Affichage des résultats 1 à 13 sur 13

Divorce
Discussion sur le thème : Vie Commune ou Rupture

  1. #1
    Membre Benjamin

    Infos >

    Bonsoir,
    J'ai entamé une procédure de divorce et la date de l'audience est fixée au 28 mai.
    Mon mari a quitté la maison et je ne sais pas où il habite, il a demandé à nos filles de ne pas me le dire.
    J'ai demandé à mon avocat si je pouvais recevoir le week end mon "ami" à la maison et il me répond: …"je vous le déconseille pour le moment, et il faudrait moins attendre l'audience du 28 mais qui vous autorisera à résider séparément, mais sans vous libérer du devoir de fidélité…"
    J'ai un ami qui a été greffier pendant des années, et qui fait ses études de juge, lui m'a dit, et après s'être renseigné pour en avoir la certitude, que le devoir de fidélité n'existait plus depuis 1984, et que du fait que mon mari ait quitté la maison, je pouvais recevoir mon ami sans problème! Je ne sais plus très bien quoi penser et si parmi vous je peux avoir des renseignements ou conseils, cela me ferait le plus grand bien!
    D'avance je vous remercie pour vos réponses éventuelles!

  2. #2
    Pilier Sénior

    Infos >

    Ecoutez votre avocat !!!
    Il a été greffier dans quel pays votre ami ????
    Rappel :
    L'article 212 du Code civil impose aux époux une obligation de fidélité. Cependant, la loi n'a pas défini précisément le devoir de fidélité. C'est la jurisprudence qui, à plusieurs reprises, est venue préciser la notion. Selon elle, la fidélité s'entend tant au sens physique qu'au sens moral.
    In fine, il y a manquement au devoir de fidélité, autrement dit adultère, lors de relations physiques d'un conjoint avec une tierce personne, mais également en cas de relations fortement intimes, mêmes sans relations physiques consommées.
    Dans le même sens, la jurisprudence a admis que l'attitude provocante, une conduite légère ou immorale d'une épouse pouvaient être qualifiées de manquement au devoir de fidélité.
    Au surplus, la jurisprudence a également admis qu'un époux démontant d'un comportement injurieux envers son épouse en sortant avec d'autres femmes et ce même sans consommer ces mêmes relations, entretenait par là-même des relations équivoques, allant à l'encontre du devoir de fidélité. Le caractère équivoque peut être également qualifié par le recours à des petites annonces ou l'utilisation de messageries instantanées via Internet.
    Enfin, l'adultère peut également se constater indépendamment de l'orientation sexuelle du conjoint qui le commet. En effet, l'infidélité physique est qualifiée tant dans une relation hétérosexuelle, que dans une relation homosexuelle.
    Pour le moment votre mari est en tort d'avoir quitté le domicile conjugual ; alors évitez de changer les rapports de force de la procédure en sapant la stratégie de l'avocat en recevant au domicile de votre mari ( et oui ...) votre amant.
    Pour ce qui est du domicile de votre mari, il est pour le moment chez vous officiellement . Mais il a autant de droit sur vos filles que vous et peut les emmener ou cela lui chante, vu que rien n'a été fixé juridiquement parlant.

  3. #3
    Membre Benjamin

    Infos >

    Juste pour information, nos filles sont majeures, elles ont respectivement 19 et 21 ans. Je vous remercie de votre réponse rapide et j'en prends note!
    Et je vais bien sûr suivre les conseils de mon avocat, je pensais juste que mon mari ayant quitté le domicile, la séparation de corps était de ce fait automatique!
    encore merci.

  4. #4
    Membre Benjamin

    Infos >

    Bonsoir,
    J'aurais de nouveau besoin d'un conseil car je n'ai pas de réponse de mon avocat à mes mails et mes horaires de travail ne me permettent pas d elle joindre au téléphone.
    Il m'a envoyé un courrier avec la date de la conciliation, et je suppose que mon mari devra être présent lui aussi, mais lia quitté la maison et je ne sais pas où il habite, cependant je peux lui faire passer la date par nos filles;Par contre j'ai besoin de savoir s'il doit prendre un avocat ou s'il peut venir comme ça!
    Lorsque je lui ai dit que j'avais conclut un avocat et que j'allais demander le divorce il m'a demandé s'il devait se prendre lui aussi un avocat et je lui ai répondu que je pensais que cela pouvait attendre la conciliation mais finalement ai je bien fait? Je n'en ai aucune idée!
    D'avance merci pour vos réponses et conseils!

