Mme K a à gérer elle même ses enfants , son ex, et qu'il serait fâcheux pour elle que les deux histoires se rejoignent ; une enquête sociale avec ce genre d'ambiance peut facilement nuire à une demande de résidence habituelle surtout si Mme K est déjà l'objet de ce post :https://forum-juridique.net-iris.fr/...-logement.html

  13. #13
    Membre Benjamin

    Infos >

    Effectivement situation délicate.
    Madame K essaye au maximum de ne pas avoir de contact avec Madame G, mais des fois c'est inévitable comme décrocher le fix et numéro masqué (la mère de Madame K est aussi en masqué).

    Sur le portable elle a bloqué les appels pour n'avoir que les sms. Mais sur le fix c'est plus compliqué.

    Et en vrai Madame K évite Madame G (ne va plus chercher A ni le ramener etc...).

    Autre question : Madame G a demandé lors de l'audience une PA car son avocate l'a obligée d'après ses dires ce que le couple D et K ne croient pas, mais elle a donné à Monsieur D un papier manuscrit disant qu'elle renonçait à la pension alimentaire.

    Monsieur D sera-t-il en tort si il ne paye pas la PA alors qu'il possède ce document écrit de sa main avec sa signature et photocopie de pièce d'identité...
    Monsieur D pense que Madame G veux le pieger pour ensuite dire qu'il ne paye pas la PA par mauvaise volonté.

  14. #14
    Pilier Sénior

    Infos >

    Quand le jugement sera rendu, quel qu'il soit, monsieur D et madame G devront le respecter. A chacun de fournir à l'avance toutes les pièces nécessaires via son avocat pour éclairer la décision que prendra le juge. Les petits arrangements de côté n'ont aucune valeur juridique.

    Un avocat ne peut pas obliger son client à faire telle ou telle demande. Il a un devoir de conseil, c'est tout.

    (Très franchement on se demande pourquoi madame G renoncerait à une PA pour leur enfant... Elle roule sur l'or ?)
    Les bonnes décisions sont issues de l'expérience. L'expérience est issue des mauvaises décisions. Mark Twain

  15. #15
    Membre Benjamin

    Infos >

    Non elle ne roule pas sur l'or c'est bien pour cela que Monsieur D pensait à une "arnaque" dans le genre je te donne ce papier et dans 6 mois je me plainds que tu ne paies pas.

    Évidemment tout le monde respectera le jugement et ça sera plus simple pour tout le monde. Monsieur D ne désire plus avoir à faire aux accusations mensongères de Madame G envers sa femme et cette dernière évitera au possible les contacts avec Madame G et A en duo.

  16. #16
    Pilier Sénior

    Infos >

    Si Monsieur ne paie pas, quelle que soit le bout de papier, Madame G peut faire mettre en place un paiement direct sur salaire, ou pire ne rien faire parce qu'elle a le RSA ( et cela en est déduit ...) et attendre le moment opportun pour lui faire payer les arrières de pension ; on peut remonter jusqu'à 5 ans en arrière !
    Donc il paie, par virement ( on évite le liquide bien sur) ce qu'il doit .

  17. #17
    Membre Benjamin

    Infos >

    Merci Kang74 pour votre précision c'est ce que le couple D et K pensait de toute manière, respectez le jugement à la lettre point. Et au pire faire appel si cela ne convenait pas. A voir.

    Ce que le couple D et K pense sincèrement, c'est que Madame G n'a pas fait le "deuil" de sa rupture, qu'elle en est blessée et énervée et qu'elle cherche à le faire payer au nouveau couple, particulièrement à Madame K. Puisqu'il va de soit que les accusations sont fausses ne serait-ce que pour le carnet de santé soit disant "volé", les habits non rendus, ou déchirés... Madame G trouve toutes les excuses possibles et inimaginables pour embêter le couple D et K ; et ses derniers abrèges les coups de fil "insistants".

    Pour les accusations de violence par contre, Madame K trouve que ça va trop loin et qu'elle risque pour ses propres enfants et donc ne sait plus comment gérer la situation.

