Page 1 sur 3 123 FinFin
Affichage des résultats 1 à 25 sur 54

Discussion : mon enfant ne veut plus aller chez son papa

  1. #1
    Membre Benjamin

    Infos >

    Bonjour,

    Je vais essayer de faire simple.Mon enfant de 10ans est handicapé de naissance (malformation des jambes et pieds unique en France). Je me suis séparée de son papa en 2006. Depuis,j'ai refait ma vie et on a un jugement qui date de 2008 disant que son papa a sa garde toutes les petites vac' et la 1/2 de Noël et d'été car on habite à 10h de route en voiture l'un de l'autre.
    Jusqu'à présent cela marchait mais fin d'année dernière mon enfant a pris la décision avec son chirurgien de subir une opération lourde pour son bien-être physique. Il a subit 3opérations entre mars et juillet 2013. Il est resté en centre de réeducation à 1h de chez moi et 9h de chez son père. Ce dernier n'est jamais venu le voir alors qu'il ne travaille et vit tout seul.Il n'a jamais pris contact avec l'équipe médicale,a téléphoné une fois le temps à son enfant.
    Mon enfant s'est senti abandonné par son père. Là pour les vacances de la Toussaint et maintenant celle de Noël,il voudrait le prendre car cela va mieux au niveau de sa santé mais mon enfant a refusé d'y allé. Il m'a expliqué ses raisons et je l'ai soutenu.Il a décidé de rompre le lien avec son père.

    Le problème est que son père porte plainte à son lieu de domicile pour non représentation d'enfant alors qu'il devrait être chez moi car il vient le chercher. Je passe mon temps à la gendarmerie. Il a même porté plainte pour la période d'été alors que son enfant était toujours hospitalisé.Les gendarmes ont ri jaune quand je leur ai donné le carnet de santé.
    Les gendarmes bien gentils m'ont dit d'entamer une procédure de médiation ou une révision de jugement.
    Comment faire car je voudrais que mon enfant de 10ans soit écouté par le juge mais ce n'est qu'à partir de 12ans m'ont expliqué les gendarmes.Et pourquoi ce serait encore à moi de faire les démarches administratives,c'est son père en faute et pas moi?En plus,mon enfant ne peut pas monté plus d'1étage d'escalier et son père habite toujours au 2ème sans ascenseur. Il n'est même pas au courant des difficultés de santé de son enfant,il n'a jamais pris contact avec l'école.
    J'aimerais parfois qu'il soit déchu de son autorité parentale car il ne fait rien pour son enfant(même pas de pension alimentaire) et c'est misérable.
    Pouvez vous m'aider?
    Merci

  2. #2
    Pilier Sénior

    Infos >

    Bonjour !

    Tant qu'un nouveau jugement n'est pas établi, vous devez le respecter. Et si le père n'a pas son enfant quand c'est sa période ET qu'il veut l'avoir, vous vous mettez juridiquement en faute. Ce n'est pas un jugement de valeur sur vous, croyez-le bien, mais c'est simplement ce que dit la loi.

    Pour faire changer cela, il faudrait que vous vous adressiez à un JAF. Mais surtout, ne demandez pas le retrait de l'autorité parentale, vous vous feriez renvoyer dans vos buts vite fait bien fait, car cela n'est accordé que si, à la base, le parent met en danger la santé ou la vie de l'enfant, et encore faut-il dûment le prouver.

    Par contre, à 10 ans, un enfant peut être entendu par le juge...

    Et pour la pension, vous devez saisir vous-même un huissier...
    Il vaut mieux une couverture bien posée qu'un plaid de travers !!!!

