Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

Discussion : Convocation au tribunal correctionnel suite à (fausse) plainte pour violences sur ex conjoint

  1. #1
    Membre Cadet

    Infos >

    Bonsoir à tous,

    Je vous remercie par avance de prendre le temps de lire mon histoire et de m'apporter si vous le pouvez, une aide quand à ma situation très inquiétante.

    Je suis en plein milieu d'une tempête créée par mon ex-conjointe, perverse narcissique et manipulatrice, suite à une séparation qu'elle a provoqué et décidé mais dont elle n'a jamais réussi à s'en remettre.

    Notre concubinage a été un vrai calvaire tant par sa méchanceté, que par les violences morales et psychologiques que j'ai du subir et que je continue de subir malgré nos un an de séparation.

    Deux choses nous oppose : un crédit qu'elle avait contracté à son nom, par son choix, pour l'achat d'un véhicule pour mon travail. J'en avait déjà parlé dans ce topic : Credit Exconjointe et chantage à la plainte (au passage elle a refusé tout compromis).

    Et une plainte qu'elle a déposé à mon encontre, calomnieuse, pour violences physiques sur ex-conjoint.
    Perverse, elle s'était arrangée ce printemps pour se faire engager dans l'entreprise de ma nouvelle compagne dans le but de me reconquérir et de nous harceler (message vocaux le prouvant). Malheureusement, elle n'a pas supporter de me voir accompagner ma nouvelle compagne à son travail et 3 jours après son embauche, elle a quitté son poste pour me tendre un guet appens et sauter sur la voiture. Elle s'est portée devant moi plusieurs coups (contre la vitre) et en disant que j'allais "payer" et "tout perdre". Mon fils de 6 ans a été témoin de cette scène et en est encore traumatisé aujourd'hui.

    Suite à cela, l'employeur a rompu sa période d'essai, et elle est allée déposer plainte pour coups et blessures volontaires sur ex-conjoint avec ITT de 13 jours et témoignage de la l'employeur de ma compagne ayant attesté avoir vu des traces de coups sur cette femme. (coups qu'elle s'est porté elle même je précise, personne a part mon fils n'a été témoin de la scène). J'ai moi même produit un certificat médical attestant des réelles blessures qu'elle m'a infligé à travers la vitre du véhicule.

    Suite à cette plainte j'ai été convoqué plusieurs fois à la gendarmerie, pour une déposition puis pour une confrontation ou elle n'a parlé que de l'argent, arguant ne plus se souvenir des détails de l'agression car trop traumatisant. J'avais aussi souligné le fait que c'était un chantage pour extorsion de fond car elle a écrit noir sur blanc "s'il me paie la somme que je demande, je retire ma plainte".
    A la fin de l'été, j'apprends que pour l'instant la plainte est classée sans suite.

    Début octobre, elle me recontacte par SMS en me disant "j'ai trouvé des éléments qui vont aller en ta défaveur : un papier qu'a écrit ta compagne avec marqué "la Pute" !!!" : rigolo pour une soit disant victime de recontacter et provoquer son bourreau n'est ce pas?

    Cependant ce message a fait l'effet d'une bombe dans mon cerveau et tout est ressorti : les traumatismes qu'elle m'a fait subir durant tout notre concubinage, les violences psychologiques, le harcèlement moral, l'isolation de mes proches etc...
    Incapable d'aller travailler, je me suis rendu chez mon médecin qui m'a déclaré en état de choc psychologique extrême avec certificat d'ITT de 15 jours.
    Je suis allé déposer plainte pour harcèlement moral et violences psychologiques. Cette plainte a été très difficile à déposer car pour le commun des mortels, il n'est pas naturel d'être la victime d'une femme. J'ai tenu à déposer cette plainte pour pouvoir me protéger, protéger mon fils (qui n'est pas le sien) et que son harcèlement cesse.

    Finalement, je viens de recevoir une convocation au tribunal correctionnel suite à sa première plainte. Le procureur a décidé de réouvrir le dossier et de me poursuivre pour violences sur ex conjoint. Certainement à cause de son acharnement.

    Je suis vraiment découragé ce soir car de ce que j'ai lu, tous les hommes sont déclarés coupables lorsqu'il y a production d'ITT (13j) et témoins des blessures (pas des coups portés).
    Je ne veux pas ruiner ma vie à cause d'elle, j'ai déjà beaucoup perdu : depuis que je la connais elle a réussie à me ruiner financièrement, à me faire tomber malade (dépression), à m'isoler de mes proches et à me fragiliser. Chaque jour est un combat.

