Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

Discussion : séparation: Le père de ma fille allaitée exige de la prendre plusieurs jours

  1. #1
    Membre

    Infos >

    Bonjour,
    Récemment de-pacses, le pere de ma fille exige de la prendre plusieurs jours sans l'accord du juge des affaires familiale (audience n'a pas encore eu lieu). L'enfant a moins de 15 mois et a toujours était allaitée et l'est jour et nuit. Est-il dans son droit ? Et si, oui son droit peut passer devant le besoin de l'enfant?
    Je précise que dans l'interet de ma fille, j'insiste pour que sa relation avec son pere continue. Mais, je ne suis pas rassurée qu'elle se retrouve sans allaitement du jour au lendemain. N'y a-t-il pas un risque au niveau psychologique de l'enfant?
    Je vous remercie par avance de vos reponses.

  2. #2
    Membre Junior

    Infos >

    Bonjour
    en attendant la décision JAF, votre fille à le droit d'être autant avec son père qu'avec vous, et ce dernier à autant de droits et devoirs que vous envers l'enfant et est aussi important que vous pour sa fille. L'allaitement est une fausse excuse, à 15 mois il y a longtemps qu'un enfant peut manger "normalement" (légumes, viandes ecrasées, compotes etc...) elle ne va pas surement pas mourir de faim avec son père. Les seuls risques psychologiques sont ceux que vous imaginez. Pour le bien de votre enfant, ne lui faite pas ressentir votre angoisse de la séparation.

  3. #3
    Pilier Sénior

    Infos >

    Meme si avant de passer devant le JAF ,il ne peut faire valoir ses droits, je pense que l'excuse de l'allaitement n'en sera pas une pour mettre en place rapidement au minimum une garde classique .

    Vous devriez vous rapprocher d'un avocat parce qu'effectivement une enfant de 15 mois qui n'a pas une alimentation diversifiée et qui se réveille pour téter pose questions ; pour le reste on peut tirer et congeler son lait facilement avec un allaitement installé depuis 15 mois... ou préparer le sevrage .

    Pensez aussi que devant le jaf on ne dit pas, on prouve .

    Pas sur qu'il soit aisé de trouver un pédo-psy qui atteste quoi que ce soit qui aille dans votre sens quand l’intérêt d'avoir une relation privilégiée avec son père prévaut sur un simple mode d'alimentation.
    Allez voir un avocat .
    Dernière modification par kang74 ; 07/10/2018 à 22h55.

  4. #4
    Membre

    Infos >

    Ce n'est pas la peur de manquer de nourriture qui m’inquiète mais bien le lien qu'elle a eu depuis sa naissance nuits et jours créé par l'allaitement qui se brisera.
    Pour permettre aux mères de démarrer et de maintenir l’allaitement exclusif au sein pendant six mois, l’OMS et l’UNICEF recommandent:
    le commencement de l’allaitement dès la première heure qui suit la naissance; l’allaitement exclusif au sein – c’est-à-dire que le nourrisson n’absorbe que du lait maternel et aucune autre nourriture ou boisson, pas même de l’eau; l’allaitement à la demande – c’est-à-dire aussi souvent que l’enfant le réclame, jour et nuit; pas de biberons, de tétines ou de sucettes.
    Pour l’ensemble d’une population, on recommande désormais l’allaitement exclusif au sein pendant les six premiers mois de la vie et il doit se poursuivre ensuite jusqu’à l’âge de deux ans au moins, en l’associant à une alimentation de complément qui convienne.
    source: Site de l'OMS
    Je le repete dans l'interet de ma fille, j'insiste pour que sa relation avec son pere continue. Je m'explique, tout les soirs soir son pere peut entrer en contact avec elle par visio-conference. et je lui propose de la voir quelques heures dans la journee.

    ---------- Message ajouté à 23h00 ---------- Précédent message à 22h56 ----------

    Merci de votre reponse. A vrai dire actuellement c'est moi qui a la garde etant donne que son pere nous a abandonne. Il y a aussi l'eloignement geographique car Monsieur s'est rapproche de sa famille proche.

  5. #5
    Pilier Sénior

    Infos >

    Allez voir un avocat au lieu d'aller chercher des arguments sur le site de l'OMS qui ne vous serviront à rien .

    Rien n'est plus important pour l'enfant d'avoir des liens avec ses deux parents ; et c'est pour cela qu'il y a l'autorité parentale conjointe qui permet aux deux parents de prendre les décisions qu'ils veulent pour les enfants ... même au niveau de l’alimentation .