  3. #3
    Pilier Sénior

    Infos >

    Bonjour

    "c'est son père en faute et pas moi" : comme on va vous le dire souvent, son père n'est pas en faute de quoi que ce soit au niveau du jugement . C'est vous qui avez décidé d'outrepasser vos droits en décidant que votre enfant ne devait plus voir son père ( d'autant plus quand on dit soutenir la reflexion un enfant de 10 ans en pleine souffrance morale et physique ; conflit de loyauté).
    Vous voulez le déchoir de son autorité parentale ? Pour quel motif ? Il veut voir son fils, et il a la preuve que vous l'en empêchez . En parlant d'autorité parentale, j’espère que vous avez respecté la sienne quand il a fallu prendre la décision de l’opérer.
    Vous avez le choix entre respecter le jugement ou saisir le JAF pour le faire modifier; comme dit précédemment votre enfant peut être entendu . Bien sur le père pourra apporter ses arguments et des éléments contraire à votre reflexion . Et bien sur, le JAF statuera dans l’intérêt de l'enfant.
    Mais si vous continuez à commettre un délit pénal, je vous le rappelle, vous ne pourrez peut être plus exposer vos arguments , tant vous semblez enchainer les fautes liées a vos obligations de parents gardien, et celles d'une mère ; vous pouvez remettre en cause le bien fondé d'avoir la résidence habituelle de l'enfant ...

  4. #4
    Membre Exclu des Forums

    Infos >

    Citation Envoyé par kang74 Voir le message
    Bonjour

    "c'est son père en faute et pas moi" : comme on va vous le dire souvent, son père n'est pas en faute de quoi que ce soit au niveau du jugement . C'est vous qui avez décidé d'outrepasser vos droits en décidant que votre enfant ne devait plus voir son père ( d'autant plus quand on dit soutenir la reflexion un enfant de 10 ans en pleine souffrance morale et physique ; conflit de loyauté).
    Vous voulez le déchoir de son autorité parentale ? Pour quel motif ? Il veut voir son fils, et il a la preuve que vous l'en empêchez . En parlant d'autorité parentale, j’espère que vous avez respecté la sienne quand il a fallu prendre la décision de l’opérer.
    Vous avez le choix entre respecter le jugement ou saisir le JAF pour le faire modifier; comme dit précédemment votre enfant peut être entendu . Bien sur le père pourra apporter ses arguments et des éléments contraire à votre reflexion . Et bien sur, le JAF statuera dans l’intérêt de l'enfant.
    Mais si vous continuez à commettre un délit pénal, je vous le rappelle, vous ne pourrez peut être plus exposer vos arguments , tant vous semblez enchainer les fautes liées a vos obligations de parents gardien, et celles d'une mère ; vous pouvez remettre en cause le bien fondé d'avoir la résidence habituelle de l'enfant ...
    avant de casser du sucre sur le dos de la maman il faudrait peut etre lire entre les lignes!!
    "Le problème est que son père porte plainte à son lieu de domicile pour non représentation d'enfant alors qu'il devrait être chez moi car il vient le chercher. Je passe mon temps à la gendarmerie"
    oui la maman a des devoirs mais un père aussi et un jugement ne fait pas tout non plus et un juge peut etre humain aussi
    un père qui ne se deplace pas une seule fois pour aller voir son fils hospitalisé ou qu'il n'appelle meme pas, on peut comprendre un enfant
    oui la maman est en tort ( sauf si le père ne vient pas) mais si l'enfant ne veut pas partir elle ne pourra pas le mettre de force dans la voiture de son père si il vient...
    la plainte du père si elle est suivie ce qui n'est pas certain pourra au moins mettre a jour les manquements du père

    pour vous repondre chonchon, faites une demande auprès du jaf pour que votre fils soit entendu

  5. #5
    Pilier Sénior

    Infos >

    Je ne casse pas du sucre ; je suis réaliste . Madame est en faute,elle a sûrement clairement exposé son refus au papa, il n'en faut pas moins pour porter plainte .
    Vous réagissez aux circonstances, qui j'en convient, exposées comme cela, pourrait remettre en cause les DVHs du papa ; alors qu'il faut prendre en compte les faits, et celui ne pas présenter l'enfant, est un délit . C'est au JAF de décider si il y a lieu que l'enfant voit moins son père ; ne confortez pas Madame, dans le fait que ce soit à elle de décider . Cela pourrait avoir des conséquences dramatiques, et ce ne serait pas un conseil juridique judicieux.
    Dernière modification par kang74 ; 12/12/2013 à 17h22.

  6. #6
    Membre Benjamin

    Infos >

    Merci à tous.

