Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

Discussion : quitter le domicile conjugal. faut il faire une déclaration auprès de la gendarmerie ?

  1. #1
    Membre

    Infos >

    Bonjour,

    Je dois absolument quitter ma maison... je suis mariée sous le régime de la communauté mais mon conjoint ainsi que mon fils âgé de 22 ans me frappent, m'insultent, et veulent que je parte, alors je capitule, je pars me réfugier à l'hôtel, en attendant d'y voir plus clair, je change de département en attendant que dois je faire pour me protéger ?

  2. #2
    Modérateur Communautaire

    Infos >

    bonjour
    soyez patiente, nos intervenants vont passer repondre sur le forum. Il est inutile d'ouvrir plusieurs fils sur le sujet.
    bien cordialement

  3. #3
    Pilier Sénior

    Infos >

    Bonjour !

    Vous devriez immédiatement prévenir le commissariat de police pour faire constater les coups et ensuite qu'on ne puisse pas vous reprocher d'avoir quitté le domicile conjugal.....
    Il vaut mieux une couverture bien posée qu'un plaid de travers !!!!

  4. #4
    Membre

    Infos >

    j'ai "juste" fait une erreur, désolée !, du coup deux questions identiques... je suis patiente que veux dire l'avenir appartient à deux qui ont le véto ?

    De plus la première fois qu'il m'a frappé, celà remonte à Décembre 2011, je me suis rendue auprès de mon Médecin traitant, Il m'a établi un certificat d'ITT de 21 j, je suis allée auprès de la gendarmerie pour une main courante. Mon Etat de santé ne me permettant pas de porté plainte immédiatement et en plus les gendarmes étaient débordés ! m'ont il dit. De plus étant victime et honteuse, je me suis sentie désarmée face à cette armée de gendarmes débordés, qui en premier lieu m'ont demandé si j'étais alcoolisée ? !!! réponse non mais je ne devrais même pas être ici, je suis sous traitement médical très lourd! réponse de leur part, revenez un autre jour, quand vous irez mieux... !!! une semaine après, j'ai voulu déposer plainte suite à cette main courante, je suis allée à la même gendarmerie. Il m'a été précisé que je devais voir le gendarme ayant pris la main courante mais il n'était pas là.... J'ai donc pris un rendez vous avec celui-ci.... pour un autre jour... je me déplace... il n'était pas là.... il était sur une intervention extérieure m'a ton dit... et voilà ... doublement victime.
    Aujourd'hui ce n'est pas de violence physique, ceux sont des insultes, des bousculades, des intimidations, donc je ne peux faire constater de coup.(s)
    Lorsque la derniière fois que je me suis rendue à la gendarmerie pour porter plainte, suite à humiliations diverses venant de mon conjoint et de mon fils, ils m'ont tout simplement dit de rentrer chez moi ...!
    car il ne prenait que des plaintes accompagnées de certificat médicaux...! sauf que mon médecin traitant à quitté le cabinet médical et que je suis sans médecin.. ! tout celà est la stricte vérité...! bref je n'en peux plus.. ! il ne me reste rien EN fait ma démarche aujourd'hui est de vous demander simplement si je dois absolument déclarer mon départ auprès de ces mêmes gendarmes ? Est ce que je peux faire cette démarche auprès de la gendarmerie de mon point de chute. ?

    Autre précision, j'ai aussi fait appel à eux en urgence suite aux traitement inhumain de mon conjoint et de mon fils, un soir, ou l'un était alcoolisé, l'autre sous cigarette de cannabis...! Ils sont venu, ont entendu d'abord mon conjoint et mon fils. sont venu à l'étage et voulaient "tout" simplement m'hospitaliser sur les conseils de mon conjoint... alors voyant mon refus, ils ont demandé à mon conjoint de quitter pour la nuit le domicile; l'ont laissé partir alcoolisé.... une semaine plus tard, ils ont convoqué mon fils et mon conjoint à la gendarmerie... ! quelques semaines plus tard, je recevais un courrier d'un juge disant que ma plainte était classée sans suite "CAUSE AUTEUR INCONNU" alors que d'une part ils n'ont pas pris de plainte de ma part ce soir là, ils ont "juste" entendu DEUX HOMMES .. c'est la raison pour laquelle JE DOIS PARTIR... "juste pour vivre".. MERCI de m'avoir lu..

  5. #5
    Pilier Junior

    Infos >

    Bonjour,

    Je ne comprends pas l'attitude des gendarmes et ce à plusieurs reprises. Alors puisque vous êtes partie, allez expliquer votre situation à la gendarmerie du lieu où vous êtes maintenant et saisissez le juge aux affaires familiales rapidement.

    Regardez ici si vous pouvez bénéficier de l'aide juridictionnelle partielle ou totale et contactez un avocat (ils ont la liste dans les tribunaux).

    Aide juridictionnelle - Service-public.fr

    J'espère que vous avez emmené vos papiers perso (carte d'identité, permis s'il y a, carte bleue, chéquier...). Attention également aux comptes joints.

