Affichage des résultats 1 à 15 sur 15

Discussion : Ma mère veut porter plainte contre moi pour "abus de faiblesse"

  1. #1
    Membre Benjamin

    Infos >

    Bonjour à tous,
    merci d'avance pour votre attention.

    Ma mère, qui est une personne aux humeurs pas faciles, longtemps dépressive, dont toute la famille s'est éloignée, semblait stabilisée depuis deux ans, beaucoup moins agressive, et plus consciente de ses finances qu'elle redressait avec un enthousiasme assez impressionnant pour son âge et ses difficultés passées.
    Elle souffrait de la chaleur où elle vivait et rêvait de s'installer au bord de l'atlantique.
    De notre côté, mon mari et moi, nous peinions à nous relever de mauvais choix immobiliers, sommes logés modestement et voulions relever la tête en commençant par faire un petit investissement.
    Notre possibilité de crédit ne suffisait pas à faire un achat de résidence principale là où nous habitons.
    Rassurant mon mari de la meilleure santé psychique de ma mère, je l'ai convaincu de faire le projet d'investissement en incluant ce projet de déménagement.
    Nous lui avons soumis, elle a adhéré avec entrain au projet puis nous avons cherché et trouvé une petite maison, où elle occupe la même surface que son ancien logement, pour le même loyer, avec en plus un jardin, à La Rochelle, à 15 minutes à pied de la mer.
    Nous avons choisi un quartier où elle trouve des petits commerces , des accès faciles aux grandes surfaces parce qu'elle conduit, nous l'avons entourée d'égards et depuis 2 mois , dès que mon mari peut y aller, il lui fait les installations qu'elle demande.
    Il y a deux studios sous son appartement de 70 m² que nous avons retapés et devons louer pour que son loyer et ceux -ci couvrent difficilement les mensualités du prêt que nous avons souscrit pour 25 ans.
    Elle pense que nous avons eu le prêt grâce à quelques points casden qu'elle nous a cédés pour le projet et l'attestation qu'elle nous verserait son loyer. En réalité, nous avons eu beaucoup de mal, et c'est grâce à la caution de sa sœur et de son beau-frère qu'elle déteste que nous avons réussit.

    Tout cela a été fait dans la bienveillance et un certain pragmatisme.

    Elle touche une retraite de 2300 € chaque mois, mais elle a fait quelques achats impulsifs et très mal géré, donné de l'argent à un manipulateur, abandonné ses paperasses et ses impôts avec pendant deux ans..
    Comme elle a des difficultés, nous ne lui avons pas demandé de caution et avons pris en charge tout les aménagements. Elle a pris en charge son déménagement , payé au noir à son ancien gardien d'immeuble.
    C'est moins loin que son ancien lieu d'habitation et nous pouvons aller la voir plus souvent et lui faire tout les bricolages qu'elle demande.
    Comme il y a des studios, nous voulions passer auprès d'elle plus de temps.
    Elle nous en a fait voir ces dernières décennies (menaces, harcèlement téléphonique..) alors nous étions contents d'envisager de passer plus de temps avec elle en étant un peu indépendants. Nous pensions même si nous occupions un studio plusieurs semaines en été, nous payer à nous même un petit loyer, y réserver un petit budget vacances pour "tenir bon la barre" de ce crédit à rembourser.
    Mais elle s'est vexée. De l'indépendance et d'autres détails. Du ton de ma voix par exemple , certains jours.
    Un autre exemple : Elle voulait que nous lui prêtions 60 € pour acheter une table. Comme j'ai du intervenir plusieurs fois pour régler des achats impulsifs (à des chalands) , je lui ai demandé d'attendre d'avoir l'argent pour changer de table. Elle a considéré que c'était lui rappeler une fois de plus ses erreurs financières .
    Puis tout a dégénéré, elle a fait feu de tout bois. Nous avons accédé à toutes ses demandes pour apaiser et parce que rien n'était si grave à nos yeux.
    Mais elle reste en rage.
    Désormais, elle dit qu'elle va porter plainte contre moi pour "abus de faiblesse" . Elle a évoqué aussi la plainte pour se faire présenter de force ses petits enfants. Elle m'en avait déjà menacée il y a 8 ans.
    Elle nous injurie, nous envoie des tas de textos incendiaires, menaçants, où elle parle de vengeance, de gagner contre nous et de suicide , hier.
    Désormais, elle menace de ne pas payer son loyer. Juste avant elle menaçait de partir , de déposer son préavis parce que mon attitude la forçait à partir tant elle a mal.
    Voilà en gros. Même si ça a l'air détaillé, ce n'est qu'un aperçu.

