En bref dans le cadre d'une procédure de divorce l'ONC date de juin 2018 j'ai demandé en janvier 2019 l'aide juridictionnelle ce qui m'a été accordé (retraite de 700¤ depuis janv 2016).
Après qqs péripéties l'ordre des avocats de Paris désigné un avocat pour prendre mon dossier en charge.
J'essaie de le contacter par téléphone début Juillet à plusieurs reprises et tombe sur le répondeur. Je demande donc gentillement de me recontacter. Pas de réaction. Début août j'envoie 2 emails à l'ordre des avocats de Paris en expliquant que je n’arrive pas à joindre cette personne et demande que me soit attribué un autre avocat et je demande de me confirmer la réception de ma demande.
Aucune réponse.
Début septembre avant d'envoyer un courrier recommandé au bâtonnier je fais un dernier essai et j'arrive à joindre l'avocat désigné qui explique avoir reçu de l'ordre des avocats une demande d'explication et me dit de ne pas avoir reçu la décision d'AJ du TGI de PARIS.

Je lui envoie donc les pièces de l'ONC et j'essaie de le rappeler une semaine plus tard comme convenu. Répondeur, pas de rappel, impossible de le joindre. Cela sent le désintérêt total.

Inutile de dire que c'est irritant. D’abord il y a le litige et ensuite on crée une source supplémentaire d'inquiétude.

Ma question: Un avocat désigné est-il obligé de prendre en charge un dossier ou cela devient une procédure de 2ième classe? Pour moi c'est une question de confiance. Que puis-je faire?

Je précise que je vis en province et l'instance en divorce se tiendra à PARIS. Donc pas évident de trouver un avocat acceptant l'AJ.

Pour l'anecdote fin 2018 j'ai contacté par mail 3 avocats qui affichent sur leurs site internet d'accepter l'AJ. Personne a donné suite c'est à dire même pas répondu. Ça fait un peu beaucoup de folklore.

Merci de m'élucider un peu sur le sujet.