    Que puis-je faire pour mettre toutes les chances de mon coté? Il y a t-il espoir ou suis-je cuit?
    Dans un monde idéal je rêve d'être acquitté et de pouvoir déposer plainte pour plainte en dénonciation calomnieuse, afin de la stopper. Car elle me l'a écrit "elle ne s'arrêtera jamais".

    PS : j'ai eu accès à des messages datant du jour avant l'agression et ou elle me dit qu'elle perd pied et qu'elle a besoin d'aide psychologique car elle n'est pas dans la réalité.
    Elle écrit qu'elle m'aime et qu'elle s'excuse pour le mal qu'elle m'a fait subir, et que j'ai toujours été gentil aimant et attentionné avec elle. Que lors de notre concubinage, elle voulait me faire du mal gratuitement car elle souffrait.
    Puis-je m'en servir pour l'audience?

    Je vous remercie pour votre aide !
    Bien à vous

  2. #2
    Pilier Sénior

    Infos >

    Citation Envoyé par Geja Voir le message
    Bonsoir à tous, [...]
    Go avocat. Seul c'est toujours bien trop dur.

    D'ailleurs quand un avocat divorce il ne fait jamais son dossier lui-même : on le confie toujours à un confrère !
    Boooooooooorn to be wiiiiiiiiiildeuuuuuuuuuu. ..

  3. #3
    Membre Cadet

    Infos >

    Merci pour votre réponse.
    Je vais bien évidemment faire appel à un avocat pour préparer ma défense.
    Ayant de très faible revenus je vais d'abord faire une demande d'aide juridictionnelle.

    Cependant j'avais au préalable quelques questions car je ne connais pas les procédures dans le cadre d'une telle action en justice.

    • Puis-je utiliser comme ligne de défense l'instabilité mentale de mon ex-compagne?
    • Puis-je faire témoigner ma famille pour tenter de démontrer la perversion de mon ex compagne?
    • Puis-je faire valoir la plainte que j'ai déposé pour harcèlement moral et violences psychologiques?
    • Puis-je rapporter des documents (texto, emails, messages vocaux) ou elle écrit qu'elle portera plainte contre moi si je ne répond pas à ses avances? Et puis-je utiliser une lettre datant de quelques jours avant la (fausse) agression ou elle écrit que j'ai toujours été très gentil avec elle et qu'elle perd pied dans le réel?
    • Est-ce que mon fils, témoin lors de l'attaque, peut témoigner? Il a 7 ans maintenant


    Est-ce que je peux demander de l'aide et du soutien auprès d'association ?

    Je vous remercie

  4. #4
    Pilier Sénior

    Infos >

    Si vous demandez l'AJ, vous aurez un avocat par défintion. Donc on voit mal pourquoi vous chercheriez une assistance ailleurs. Et si vous avez un avocat, je ne puis répondre à vos questions... et je m'en garderai bien ne connaissant rien au dossier !
    Boooooooooorn to be wiiiiiiiiiildeuuuuuuuuuu. ..

  5. #5
    Pilier Sénior

    Infos >

    --> Avocat indispensable. C'est lui qui définira la stratégie de défense. Et tout peut servir à votre défense.
    Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes.
    Jacques Goimard

  6. #6
    Membre Cadet

    Infos >

    Bonjour à tous,

    Je vous apporte quelques nouvelles de mon procès :

    Il s'est déroulé cet été et j'ai été déclaré coupable.
    Mon ex-concubine ne s'est pas déplacée et n'a pas assisté au procès.

    Mon avocate qui avait suivit mon dossier m'a appris 2 jours avant l'audience qu'elle ne pourrait pas me représenter car ma demande d'aide juridictionnelle avait été attribuée à une autre avocate. Je pense qu'elles se sont arrangées entre-elles.
    J'ai donc rencontré mon avocate le jour de mon audience, quelques minutes avant de rentrer dans la salle.

    Lors de mon audience, la partie adverse m'a fait passer pour un violent notoire lors de toute ma relation avec mon ex-concubine. Elle m'a également fait passé pour un escroc refusant de payer à Mme les mensualités du crédit, et expliquant ainsi pourquoi Mme avait du me tendre un guet-appens (pour tenter en vain de récupérer son argent).