    ---------- Message ajouté à 19h09 ---------- Précédent message à 19h07 ----------

    pardon je viens de me relire et je constate que j'ai fait pas mal de fautes de frappe….

  5. #5
    Pilier Sénior

    Infos >

    Commencer la procédure divorce nécessite de prendre un avocat ; si il n'en a pas, cela va etre compliqué ...
    Si tout est ok entre vous deux en ce qui concerne vos demandes, vous pouvez partir sur un divorce par consentement mutuel, en ayant le meme avocat .
    C'est moins cher et plus rapide ... Si tant est que vous fassiez le bilan de vos positions avant, pour etre sur que tout est ok pour les deux .

  6. #6
    Membre Benjamin

    Infos >

    Merci beaucoup pour votre réponse! Je n'ai toujours aucune nouvelle de mon avocat, je ne sais donc toujours pas si je dois moi même avertir mon mari de la date de la conciliation, ni s'il doit prendre un avocat ou si le mien peut s'occuper de nous 2 pour la conciliation, je nage en pleine confusion. est ce à moi d'avertir mon mari? si c'est la cas je suis obligée de lui faire une lettre et de demander à mes filles de la lui donner car je ne sais pas où il habite. Dois je lui dire de prendre un avocat, sachant qu'il devra passer par l'aide juridique n'ayant pas les moyens financiers de s'en payer un? Est il normal que mon avocat, a qui j'ai versé la moitié de ses honoraires ne se donne pas la peine de me répondre, de me conseiller et encore moins de me soutenir? Je suis vraiment désorientée là, et sa lettre datant du 18, je me dis que si je tarde trop à avertir mon mari, celui-ci va penser que je l'ai fait exprès, c'est le flou total pour moi.

  7. #7
    Pilier Sénior

    Infos >

    pourquoi vous occupez vous (encore) de lui ??? il est parti de son propre Chef, il ne veut pas donner son Adresse, il implique vos enfants dans vos histoires (entre nous, vos filles devraient rester en Dehors de tout cela), pourquoi alors vous faire du mouron pour lui ?

    il peut et va devoir aussi se prendre en Charge !

  8. #8
    Membre Benjamin

    Infos >

    Merci pour votre réponse Golfy.
    Il n'est pas vraiment parti de son propre chef puisque c'est moi qui lui ai dit que je voulais me séparer, n'étant plus épanouie avec lui et étant tombée amoureuse de quelqu'un d'autre; J'ai été honnête avec lui et n'ai pas eu de relation amoureuse avec cet autre homme avant de lui en avoir parlé, mais c'est tout de même moi qui ai entamé la procédure et lui ai demandé de partir, la maison étant ma maison familiale dont j'ai hérité. Si je m'inquiète de lui c'est parce que je me sens tout de même responsable, et aussi parce que je veux pouvoir négocier un divorce à l'amiable, et on m'a dit que s'il ne se présentait pas à l'audience, cela risquait de reporter la date ultérieurement et donc repousser pour moi la possibilité de voir mon nouvel ami.
    Je vous remercie encore pour votre réponse je veux juste être sûre que s'il s présente sans avocat cela ne sera pas préjudiciable!
    Très cordialement.

  9. #9
    Pilier Sénior

    Infos >

    Parfois, au delà de l'aspect juridique, il vous faut réfléchir avec l'aspect humain . Certes il a besoin de prendre du recul, mais vous, vous avez besoin de faire cela rapidement, puisque vous semblez pressée de reprendre votre liberté . L'amiable est donc la meilleure option ; si lui, bien sur est d'accord .

    Car si il ne fait pas les démarches pour divorcer, cela peut durer longtemps !
    Avez vous des biens en commun ? Comment pensez vous assumer vos filles, qui font peut etre des études ? C'est sur ces points là qu'il vous faut tomber d'accord, puisque je doute que vous teniez absolument demander une prestation compensatoire ( surtout si lui beneficie de l'AJ ...)