    Est-ce qu'elle peut vraiment porter plainte? Quelles preuves pourrons nous fournir de notre bonne foi? Ses textos? ses mails? Les nôtres?
    Ma tante est prête à témoigner pour nous aider, car ma mère est vraiment très dure depuis des décennies.
    Une femme de ménage que nous avons payée pour l'aider et qu'elle a pris en grippe et qu'elle insulte aussi pourra témoigner de notre bonne volonté.
    Les deux artisans qui travaillent actuellement sur place aussi.

    Et si elle ne veut plus payer son loyer, avons nous un recours? Une solution à l'amiable? Y a-t-il des médiateurs qui puissent nous aider?
    Est-ce que revendre est possible et légal?
    Nous n'avons pas les épaules pour supporter ce crédit.
    J'ai appelé le médecin qu'elle a consulté sur place et qui lui a prescrit du "Lexomil" , mais c'est le deuxième qu'elle consulte, et il a bien vu que c'était compliqué, il m'a dit de nous protéger, mais si elle ne revient pas le voir régulièrement, il ne peut rien.
    Je pensais aller voir un psychiatre de mon côté.
    Je me sens coincée et très inquiète pour nous. Nous avons eu du mal à remonter de nos déboires (de voiture, d'immobilier,et familiaux avec ma mère ) et n'avons pas du tout l'intention de nous laisser tirer vers le bas alors que nous voulions bien faire.
    HELP!
    Dernière modification par Anasolle ; 30/05/2016 à 13h36. Motif: Orthographe, mots oubliés.

  2. #2
    Pilier Junior

    Infos >

    Je crois que vous allez devoir la mettre sous mesure de protection, pour ce que l'on pourrait qualifier de "troubles du comportement". Et faire gérer son argent, son loyer notamment, par un tiers hors famille.

  3. #3
    Pilier Sénior

    Infos >

    Est-ce que revendre est possible et légal?
    A qui est le logement ?
    Pourquoi vous inquiétez de sa plainte si elle paie un loyer au prix du marché ?
    Pourquoi ne pas la laisser partir et trouver un autre locataire ?

  4. #4
    Membre Benjamin

    Infos >

    Bonjour à tous,

    Merci pour vos réponses, Kang74 et Coco11.

    Le logement nous appartient. Nous avons signé le 5 mars chez le notaire.
    Nous aimerions dans ces circonstances qu'elle parte comme elle l'a dit, mais elle veut partir avec un procès, être dédommagée d'avoir été maltraitée, manipulée, partir avec de l'argent , nous faire payer. C'est ce qu'elle dit. Et puis , nous ne sommes pas sûre qu'elle parte. elle n'a pas donné de préavis et prend son petit café avec les commerçants du coin, se promène avec sa kiné (texto de ce matin entre insultes et menaces). Elle semble plutôt s'installer st se frtotter les mains du bon tour qu'elle va nous jouer en ne payant plus son loyer. Puis elle veut gêner les locations des studios.
    Bref, nous risquons de peiner pour tenir bon sur le crédit en cours.

