Affichage des résultats 1 à 16 sur 16

Discussion : Incitation au suicide par un organisme de prévention du suicide

  1. #1
    Membre Benjamin

    Infos >

    Bonjour!

    Donc, comme mon titre l'explique, j'ai appelé dans un organisme qui prévient le suicide pour y nommer que je voulais me suicider. J'ai dis que je voulais me tuer par surdose de médicaments et ils m'ont dit "Ben pourquoi tu ne ferais pas ça" pour ensuite me dire de le faire. Je vous épargne la description des impacts que ça a eu pour moi. Peu de temps après, j'ai fait une tentative de suicide. Mercredi, je confronterai cet organisme par une rencontre que les responsables ont organisé. Je tiens vraiment à avoir des excuses pour pouvoir mieux vivre avec tout cela. Je voudrais donc si c'était possible pour quelqu'un qui aurait un peu de temps pour le faire, des informations sur si c'est illégal en tant que tel, si c'est pire à cause de leur responsabilité en tant que thérapeute et quelles sanctions peuvent être appliquées dans des cas semblables (si c'est illégal). Je souhaite pouvoir les amener à être davantage sensibilisé à ne plus proférer ce genre de commentaires pour que jamais plus personne ne se fasse dire de telles choses de la part d'un organisme d'aide.

    Merci énormément et bonne journée!

    Petite-Stuart

    PS : Désolée pour le tag si ce n'est pas correct... je ne sais pas c'est quoi!

  2. #2
    Pilier Junior

    Infos >

    Législation française
    La responsabilité au niveau légal
    Article 121-2
    (Loi nº 2000-647 du 10 juillet 2000 art. 8 Journal Officiel du 11 juillet 2000)
    (Loi nº 2004-204 du 9 mars 2004 art. 54 Journal Officiel du 10 mars 2004 en vigueur le 31 décembre 2005)
    Les personnes morales, à l'exclusion de l'Etat, sont responsables pénalement, selon les distinctions des articles 121-4 à 121-7, des infractions commises, pour leur compte, par leurs organes ou représentants.
    Toutefois, les collectivités territoriales et leurs groupements ne sont responsables pénalement que des infractions commises dans l'exercice d'activités susceptibles de faire l'objet de conventions de délégation de service public.
    La responsabilité pénale des personnes morales n'exclut pas celle des personnes physiques auteurs ou complices des mêmes faits, sous réserve des dispositions du quatrième alinéa de l'article 121-3.

    Article 121-3
    (Loi nº 96-393 du 13 mai 1996 art. 1 Journal Officiel du 14 mai 1996)
    (Loi nº 2000-647 du 10 juillet 2000 art. 1 Journal Officiel du 11 juillet 2000)
    Il n'y a point de crime ou de délit sans intention de le commettre.
    Toutefois, lorsque la loi le prévoit, il y a délit en cas de mise en danger délibérée de la personne d'autrui.
    Il y a également délit, lorsque la loi le prévoit, en cas de faute d'imprudence, de négligence ou de manquement à une obligation de prudence ou de sécurité prévue par la loi ou le règlement, s'il est établi que l'auteur des faits n'a pas accompli les diligences normales compte tenu, le cas échéant, de la nature de ses missions ou de ses fonctions, de ses compétences ainsi que du pouvoir et des moyens dont il disposait.
    Dans le cas prévu par l'alinéa qui précède, les personnes physiques qui n'ont pas causé directement le dommage, mais qui ont créé ou contribué à créer la situation qui a permis la réalisation du dommage ou qui n'ont pas pris les mesures permettant de l'éviter, sont responsables pénalement s'il est établi qu'elles ont, soit violé de façon manifestement délibérée une obligation particulière de prudence ou de sécurité prévue par la loi ou le règlement, soit commis une faute caractérisée et qui exposait autrui à un risque d'une particulière gravité qu'elles ne pouvaient ignorer.
    Il n'y a point de contravention en cas de force majeure.


    Dans le Code Pénal, vous pouvez consulter le Livre II - Des crimes et délits contre les personnes, Titre II - Des atteintes à la personne humaine, Chapitre III - De la mise en danger de la personne, (Articles 223-13 à 223-15-1).

  3. #3
    Membre Benjamin

    Infos >

    Bonjour Corima, merci de votre réponse

    Je dois avouer avoir beaucoup de difficultés à comprendre ce qui est écrit.

