Affichage des résultats 1 à 15 sur 15

Discussion : Demande de suivi d'enfants par un psychologue sans que l'autre parent ne veuille

  1. #1
    Membre Benjamin

    Infos >

    Bonjour

    Voila le problème: ma compagne est divorcé et ses enfants vivent avec nous.
    Les enfants nous racontent des choses très grave quand il rentrent de chez leur père (violence, attouchement…)
    Ma femme a émis la demande que les enfants puisse voir un psychologue et cela est un refus de la part du père… devant la peur des enfants d'y retourner nous avons quand même amener les enfants voir un psychologue, il a vu les enfants seul 1 heure chacun et suite a cela émis une alerte au juge des enfants.
    Que peu t'il se passer puisque l'autorité parental demande l'accord des 2 parents pour que les enfants puisse voir un psychologue?
    Je vous remercie
    Dernière modification par nico1330 ; 11/06/2015 à 12h41.

  2. #2
    Membre Exclu des Forums

    Infos >

    Bonjour, Ou avez-vous vu qu'il fallait l'accord des deux parents pour que l'un emmène les enfants voir un psy durant sa garde? Avez-vous déposé plainte? Cordialement,

  3. #3
    Membre Benjamin

    Infos >

    Bonjour,
    certains organismes, comme les CMPP, demandent en effet l'autorisation des deux parents pour une prise en charge thérapeutique. En revanche, pour voir un psychologue en libéral, le parent gardien peut tout à fait le faire.
    En revanche, dans les affaires d'agressions sexuelles envers des mineurs, les preuves sont parfois ténues, ce qui empêche qu'elles soient condamnées, et c'est parfois épouvantable de devoir continuer à laisser ses enfants un WE/2 à leur bourreau. Je vous conseille donc de voir immédiatement un avocat pour vous accompagner dans le dépôt de plainte. Le signalement fait par le psy est bien entendu un plus pour que les enfants soient entendus.
    Courage.

  4. #4
    Pilier Sénior

    Infos >

    Bonjour !

    Quel âge ont les enfants ?

    Pour le reste, je suis entièrement d'accord avec les messages précédents...
    Il vaut mieux une couverture bien posée qu'un plaid de travers !!!!

  5. #5
    Membre Benjamin

    Infos >

    Bonjour

    Merci beaucoup de porter attention a ma requête…
    Effectivement les informations que nous possédons sur la procédure a suivre sont complexe…
    Donc l'on peu faire suivre un enfant par un psychologue sans que l'autre ne l'accepte… vu le texte dans ce lien :.psychologue-legislation.com/autorite_parentale.php
    Législation et exercice de la psychologie en Psychiatrie Infanto-Juvénile et FPH - Autorité parentale - Acte usuel - Émancipation du mineur[/url]
    nous pensions que non.
    Oui savoir que les petits vont y passer 1 mois cette été et que les enfants sont pétrifié de peur d'y retourner est dur…
    Merci a vous

  6. #6
    Membre Exclu des Forums

    Infos >

    Au vu du 1er post, je pensais à l'acte usuel, donc l'autre parent est supposé être d'accord, maintenant si c'est un suivi en centre, cela peut être différent, effectivement voyez rapidement un avocat pour qu'il fasse les démarches le plus rapidement, vous pouvez demander auprès du JAF pour une audience rapide, il devrait faire une injonction de soin, donc le père ne pourra s'y opposer. Cordialement,

  7. #7
    Pilier Sénior

    Infos >

    Un simple bilan, pour savoir déjà si l'enfant a des besoins, n'a pas besoin de l'accord des deux parents .
    Un suivi ; si .
    Après cela concerne sutout le psy car c'est lui qui prend des risques .
    D'un autre coté si il considère que ne pas les suivre relève de l'assistance de non personne en danger, il n'a plus besoin de l'accord du père .

  8. #8
    Membre Benjamin

    Infos >

    Merci a tous pour vos réponse, oui effectivement si l'acte est usuel ou non usuel cela change tout…
    En tout cas la psychologue a demandé de revoir les enfants.
    De toute façon l'alerte est lancé de sa part elle a jugé l'urgence…
    Les enfants ont demandé a la psychologue de parler a un juge mais ils n'ont que 9 et 10 ans…
    l'on nous conseille de contacter le juge des enfants et non le jaf qui lui s'occupe des problèmes entre parents et enfants, le JAf lui est plus orienté pour les problèmes entre parents…
    tout cela est compliqué mais tous les conseils sot bon
    merci a vous

  9. #9
    Pilier Sénior

    Infos >

    Comment le père a t'il manifesté son désaccord ?
    Votre femme a t'elle dit au psy la position du papa ?
    C'est à la psy a faire son travail en demandant l'accord des deux parents de toute façon .
    Demandez clairement à celle ci si elle a fait un signalement .
    Un juge pour enfant n'est pas saisi comme cela, surtout dans le cadre de parents séparés .Il est généralement saisi dans le cadre d'une procédure de protection à l'enfance, et cela serait malvenu que ce soit à votre initiative, sans preuve .
    Votre médecin de famille peut aussi vous aider pour constater l'état physique des enfants .
    Mais vous pouvez saisir le JAF, si vous avez des elements qui montre qu'il n'est pas dans l’intérêt des enfants d'aller chez lui, de vous diriger vers des visites médiatisées .
    Dans ce cadre les enfants peuvent être entendus, si ils ont capable de discernement , et cela c'est le JAF qui le décide .
    Et le JAf peut aussi diriger l'affaire vers le juge pour enfants si il le juge utile.