    Lors de la plaidoirie de mon avocate, celle-ci n'a pas jugé utile de relever toutes les attestations que j'avais produites dont notamment l'attestation de la mère de mon fils qui reprend les dires de mon fils témoin de l'altercation (et qui indique donc que je n'ai pas levé la main sur Mme).
    Elle n'a pas non plus jugé utile de lire les déclarations que m'avait faite mon ex-concubine par écrit dans une lettre quelques jours avant la supposée "agression" à savoir que j'avais toujours été gentil, non violent etc, et qu'elle perdait pied et qu'elle avait besoin d'aide psychologique.
    Elle n'a pas non plus jugé utile de donner toutes les attestations de paiement, contredisant ainsi le motif qu'aurait eu Mme à me poursuivre en guet-appens.

    Toutes mes productions ainsi que les témoignages et déclarations contradictoires de ce profil n'ont pas été utilisées lors de la plaidoirie car selon mon avocate du jour "cela n'aurait servi à rien".

    J'ai donc été condamné à 4 mois de prison avec sursis + amende de 1500¤ + frais de procédure. La constitution de partie civile de mon ex a été jugé recevable et l'audience sur intérêt civil renvoyée 3 mois plus tard avec provisions de 1500¤ à lui verser.

    Vu les "preuves" produites par Mme à savoir 6 jours d'ITT renouvelés 1 fois ainsi que constatations par UMJ de coups et blessures (ecchymoses au poignet + visage etc..), mon avocate du jour m'a indiqué que j'aurais à payer au minimum 40 000 à 50 000 euros et donc je serais ruiné.
    Elle m'a expliqué que même si je n'avais pas porté ces coups, comme ils existaient et qu'elle avait déclaré que j'en étais l'auteur cela suffirait au tribunal pour me déclarer coupable et l'indemniser grassement.

    J'ai fait appel du jugement et changé d'avocat car j'estime que mon dossier n'a pas été convenablement défendu.
    Aucune des pièces que j'ai produites et qui auraient pu contredire l’argumentation de la partie adverse n'ont été énumérées.
    Mme l'affabulatrice (et complètement instable psychiatriquement puisqu'elle s'est quand même porté des coups spectaculaires pour me faire "payer") s'en tire à bon compte.

    Je n'ai pas encore ma date de jugement en appel.

    Entre temps, Mme a déposé une nouvelle fausse plainte pour non paiement/abus de confiance concernant le crédit. A savoir que je lui verse une somme tous les mois alors que je ne suis pas contraint de le faire.
    J'ai été entendu par la gendarmerie et ai apporté toutes les preuves de paiement.
    Encore une fois, Mme fait de fausses déclarations à la police et n'hésite pas à mentir toujours plus.
    Suite à ma convocation, j'ai porté plainte pour dénonciation calomnieuse.

    Je n'ai eu aucune nouvelle de sa plainte et de la mienne (cela fait à date 3 mois).

    Mon nouvel avocat me dit que les pièces que j'ai produite peuvent servir lors de l'appel (témoignage, preuve de paiement, etc..) pour démontrer le profil psychologique mensonger de Mme. Il m'indique également que la fausse plainte qu'elle a déposé pourrait jouer en sa défaveur puisqu'il s'agit d'une preuve qu'elle peut mentir à des autorités compétentes.

    Que faire?
    Je vous remercie

Discussions similaires

  1. [Pénal et infractions] Procès en correctionnel pour violences
    Par HeyYou dans le forum Rapports à la société
    Réponses: 2
    Dernier message: 27/02/2019, 11h38
  2. [Pénal et infractions] Dépôt de plainte pour harcèlement moral et violences psychologiques sur (ex)conjoint
    Par FrannieF dans le forum Rapports à la société
    Réponses: 3
    Dernier message: 15/10/2018, 09h45
  3. [Rapport avec les pros du droit] Procès en Correctionnel pour Violences Questions
    Par Jason_Bourne dans le forum Monde de la Justice
    Réponses: 3
    Dernier message: 02/09/2016, 17h11
  4. [Pénal et infractions] Convocation au tribunal suite des violences ayant entraîné une ITT de moins de 5 jours
    Par Seitarō dans le forum Rapports à la société
    Réponses: 20
    Dernier message: 14/03/2013, 21h43