    Donc oui, il vaut mieux amorcer le dialogue par un courrier, en lui faisant parvenir, gentiment par exemple le dossier de l'aide juridictionnelle joint, mais en prenant soin de ne pas vous fermer non plus à une autre forme de divorce si besoin ( un courrier, c'est aussi une preuve potentielle, ne l'oubliez jamais)
    Vous avez bien vu une fois votre avocat ? Sur quelle forme de divorce veut il partir ? Parce que c'est vrai, que le fait que votre mari ne se positionne pas, fait qu'il a peu de moyen de situer vos demandes, donc aucune raison de faire avancer l'affaire avec vous . Un divorce, c'est comme un mariage ; ce sont les deux parties qui décident de ce qu'ils veulent en faire .

  10. #10
    Membre Benjamin

    Infos >

    Merci pour votre réponse! Je n'ai vu mon avocat qu'une seule fois, lorsque j'ai pris rendez-vous au départ juste pour des conseils. C'est lui qui m'a dit de demander le divorce au vu de ce que je lui ai dit, notamment que mon mari avait souvent des dettes ( je suis tombée il y a quelques semaines sur des courriers d'huissiers concernant son assurance privée qu'il ne payait plus )
    Nos filles sont majeures, même si elles vivent toujours à la maison et il est bien évident que je ne vais rien demander!
    Sinon mon avocat m'a dit que je suis propriétaire de la maison car c'est un héritage mais que comme nous avons racheté les parts de mes soeurs, je devrais lui verser une "récompense" qui ne devrait pas se monter trop haut étant donné que c'est sur ce que nous avons remboursé sur le prêt et que cela fait que 2 ans que nous avons racheté la maison de mes parents!
    Il m'a dit que mon mari voudrait peut-être divorcer pour faute, mais que comme il devrait avoir l'aide juridictionnelle, il ne pourrait de toute façon pas faire durer des années.
    Mon gros souci là est que je n'ai aucune nouvelle de l'avocat depuis que je lui ai envoyé le mail lundi pour savoir comment faire pour mon mari, si je dois lui donner la date d ela conciliation et lui conseiller de prendre un avocat etc…En fait lorsque j'ai reçu son courrier me donnant la date il m'a égalent répondu à un mail envoyé la semaine précédente où je lui demandais si je pouvais recevoir mon ami chez moi étant donné que mon mari est parti et il m'a répondu qu'il me le déconseillait sinon je pouvais avoir un divorce pour adultère. Dans mon mail je lui ai juste dit que j'étais étonnée, croyant que comme mon mari a quitté la maison et que je lui ai non seulement dit que je souhaitais le quitter mais aussi que j'avais rencontré quelqu'un, mais que je ne l'avais pas trompé ayant attendu de lui parler, je trouvais cela u peu injuste! Puis je continuais mon mail en lui demandant comment faire pour mon mari, si c'était à moi de faire les démarches pour l'avertir de la date. Il ne m'a répondu que sur mon étonnement et mon questionnement par rapport au risque d'être en procès pour adultère, un mail assez sec me disant que je si préférais croire ce qui m'arrangeait plutôt que lui c'était mon affaire! Je lui ai donc renvoyé un mail en m'excusant, en disant que j'étais un peu perdue et que je ne remettais pas du tout en cause ses compétences et ses conseils etc..et je lui ai re demandé comment faire pour mon mari, mais depuis….aucune réponse! Je suis très angoissée je l'avoue, je ne sais pas quoi faire! Je pense que je vais effectivement écrie à mon mari et lui faire transmettre le lettre par nos filles, en lui expliquant que je souhaiterait un divorce à l'amiable, que la date d'audience est le 28 mai et que n'ayant pas d'autre nouvelle de mon avocat, je ne sais pas s'il doit en prendre un….Je me sens très seule dans ce divorce et même si c'est mon choix, c'est très difficile! Alors merci beaucoup de vos conseils ils m'aident un peu et je vais écrire à mon mari en restant très prudente sur les termes.

  11. #11
    Pilier Sénior

    Infos >

    Prenez l'habitude de ne pas discuter les conseils de votre avocat ; il vous avertit, c'est son job, pour défendre vos intérêts . C'est lui qui dispose de tout votre dossier, alors faites lui confiance, et ne lui cachez rien .
    Effectivement vous devrez une récompense à votre ex ; mais votre avocat craint peut être aussi la demande de prestation compensatoire . Allez vous demander une pension pour vos filles, jusqu’à la fin de leur études ? Y'a t il une grosse disparités entre les biens et revenus de votre mari, et les vôtres ?
    Tout dépendra de la position de votre ex ; si il n'a pas digéré la pilule, il est possible qu'il prenne un malin plaisir à faire durer les choses, même au prix cher ...