    Je m'inquiète de sa plainte et de tout en effet.
    Elle devra et ne pourra pas prouver l'abus de faiblesse, ou même de confiance. Tout prouve que nous avons pris soin d'elle. Tout prouve, mais pas grand chose d'écrit.

    Nous avons sa quittance de loyer, mais par exemple, dans son bonheur total avant et juste après l'installation, nous avons convenu que ça ne pressait pas de rédiger le bail.
    Nous allions le faire à la fin des travaux qui comprennent une répartition du jardin à noter dans le bail, sur laquelle d'ailleurs elle revient sans cesse, dans un sens, puis dans l'autre. C'est à vous rendre dingue.
    Même le fait qu'elle menace de ne pas payer son loyer les prochains mois, et de partir, et de rester finalement mais "gratos"(je la cite) et simultanément de lancer entre deux autres textos , l'usage d'un portillon, l'usage ou non d'un passage, puis le contraire.

    Bref, un juge peut décider que nous n'avons pas respecter la loi en ne dressant pas un bail, en ne demandant pas de caution, sans tenir compte du contexte.
    Ce que je veux dire, c'est que juste ou pas juste, quand on est pris dans une procédure, on perd des plumes.
    Nous avons eu il y a presque 10 ans , j'en ai parlé sur ce forum, un procès pour un achat immobilier. Les vendeurs voulaient garder l’acompte et étaient procéduriers.

    Ils ont beaucoup menti, et nous avons perdu en première instance dans leur région où ils allaient au golf avec le juge et d'autres notables. Heureusement, notre notaire nous a soutenus et nous avons gagné en appel ailleurs, autre tribunal et 3 juges. Mais nous en avons vraiment souffert pendant 5 ou 6 ans.

    Alors oui, je crains une plainte, je cherche mais je crains la justice. Devant des tiers, ma mère est capable de paraître tout à fait rationnelle et posée. Elle alignera les mensonges, elle est convaincue de certains, qu'elle dira avec un aplomb que je connais.

    Quand nous étions jeunes, elle frappait et insultait mon frère (-pas son fils, une histoire compliquée, il était sous sa tutelle) et repartait travailler tranquillement , et était respectée et admirée dans son travail. Elle y souriait et s'y tenait, droite et efficace, compréhensive, intelligente, pédagogue, leader appréciée..etc, et nous n'avions droit la plupart du temps qu'à sa colère, ses plaintes, ses méchancetés et ses insultes, ses comportements dingues (pleurer 3 jours dans sa chambre, disparaître et téléphoner avec une voix rauque pour nous insulter et dire qu'elle allait se foutre en l'air...etc

    Personne ne nous a aidés à part sa sœur, ma tante et son mari parce qu'elle "paraissait".
    Ses quelques relations amoureuses fuyaient dès qu'ilss découvraient l'autre facette, en nous laissant dans cette folie pour ne pas avoir de tracas.
    Un lui a même piqué de l'argent chaque mois pendant un an pour préparer son départ.

    J'ai fait mon possible pour la soutenir devant certains abus, tout en mettant de plus en plus de distance . Notre relation était parfois améliorée de cette distance et de ma fermeté.

    Je crains aussi, que s'apercevant que l'abus de faiblesse ou de confiance n'aboutissant pas, elle s'en prenne aux enfants avec , de la même façon, une procédure lourde et difficile , avec l’article 371-4.
    Nous lui avons permispensant faire bien , de faire comme le cheval de Troye. Elle est dans notre maison, elle peut tirer les ficelles, nous nuire de beaucoup de façons pendant toute la durée d'une procédure. D'autant qu'à son âge, elle est protégée . Nous ne pouvons pas , quoi qu'elle nous fasse , la faire nous -même partir.

    Voilà comment je vois le tableau.
    Assez compliqué.

