Affichage des résultats 1 à 10 sur 10

Discussion : peut-on se séparer de son avocat?

  1. #1
    Membre Benjamin

    Infos >

    bonjour à tous, j'ai cherché sur le forum et n'ai pas trouvé de réponses à mon problème.
    Je suis au prudhomme pour un licenciement abusif depuis 18 mois, c'est la troisième fois que l'audience est reportée aprés la conciliation.
    1; au mois de septembre 2004; conciliation
    2; avril 2005;audience reportée car avocats ne se sont pas remis leurs conclusions
    3: novembre 2005; audience reportée pour absence d'un conseiller, mais demande faite de renvoi par mon avocat pour maladie de l'avocat adverse.renvoi à decembre 2005 par tribunal
    4; décembre 2005; même excuse. demande de renvoi pour maladie de l'avocat de la partie adverse. Renvoi à mars 2006
    En conciliation l'employeur a été signifié de se mettre en règle avec son employé, je n'ai rien eu à ce jour. quand j'ai demandé à mon avocat de lui reclamé j'ai eu comme réponse qu'il ne fallait pas s'attendre à ce qu'il me les donne car cela signifierait qu'il est coupable, mon avocat n'a rien demandé.
    Depuis dix huit mois pour le joindre c'est tres difficile, j'aurais plus vite fait de demandé une audience à un ministre.
    toujours prévenu la veille de l'audience que ce sera reporté.
    Inutile de dire que j'habite à 400km du lieu de l'audience et que je ne suis pas chez moi lors du coup de fil.
    je me suis présenté trois fois seul aux audiences.
    Cela n'est qu'une infime partie de l'iceberg aussi je me demande si j'ai le droit de me présenté seul pour me défendre vu que je m'attend encore à un renvoi de leur part.
    Si oui quel procédure doit-on employer pour être en règle, et déja avons nous le droit de se séparer de son avocat.
    merci pour vos réponses artense

  2. #2
    Membre Junior

    Infos >

    Aux prud'hommes, on peut se défendre seul, sans avocat si on connaît le code du travail et si on sait comment rédiger des conclusions.
    Quand on veut se séparer d'un avocat, en général, il demande encore de l'argent avant de rendre le dossier...

    Les syndicats peuvent également défendre un salarié: souvent ils s'investissent beaucoup plus que les avocats et sont beaucoup moins complaisants avec l'avocat de la partie adverse puisqu'ils ne sont pas "collègues" (= confrères ou consoeurs)

    Cordialement

    Anya

    PS: on peut aussi se faire assister par d'autres personnes : c'est inscrit sur la convocation.

  3. #3
    Membre Benjamin

    Infos >

    bonsoir et merci pour la réponse.
    pour les conclusions, après m'être faché, je les ai eu 14 mois plus tard et pour le salaire je lui doit une conciliation qu'il m'avait dit demander 450 euros.
    pour un conseiller syndical c'est plus dur car j'habite à 400 km du lieu des prudhommes ou je dois me rendre.
    encore merci amicalement artense

  4. #4
    Membre Benjamin

    Infos >

    Bonjour,

    Votre cas semble bien compliqué et vous n'êtes vraissemblablement pas bien aidé par votre avocat qui est bien trop complaisant dans cette affaire.
    Vous pouvez effectivement lui retirer votre dossier mais s'il a déjà rédigé des conclusions et que la partie adverse a fait de même, ce serait dommage puisque vous êtes à la fin de la procédure.
    Pour être sûr que cette affaire ne fasse pas l'objet d'un nouveau renvoi, vous devriez écrire une lettre recommandée à votre avocat en lui indiquant que vous refuserez tout nouveau renvoi et que vous entendez que cette affaire soit plaidée à l'audience de jugement prochainet qu'il prenne les dispositions nécessaires pour être prêt à la date prévue.
    15 jours avant la date d'audience, appelez-le pour lui rappeler vos instructions.
    Je pense que là il sera obligé de faire son travail, il a une obligation de moyens.