    Pour essayer de répondre à tous.
    Le problème comme dit l'un de vous:sur le jugement il est marqué que le père vient chercher son fils au domicile de la mère. Comme il savait que son fils ne voulait pas venir,il ne se déplace pas et porte plainte chez lui. A chaque fois cela est sans suite.
    Je sais que je suis en tort au niveau jugement mais comment faire je ne vais pas mettre mon fils de force dans la voiture de son père. Il le dit très bien"mon papa m'a abandonné au centre de réeducation et je ne veux plu le voir".Quand il essaie de lui parler au téléphone de sa souffrance,son père ne l'écoute pas,cela l'énerve et il raccroche au nez de son père.
    Faire réviser le jugement,je ne sais pas quoi demander,juste le droit que mon fils de 10ans s'exprime et explique le pourquoi de cette situation.Tant qu'il voulait y aller je ne m'opposais pas mais je comprends mon fils.
    Vous me parlez de son autorité parentale,il a fallu reporter la 1ère opération car il ne voulait pas signer et renvoyer les papiers médicaux. Son fils souffre physiquement et il ne fait rien.

    Que faire?!

  7. #7
    Pilier Sénior

    Infos >

    Il faut faire un dossier prouvant vos dires ;
    Vous voulez faire revoir son autorité parentale, vous demandez une attestation du medecin concernant le problème que le refus a entraîné, les impacts éventuels sur la santé du petit ect ...Reflechissez à toutes les entraves que votre ex a pu mettre dans la vie du petit par son autorité parentale et qui n’était pas dans l’intérêt de l'enfant.
    Vous prouvez que vous l'informez, que vous le sollicitez et qu'il répond pas ( mail, sms, courrier ect ...)
    Vous prouvez que le père n'est jamais venu voir l'enfant et n'a jamais sollicité les médecins ( attestations ) ; ça sera à lui aussi de prouver le contraire .
    Vous essayez de raisonner votre enfant en lui expliquant les risques que vous courrez par rapport à vos obligations, et les conséquences éventuelles qui peuvent en découler si vous persistez.
    Ne minimisez pas cet acte, expliquez le ( sans dire que vous cautionnez la décision de l'enfant, mais en prenant en compte sa souffrance morale : mieux compris ...) mais qu'il n'est jamais venu non plus convaincre votre fils du contraire ( lieu de plainte)
    Si il doit une pension depuis plus de 2 mois, vous portez plainte pour abandon de famille.
    Bref vous montez un dossier cohérent et vous évitez de vous mettre dans une situation qui peut vous porter préjudice .
    Et bien sur, vous vous rapprochez d'un avocat pour exposer tout ceci .
    Dernière modification par kang74 ; 12/12/2013 à 18h58.

  8. #8
    Pilier Sénior

    Infos >

    Dans l'immédiat, il n'y a pas d'urgence. Il ne se présente pas pour venir chercher l'enfant, il n'y a pas de délit de non représentation.
    Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes.
    Jacques Goimard

  9. #9
    Membre Benjamin

    Infos >

    oui mais même s'il ne vient pas il réussit à déposer une plainte pour non représentation d'enfant à son domicile alors que sur le jugement de 2008 c'est bien marquer prendre l'enfant au domicile de la mère. On habite à 800km l'un de l'autre. La 1ère plainte,c'était gros,pour le mois de Juillet,il porte plainte mais quand j'ai été à la gendarmerie de mon secteur,et que j'ai présenté le carnet de santé où c'était bien marqué hospitalisation du 05mars au 30juillet 2013,les gendarmes n'en revenaient pas. Il avait réussi à déposer une plainte d'une dizaine de lignes alors que son fils était hospitalisé depuis Mars.
    Après celle des vacances de la Toussaint,il m'a dit qu'il avait reporté plainte mais j'attend toujours la convocation.
    Là j'ai contacté une association pour une médiation familiale car je veux qu'ils arrivent à se parler.Mon fils a besoin de vider son sac à son père. Et après on verra.Mais je ne comprends pas qu'on puisse porter plainte et que les gendarmes ne vérifient rien. Moi,quand j'étais à la gendarmerie,le gendarme a téléphoné à la gendarmerie de son domicile et leur a expliqué la situation. Il n'avait rien dit sur l'handicap et l'hospitalisation de son fils. C'est comme cela qu'on a appris qu'une 2ème plainte était en route pour la Toussaint.Le gendarme nous a dit car il y avait le haut parleur que le père de mon fils avait fait un scandale pour porté plainte et c'est pour cela qu'il l'avait pris et que vu les textos que j'avais répondu au père de mon fils,il avait pris la plainte (je lui marquais de ne pas faire la route pour rien et qu'on verrait pour Noël,je partais d'un bon sentiment,je ne pensais pas que la situation allait dégénerer comme cela).
    Voilà je suis toujours dans une impasse mais ce que vous dites et vrai et je sais que prendre partit de mon fils est mauvais pour moi mais il a souffert le martyre pendant des mois et je lui ai expliqué les conséquences mais je préfère le soutenir comme j'ai toujours fait. Je suis en tort au niveau juridique mais son père est en tort au niveau soutien et suivi de son enfant (et je ne parle pas qu'au niveau santé mais aussi au niveau scolaire,centre d'intêret,etc...)