  12. #12
    Membre Benjamin

    Infos >

    Oui il m'a effectivement parlé de prestation compensatoire! Mes filles ne sont plus étudiantes, donc il est évident que je ne demanderais rien! Sinon, je gagne bien plus que mon mari qui a très peu travaillé et qui actuellement gagne le SMIC.
    J'aurais tendance à penser qu'il ne va pas faire durer car il sait que si c'est le cas, je serais obligée de vendre la maison pour pouvoir payer les frais, et je ne crois pas qu'il soit capable de ça, ne serait ce que parce que c'est tout ce que nous allons laisser à nos filles. De plus, j'ai de quoi me défendre dans le cas où il voudrait effectivement faire durer car j'ai toujours tout assumé que ce soit financièrement mais aussi sur le plan professionnel, lui ne gardant jamais un travail parce qu'il ne supportait pas tel ou tel collègue, et d'autres choses plus personnelles. Je ne veux pas en arriver là, je ne veux pas remuer tous les mauvais souvenirs et je voudrais garder en mémoire les bons moments, car il y en a eu, ne serait là encore que pour nos filles! Et j'aurais des témoins, mais j'espère vraiment ne pas en arriver là et tout salir. Merci du conseil, je vais écouter mon avocat c'est d'ailleurs ce que je lui ai dit, mais là, il ne me donne pas de nouvelles donc je ne sais pas trop ce que je dois faire, si au moins il me disait qi je dois moi-même avertir mon mari, et lui dire s'il doit prendre un avocat, en fait je voudrais que nous ayons un avocat commun mais là non plus mon avocat ne me répond pas!
    En tous cas un grand merci pour vos réponses toujours rapides, ça fait du bien de se sentir écoutée et conseillée!

  13. #13
    Pilier Sénior

    Infos >

    Par rapport à ce que vous dites, et dans le but de vous renseigner, quoi qu'il advienne de la procédures, je vous déconseille d'esperer quoi que ce soit avec pareil argument .
    En effet, chacun contribue aux charges du ménage selon ses moyens, et sans contrat de mariage, ce n'est pas vous qui avez payé, mais la communauté . De plus vous avez un devoir de secours et d'assistance envers votre mari, donc quelque soit sa situation financière et professionnel, vous deviez l'aider.
    Ce n'est pas une raison pour vous mettre martel en tête ; vous verrez quels arguments amener selon sa position, ses demandes, le moment venu .
    C'est pour cela que pour le moment votre avocat est " bloqué" ; sans celà, on ne sait pas sur quoi travailler, et si vous voulez en passer par l'amiable, il faut dans un premier temps ne pas trop avancer des pions défensifs...
    Avec les elements que vous amenez, si il demande une prestation compensatoire ( et là aussi, il faut voir sur quoi il argumente sa demande), vous pouvez demander une pension alimentaire pour vos filles tant qu'elles font des études . Normalement c'est un droit ; pour elles !! Mais entre les deux, il y a moyen de trouver un équilibre, si vous voyez ce que je veux dire . Par contre la récompense doit etre avancée ; vous lui devez, et cela le motivera peut etre à divorcer.

Discussions similaires

  1. [Vie commune, Rupture] HELP - Date effet du divorce et Divorce par consentement mutuelle
    Par ddivorce72 dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 3
    Dernier message: 29/08/2010, 13h58
  2. [Déroulement du procès] Divorce: Délai 1) appel non-conciliation. 2) assignation en divorce
    Par V0r4c3 dans le forum Monde de la Justice
    Réponses: 2
    Dernier message: 25/05/2010, 12h36
  3. [Vie commune, Rupture] Requête en divorce, divorce voire séparation
    Par Ter29 dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 1
    Dernier message: 11/03/2009, 08h22
  4. [Vie commune, Rupture] Du divorce amiable au divorce traditionnel avec garde alternée
    Par Péline dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 10
    Dernier message: 19/02/2009, 20h10
  5. [Vie commune, Rupture] Date de jugement de divorce, date d'effet du divorce et délais de viduité
    Par Mudmuddy dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 2
    Dernier message: 19/04/2007, 10h02