  5. #5
    Membre Benjamin

    Infos >

    bonjour et merci JURIC, cela me conforte dans la marche à suivre, car c'était mon intention.
    Merci encore de me l'avoir confirmé.
    amicalement artense

  6. #6
    Pilier Sénior

    Infos >

    Citation Envoyé par Anya
    Les syndicats peuvent également défendre un salarié: souvent ils s'investissent beaucoup plus que les avocats et sont beaucoup moins complaisants avec l'avocat de la partie adverse puisqu'ils ne sont pas "collègues" (= confrères ou consoeurs)
    Non, il faut arrêter avec ces histoires de complaisance entre avocats !!!! noitre métier est de nous contrer, tous les jours, on fait ça comme d'autres vendent des chaussures !!!! Notre réputation dépend de notre combativité !!!

    Il y a des usages, en vigueur dans la profession, souvant issus du bon sens. je vois un renvoi ordonné pour maladie de l'avocat adverse. Alors, le Conseil ne renvoie pas malgré ça, et on a quoi ? Un beau procès violant les droits de la défense et vraisemblablement cassé en appel pour ce motif. Excellent résultat. Bravo, si, si.

    Concernant les documents demandés, la réponse de l'avocat est classique en matière de prud'hommes. Vous demandez une attestation assedic, des bulletins de salaires modifiés tenant compte de vos prétentions, et un certificat de travail.

    Super. Et vous croyez que l'employeur, qui va au procès, va vous les remettre, dans la mesure où ce qui sera indiqué sur les documents demandés confirme probablement vos demandes ? Que l'employeur fasse fi de ce qui est ordonné par le bureau de conciliation n'est pas nouveau : c'est le QUOTIDIEN. Et même si les documents ne portent pas atteinte à sa ligne de défense, rien que pour vous em., il ne va pas les remettre.
    Alors vous voulez quoi ? Que votre avocat prenne sa plume et rédige une demande, vouée à l'échec, et vous la facture ? Faites donc confiance à son expérience !!!!

    Enfin, concernant les syndicats, ..... le problème est que, par foi, ils se sont investis dans la défense du salarié. Mais ils n'ont aucune qualification juridique, sont des zéros en droit, sauf quelques exceptions, qui se sont formés et spécialisés, et défendent souvent aux prud'hommes.

    Je suis navrée de le dire, mais la plupart des syndicalistes sont des buses en droit. Ils savent négocier, mais leur connaissance juridique est nulle. J'en sais quelque chose, étant avec un syndicaliste ayant pourtant un haut poste. Mener une lutte.... n'est pas savoir défendre un dossier juridiquement.

    Votre avocat a probablement beaucoup de torts, le premier étant de ne pas vous tenir suffisamment au courant, et notamment des reports d'audience. Ca, c'est une attitude répandue et impardonnable, surtout compte tenu de votre éloignement géographique.

    Mais arrêtons les idées reçues...

    Cleyo

  7. #7
    Membre Benjamin

    Infos >

    bonjour Cleyo,
    merci de m'expliquer ce processus, je le connais mais ce que je veux c'est que cette affaire soit juger le plus tôt possible pour diverses raisons personnellles et graves.
    Il faut savoir qu'après mon licenciement et celui de mon épouse , nous nous sommes retrouvés à 400km de chez nous pour survivre et le mot n'est pas trop fort, croyez moi.
    Notre avocat le sait, "puisqu'il se met à notre place???". Mais le jugement prononcé, même avec un appel, nous permettrait d'avoir, pour ma part personnel, deux années de salaires et comme les salaires sont exécutoires, même s'il y a appel, nous serions sauver.
    Voila pourquoi je veux le jugement coute que coute, mais hélas, nous ne faisons pas ce que nous voulons!
    Je me demande si je n'aurais pas mieux fait de passer sans avocat?
    Enfin encore merci de votre réponse
    amicalement artense

  8. #8
    Pilier Sénior

    Infos >

    Oui, malheureusement, les dossiers devant les prud'hommes génèrent souvent des situations difficiles, voires dramatiques....