  10. #10
    Pilier Sénior

    Infos >

    Excusez moi de vous dire qu'avec 800 km de distance, cela ne facilite pas les rapprochements. Derrière tout ça, j'ai l'impression qu'il y a eu un divorce pas simple, et quelques règlements de compte en réserve. Enfin, un juge vous dira que ce n'est pas un enfant de 10 ans, trop immature affectivement, qui décide. Soutenir votre fils, cela ne signifie pas nécessairement aller dans son sens.
    Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes.
    Jacques Goimard

  11. #11
    Membre Exclu des Forums

    Infos >

    Citation Envoyé par Lorieyansas Voir le message
    Excusez moi de vous dire qu'avec 800 km de distance, cela ne facilite pas les rapprochements. Derrière tout ça, j'ai l'impression qu'il y a eu un divorce pas simple, et quelques règlements de compte en réserve. Enfin, un juge vous dira que ce n'est pas un enfant de 10 ans, trop immature affectivement, qui décide. Soutenir votre fils, cela ne signifie pas nécessairement aller dans son sens.
    oui mais si ce que chonchon relate est vrai !!! la reaction de l'enfant me semble comprehensible il si pendant son hospitalisation si longue son père ne trouve pas au moins une fois le temps de venir le voir?
    de plus pas meme un seul coup de telephone !!!
    deposer plainte pour non présentation alors que son fils est a l'hopital!! il faut le faire ça ne s'invente pas ( tout du moins je l'espère)
    Dernière modification par tididi ; 13/12/2013 à 07h02.

  12. #12
    Pilier Sénior

    Infos >

    C'est typiquement le règlement de comptes entre parents....
    Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes.
    Jacques Goimard

  13. #13
    Membre Exclu des Forums

    Infos >

    Citation Envoyé par Lorieyansas Voir le message
    C'est typiquement le règlement de comptes entre parents....
    je veux bien mais j'ai quand meme du mal a comprendre les sentiments du parent qui ne se bat pas pour son fils
    meme si il y a des conflits , la mère n'était pas 24/24 a l'hopital avec son fils( la ligne telephonique était celle de l'hopital) !!!

  14. #14
    Pilier Sénior

    Infos >

    Net iris est un forum juridique, ne l'oubliez pas. Ce que vous ne comprenez pas n'entre pas dans les prévisions de réponse.
    Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes.
    Jacques Goimard

  15. #15
    Membre Exclu des Forums

    Infos >

    Citation Envoyé par Lorieyansas Voir le message
    Net iris est un forum juridique, ne l'oubliez pas. Ce que vous ne comprenez pas n'entre pas dans les prévisions de réponse.
    effectivement mais si ( je dis bien si) cela est veridique, un juge pourra en tenir compte dans sa decision

  16. #16
    Pilier Sénior

    Infos >

    Tididi, c'est bien pour cela qu'on ne peut que conseiller à Madame, de prendre compte que son acte est un délit, qu'elle ne peut pas se substituer au JAF, qui lui disposera des éléments de chacun pour se faire une vision objective de la situation , et non donner un avis sur les dires d'un seul . Déclarer qu'elle ne risque rien, vu qu'il y a les sms, vu la distance, serait plus nuisible qu'autre chose ; parce que nous ne risquons rien, derriere nos écrans; elle , beaucoup plus.