  5. #5
    Pilier Sénior

    Infos >

    Quel age ont les enfants ? Cet article de loi permettent aux enfants d'entretenir des relations avec leurs grands parents dans leur interets ; pas obligatoirement la réciproque .
    Il faut dans un premier temps avoir un bail pour pouvoir donner un préavis de votre coté ou vendre le bien loué .
    Au vu de la description de votre mère, la mise sous tutelle ou curatelle me parait hasardeuse ...
    Vous la logez ; je ne pense pas que de dlui répondre, ou pas, changera grand chose au fait qu'elle paie , ou pas .
    Donc le mieux est d’éviter les contacts , quels qu'ils soient pour avoir au moins la paix .
    Vous vous etes mis dans une sale situation en acceptant de louer à votre mère, sachant apparement de longue date à qui vous avez à faire .

  6. #6
    Membre Benjamin

    Infos >

    Nos enfants ont 10 et 12 ans.

    Oui, je m'en mords les doigts. J'ai voulu être plus solidaire. Elle paraissait vraiment faire preuve, malgré quelques dérapages , rares, de bonne volonté, de volonté de vivre quelque chose avec nous. Sa relation avec nos enfants semblait être sa motivation. Elle me cachait difficilement sa haine. Le deal était dur à tenir pour moi, c'était de l'écouter autant que possible, aussi longtemps possible, me parler d'elle-même. C'était parfois usant, mais moins que les années où elle était agressive et complètement déjantée.
    ça semblait être un bon compromis pour tous.
    Mais elle vieillit, et se plaignait d'être obligée de faire appel à des artisans pour tout, que financièrement ça l'empêchait de se redresser vraiment.
    Je me mettais à sa place, une femme seule âgée, même si je ne suis pas responsable de sa solitude, je peux imaginer que c'est difficile.
    Et comme elle a déjà brandit l'avocat, je me disais d'autre part que je serai toujours forcée de m'en occuper.
    Alors il m'a semblé que c'était une bonne option où tout le monde pouvait se sentir assez satisfait.
    Mon mari et mon oncle n'étaient pas chauds. J'aurais du être aussi frileuse qu'eux.
    On ne s'arrange pas avec des gens qui ont une pathologie, même quand elle se cache un peu. Je suis en train de prendre une claque et une bonne leçon.

  7. #7
    Pilier Sénior

    Infos >

    Bonjour,
    D'autant qu'à son âge, elle est protégée
    Renseignez-vous là-dessus, parce que cela dépend de l'âge et des revenus (du locataire, mais aussi du bailleur), ce n'est pas une certitude.
    D'autre part, on ne saurait trop vous conseiller de mettre de côté tout affect et de traiter ce problème comme s'il s'agissait d'un locataire lambda : vous avez des preuves de paiement des loyers ? Si oui, il s'agit donc d'un bail oral, qui peut devenir écrit aux mêmes conditions dès que l'une des parties le réclame. Avez-vous une preuve de la date d'emménagement dans l'appartement ? Si oui, faites partir ce bail de cette date, ce sera autant de gagné.
    Faites une mise en demeure par LRAR chaque fois qu'il y a un retard dans le paiement du loyer et gardez-en bien copie, de façon à pouvoir justifier par la suite du non-renouvellement du bail pour cause réelle et sérieuse. Dès que vous en aurez accumulé plusieurs, faites rédiger par huissier cet avis de non-renouvellement, cela démarrera la procédure (qui sera longue, mais il faut bien commencer un jour).
    Pour l'entretien et les travaux : si vous avez fourni un logement en bon état au départ (EDL d'entrée ?), les travaux d'entretien sont à sa charge, à elle de payer des personnes pour ce faire. Ne communiquez plus que par LRAR et attendez qu'elle fasse de même pour lui répondre.
    Cela va sûrement la mettre en rage et elle se répandra en médisances sur vous, mais il faudra serrer les dents et garder les yeux sur le but fixé : récupérer le logement et couper les ponts. C'est radical, mais c'est votre famille qu'il semble falloir protéger, vos enfants compris (psychologiquement et financièrement).
    Ainsi que vous le dites,
    On ne s'arrange pas avec des gens qui ont une pathologie