    Vous n'avez pas à insister pour que la relation avec le père continue, puisque depuis la reconnaissance de l'enfant il a le droit, autant que vous de s'occuper de son enfant, et de prendre les décisions pour son enfant .
    Si vous venez sur un forum juridique ce serait bien d'écouter les conseils
    Art. 373-2-9. - En application des deux articles précédents, la résidence de l'enfant peut être fixée en alternance au domicile de chacun des parents ou au domicile de l'un d'eux.
    « A la demande de l'un des parents ou en cas de désaccord entre eux sur le mode de résidence de l'enfant, le juge peut ordonner à titre provisoire une résidence en alternance dont il détermine la durée. Au terme de celle-ci, le juge statue définitivement sur la résidence de l'enfant en alternance au domicile de chacun des parents ou au domicile de l'un d'eux.
    « Art. 373-2-10. - En cas de désaccord, le juge s'efforce de concilier les parties.
    « A l'effet de faciliter la recherche par les parents d'un exercice consensuel de l'autorité parentale, le juge peut leur proposer une mesure de médiation et, après avoir recueilli leur accord, désigner un médiateur familial pour y procéder.
    « Il peut leur enjoindre de rencontrer un médiateur familial qui les informera sur l'objet et le déroulement de cette mesure.
    « Art. 373-2-11. - Lorsqu'il se prononce sur les modalités d'exercice de l'autorité parentale, le juge prend notamment en considération :
    « 1° La pratique que les parents avaient précédemment suivie ou les accords qu'ils avaient pu antérieurement conclure ;
    « 2° Les sentiments exprimés par l'enfant mineur dans les conditions prévues à l'article 388-1 ;
    « 3° L'aptitude de chacun des parents à assumer ses devoirs et respecter les droits de l'autre ;
    « 4° Le résultat des expertises éventuellement effectuées, tenant compte notamment de l'âge de l'enfant ;
    « 5° Les renseignements qui ont été recueillis dans les éventuelles enquêtes et contre-enquêtes sociales prévues à l'article 373-2-1


    ---------- Message ajouté à 23h11 ---------- Précédent message à 23h09 ----------

    Merci de votre reponse. A vrai dire actuellement c'est moi qui a la garde etant donne que son pere nous a abandonne. Il y a aussi l'eloignement geographique car Monsieur s'est rapproche de sa famille proche.
    Et bien voilà un argument ( enfin) pour demander la résidence habituelle .
    Mais allez voir un avocat histoire de faire valider cette résidence habituelle .
    Attention, ne rêvez pas de droits de visite, il y aura rapidement des droits d’hébergements, allaitement ou pas . .

  6. #6
    Membre

    Infos >

    Merci, Pour l'argument du site internet, il ne vous etait pas destine mais plutot a Valdos. Merci je vais aller trouver un avocat. Merci encore.

  7. #7
    Pilier Sénior

    Infos >

    Marie68, en attendant, vous n'etes pas obligée d'accepter qu'il la prenne plusieurs jours chez lui .
    Mais il faut qu'il ait quand même des droits de visite en cohérence avec l'age de l'enfant
    Une journée par semaine( voire tous les 15 jours) , de 10 à 18h semble cohérent, même sil peut choisir moins, chez vous ou un tiers, mais en respectant son intimité avec l'enfant ; proposition par écrit pour la procédure bien sur .
    Lancez une procédure ( requête) avant que les choses s'enveniment, vous ferez statuer la résidence habituelle ( car non, actuellement, vous ne l'avez pas), ses droits et une pension alimentaire ; comptez entre 3 et 6 mois pour avoir un jugement .
    Dernière modification par kang74 ; 08/10/2018 à 08h06.

  8. #8
    Membre Junior

    Infos >

    Citation Envoyé par Marie 68 Voir le message
    Pour l’ensemble d’une population, on recommande désormais l’allaitement exclusif au sein pendant les six premiers mois de la vie et il doit se poursuivre ensuite jusqu’à l’âge de deux ans au moins, en l’associant à une alimentation de complément qui convienne.
    source: Site de l'OMS
    Je le repete dans l'interet de ma fille, j'insiste pour que sa relation avec son pere continue. Je m'explique, tout les soirs soir son pere peut entrer en contact avec elle par visio-conference. et je lui propose de la voir quelques heures dans la journee.[COLOR="Silver"]
    Sans doute dans l'idéal, malheureusement dans la réalité, on ne fait que ce qu'on peut... Dans tous les cas, comme dit kang74, ce n'est pas un argument juridique. Cela dit rassurez vous, vu l'age de votre fille, après le passage devant le JAF, vous aurez vraisemblablement votre fille en résidence principale chez vous et le papa 1 we sur 2 et la moitié des vacances...

  9. #9
    Membre

    Infos >

    Merci a vous deux j'ai eu des réponses a mes questions qui m'aide dans l’avancée des choses.

Discussions similaires

  1. [Parents et Enfants] père qui exige : légal?
    Par Yukona dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 19
    Dernier message: 22/08/2018, 14h50
  2. [Propriétaire et Locataire] Propriétaire exige loyer jusqu'à l'etat des lieux de sortie, fixé 10 jours après délai préavis
    Par nad64fr dans le forum Immobilier
    Réponses: 7
    Dernier message: 13/08/2015, 17h26
  3. [Parents et Enfants] Ma fille de 4 mois et moi sommes en danger avec le père de ma fille
    Par laura33 dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 7
    Dernier message: 23/10/2014, 11h43
  4. [Parents et Enfants] comment enlevé le nom du pere (qui nest pas le pere biologique) de ma fille ?
    Par amelie61000 dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 2
    Dernier message: 01/12/2010, 16h54
  5. [Assurances] ma fille a abimé une voiture, l'assurance ne veut pas prendre en charge son père ne veut pas m'aider
    Par Delphine74 dans le forum Finances, Fiscalité et Assurance
    Réponses: 10
    Dernier message: 30/03/2009, 19h12