    Il faut expliquer sur quelles bases part Madame, si elle veut pouvoir exposer sa requete efficacement .
    D'autres part, il faut etre réaliste aussi ; Madame , peut essayer de diminuer les champs d'action de l'autorité parentale du papa, aucunement le déchoir complètement de ses droits par les éléments qu'elle amene.

    Elle peut réduire ou demander que les DVHS soient libres pour son fils, aucunement couper tous liens . Car ce ne serait pas dans l'interet de l'enfant de cautionner un rejet qui est du à des circonstances particulieres .
    Ce n'est peut être pas le père du mois, mais c'est son père, et l'enfant a besoin de lui pour se construire, envers et contre tout .
    De plus ce n'est pas trés pédagogique d'expliquer à un enfant de 10 ans, que quand les gens nous déçoivent ( et l'imperfection de l'humain fait que cela arrive souvent), on puisse les juger et les condamner en toute subjectivité .
    Dernière modification par kang74 ; 13/12/2013 à 08h02.

  17. #17
    Membre Benjamin

    Infos >

    pour moi tout est clair,règlement de compte peut-être que oui car j'ai la même réaction que mon fils. N'être pas capable de venir quelques jours venir voir son fils alors que c'était prévu depuis longtemps.Encore l'hospitalisation aurait été dû à un accident je comprends il faut s'organiser mais là son fils est handicapé de naissance et à chaque opération çà était pareil.

  18. #18
    Pilier Sénior

    Infos >

    Si vous vous êtes rapprochés d'association qui s'occupent du Handicap, vous pouviez constater que les parents ne réagissent pas tous pareil devant celui de leurs enfants, tant cela soulève beaucoup de culpabilité,et que même en couple, il arrive que l'un deux fuit le problème tellement l'affronter fait mal .
    Pensez à votre fils .
    Un handicap, cela isole et il a du souffrir maintes fois du rejet de la société . Pensez vous qu'il est vraiment bon pour lui d'exacerber ce sentiment de rejet en l'attribuant à son propre père, quand lui avait le plus besoin d’être rassuré ?
    Ce n'est pas parce que son père n'a pas su gérer qu'il faut rejeter toute la souffrance de votre fils sur lui, en oubliant que ce dernier a surtout besoin de soutien,et d'apaisement .
    Un handicap physique c'est beaucoup de souffrance morale pour lui, et aussi pour les parents que vous etes .Effectivement si la distance ne facilite pas les possibilités de médiation familiale, vous pouvez quand meme vous rapprochez d'un professionnel pour vous et votre fils.

  19. #19
    Pilier Junior

    Infos >

    Je vais ajouter une toute petite chose, peut-être aussi que le père n'est pas venu voir son fils du fait qu'il (à supposer que j'ai bien compris le début de la négation dans le #1) ne travaillerait pas, donc n'ait pas nécessairement les moyens de se déplacer.
    La souffrance de son enfant qu'il, peut-être, ne sait pas trop gérer + le côté matériel expliquerait peut-être cela.
    Je pense qu'avant d'envisager les solutions juridiques (qui pour moi ne doivent être envisagées qu'en dernier recours), vous pourriez envisager d'avoir un dialogue assertif avec le père.
    => Voir si les hypothèses du dessus se confirment et sans les juger négativement.

    "Tout le monde savait que c'est impossible à faire. Puis un jour quelqu'un est arrivé qui ne le savait pas et il l'a fait." (Winston Churchill).
    Tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser; Pour qu’on ne puisse abuser du pouvoir, il faut [...], que le pouvoir arrête le pouvoir» (Montesquieu).