  8. #8
    Pilier Sénior

    Infos >

    Et soyez rassurée pour vos enfants, à leur age on tiendra compte de leur avis en ce qui concerne les relations qu'ils veulent avoir avec leur grand mère ...
    Mettez vous en tête que c'est le droit à l'enfant à voir ses grands parents qui compte, et si ils ne veulent pas la voir, ils en ont le droit aussi .
    Comme vous avez le droit de ne plus vouloir la voir, autrement que comme une locataire lambda .

  9. #9
    Membre Benjamin

    Infos >

    Merci Kang74,
    ça me donne de l'assurance ce que vous m'expliquez.
    N'y a t-il pas quelqu'un , un psy , que je puisse consulter comme un expert, qui m'aide à faire valoir à ma mère que nous ne pouvons nous cotoyer sans dégats collatéraux? Dans le carde des médiations , cela existe peut-être?
    Ma mère vient de me signaler qu'elle a un dossier sur moi qui remonte à 15 ans en arrière!
    Je n'ai rien conservé de mon côté, à part ce qui est actuel, par souci de ne pas être vindicative, rancunière. Je ne voulais pas cultiver les mauvais souvenirs. Ne pas oublier c'est comme ça, mais je ne voulais pas en plus dresser des comptes.
    Nous pensons prendre un gestionnaire de location. Mais c'est embêtant parce qu'elle semble accepter de se calmer : mon mari a consenti a ce qu'elle gère en partie les locations des studios en dessous de chez elle. C'est ce qui était convenu du temps de sa bonne humeur. Elle a mis dans sa rage l'idée que nous ne la laisserions pas faire, en plus du reste .
    Puis elle l'a réclamé, accompagné de menaces, disant qu'elle avait été trompée, que nous lui avions menti. Bref elle s'est fait plein de films et maintenant elle se calme un peu , toujours en me menaçant, grâce à mon mari qui lui cède ce qu'elle demande.
    On dirait du théâtre. C'est énervant au possible.

  10. #10
    Pilier Sénior

    Infos >

    Non il n'existe pas d'arbitre officiel et je ne vois pas à quoi cela vous servirait ...
    Vous etes libre de ne pas écouter ses betises et menaces et vous ne le faites pas ; personne ne peut décider pour vous de vouloir arreter d'etre " torturée" par votre mère .
    Pire vous avez trouvé un autre moyen qu'elle est encore plus d'ascendant dans votre vie, pour plus de pression et plus de problème ; gestionnaire de location ??? Sérieusement ? Elle qui n'arrive pas à gérer la sienne en payant son loyer ?
    Oui on dirait une tragédie grecque ; mais vous pouvez choisir de ne pas y jouer dedans .
    Il n'y a rien de juridique dans vos problèmes puisque vous ne voulez pas qu'elle devienne un locataire " normal" en tort en y mêlant l'affect .

  11. #11
    Pilier Cadet

    Infos >

    bonjour je crois que plus vous lui cédez plus elle abuse de vous il faut arreter cela ,d'ailleurs vous dites qu'elle se calme par moment et vous devez sans doute vous rendre compte qu'elle se calme quand elle sent qu'elle va trop loin avec vous,actuellement elle sent votre envie de la faire partir alors elle se radoucit; il n'existe pas de psy qui pourra lui expliquer ce qu'elle fait et la faire revenir à de meilleures intentions comme on dit familièrement on ne fait pas boire un ane qui n'a pas soif....par la parole et la douceur ça ne marche aps ...seule une attitude ferme et la loi la fera réagir positivement..pour vous.
    le psy je le verrais plutot pour vous pour comprendre ce qui se joue entre votre mère et vous ,pourquoi vous acceptez tant de (mauvaises) choses d'elle ,une mère qui dit avoir un dossier sur vous depuis 15 ans n'est pas une bonne mère ,elle est toxique pour vous et pourquoi?,pourquoi acceptez vosu tout cela? c'est cela dont il faudra parler, vous, au psy ;votre mère ne changera pas ,elle abusera toujours de vous si vous ne changez pas votre relation avec elle et pardonnez moi mais quelle bétise de confier la gestion des deux studios à quelqu'un avec qui vous etes en conflit permanent ;dites stop et gérez vous meme ces studios

