Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

Discussion : Plainte contre Juge Aux Affaires Familiales

  1. #1
    Membre

    Infos >

    Bonjour,
    Je viens de recevoir une décision du JAF (Juge Aux Affaires Familiales), suite à la demande de ma fille pour ne plus être en résidence alternée, et pratiquer la garde « standard » des WE et vacances scolaires.
    Elle a été entendue par le Juge, a expliqué avec ses mots de fille de 11 ans les raisons justifiant cette demande, elle a évidemment pleuré pendant cette audience, car elle ne veut plus aller chez son père, mais elle culpabilise quand même.
    Pendant l’audience de son père et moi, j’ai eu le sentiment de ne pas avoir le droit à la parole (on me coupait constamment, soit l’avocate de son père, soit la Juge). Son père a évidemment porté des accusations diffamatoires contre moi, m’accusant de manipuler ma fille (comme il l’avait déjà fait lors de ma demande en 2010, qui avait déjà été rejetée pour manque de conviction, car à l’époque ma fille était trop petite pour oser affronter son père, et la juge avait dit qu’il n’y avait pas d’élément nouveau pour justifier un changement de garde).
    Depuis, l’eau a coulé, et depuis 15 mois elle me réclamait sans cesse de refaire une procédure, chose qui ne m’enchantait guère suite aux souvenirs du préjudice morale que j’avais subit. Mais j’ai saisi mon courage à deux mains et me suis lancée dans cette nouvelle démarche.
    Entre-temps, ma fille ne voulant plus aller chez son père, est restée avec moi pendant 7 mois sans qu’il ne vienne la chercher.
    Alors que tous les éléments étaient réunis, que les preuves étaient établies que cette décision venait de ma fille, j’ai été accusée par la Juge de manipulation et déboutée de ma demande.
    Ce qui me met le plus en colère, c’est que la Juge a avancé un argument qui n’avait jamais été dit ni dans les conclusions des avocats, ni dans les documents de la partie adverse, ni pendant l’audience, et en plus cet argument est faux et facilement prouvable. C’est la distance du collège qui est plus proche de mon domicile que du père ? C’est complétement faux, faux faux !! D’où peut-elle sortir cela ? De plus, elle a bâclée son jugement sans demander une enquête sociale, ou une expertise psychiatrique, elle a fait passer les pleurs de ma fille pour le reflet d’un manque de son père, m’accuse sans preuve (juste en se basant sur le 1er procès) de manipuler ma fille, et me dit que ses notes ont chutées au 2e trimestre à cause de moi, ce qui est encore faux, faux faux, car elle est passée de 15 au 1er trimestre à 13 au 2e, en se basant sur les relevés de notes sur Pronote fournis par son père et pas sur les bulletins, elle n’a même pas appelé la CPE du collège !!! De plus elle a oublié qu’elle n’allait déjà plus chez son père au 1er trimestre, alors que c’est bien notifié sur un rapport de gendarmerie (depuis debut octobre).
    La Juge est au courant suite à l’audience de ma fille que son père lui fait du harcelement moral, la menace régulièrement et l’empêche de pratiquer le cheval (qui est très important pour elle). Il la tyranise et se comporte comme un dictateur avec elle.
    Evidemment, je vais faire appel, mais peut-on porter plainte contre une JAF qui a mal fait son travail, et qui a inventé des arguments pour justifier sa décision ?
    Merci et désolée pour la longueur de mon récit.

  2. #2
    Pilier Junior

    Infos >

    Non, vous ne pouvez pas porter plainte contre le JAF. Il est souverain dans ses décisions, qu'il prend en fonction des elements qu'on lui présente.
    A mon avis le problème vient du fait que votre ex-conjoint a un avocat et vous non (si j'ai bien compris). L'avocat de votre ex-conjoint sait présenter ses arguments et vous non.
    Si j'ai mal compris et que vous avez un avocat, changez-en, soit il ne vaut pas une bille, soit la communication que vous avez avec lui n'est pas bonne (qu'il ne vous ait pas expliqué qu'on ne peut pas porter plainte contre le JAF est assez parlant).

    Cependant vous vous êtes mise dans une situation difficile qui ne joue pas en votre faveur. Pourquoi votre fille n'est pas allée voir son père durant 7 mois? Une fillette de 11 ans ne peut pas prendre cette décision seule et de plus le jugement vous y contraignait, donc vu du juge, il semble que vous manipulez votre fille (je ne porte pas de jugement, je cherche uniquement à vous expliquer la décision du juge).
    De plus, si son père semblait accepter la situation depuis 7 mois (que je rappelle, vous n'aviez pas le droit de favoriser), pourquoi êtes-vous repassée devant le juge? Je ne suis pas surprise que celui-ci vous ait contrainte à ni plus ni moins, à respecter le jugement antérieur.

Discussions similaires

  1. [Vie commune, Rupture] Lettre au juge aux affaires familiales après accord amiable suite à requête
    Par Citoyenne dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 3
    Dernier message: 01/04/2012, 13h35
  2. [Vie commune, Rupture] Pouvoirs du juge aux affaires familiales
    Par Aluyetanet dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 1
    Dernier message: 09/03/2008, 11h55
  3. [Vie commune, Rupture] demande de pension alimentaire devant Juge aux affaires familiales
    Par Anna613 dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 11
    Dernier message: 25/01/2007, 12h31
  4. [Vie commune, Rupture] Audience juge aux affaires familiales
    Par Chriss54 dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 12
    Dernier message: 13/10/2006, 18h06
  5. [Vie commune, Rupture] Juge aux affaires Familiales
    Par Reine dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 2
    Dernier message: 21/04/2006, 14h25