  20. #20
    Membre Exclu des Forums

    Infos >

    Citation Envoyé par phoenix3 Voir le message
    Je vais ajouter une toute petite chose, peut-être aussi que le père n'est pas venu voir son fils du fait qu'il (à supposer que j'ai bien compris le début de la négation dans le #1) ne travaillerait pas, donc n'ait pas nécessairement les moyens de se déplacer.
    La souffrance de son enfant qu'il, peut-être, ne sait pas trop gérer + le côté matériel expliquerait peut-être cela.
    Je pense qu'avant d'envisager les solutions juridiques (qui pour moi ne doivent être envisagées qu'en dernier recours), vous pourriez envisager d'avoir un dialogue assertif avec le père.
    => Voir si les hypothèses du dessus se confirment et sans les juger négativement.

    "Tout le monde savait que c'est impossible à faire. Puis un jour quelqu'un est arrivé qui ne le savait pas et il l'a fait." (Winston Churchill).
    et le telephone?????? et porter plainte alors que l'enfant est à l'hopital?

  21. #21
    Membre Benjamin

    Infos >

    alors phoenix3,je vais vous expliquer quelques choses de très simple car je m'étais renseignée pour son père justement connaissant sa situation. Quand vous avez un enfant hospitalisé à long terme comme nous. Il peut demander une aide à l'assistante sociale pour le transport,il n'a pas d'hébergement à payer car on dort sur un lit à côté de l'enfant à l'hôpital (et on dort très bien mine de rien). Il n'y a que la nourriture à payer donc identique que s'il était chez lui. En plus il y a eu 2périodes de vac' dans cette hospitalisation donc il avait l'argent qu'il dépense dans ses 2transports comme c'est lui qui vient le chercher et le ramène. Donc il n'y pas de difficultés matérielles et financières s'il s'organise. Je connais des parents divorcés avec une grande distance comme nous où tout se passe bien. Les papas s'occupent très bien des enfants suivent leur scolarité,connaissent les centres d'intêret de leurs enfants,etc... car ils tiennent leur rôle de père très au sérieux alors pourquoi pas lui.Au jugement, il m'a dit en 2008 devant nos avocats bouche bée qu'il ne travaillerait plu pour ne pas me payer de pension alimentaire c'est moi qu'il doit lui rembourser la moitié du transport comme il fait les allers/retours.Récemment,il m'a envoyé un sms me demandant ce que son fils aimait comme jeux,dessins animées,etc pour les cadeaux de Noël.Il ne connait même pas son fils.Je suis désolée de dire cela phoenix3 mais pour moi c'est un parent démissionnaire et lâche.

  22. #22
    Pilier Junior

    Infos >

    @chonchonbh:

    Ce que je veux dire donc, c'est que si on veut prendre un peu de recul, ce que vous faîtes ici et maintenant en demandant avis sur un forum -bon ici juridique- on peut imaginer la possibilité d'agir et penser différemment pour limiter les conflits et ce dans l'intérêt de tous: de vous, du père et de l'enfant.

    Pour résumer:

    On ne sait pas pourquoi il a fait ce qu'il a fait, n'a pas fait ce qu'il a fait. ET ce n'est pas, a priori du moins, parce que vous pensez qu'il avait la possibilité d'agir comme vous auriez aimé qu'il agisse, qu'il en avait effectivement la possibilité. Et à supposer qu'il avait la possibilité réelle d'agir, de venir, il a pu réagir à la souffrance de son enfant se disant qu'il ne la supporte pas, ou se disant que de toutes façons il ne peut rien faire.

    Les divorces/séparations ont la fâcheuse tendance, quoique très humain, à faire appel à l'émotion plus qu'à la rationalité. Ce qui peut provoquer conflits et conséquences.

    Et généralement, quoi qu'il ne s'agisse ici que de mon avis, il est possible de résumer ainsi les conflits:

    Il m'a fait du mal (sans raison) donc je vais me venger et lui faire du mal.
    Elle m'a fait du mal (sans raison) donc je vais me venger et lui faire du mal.
    Etc.

    L'autre est toujours vu comme étant le bourreau, et moi la blanche colombe!
    Et moi la blanche colombe, je suis vu comme le bourreau par mon propre bourreau!
    etc.

    La réponse juridique pour moi, doit être utilisée en dernier recours et ce dans l'intérêt de tous.