  12. #12
    Pilier Sénior

    Infos >

    Un dossier sur vous ? Et alors ?
    Juridiquement vous n'avez aucun devoir envers votre mère, sauf une éventuelle obligation alimentaire mais avec ses 2300€ de retraite vous n'êtes pas concernée.
    Tout les reste : faire ses travaux de bricolage, payer ses dettes, lui rendre visite, écouter ses états d'âme... ce sont des obligations que vous vous créez vous-même et il ne tient qu'à vous de dire stop.
    La maison vous appartient : faites un bail de location écrit avec un état des lieux au plus vite pour être tranquille de ce côté-là. Quant aux studios, c'est vous le propriétaire donc ce sera avec vous que les locataires devront signer un bail et à vous qu'ils devront payer le loyer, à moins que vous mandatiez une agence de gestion immobilière pour cela.

    Et je rejoins les autres suggestions : allez voir un psy pour comprendre comment vous en êtes arrivée à cette dépendance morale et comment vous en sortir pour protéger votre famille.
    La médiation ne fait pas de miracle : il faut que les deux parties soient d'accord pour s'en remettre à un tiers afin de trancher un différend. Vous n'avez pas un différend avec votre mère, vous êtes en conflit permanent sur tout.
    Les bonnes décisions sont issues de l'expérience. L'expérience est issue des mauvaises décisions. Mark Twain

  13. #13
    Membre Benjamin

    Infos >

    Voilà de bonnes bougies que vous le donnez là. Confucius se trompe un peu, l'expérience et les conseils d'autres sont éclairants aussi.

    Merci de me parler aussi franchement, car franchement, en vous lisant, je comprends que j'en ai besoin. Des points sur les i.
    Et besoin d'un psy clairement.
    Je vais aussi imprimer cette conversation et la faire lire à mon mari.

    Il faut avouer que nous nous sommes perdus à tout les étages.

    Et oui, quelle bourde d'avoir voulu la loger. Je me suis rendue compte que c'est ce qu'elle et sa sœur ont fait pour ma grand-mère et je me sentais immorale en la laissant se débrouiller. Elle m'a toujours faite culpabiliser pour tout.
    Il faut que j'intègre définitivement de me faire passer en premier en quelque sorte. Et d'autres choses. Au boulot.

    Pour la gestion, légère des studios, l'idée portait sur "dire bonjour, ouvrir, accompagner éventuellement l'état des lieux et donner des renseignements touristiques" sur des locations saisonnières uniquement. Cela avait été dit quand elle était radieuse et coopérative pendant les mois précédent son déménagement.
    Mon mari a dit ok hier ou avant hier pour la calmer apparemment.
    Mais ce n'est même pas possible puisque lui et moi sommes d'accord pour confier la gestion à un professionnel.
    Je pense qu'il n'a pas réalisé en communiquant la dessus , noyé dans ses nombreux textos décousus, qu'il devrait revenir sur cet "accord".
    Dernière modification par Anasolle ; 02/06/2016 à 13h50.