    "Les personnes morales, à l'exclusion de l'Etat, sont responsables pénalement, selon les distinctions des articles 121-4 à 121-7, des infractions commises, pour leur compte, par leurs organes ou représentants."

    Ça, si je comprends bien, ça veut dire qu'à part l'état, les autres organisations sont responsables de ce que fait leurs membres? Qu'est-ce que "personnes morales"?

    "Toutefois, les collectivités territoriales et leurs groupements ne sont responsables pénalement que des infractions commises dans l'exercice d'activités susceptibles de faire l'objet de conventions de délégation de service public.
    La responsabilité pénale des personnes morales n'exclut pas celle des personnes physiques auteurs ou complices des mêmes faits, sous réserve des dispositions du quatrième alinéa de l'article 121-3. "

    Est-ce qu'un centre qui fait de la prévention du suicide est une collectivité territoriale ou un de leurs groupements? Puis, qu'est-ce qu'une activité susceptible de faire l'objet de convention de délégation de service public. Si ce centre reçoit des subventions de l'État, est-ce que c'est de ça dont il s'agit? Est-ce que ça veut dire qu'ils sont responsables ou pas? Pour la deuxième phrase, je ne sais pas du tout qu'est-ce que "personnes morales", ni "personnes physiques", donc je ne puis comprendre le sens de la phrase.

    Le reste, ce n'est pas si pire, j'arrive à saisir un peu.

    Savez-vous où je pourrais me procurer ce que vous me conseillez de lire?

    Merci beaucoup, navrée de ne pas comprendre. Ces articles sont très compliqués pour des gens comme moi qui ne connaissent rien du droit.

    Petite-Stuart

  4. #4
    kogaratsu
    Visiteur
    bonjour

    en l'absence de Corima , je me permets de vous répondre:

    cela se trouve ici

    et le code pénal (comme les autres textes législatifs) sont disponibles à tout un chacun sur légifrance

  5. #5
    Pilier Junior

    Infos >

    Bonsoir, je viens seulement de voir que vous avez repondu au poste grace à Aie Mac
    Je vous ai fait un copie colle d'un texte et en ai compris comme vous que les grandes lignes. C'est à dire que les personnes morales, celles qui reprensentent l'association vers laquelle vous vous etes tournée, peuvent etre coupables de ne pas avoir pris en compte votre appel au secours mais au contraire, contre tout attente, vous ont poussé vers l'irreparable par leurs conseils inadptés. La personne morale qui representait cette association, peut etre poursuivi comme personne physique (c'est a dire qu'elle peut etre coupable en tant que personne) pour avoir manqué à son devoir et avoir mis votre vie en danger

  6. #6
    Membre Benjamin

    Infos >

    Ah ok, je comprends. Merci beaucoup, c'est très apprécié!

  7. #7
    Pilier Junior

    Infos >

    Le problème, ça va etre de le prouver, m'etonnerai qu'elle dise "oui j'ai dit n'importe quoi et l'ai poussé à la faute". A moins que les conversations soient enregistrées

  8. #8
    Membre Benjamin

    Infos >

    Effectivement, ça ne risque pas d'être possible. Ce n'est pas si grave que cela, l'important, c'est de savoir que ce n'est pas légal et même si je ne peux pas accuser personne, je peux sensibiliser cet organisme à faire attention aux propos que "pourraient" tenir ses membres. Dans le doute, ils pourront au moins prendre des mesures pour mieux informer sur le caractère peu éthique de tels propos. Ils pourraient aussi décider d'enregistrer leurs conversations en sachant que ça peut causer du tort à leur organisme si certains de leurs membres agissent ainsi. Bref, je vise davantage l'amélioration de la qualité des services que de me faire rendre justice (ce qui ne risque pas d'arriver et demanderais de vains efforts).

  9. #9
    Pilier Junior

    Infos >

    Ca part d'un bon sentiment de mettre les erreurs des uns au service des autres. Mais rien ne vous empeche d'ecrire un courrier bien detaillé de la conversation que vous avez eu avec cette personne et les consequences qui en ont resultées. Parce que cette personne n'a pas sa place dans ce genre de situation, elle peut etre très dangereuse et l'on ne saura evidemment jamais si elle a deja fait des victimes. S'etait-elle présentée, connaissez vous son nom ?

  10. #10
    Membre Benjamin

    Infos >

    Non, c'est ça le problème, je n'ai absolument rien sur elle, elle ne s'est pas présentée. Je pourrais bien envoyer ce qui s'est dit pendant cette conversation, mais sans coupable, ça ne risque pas de donner beaucoup... Je trouve aussi dommage de penser qu'une personne comme ça est pu proférer ce genre de paroles à d'autres, mais je n'y puis grand chose.