    Donc pour conclure :

    Madame K doit se retrouver le moins souvent possible seul avec A (ce qui est déjà le cas, en général le papa est présent car il le prends le week end - il a la chance d'être libre à ce moment là)
    Madame K doit éviter les contacts avec Madame G même si cette dernière "cherche"
    Monsieur D continue d'abréger les appels malveillants

    Le couple D et K ne doit pas répondre aux accusations mensongères telles que : "tu m'as rendu les habits déchirés je veux que tu me les rembourses - tu m'as volé un bonnet je ne le trouve pas dans le sac - A a des bleus sur tout le corps je vais aller porter plainte" (j'en passe et des meilleurs, et ses dires sont essentiellement verbales, pas de sms / lettre / courriel...).

  18. #18
    Pilier Sénior

    Infos >

    Madame K doit éviter les contacts avec Madame G même si cette dernière "cherche"
    Eviter? non, ne plus en avoir du tout .
    Donc on bloque le numero sms et appel sur le portable en premier lieu .
    Et on peut même bloquer sur le fixe familial si M.D a un portable .

    Le couple D et K ne doit pas répondre aux accusations mensongères telles que : "tu m'as rendu les habits déchirés je veux que tu me les rembourses - tu m'as volé un bonnet je ne le trouve pas dans le sac - A a des bleus sur tout le corps je vais aller porter plainte" (j'en passe et des meilleurs, et ses dires sont essentiellement verbales, pas de sms / lettre / courriel...).
    Le couple ? Non .
    Seul D est concerné et répond si il veut .

  19. #19
    Membre Benjamin

    Infos >

    Madame K a bloqué le numéro de Madame G en appel sur le portable, mais vu que le couple D et K n'ont qu'un seul portable (ils utilisent le même téléphone / même numéro en fait) elle n'a pas bloqué les sms pour que Monsieur D les reçoivent tout de même si c'est important, les appels de Madame G sont automatiquement mis sur messagerie et si c'est un appel privé et qu'elle entends que c'est elle, elle raccroche si Monsieur D n'est pas là sinon elle lui passe le téléphone, elle ne peux pas faire mieux (elle fait de même sur le fix, si Monsieur D est là elle lui passe le téléphone, sinon elle raccroche).

    Monsieur D est concerné par ses accusations, ainsi que sa femme, que lui conseillez vous de répondre quand Madame G dit de sa femme : "ta p*** de femme elle bat notre fils et toi tu fais rien ?" - "tu vas me rendre les habits que ta s***** de femme m'a piqué sinon gare à vous" etc... Car honnêtement Monsieur D est dépassé par ce comportement puérile et Madame K aussi et en a évidemment marre de se faire insulter (on parle bien au passé, puisque maintenant elle n'assiste plus à la récupération de A).

    Que conseillez vous lorsque celle ci réclame à plusieurs reprises des choses que le couple D et K n'ont pas ? (carnet de santé / vêtement etc...)

  20. #20
    Pilier Sénior

    Infos >

    Y a un moment il va falloir que le temps que vous passez à lui répondre, à penser à elle c'est du temps qu'elle utilise dans votre couple ou destiné aux enfants .

    Donc comme dit précédemment , elle a le droit de dire et de penser ce qu'elle veut ; M est libre de ne pas lui répondre et de ne pas l'écouter .
    Il peut passer par les mails si il a des choses à lui dire , et si elle lui en envoie les lire quand il veut et lui répondre si cela a un rapport avec les enfants .
    Perdre du temps à prouver ce qu'on n'a pas fait ou dit, cela ne sert à rien à par passer du temps avec son ex ; qu'il lui rachète une tenue, qu'il garde la facture, cela lui clouera le bec .

  21. #21
    Pilier Sénior

    Infos >

    Bonjour,

    le petit A dit des choses qu'un enfant de son age ne devrait pas dire « elle me tape / elle est méchante / elle me fait mal » en parlant d'elle………..Elle le fait via Monsieur D : "ta femme frappe notre fils - il avait des bleus quand il est rentré".
    Un enfant de 3 ans qui voudrait rester avec sa maman peut très bien dire que sa belle mère est méchante si elle fait preuve d'un peu d'autorité et ne lui cède pas tout ce qu'il veut. En revanche, si l'enfant présente des bleus quand il rentre d'un D.V.H., s'il n'y a une explication (il s'est cogné ou il est tombé dans telles circonstances) dont le papa a été témoin, la maman peut très bien déposer plainte pour mauvais traitement et dans ce cas, il peut très bien y avoir une enquête sociale, le but étant la protection de l'enfant.