  14. #14
    Pilier Cadet

    Infos >

    bonjour ne culpabilisez pas trop non plus ,il est difficile pour vous de voir la réalité des choses ,c'est plus facile pour nous qui n'avons pas les relations affectives intra familiales;il faut prendre du recul:je donne mon exemple :je suis au pied des Pyrénées mais je ne les vois pas de chez moi (collines ;arbres ect ect) cependant dés que je recule d'une dizaine de km je les vois bien..là je prends du recul au sens propre!
    il faut arreter de vouloir calmer votre mère en lui cédant tout car visiblement cela ne la calme pas du tout ;on a l'impression d'etre en face d'un petit enfant qui fait des caprices et impose sa dictature jusqu'au moment où les parents disent stop et ne cèdent plus voire punissent....imposez votre volonté vous verrez que la 1° fois cela parait difficile puis de - en - diffiicle et finalement c'est facile.....le psy pour vous cela n'est pas une punition n'est ce pas ?c'est pour vous aider à comprendre comment vous en etes arrivée là et à vous aider à surmonter la dictature de votre mère à dire non et stop comme à un tout petit bon courage

  15. #15
    Membre Benjamin

    Infos >

    Jodelariege,

    Pour répondre à votre précédent message, parfois elle s'est calmée quand j'ai été ferme , parfois quand j'ai cédé. Par exemple cette fois, c'est en cédant qu'elle s'est un peu calmée.
    A la fois elle se nourrit de mes faiblesses, et me le renvoie puissance 10 quand je la bloque.
    Oui, elle est souvent comme un petit enfant capricieux et tyranique, en manque d'attention permanent. C'était déjà le cas quand j'étais enfant et ado. J'ai cessé de "l'aimer " à cette époque. C'était dur de ne pas sombrer dans quelque chose de fou devant ses crises.

    J'ai choisi à l'époque de rester calme et en bonne santé. La plus stoïque possible et s'appliquer à être logique et raisonnable, apprendre le plus possible dans ce sens là.

    Je vois bien que ça ne suffit pas tout à fait mais pour les miens , mes enfants et mon mari , ça fonctionne bien.

    J'ai vu déjà pas mal de psy, mais c'est un long chemin et ils ne sont pas tous de grands sages, et puis selon le style de psy ('chanalyse, ' chotherapie, les différentes écoles, méthodes...) et ce que je suis capable de leur soumettre à chaque période de vie, et bien , ça n'avance pas aussi vite et bien que j'aurais voulu.
    Cette histoire le prouve.
    Je ne sais pas si les messages privés sont possibles ici, mais si vous avez entendu parler d'un très bon psychiatre dans l'Est de l'Ile de France, je suis preneuse.

    J'ai essayé vraiment d'être tout à fait ferme dès qu'elle a commencé à s'énerver pour mon ton, l'aide ménagère que nous avions mis en place et elle s'est déchaînée, puis j'ai encore été ferme , et elle est monté d'un cran criant à la maltraitance et à la procédure.

    Non le psy ne sera jamais une punition pour moi, j'y ai eu recours souvent , longtemps, parce que je venais de bien plus loin. Et je suis reconnaissante de l'aide que j'ai reçu.

    Merci en tout cas, encore. sincèrement.

Discussions similaires

  1. [Déroulement du procès] delai pour porter plainte pour abus de faiblesse
    Par dom-ctc dans le forum Monde de la Justice
    Réponses: 6
    Dernier message: 24/04/2018, 18h59
  2. [Protection des majeurs] Un homme veut porter plainte contre moi pour faux rendez vous
    Par martin39 dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 14
    Dernier message: 12/07/2014, 19h32
  3. [Protection des majeurs] DELAIS pour porter PLAINTE pour ABUS de FAIBLESSE et CAPTATION d'HERITAGE.
    Par INDISCRETE dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 4
    Dernier message: 03/05/2014, 12h27
  4. [Succession, Donation] porter plainte pour abus de faiblesse
    Par Stephanie83 dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 19
    Dernier message: 12/03/2013, 19h11
  5. [Vie commune, Rupture] J'en ai marre il veut porter plainte contre moi!
    Par Marion300470 dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 5
    Dernier message: 05/02/2006, 14h07