    Notez pour finir, que si votre ex était venu ici, je lui dirais la même chose.
    Comprendre que je ne prend parti pour personne, juste tenter une autre approche.


    Maintenant comme on dit "les conseilleurs ne sont pas les payeurs".
    Dernière modification par phoenix3 ; 14/12/2013 à 11h22.
    Tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser; Pour qu’on ne puisse abuser du pouvoir, il faut [...], que le pouvoir arrête le pouvoir» (Montesquieu).

  23. #23
    Pilier Sénior

    Infos >

    Bonjour,

    Vous habitez à 10 heures de route du papa : Est-ce vous (ou lui) qui vous êtes éloignée de votre lieu de résidence pendant votre mariage ?

    Je vous trouve sévère avec le papa : il ne savait probablement pas qu'il avait la possibilité de dormir auprès de son enfant quand il était hospitalisé ; alors on peut comprendre qu'il ne voulait pas faire 9 heures de route aller (+ autant pour le retour) pour passer quelques heures auprès de son fils dans une chambre d'hôpital.

    Qu'il demande ce que son fils aimerait pour noël n'est pas un manque de connaissance de son fils, il veut très certainement déjà éviter de lui offrir un jeu qu'il possède déjà ; et puis, il est normal qu'un papa qui n'a son enfant, même pas un week end sur deux, mais seulement pendant les vacances ne connaisse pas tous ses gouts comme vous qui vivez avec lui tout le reste de l'année.
    Quand votre enfant a refusé d'aller chez son père pour les vacances de la Toussaint, vous auriez dû au contraire lui expliquer que son papa l'aimait et qu'il était important pour lui de continuer à le voir pendant les vacances.
    Votre volonté de déchoir le papa de son autorité parentale n'est pas un bien pour votre enfant ; on a le sentiment que votre seule désir est de vous venger du père : votre fils n'a pas à subir les conséquences de toutes la rancœur que vous avez contre votre ex.

  24. #24
    Membre Benjamin

    Infos >

    je ne suis pas d'accord avec vous Yooyoo car quand vous avez un enfant handicapé depuis la naissance vous devez suivre votre enfant distance ou pas. C'est dur de prendre un téléphone pour téléphoner au centre de réeducation,au chirurgien qui le suit,il est à la même école depuis 6ans,l'enseignant a essayé de prendre contact avec mais il n'a jamais fait suite. Quand on a 1enfant handicapé et qu'on vous dit dès la naissance qu'il faudra penser dans l'avenir à avoir 1logement adapté.Il a 2étages à monter sans ascenceur,le petit est INCAPABLE d'en monter 1.
    Je suis désolée d'être aussi dur mais quand on fait un enfant et qu'on décide de le garder sachant qu'il sera handicapé à vie,ON ASSUME.Pourquoi je serais la seul à ASSUMER avec son beau-père!!!

  25. #25
    Pilier Sénior

    Infos >

    Pour en revenir au plan juridique, toutes ses plaintes seront classées sans suite puisque c'est lui qui doit se déplacer et qu'il ne le fait pas. Il vous suffira de montrer le jugement à chaque fois à la gendarmerie si vous êtes convoquée. Au bout d'un moment, je pense que la gendarmerie de son domicile finira par ne plus enregistrer ses plaintes...

Page 1 sur 3 123 FinFin

Discussions similaires

  1. [Parents et Enfants] Age légal pour un enfant qui ne veut plus aller chez son père ?
    Par pipelette dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 3
    Dernier message: 22/06/2018, 16h37
  2. [Parents et Enfants] Ma fille ne veut plus aller chez son père, que faire?
    Par Nicky42 dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 8
    Dernier message: 09/02/2015, 13h53
  3. [Parents et Enfants] mon enfant ne veut plus aller chez son père
    Par laucla dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 7
    Dernier message: 29/01/2015, 23h01
  4. [Parents et Enfants] Mon fils ne veut plus aller chez son père.
    Par yuki57 dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 15
    Dernier message: 05/08/2014, 15h38
  5. [Parents et Enfants] Mon fils ne veut plus aller chez son père
    Par veros35 dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 4
    Dernier message: 19/02/2013, 16h48