    Harcelez votre avocat, demandez à qui est-ce de conclure, et si c'est à lui, quand. Lorsqu'il en aura assez que vous occupiez sa secrétaire tous les lundis, il concluera. Attention à ne pas trop la squatter, il peut vous le facturer : donc soyez régulier, mais bref...

    Si c'est à l'adversaire.... son mandat est justement de faire traîner le dossier, parfois.

    Pour la part exécutoire, limitée à 8 mois de salaires, hein.... mais c'est déjà bien !!!

    Demandez à votre conseil de gonfler les dommages et intérêts pour licenciement sans cause réelle et sérieuse si votre demande en comporte, incluant notamment le coût de la perte de salaires (frais bancaires, and co), justificatifs à l'appui. Outre les tracas moraux liés à la perte brutale de revenus (négocier avec les créanciers, courir pour les aides, etc.). Ne pas fonder ces demandes sur 1382 du code civil, bien entendu, car sinon c'est exclu du champ de compétence des AGS.

    Bon courage, sincèrement....

    Cleyo

  9. #9
    Pilier Junior

    Infos >

    Cleyo,
    en cas de "gêne" occasionnée par trop de harcèlement du justiciable envers son avocat, que pensez-vous de la formule magique pour faire taire:
    "si vous n'êtes pas content, vous n'avez qu'à changer d'avocat !"
    ne me répondez pas que dans un tel cas, il faille en changer, car vous savez tout autant que moi les difficultés supplémentaires que cela peut engendrer.
    cette formule est utilisée bien trop souvent lorsque l'avocat se sent contredit dans sa démarche par son client, impuissant et qui se tait, effectivement.
    Cordialement.

  10. #10
    Pilier Sénior

    Infos >

    Et bien.... c'est une réponse que je n'ai jamais constatée chez des avocats, mais j'imagine qu'il y en a pour la prononcer, je l'imagine hélas sans problème, et qu'ils sont nombreux... il faut bien tenter quelque chose.

    Maintenant, la majorité de ceux qui ont du retard dans leurs dossiers (90 % des avocats, sans trop m'avancer.... je pense...) disent que celui qui les ennuie au secrétariat a de grandes chances, par lassitude, de voir son dossier avancer.

    Je sais que mes propos sont dangereux, et je vois déjà les secrétariats me couvrir d'injures !!!!! Pitié !!!!

    c'est une solution extrême à ne réserver que lorsque, d'une part, le dossier traîne réellement, et d'autre part, lorsque l'enjeu personnel est extrêmement important car la situation est précaire. Ce qui n'est pas le cas de la plupart des dossiers, heureusement. Cela ne concerne que des dossiers assez rares.

    Cleyo

Discussions similaires

  1. [Parents et Enfants] Peut on se séparer de son avocat en cour de procédure de garde alterné et se présenter seul ?
    Par silverom dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 4
    Dernier message: 20/11/2016, 16h08
  2. [Parents et Enfants] peut on séparer les enfants en cas de divorce?
    Par ludivine 07 dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 1
    Dernier message: 16/05/2012, 07h54
  3. [Vie commune, Rupture] se séparer et revenir en métropole avec son enfant
    Par Coraya dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 7
    Dernier message: 16/04/2009, 08h17
  4. [Rapport avec les pros du droit] Se separer de son avocat en cours de procédure!
    Par Jonbrego dans le forum Monde de la Justice
    Réponses: 11
    Dernier message: 15/06/2008, 09h20
  5. [Rapport avec les pros du droit] Sous quelles conditions un avocat peut-il se séparer d'un client en A.J. totale ?
    Par Knysna dans le forum Monde de la Justice
    Réponses: 3
    Dernier message: 21/04/2008, 17h27