  22. #22
    Membre Benjamin

    Infos >

    Merci pour vos conseils Kang74

    Bonsoir Yooyoo ; comme dit précédemment Madame K ne reste plus seule avec A, donc Monsieur D est toujours présent, et il fait l'éducation de son fils, Madame K ne s'en mêle plus.
    Justement quand le petit A doit retourner chez sa maman, évidemment il est douché, habillé, c'est son papa qui s'en occupe et je pense que si il avait des bleus de façon anormale il s'en serait rendu compte ! Le couple D et K pense simplement que Madame G les "cherche" de toutes les façons possibles car il n'a pas de bleu en partant de chez eux et le soir (2-3h après l'avoir récupéré) elle les appelle en mode hystérique comme quoi il a des traces, mais puisqu'il n'y a pas eut de plainte, ni de compte rendu d'un médecin le couple D et K pense juste qu'elle fabule et qu'elle veux les importuner rien de plus.

    Le truc c'est que le couple ne sait plus comment réagir face à tout cela... Pour les vêtements, racheter une tenue, okay... Mais si en plus de la pension (actuellement Monsieur D donne une pension "libre" - car pas fixée par un juge - d'un montant de 100 euros) si en plus de ça il doit racheter une tenue dès que Madame G fait une remarque sur une disparition d'habit ça va être compliqué...

  23. #23
    Pilier Sénior

    Infos >

    D'un autre coté si l'enfant n’amène plus d'affaires de rechange , cela résoudrait le problème .
    Fripes , récup ou bourses aux vêtements : l'investissement est mince par rapport au bénéfice .
    Vous vous rendez compte qu'elle cherche à vous importuner ; donc ne lui ouvrez pas la porte de votre espace en lui répondant ; y a pas de discussion à avoir si il n'y a pas eu de violence, ou de pertes .
    Elle reproche?
    Verrouillez , en refusant des vêtements ou autres pour qu'il n'y ait pas de reproches , en ne prenant pas l'enfant les vacances où votre compagnon travaille etc .
    Et si on communique par écrit, on ne pourra que constater ses incohérences quand il y aura des reproches contradictoires .

  24. #24
    Membre Benjamin

    Infos >

    D'accord Kang74, merci pour votre aide face à notre impasse.

    Niveau vêtement, il a les vêtements qu'il a sur lui (en général ceux de Madame G) et Monsieur D lui rends avec les mêmes vêtements pour ne pas qu'il y ai de problème justement et si ils sont sales ou autre, il lui rend la fois d'après et mets une tenue complète de son armoire, l'enfant ne rentre jamais nu vous pensez bien ^^

    Après pour les déchirés, ou les taches, bah comme dit il a des vêtements sur lui bah qu'elle les garde et basta...

  25. #25
    Pilier Sénior

    Infos >

    je pense que si il avait des bleus de façon anormale il s'en serait rendu compte !
    Je pense surtout que, s'il y avait réellement des bleus, la maman aurai déposé plainte depuis longtemps.

    P.S. : qui êtes vous par rapport à K, D, et G, car votre point de vue ne semble pas neutre : si tout ce que vous évoquez sur ce forum, vous a été rapporté par K et D, il faudrait peut-être prendre un peu de recul et accepter que tous les torts ne sont pas obligatoirement du côté de Mme G.

Page 1 sur 2 12 FinFin

Discussions similaires

  1. [Pénal et infractions] se défendre contre accusation mensongère
    Par Lachance dans le forum Rapports à la société
    Réponses: 3
    Dernier message: 25/06/2014, 04h45
  2. [Protection des majeurs] accusation mensongère
    Par Samba06 dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 2
    Dernier message: 04/06/2010, 22h21
  3. [Rapport avec les pros du droit] Accusation mensongère: Que faire?
    Par Irys358 dans le forum Monde de la Justice
    Réponses: 11
    Dernier message: 28/07/2009, 04h03
  4. [Pénal et infractions] Accusation mensongère à mon encontre
    Par Brucaro dans le forum Rapports à la société
    Réponses: 17
    Dernier message: 22/01/2008, 19h05
  5. [Pénal et infractions] Accusation mensongère et faux certificat médical
    Par Chtite dans le forum Rapports à la société
    Réponses: 1
    Dernier message: 03/08/2006, 22h58