  11. #11
    Pilier Junior

    Infos >

    Vous pouvez egalement porter plainte contre X en nommant l'association
    Et ecrire à l'association pour l'informer qu'une des personnes travaillant pour elle à ce genre de reponses inadequates et est un danger pour les personnes en detresse
    Dernière modification par Corima ; 29/12/2010 à 22h07.

  12. #12
    Membre Benjamin

    Infos >

    Oui, bonne idée, c'est ce que je ferai.

    Merci beaucoup de vos conseils!

  13. #13
    Pilier Sénior

    Infos >

    En attendant, votre expérience peut être utile à d'autres. Vous voyez bien que vous n'avez pas de raison de vous suicider. Avez-vous réfléchi à d'autres façons d'aider les autres ??

  14. #14
    Pilier Junior

    Infos >

    Pour moi la principale question est : pouvez-vous prouver qu'on vous a dit ça ?

  15. #15
    Membre Benjamin

    Infos >

    Bonjour Fabermorcar,

    Ce n'est pas cet organisme qui m'a montré que je ne devais pas me suicider. Je ne veux pas me suicider, bien que je pourrais avoir des raisons de le faire. Il vient un moment où il faut réaliser que le suicide est une solution irréversible et que malgré tout le mal que comprend la vie, il y a toujours des rayons pour l'illuminer. Dans chaque cauchemar se trouve un peu d'espoir. Je voulais m'assurer que personne ne se fassent ainsi encouragés à se suicider. C'est la partie que je pouvais faire pour l'instant. Je sais que l'on dit souvent qu'une expérience de quelqu'un peut aider d'autres. Je comprends donc que vous fassie cette affirmation. Cependant, je suis d'avis que les gens suicidaires qui sont déjà désespérés de vivre n'ont pas besoin d'entendre d'autres expériences négatives que la leur. Tout ce que je pouvais faire, c'était donc de tenter d'empêcher un tel événement de se reproduire. Pour le reste, c'est un travail de société. On doit tous être à l'écoute des signes que nous envoient nos proches et surtout, profiter du temps passé avec nos proches et au besoin, référer les gens qui nous inquiètent à un professionnel.

    Merci de votre réponse,
    Bonne journée

    Petite-Stuart

    ---------- Message ajouté à 18h46 ---------- Précédent message à 18h41 ----------

    Bonjour Micha1

    Non, je ne peux pas le prouver. J'ai discuté avec cet organisme qui sera maintenant plus à l'affut des propos qui peuvent se tenir par le biais de leurs intervenants. Pour moi, c'est déjà une belle victoire. J'aurais aimé avoir des excuses par rapport à tout cela, mais je ne les aurai pas puisque rien ne peut être prouvé. C'est dommage, mais c'est juste. Je préfère être dans un système où l'on est innocent jusqu'à preuve du contraire même si cette fois-ci, ça m'a désavantagé puisqu'ils étaient bel et bien coupable. Rien ne vaut de se faire reconnaître ce que l'on a vécu, mais à défaut de ne pas avoir pu l'être, j'ai au moins été écoutée.

    Merci et bonne journée!

    Petite-Stuart

  16. #16
    Pilier Junior

    Infos >

    Bon courage Petite-Stuart, et oui, au bout du tunnel, il y a toujours le soleil

Discussions similaires

  1. [Pénal et infractions] Incitation au suicide
    Par Dianito dans le forum Rapports à la société
    Réponses: 5
    Dernier message: 10/02/2016, 20h42
  2. Le respect de la loi par l'incitation fiscale ?
    Par Animateur Communautaire dans le forum Débats et interprétations
    Réponses: 4
    Dernier message: 19/07/2012, 15h45
  3. [Pénal et infractions] Incitation au suicide
    Par Sashimi dans le forum Rapports à la société
    Réponses: 3
    Dernier message: 13/06/2010, 11h10
  4. [E-Commerce, Internet] Incitation à la haine contre les "vieux"?
    Par Cléo 31 dans le forum Internet, Téléphonie et Prop. intellectuelle
    Réponses: 8
    Dernier message: 04/03/2007, 22h12
  5. [Mon Employeur] incitation a la demission
    Par Afton3 dans le forum Travail
    Réponses: 1
    Dernier message: 04/03/2006, 00h53