  10. #10
    Membre Exclu des Forums

    Infos >

    Il y a un renseignement au JAE, mais vous pouvez aussi contacter le JAF, qui sera (peut-être) plus habilité(à confirmer), ou plus rapide pour stopper la gadre(je pense aux vacances puisque c'est votre soucis), bon c'est juste une idée, tout comme, à votre place, j'irai déposer plainte le plus vite possible...même sans avocat vu que les vacances c'est bientôt. Le but étant de présenter le plus de pièce au juge.
    Cordialement,
    Edit: croisement avec Kang.
    Dernière modification par didier9417 ; 11/06/2015 à 17h25.

  11. #11
    Pilier Sénior

    Infos >

    Je pense d'ailleurs que vu les délais, il serait intéressant de demander un référé ... si vous avez des elements tangibles ( comme une attestation du psy) ou du moins, faire une requète le plus vite possible.
    Attention à la plainte sur de simples paroles d'enfants quand même ; mais passer aux FDO , leur dire que " les enfants ont dit ..." la psy pense que, etc ... pourquoi pas ? Ils vous diront quoi faire ...

  12. #12
    Membre Sénior

    Infos >

    Bonsoir,

    Le signalement a été effectué par le psychologue. Le Procureur va être donc être informé et saisi.
    Il va diligenter une enquête. Les enquêteurs de police vont entendre les enfants. Le parent gardien sera également convoqué et entendu par les FDO. A l'issue de son audition, il pourra déposer plainte.
    En parallèle et immédiatement, vous rapprocher d'un avocat pour qu'il saisisse le JAF en référé, voire même d'heure à heure plutôt pour qu'il statue sur les mesures de protections à mettre en oeuvre (demander un lieu médiatisé en effet pour que les enfants voient leur père).
    En fonction des auditions de chacun, le Procureur peut saisir le juge des enfants afin que des mesures d'investigations plus poussées soient appliquées.
    Dans tous les cas, sachez que la parole des enfants aujourd'hui pâtit sérieusement de l'affaire Outreau.

    Bon courage à vous et aux enfants.

  13. #13
    Membre Benjamin

    Infos >

    Bonjour,
    Encore merci pour vos réponses, Oui nous souhaitons faire entendre les enfants et allons vers cette enquête…
    et oui l'on nous a averti que depuis l'affaire Outreau les enfants n'on plus trop d'écoute…
    Mais nous n'avalons pas le choix l'on ne peu laisser faire ce qui se passe…
    encore merci!

  14. #14
    Pilier Sénior

    Infos >

    Compte tenu de ce que vous décrivez, une chose m'étonne grandement : pourquoi la mère n'a pas déposé plainte ? Pourquoi attend-t-elle que le Parquet engage d'hypothétiques poursuites qui peuvent prendre du temps, pourquoi acceptent elle de rendre les enfants pour les vacances ?

    Pour des faits que vous qualifiez de "choses très graves", vous ne semblez pas remuer ciel et terre, à côté, la question du droit de consulter ou non un psychologue est négligeable.
    D'ailleurs, si c'est si grave, il vaut mieux aller à une consultation pédiatrique dans un hôpital.
    Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes.
    Jacques Goimard

  15. #15
    Membre Sénior

    Infos >

    En tant que mère ou père sain d'esprit j'entends, c'est la terre qui s'écroule, c'est une avalanche qui dévale sur eux... il n'y a pas de mots pour décrire de tels actes qui dépassent l'entendement.
    Le signalement est fait, ils peuvent toujours téléphoner ou passer chez les FDO pour savoir comment cela va se passer, mais toujours est-il qu'il est effectivement nécessaire qu'un PEDOPSYCHIATRE voit les enfants URGEMMENT. Le psychologue, vu ce que dit précédemment sur le crédit accordé aux dires des enfants depuis Outreau, est plus qu'insuffisant.
    Il existe dans certaines régions des services spécialisés dans les hôpitaux pour Enfants.

Discussions similaires

  1. [Parents et Enfants] psychologue sans rdv avec le pere
    Par charlie2 dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 1
    Dernier message: 12/12/2018, 12h33
  2. [Parents et Enfants] Quels sont les devoirs d'un parent envers l'autre parent lorsqu'il emmène son enfant en vacances ?
    Par Xavier3394 dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 1
    Dernier message: 28/06/2018, 22h05
  3. [Droit à l'image, au nom] Nom suivi du prénom ou prénom suivi du nom
    Par kokoro31 dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 8
    Dernier message: 14/04/2016, 20h51
  4. [Succession, Donation] Succession Grand parent petits enfants avec deces d'un parent
    Par Payenqueu dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 1
    Dernier message: 29/09/2012, 13h00
  5. [Vie commune, Rupture] Enfant quittant le domicile du parent pour celui de l'autre parent
    Par Psyché dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 6
    Dernier message: 09/03/2006, 00h39