    Cordialement,

    Just.

  6. #6
    Membre

    Infos >

    merci...

    Je ne suis pas encore partie, je suis dans "une chambre" dans notre maison ... depuis une semaine.. Je voulais juste que vous me disiez si d'une part je devais déclarer mon départ et si je pouvais le faire sur mon point de chute... pour l'instant j'ai tellement peur qu'il me voit faire mes bagages... que j'attends le moment propice... Pour l'aide juridictionnelle, je vous remercie du conseil, mais je n'y ai pas droit.. je touche une pension d'invalidité qui me permet de vivre "heureusement" sinon il y a longtemps que mon conjoint m'aurait viré..! Moi non plus je ne comprends pas l'attitude de certains gendarmes face à ces violences ! la défense des femmes victimes c'est pas gagné ! je ne crois plus en la justice... des hommes, Pour les comptes, j'ai quand même réussi à transformer le compte joint, en deux comptes nominatifs... d'ailleurs je ne pense pas que cela ait une grande importance, il à pu faire un emprunt et même plusieurs sur [Deux organismes de crédit].. Par contre, me concernant, étant en invalidité personne ne me prête rien, je suis considérée d'office comme mortelle ! rire crispé ! n'ayant pas à me plaindre comme me l'a précisé un gendarme... lors d'un de leur déplacement qui je cite me trouvait bien arogante avec un beau chalet ! (en effet, je suis également victime des apparences) ! habitante d'une station de sport d'hiver et ayant une fille championne du monde de glisse ont me précise d'ailleurs que celà pourrait porter atteinte à sa renommée..! ) d'ailleurs son père ne manque pas de me rappeler que je dois la fermer "pour la réputation de notre fille" !! donc je pense du coup qu'il vaut mieux "pour tout le monde" que je parte.. ! d'une façon comme d'une autre... merci de m'avoir lu
    Dernière modification par Modérateur 05 ; 14/09/2012 à 18h59. Motif: Anonymisation

  7. #7
    Pilier Junior

    Infos >

    Excusez-moi, j'avais compris que vous étiez à l'hôtel. Si telle est la situation, il serait souhaitable que vous partiez chez des amis ou dans la famille, faire un signalement à la gendarmerie en expliquant les raisons de ce départ et entamer de suite une démarche auprès du Juge pour qu'il officialise votre sépartaion et être ainsi tranquille.

    Avez-vous cependant l'intention de divorcer?

    Et qu'attendent de vous votre mari et votre fils?

    Votre fille est-elle au courant de la situation et pourrait-elle vous héberger?

    En tout cas, emmenez tous vos papiers perso. Si vous êtes en danger, il ne faut pas rester. C'est juste un avis.

    J'ai vraiment du mal à cerner ces gendarmes. Ils n'ont pas à faire des réflexions sur l'aisance de votre logement. Il n'y a pas que dans les cités que les gendarmes sont dans l'obligation d'intervenir pour violence conjugale, loin de là!

    Cordialement,

    Just.

  8. #8
    Membre

    Infos >

    Merci

    je n'ai aucune famille qui peut m'héberger.
    Ma fille vit chez nous.. heureusement elle est pensionnaire et n'est pas souvent là

    pour ce qui est de ce qu'attendrait mon conjoint et mon Fils aucune idée... si ce n'est qu'il faut que je ne dise rien, qu'ils continuent à rester inerte, fumer, boire et moi "qui fait le ménage" les courses et assumer financièrement à presque "tout" ! Ils sont inscrits tous les deux au chomage... il s'en contentent. ! ce qu'ils veulent ? ne rien faire, passer leurs journées sur des jeux en ligne. ! je ne vois rien d'autre ...

    Donc vous me confirmez qu'une main courante dans une gendarmerie sera utile. pour me permettre "ensuite" de récupérer quelques bien personnel ?

    merci

Discussions similaires

  1. [Vie commune, Rupture] Epouse souhaite quitter le domicile conjugal dans le cadre d'une séparation "informelle"
    Par Jon25 dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 1
    Dernier message: 20/02/2015, 12h02
  2. [Vie commune, Rupture] quitter le domicile conjugal. faut il faire une déclaration auprès de la gendarmerie ?
    Par zazie14 dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 0
    Dernier message: 14/09/2012, 15h56
  3. [Vie commune, Rupture] Quitter avec enfant le domicile conjugal - couple non-marié
    Par Bertrand14 dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 17
    Dernier message: 28/04/2008, 21h48
  4. [Vie commune, Rupture] Quitter le domicile conjugal sans autorisation
    Par Modestine dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 1
    Dernier message: 03/06/2007, 18h03
  5. [Propriétaire et Locataire] Dois-je quitter le domicile conjugal ?
    Par Flsl dans le forum Immobilier
    Réponses: 2
    Dernier message: 21/08/2005, 22h52